Ligue des champions - 5e journée - Groupe A - Dynamo Kiev/PSG (0-2)

Par Quentin Moynet

Paris éteint la crise

En crise, selon les propres mots de son entraîneur, le PSG a assuré sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en s’imposant à Kiev (0-2). Sans franchement convaincre dans le jeu, une fois n’est pas coutume. Mais l’essentiel était ailleurs.

Note
4 votes
4 votes pour une note moyenne de 4/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Ezequiel Lavezzi (PSG) a enfin lancé sa saison avec un doublé
Ezequiel Lavezzi (PSG) a enfin lancé sa saison avec un doublé
Dynamo Kiev - PSG : 0-2
Buts : Lavezzi (45e et 52e) pour le PSG. « J'attends une réaction contre Kiev. J'ai confiance en eux. Ils doivent prendre leurs responsabilités. Tout le monde doit les prendre. J'assume les miennes et les joueurs doivent en faire de même. » Le décor était planté. Très agacé après la défaite contre Rennes, Carlo Ancelotti attendait une réaction de son groupe contre le Dynamo Kiev. S’il aura certainement encore beaucoup de choses à redire sur le plan du jeu, l’entraîneur italien pourra au moins se satisfaire du résultat. Dominé pendant 45 minutes, le PSG a pris les devants sur un éclair du duo Ibrahimović-Lavezzi avant de faire le break grâce à ce même Lavezzi (0-2). D’ores et déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, les Parisiens joueront la première place du groupe dans quinze jours au Parc des Princes contre Porto. Paris plie, mais marque Depuis le début de la saison, le PSG a une fâcheuse tendance à subir dans l’entame de match, à domicile comme à l’extérieur. Malgré les remontrances d’Ancelotti et son ordre de changer d’attitude, le scénario se répète à l’Olympic Stadium. Gênés par le pressing ukrainien, les Parisiens sont incapables d’enchaîner trois passes. Leur volonté de relancer proprement à tout prix par des passes courtes les met en danger. Comme à Montpellier, Verratti perd plusieurs ballons dans ses trente mètres, sans conséquence néanmoins. Preuve de cette impuissance, Ibrahimović, très discret ce soir, attend près de dix minutes pour toucher son premier ballon. Le milieu à trois parisien composé par Verratti, Sissoko et Matuidi manque clairement d’impact. Souvent en retard, ils multiplient les fautes et écopent tous les trois d’un carton jaune. Cette déficience dans l’engagement permet aux hommes d’Oleg Blokhine de trouver des espaces entre les lignes parisiennes, à l’image de Garmash qui lance Gusev, dont la frappe est difficilement repoussée par Sirigu. Maillon faible de sa défense, Van der Wiel est la cible du Dynamo qui passe régulièrement sur son côté pour faire la différence. C’est justement suite à des actions venues de ce côté que Gusev de la tête, Garmash – maladroit – du pointu et Dudu de l’intérieur du pied manquent de peu d’ouvrir le score. Côté parisien, pas grand-chose à se mettre sous la dent à l’exception d’une tête d’Alex et d’un tir d’Ibrahimović sur deux centres du Nene masqué. Incapable de faire le jeu, Paris ouvre finalement le score juste avant la pause sur une contre-attaque initiée par Verratti et conclue par Lavezzi, idéalement servi par Ibrahimović (0-1, 45e). Lavezzi, match référence Auteur de son premier but sous le maillot parisien, Lavezzi double son compteur juste après la pause, profitant d’une énorme erreur de Khacheridi et d’une belle anticipation de Matuidi, dont l’énorme volume de jeu a une nouvelle fois fait la différence (0-2, 52e). L’attaquant argentin est ainsi récompensé de son match plein, lui qui n’a cessé de provoquer sur son côté gauche. Doucement mais sûrement, El Pocho s’installe dans cette équipe et son entente avec Ibrahimović est très prometteuse. Sans rien proposer dans le jeu, Paris fait donc le break et pense s’assurer une seconde période plus facile. Oui mais voilà, ce PSG aime se faire peur. Fébrile, la défense parisienne – Van der Wiel et Thiago Silva en tête – enchaîne les relances foireuses. Heureusement, Sirigu repousse les tentatives successives de Gusev, Miguel Veloso et Haruna. Les interventions décisives du portier italien finissent d’achever les espoirs du Dynamo qui baisse pavillon. Passé en 4-4-2 après les entrées de Chantôme et Armand à la place de Sissoko et Verratti, Paris met enfin le pied sur le ballon et se crée même quelques situations de contre sur les pertes de balle ukrainiennes. Des situations qui ne se transforment pas en occasions, la faute à des approximations dans les passes et dans les contrôles. Malgré deux dernières frappes signées Dudu et Milevskyi, les Parisiens gèrent tranquillement la fin du match. L’esprit déjà tourné vers le prochain match contre Troyes.

