Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Saint-Étienne-PSG (0-5)

Paris gâche la fête de Galtier

Pour son dernier match à Geoffroy-Guichard en tant qu'entraîneur de l'ASSE, Christophe Galtier a vécu une soirée contrastée. D'un côté son public a été exceptionnel et lui a rendu un vibrant hommage. De l'autre côté, ses joueurs se sont fait dépasser par des Parisiens au cœur de pierre (0-5).

Modififié
« Derbys gagnés, trophée remporté, Europe retrouvée, 17e place oubliée, 9 ans de fidélité. Merci Monsieur Galtier ! » Au moment d’entrer pour la dernière fois sur la pelouse de Geoffroy-Guichard avec son costume d’entraîneur de l’AS Saint-Étienne, Christophe Galtier a pu voir ce message orner le KOP des Verts. Des mots simples qui traduisent parfaitement l’amour du public stéphanois pour son entraîneur qui a replacé Saint-Étienne sur la carte européenne et ramené un trophée en 2013 (Coupe de la Ligue), attendu depuis trente-deux ans. C’est donc dans la bonne ambiance que les 42 000 supporters se sont rendus au stade ce dimanche soir.


Maillots verts sur le dos, fumigènes en main, voix criarde, écharpes autour du cou, les Stéphanois étaient prêts à rendre un dernier hommage à leur coach. Un entraîneur qui avait reçu plus tôt dans la journée les compliments de M. Carlo Ancelotti, dont il avait partagé le trophée d’entraîneur de l’année en 2013 : « Je repense avec plaisir au trophée du meilleur entraîneur de Ligue 1 que nous avons partagé en 2013. Aujourd'hui s'achève pour lui une période fantastique passée à Saint-Étienne, où son équipe s'est toujours distinguée par la qualité de son jeu et par son organisation. Je souhaite à mon ami Christophe les plus grands succès pour le futur. » Ou comment bien commencer sa journée.

Le public au rendez-vous, les joueurs absents


Alors que le public entonne des chants en l’honneur du héros du jour, l’ancienne équipe de Carlo Ancelotti vient jouer les trouble-fêtes en ouvrant le score dès la deuxième minute de jeu par l’intermédiaire de l’inévitable Edinson Cavani. Avant, le bourreau de Galtier s'appelait Zlatan, maintenant, c'est Cavani... Toujours en course pour la victoire en championnat, le Paris Saint-Germain n’a que faire de l’adieu à Saint Christophe et déroule son jeu. Ou plutôt roule sur Sainté. Car, si le public est au rendez-vous de cette fête, les joueurs, eux, sont ailleurs. Pourtant, le capitaine Loïc Perrin avait assuré qu'ils allaient se battre : « Nous avons à cœur de réussir cette dernière à Geoffroy-Guichard pour le coach. Christophe Galtier a beaucoup apporté au club, en le menant notamment du maintien jusqu'à l'Europe. Il était au départ adjoint et a toujours su garder cette relation privilégiée avec nous, les joueurs. »


Raté. Asphyxiés et sans envie, les Stéphanois se sont fait labourer par des Parisiens au jeu retrouvé. Résultat, un 5-0 qui restera à jamais comme la pire défaite de Sainté à Geoffroy-Guichard depuis l’arrivée sur le banc de Christophe Galtier. Paradoxal. Tentant d'oublier le score, l'ancien défenseur de l'Olympique de Marseille s'offre un dernier tour d'honneur avec une émotion retenue, serre quelques mains de supporters avant de les remercier une dernière fois en conférence de presse : « J'aurais aimé pour le staff, les joueurs, nos dirigeants et les supporters que le résultat soit différent. J'apprécie à sa juste valeur la médaille de la ville de Saint-Étienne et l'hommage qui m'a été rendu. » Décevants sur le terrain, les joueurs de Sainté auront l’occasion de se racheter lors de la dernière journée de Ligue 1 sur la pelouse de Nancy, leur match de mercredi à Monaco ne devant servir qu'à valider mathématiquement le titre monégasque. Histoire, à leur tour, de rendre à Christophe Galtier l’hommage qu’il mérite.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
À lire ensuite
Les Insoumis