1. // Ce qu'il faut retenir de la 26e journée de Ligue 1

Paris freiné, Lyon victorieux, Troyes à la fête

À quelques jours de la réception de Chelsea, le PSG n'a pu faire mieux qu'un match nul sur sa pelouse, face au LOSC. Lyon a enchaîné un troisième large succès en trois matchs contre Caen, et Troyes est allé remporter son deuxième match de la saison en Corse.

Modififié
89 20

Serge Aurier peut-il faire quelque chose d'encore plus débile ?


Après avoir enflammé Twitter avec son mot doux pour un arbitre, la saison passée, Serge Aurier a remis ça sur un autre réseau social, Périscope. Toujours à la page, ce Serge ! Au programme : quelques insultes gratuites pour Sirigu et Laurent Blanc, un concours d'ego avec le Z et beaucoup, beaucoup de bêtises. Après avoir indiqué qu'il s'agissait d'un montage, le latéral a finalement reconnu sa faute. Résultat, le PSG l'a mis à pied. Et les excuses du natif de Sevran au Canal Football Club n'y changeront rien. Plus que de démontrer que Serge a vraiment déconné, cette affaire prouve une nouvelle fois que jeunes joueurs et réseaux sociaux font rarement bon ménage. Seulement, à moins qu'un autre latéral ne se décide à poster des photos de son sexe en public sur Facebook en taggant son entraîneur dessus, personne ne réussira jamais à faire plus fort que Serge Aurier lors des dix prochaines années.

Vous avez regardé Rennes-Angers et vous n'auriez pas dû


Votre passion du football finira par vous dévorer. En plus de vous bloquer tous vos dimanches, que vous feriez mieux de passer à vous cultiver au musée et au cinéma, comme le souhaite votre conjointe, le ballon rond occupe désormais vos soirées du vendredi. Et c'est peu dire que cette passion est destructrice. Ce vendredi, vous avez souffert devant un Rennes/Angers plus difficile et long à regarder que Vendredi tout est permis avec Arthur. Il faut dire qu'au Roahzon Park, rien n'était permis, ni par Rolland, ni par Stéphane. Aucune occasion, un jeu haché et une première période totalement vide. Jusqu'au retourné de Yattara qui parvient, à défaut de marquer, à blesser son coéquipier Gilles Sunu. 45 nouvelles affreuses minutes plus tard, Bouka Moutou marquait enfin, mais contre son camp, offrant à Rennes et à Gourcuff, entré à la mi-temps, une victoire précieuse. Le football vous dévorera.

La polémique de la machine à café : dîner en tête à tête ou Nice-Marseille aux chandelles ?


Ce lundi, vous n'allez pas y couper. Quand vous irez prendre votre café, Robert sera là – comme d'habitude – en train de parler de son week-end so lovely avec sa chère et tendre dans une petite maison d'hôte toute perdue dans le Cantal. Il est énervant, Robert, avec ses bons plans, son franglais et ses histoires de massage à l'argile verte. Alors non, vous n'avez pas passé votre week-end avec votre amoureuse, vous n'en avez pas. Mais vous êtes quand même persuadé que Robert aurait bien aimé le voir, le multiplex du samedi soir. Il a beau dire que sa balade champêtre pour ramasser des clous de girofle était « so romantic » , lui, il n'a pas vu le derby du Sud dimanche soir. Bah non, il était dans les bouchons sur le périph'. Et pourtant, il va continuer de parler de football comme s'il y connaissait quelque chose. Qu'il reste à ses photos filtrées Instagram, Robert. Allez, un café et au boulot.

Le geste du week-end


Une pensée à ceux qui pensent encore que les Victoires de la musique récompensent la musique.

Top 5


Karim Azamoum (ESTAC). Deuxième victoire de la saison pour Troyes, et grosse performance du milieu de terrain. Un doublé pour lui, félicitations.
Souleymane Camara (MHSC). Un but, une ovation et une victoire pour Souleymane, sorti sous les applaudissements de la Mosson. Montpellier sort de la zone rouge ! Souley, mercey.
Emiliano Sala (FC Nantes). Nantes a bien fait de ne pas vendre son attaquant argentin à Wolverhampton cet hiver. Grâce à lui, les Canaris poursuivent leur folle série de 12 matchs sans revers.
Adam Ounas (Girondins de Bordeaux). Un gaucher qui marque du droit et qui lance son équipe sur de bons rails, c'est beau. Si ce gaucher s'appelle Ounas, c'est encore plus beau.
Vágner Love (AS Monaco). Un but de Love pour la Saint-Valentin, que demander de plus ?

Ils l'ont dit


« Ce serait un exploit de se maintenir avec autant d'écarts, mais mathématiquement, ce n'est pas fini. » Même si Dominique Arribagé garde espoir, il va falloir se préparer à dire adieu au TFC.

« On va se remobiliser et travailler pour aller chercher un résultat à Toulouse dès samedi prochain. » Vous voyez, Thierry Laurey est même prêt à aider les Violets à descendre.

« Si ça s'était terminé sur un match nul, on n'aurait pas crié au scandale. » On sent vraiment que Ghislain Printant n'est plus à la tête du Sporting. La patte François Ciccolini.

« C'est certainement notre plus mauvais match depuis six mois. » Simple et efficace : l'analyse de Sylvain Ripoll.

« On est très contents du résultat. » Tout comme Florent Balmont, le tout Lille s'est réjoui du match nul obtenu au Parc. À Paris, on parle déjà de crise.

Le tweet du week-end


La stat' du week-end


Après le slam dunk contest, le free kick contest entre Miralem Pjanić et Thibault Giresse.


Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

  • Résultats et classement de Ligue 1 Par Gabriel Cnudde
  • Modifié

    Dans cet article

    Vous oubliez la passe décisive pour la prestation de Souleymane. Plus l'investissement de chaque instant avec des tacles en position de défenseur pendant tout le match, il a joué partout, c'était intense, c'était beau, c'était au meilleur moment dans un match crucial pour le maintien. Viva Camaradona.
    Sinon, quitte à balancer une info plus ou moins intéressante sur le PSG autre que le scandale du siècle, que dis-je, de la décennie, que nous a offert Serge Aurier: il parait que Verratti a prolongé jusqu'en 2020.

    http://mercato.eurosport.fr/football/tr … tory.shtml

    Voilà, ne me remerciez pas, je ne fais que mon boulot de non-journaliste.
    Message posté par DarkPass'
    Sinon, quitte à balancer une info plus ou moins intéressante sur le PSG autre que le scandale du siècle, que dis-je, de la décennie, que nous a offert Serge Aurier: il parait que Verratti a prolongé jusqu'en 2020.

    http://mercato.eurosport.fr/football/tr … tory.shtml

    Voilà, ne me remerciez pas, je ne fais que mon boulot de non-journaliste.


    "de la décennie, que dis-je, du siècle" c'est plus logique comme ca. Du coup ca casse tout le sarcasme du précédent commentaire.
    Je m'en vais de ce pas me flageller à coup de vuvuzela.
    gwynplaine76 Niveau : CFA2
    Ah ben non, je pensais que c'était volontaire. ;-)
    LibidoPostToxico Niveau : National
    Dans la synthese de cette journée de championnat, faudrait quand meme mettre en avant qu'a marseille, on sait pas faire un centre !
    Tigris Mystic Niveau : District
    Aurier, ce type qui se prend pour un caïd parce qu'il vient de Sevran, alors que dans sa team, il côtoie des gars qui ont grandi à Rosario (Di Maria), dans les quartiers populaires de Rio (Thiago Silva) et j'en passe...

    Ces mêmes mecs qui n'ont pas besoin de se la raconter en mode "ouai gros, j'en ai chié dans la vie t'as vu mais maintenant je suis le patron" sur les réseaux sociaux pour en imposer. Le terrain leur suffit.

    Putain Serge tu m'as tellement déçu !!!!!
    paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Parait que l'agent d'Aurier lui avait assigné un mec chargé de le surveiller pour éviter ce genre de connerie.

    Mais ce week-end le mec était en vacances. Finalement Aurier est effectivement un danger permanent, mais pas sur le terrain
    Mammattela Niveau : DHR
    moi je suis content des petits nantais !
    souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
    Bon j'ai fait une croix sur le titre fin février, faudrait que l'on reprenne 6 points à Monac' sur les deux prochains matchs alors qu'ils reçoivent Troyes à Louis II.
    Objectif le 5 mars, 3 points à reprendre en 3 matchs c'est dans nos cordes.
    Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
    Message posté par Tigris Mystic
    Aurier, ce type qui se prend pour un caïd parce qu'il vient de Sevran, alors que dans sa team, il côtoie des gars qui ont grandi à Rosario (Di Maria), dans les quartiers populaires de Rio (Thiago Silva) et j'en passe...

    Ces mêmes mecs qui n'ont pas besoin de se la raconter en mode "ouai gros, j'en ai chié dans la vie t'as vu mais maintenant je suis le patron" sur les réseaux sociaux pour en imposer. Le terrain leur suffit.

    Putain Serge tu m'as tellement déçu !!!!!


    Même Zlatan vient d'un quartier bien plus chaud que le sien.

    Des enfants avec des corps de golgoths...
    number 13 baby Niveau : CFA2
    Belle Victoire de Lyon. La troisième de rang avec un score plutôt flatteur et des relayeurs retrouvés. Ça donne des idées pour la suite et fin de championnat.

    Beaucoup de buts pour cette St Valentin, comme quoi c'est pas si dur de la foutre au fond. Sauf pour Michy à qui il faut encore 32 occasions pour réussir à prouver qu'il est un bon joueur mais pas foutu d’être un tueur. Domage.
    MacedonianFootballTeam Niveau : District
    Le LOSC a "laissé" la tempête passé en faisant le gros dos. Qu'on vienne pas me parler d'un "combat" héroïque comme Stéph Guy nous l'a vendu pendant les 30 dernières minutes. Paris n'a pas accéléré, le LOSC s'est satisfait du résultat (on vise le poteau de corner à partir de la 85e, pfiouu l'ambition), bref.
    JohnnyGourcuff Niveau : DHR
    La prestation de Tolisso, Umtiti et de Valbuena ce week end sont a mettre en valeur, notamment le premier auteur de 2 assist (la deuxième si c'est Di Maria ou CR7 qui l'a fait tout le monde se palucherait dessus) et 1 but assez joli.
    Bref assez fier de nos gones qui enchainent une troisième victoire de rang. Le podium reste envisageable malgré une saison catastrophique..
    luckystar Niveau : CFA
    Un joueur de club comme il n'en existe malheureusement plus beaucoup !
    luckystar Niveau : CFA
    Message posté par Paic
    Vous oubliez la passe décisive pour la prestation de Souleymane. Plus l'investissement de chaque instant avec des tacles en position de défenseur pendant tout le match, il a joué partout, c'était intense, c'était beau, c'était au meilleur moment dans un match crucial pour le maintien. Viva Camaradona.


    Un joueur de club comme il n'en existe malheureusement plus beaucoup !

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    89 20