Parier sur les matchs de Paris Saint-Germain

 





Votre compte sur SOFOOT.com

15 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Penalty le 21/11/2012 à 23:01
      

    A Paris et à Marseille, une crise s'allume aussi vite qu'elle s'éteint au grès d'un match ou deux et des envies des médias.

  • Message posté par ozymandias le 21/11/2012 à 23:03
      

    Un putain* de hold up ce match 1000 fois on doit le perdre

    Van der wiel c'est une arnaque c'est fini je me suis fait mon avis sur lui.
    j'attends encore ceux qui viendront me dire que Nene c'est un grand joueur. Le mec a chié ses deux matchs de LDC comme pas possible.

    Sissoko no comment...

    Ibra nullissime le plus mauavais sur le terrain

    Et Thiago motta qui se met au diapason de ses coéquipiers. j'espère que le mec ne va pas devenir bidon à force de se taper des un contre un à l'entrainement avec gameiro.

    Merci à Sirigu et à Lavezzi qui a fermé des bouches ce soir.

    Bref toutes les équipes qualifiées vont croiser les doigts pour nous rencontrer en 8ème, en espérant qu'elles nous prendront de haut...c'est notre seule chance

  • Message posté par had le 21/11/2012 à 23:04
      

    Bernard Lama a dû apprécier le match de Sirigu ce soir!

  • Message posté par azteca le 21/11/2012 à 23:08
      

    Content parce qu'on s'est qualifié, mais c'est tout, pour le reste...Sinon super Lavezzi. Et oui Ancelotti t'as raison on est pas encore une équipe capable de faire un match plein.

  • Message posté par Soutine le 21/11/2012 à 23:18
      

    Garmash doit être un lointain cousin de Bodmer

  • Message posté par Sly le 21/11/2012 à 23:18
      

    grosses faiblesses du PSG sur le côté droit, avec Sissoko le boucher maladroit et Van der Wiel qui n'était pas fichu de stopper une offensive. Aussi, c'était quoi ces relances, Thiago Silva?

    À part ça, trop trop content pour la qualification et pour les deux premiers buts du pocho. Ça ne règle pas les problêmes actuels de l'équipe mais au moins ça redonne un peu de confiance avant la reprise du championnat.

  • Message posté par Wingnut le 21/11/2012 à 23:19
      

    Qu'est ce qu'il s'exprime bien Sirigu en plus, sans accent pratiquement. Et le hasard fait que c'est le meilleur parisien, étrange...

  • Message posté par vinceletah le 21/11/2012 à 23:50
      

    Encore et toujours pareil! Peu importe le contenu des matchs, l'humeur et jugements des journalistes ne suit que les resultats! Ce soir on gagne 2-0 mais on fait rien dans le jeu! On merite rien du tout, c'etait un match chiant au possible! Carlo annonce du changement comme punition de Rennes et il punit le seul mec qui a fait son meilleur match contre Rennes, Pastore! Comme si c'etait sa faute et celle de Lavezzi si tous les saucissons de l'equipe gachait tous leurs caviars! C'est insupportable! Je precise juste a ceux qui ont oublies que, avant l'arrivee des quataris on jouait 10 fois mieux au football!! Et que si on jouait pas le titre c'etait l'unique faute de Apoula "trisomique" Edel!

