1. // France – Ligue 1 – 6e journée – Reims/PSG (1-1)

Paris et sa belle chute de Reims

Dominateurs mais pas séduisants, les Parisiens sont allés chercher le point du match nul à Auguste Delaune (1-1). Longtemps muets, les hommes de Laurent Blanc ont même dû attendre d'être menés pour enfin réagir.

Modififié
2k 63

Stade de Reims 1 - 1 PSG

Buts : Siebatcheu (83e) pour Reims // Cavani (84e) pour le PSG

Une minute de folie pour briser la monotonie. Une minute de folie pour divertir, mais ne rien changer sur le plan comptable. Auteur d'une partie phénoménale, Nicolas de Préville bouffe le couloir gauche parisien et offre un pion tout fait à Siebatcheu. On dispute la 83e minute d'une partie tristoune, et les Rémois réalisent un bon coup face à des Parisiens peu séduisants, planqués derrière l'excuse du match « post-Ligue des champions » . Fraîchement entré en jeu, Cavani profite de l'euphorie des locaux, d'un bon centre de Pastore et d'une légère faute de Zlatan sur Mandi pour égaliser d'un joli coup de boule. Au final, ce samedi soir, les regrets sont rémois. Le fantôme, lui, est celui de Zlatan Ibrahimović, visiblement distrait par la journée du Patrimoine.

Football Champomy


Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce Reims/PSG est le choc de cette sixième journée de Ligue 1. À trois points seulement du leader parisien, qui se présente à Auguste-Delaune avec une équipe largement remaniée, les Rémois veulent faire valoir leurs arguments et prouver que leur début de saison réussi tient plus du travail que de la surprise. Avec Lavezzi, Pastore, Stambouli et surtout Ibrahimović, de retour sur les pelouses de Ligue 1, Paris entre bien dans son match et se procure sa première occasion sur coup franc, après que Kankava a récolté un carton jaune pour son tacle sur le Z (5e). Lucas et Pastore s'amusent au milieu de terrain, profitant un temps de la naïveté des locaux, qui tardent à se réveiller, notamment sur le côté droit, où Bulot et Signorino sont totalement dépassés. Au quart d'heure de jeu, Kurzawa dépose un coup franc sur la tête d'un Pastore seul, mais hors-jeu. Le but est certes refusé, mais il n'en demeure pas moins une nouvelle chaude alerte pour la défense alignée par Olivier Guégan.

Alors qu'Olivier Tallaron bave sur la qualité du banc parisien, les hommes de la capitale manquent d'application dans le dernier geste. Pire, les hommes de Laurent Blanc font preuve d'un peu de suffisance, en atteste cette récupération de balle de De Préville dans les pieds de Thiago Silva, qui se croyait tranquille (17e). Auteur de quelques arrêts, Kossi Agassa sort sur blessure (23e) et laisse Johny Placide enfiler les gants. Les minutes s'égrenant, les Parisiens lèvent le pied et ne parviennent plus à dédoubler comme en début de rencontre. Côté rémois, on se contente d'attendre un contre pour envoyer Bulot ou De Préville au charbon. Seulement, les quelques intrusions rémoises dans la moitié de terrain adverse sont très mal négociées. À cinq minutes de la pause, Nicolas de Préville parvient toutefois à se jouer de Kurzawa et à envoyer une belle frappe sur le poteau droit de Trapp (41e). Les Parisiens ne sont pas à l'abri et ne semblent pas pressés de s'y mettre. Pour son retour en L1, le Z a passé plus de temps à lever les bras qu'à jouer des pieds.

De Préville MVP


De retour des vestiaires, le géant suédois se met en évidence avec une belle frappe (46e) qui frôle la transversale de Placide. Toujours esseulé à la pointe de l'attaque rémoise, Grejohn Kyei, que les fans de Game of Thrones surnommeront désormais Theon, ne touche pas un ballon. Un peu comme Stambouli, que ses coéquipiers boycottent complètement au milieu du terrain. Le syndrome Cabaye en fait. Pour le Stade de Reims, les pépins physiques s'enchaînent et Prince Oniangué est forcé de céder sa place à Diego Rigonato. Si ce nom vous dit quelque chose, c'est soit que vous suivez Reims depuis au moins trois ans, soit que vous le confondez avec la capsule Nespresso de ce matin. Après cette pause couleur café, Paris manque d'ouvrir enfin la marque sur corner (58e), mais Placide veille. La défense champenoise tient bon.