  • Message posté par Nargzz le 22/11/2012 à 00:09
      

    C'est vrai qu'Edel nous a fais très mal il y a deux ans ou on avait certainement le meilleur jeux de L1 avec Lille.
    C'était pas mal l'an dernier aussi en début d'année ça allait super vite en attaque.
    La c'est le néant absolu. On a encore fais un match à 10 sissoko que j'aime bien pourtant et que je défends souvent n'arrive pas à retrouver son niveau. A tous les matchs il est transparent et il a pris sa petite biscotte habituelle au passage ça par contre ça change pas.
    Verrati de son coté n'a pas encore du comprendre qu'il doit arrêter de faire le guignol devant la surface, on s'en sort toujours de justesse avec lui, il s'est bien rattrapé ensuite heureusement.
    Un peu déçu aussi des 2 relances foirés pas Thiago Silva (je sais pas pourquoi un parle de Thiago motta??? dans les coms). Défensivement par contre il est toujours monstrueux et enfin mine de rien Alex a encore fais un match à 0 erreur, un tacle splendide qui nous sauve à un moment, aucune erreur de relance. Bref Alex est meilleur que Sakho sur ce début de saison je trouve.

  • Message posté par pinsutti le 22/11/2012 à 00:13
      

    Le nombre de ballons perdus par Ibra, surtout en 2nde, était assez impressionant! Alex très bon, T.S aussi à part une relance dangereuse dans sa surface. La charnière et Lavezzi sont pour moi les seuls satisfactions

  • Message posté par bud_light le 22/11/2012 à 09:26
      

    L'auteur de l'article connait-il le sens de l'expression "une fois n'est pas coutume" ?
    ...

  • Message posté par MaxMaga le 22/11/2012 à 09:41
      Note : - 1 

    Putain comment que j'étais excité comme une pucelle quand Van der Wiel a signé à Paris...
    Grosse gueule de bois

    Verratti par contre je kiffe. Tout le monde lui crache dessus quand il perd ses ballons en tentant n'importe quoi devant sa défense mais moi ça me fait rire. J'adore quand il élimine un golgoth qui arrive au pressing comme un boeuf. C'est juste que ça marche pas à tous les coups, je m'en fout qu'il perde les ballons, j'en veux toujours plus, toujours plus de talonnades derrière sa jambe d'appui !! Encore, encore !!

  • Message posté par helllone le 22/11/2012 à 10:00
      

    Haruna, c'est bien l'ancien monégasque qui rentrait puis se faisait sortir au bout de 20 minutes par Lacombe ? Il a du flair le Guy..

  • Message posté par labriquerouge le 22/11/2012 à 10:29
      

    Alex et TS c'est quand même pas mal.

    Meilleure défense de la C1 les gars, 2 buts en 5 matchs, c'est pas mal même si le niveau du groupe a bien aidé.

  • Message posté par Pimousse le 22/11/2012 à 11:01
      

    Le problème du PSG c'est juste qu'Ancelotti a monté une équipe de contre.

    En LdC ça passe sans trop de problème car les équipes en face essayent presque toujours de jouer.

    Mais en Ligue 1 ça ne se passe pas comme ça. Depuis le début de saison j'ai pas vu une équipe jouer face à Paris avec moins de 7 joueurs ne sortant pas de leur moitié de terrain!

    Ancelotti ne s'attendait surement pas à ça et face à ce type de situation ou il faut prendre le jeu à son compte, être patient et contourner un gros bloc défensif, on sent que l'équipe est à court de moyen.

    Il faut que le Mister intègre rapidement cette spécificité française et trouve une solution parce que c'est son pain quotidien.

    Et hop, je valide avec le club du merveilleux Apruzesse !


15 réactions :
Poster un commentaire