Réceptif aux conseils de son sélectionneur, Marco Verratti tente sa chance aux vingt mètres et décoche une belle praline. Placide, encore une fois, s'interpose sans toutefois pouvoir capter le ballon. Le cuir est relâché sur Zlatan Ibrahimović, qui n'a plus qu'à le pousser dans les buts vides (61e). Mais l'attaquant offre au public de Delaune le raté du week-end. À ce rythme-là, pas sûr que tout Malmö se ruera sur la grand-place pour le voir jouer... Peu ambitieux, les Rémois se contentent de défendre, conscients qu'un match nul serait un bon résultat. Pourtant, on sent qu'avec un peu plus d'envie, les hommes de Guégan pourraient faire le hold-up parfait. Diego le sent et adresse un centre parfait à Kyei, oublié au point de penalty, qui manque sa reprise de la tête (70e). Les entrées de Di María, Cavani et Matuidi modifient le schéma de jeu parisien, mais pas le score. Pendant ce temps-là, Nicolas de Préville, MVP du jour, continue de porter la balle pour offrir de précieuses secondes à ses coéquipiers. Et pour offrir une passe décisive après un rush sublime sur le côté droit à Jordan Siebatcheu. Piqués dans leur orgueil, les Parisiens égalisent sur l'action suivant le coup d'envoi. Au coup de sifflet final, les Rémois peuvent sans vouloir. Les Parisiens, eux, restent sur deux matchs nuls de rang.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Payetazo>>>ElFiasco Niveau : CFA2
Maurice Belay > Lucas ToutDroit
Payet > Pastore



Ca bouge pas et ça fait quelques années maintenant que ça dure.
read my mind Niveau : National
Bon match de reims et surtout de diego souvent libre dans sa tête.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Raah fait ièch'.

Je veux bien qu'on dise que dès que Paris veut accélérer il le fait, mais ça va quand même faire un an qu'on voit que c'est pas le cas. On a trop de mal à marquer des buts encore.

Kurzawa nous a fait une Lucas Digne, tous ses centres en corner.
Verratti n'a jamais tenté autant de frappe. Résultat, punition directe et replacement en 6.
On a retrouvé le vrai VdW aussi..
Et Di Maria à droite, ça pose question quand même

Heureusement y'avait Pastore
FourFourTwo Niveau : Loisir
Et Trapp partis aux fraises sur le but on en parle ou pas?
pat bateman Niveau : Loisir
Monsieur et Madame Zawa ont un fils. Comment s'appelle-t-il ? Kurt.

Bonne soirée.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Purée les deux équipes peuvent avoir des regrets en fait... Le PSG pour avoir fait match nul après avoir tant dominé, Reims pour s'être fait piégés comme des amateurs sur l'engagement.
Je veux me payer un abonnement au parc pour me mater les chevauchées de Di Maria pour aller se crasher sur le défenseur.
Que ce joueur est bête!

Il est là Cambronne?
joker7523 Niveau : CFA
Putain de merde!!

Je viens de finir un paquet clope tellement la nervosité est au maximum.

Match honteux, minable. Rien à dire de plus.

Comment peut on proposer un match avec si peu d'envie et d'application.

Laurent Blanc qui bien sur te sort Lavezzi ( le seul offensivement qui était dans son match) pour faire rentrer Di Maria qui fût dégueulasse.

Laurent très fort pour engueuler Pastore pour qu'il reste à gauche... Parcontre pour sortir l'autre grand pif qui était plus mauvais qu'un Aloisio dans un mauvais jour.

Et toi Lucas t'es un vrai pneu crevé, ras le cul d'être patient avec toi.

Merci juste à Cavani pour son but et Pastore pour la passe bien que son match fût moyen.

Bref je vais refumer une clope!
Abusé le but FIFA sur l'engagement.
Pour ne pas complètement fausser le championnat, on a décidé de laisser quelques points en route. Cadeau.

Plus sérieusement, je crois que Lucas vient de signer son arrêt de mort. Aucune différence, aucun impact dans le jeu et il ne court même plus (j'ai hurlé lorsqu'il se replace en marchant et qu'il est hors-jeu juste après). On sent qu'il n'ose plus partir dans des rushs improbables qui faisaient pourtant sa force malgré son déchet. Quand il n'y a même plus ça, il ne reste vraiment plus grand chose. Alors soit il a encore peur de se repéter la cuisse, soit il est en manque total de forme et d'inspiration.

Je vais pas trop gueuler sur Ibra, mais il est encore très juste physiquement. Pas trop compris sa titularisation, même s'il a besoin de retrouver le rythme, on pouvait le faire reposer un peu et le faire jouer mardi. Et tu peux pas le sortir après sa tête à côté devant le but vide, le signal envoyé serait catastrophique.

Cavani royal pour son entrée avec ce caviar du beau Javier (<3) qui reprend petit à petit ses sensations et qui sera vraiment difficile à mettre sur le bas. Ajoute à ça un plutôt bon match de Lavezzi, une défense centrale satisfaisante malgré quelques oublis et on est pas trop mal. Par contre, Kurzawa est encore faible défensivement, Stambouli encore un peu timide et Verratti est hors forme. Il touche trop le ballon et semblant hésiter systématiquement dans ses prises de décisions.

Match moyen face à des Rémois assez mordants offensivement (De Préville.. Quel joueur!), toujours devant, mais va falloir impérativement gagner mardi.
gastongaudio Niveau : Loisir
laurengland, c'est Zlatan qui doit sortir, pas El Pocho !!!!!!
green manba Niveau : Loisir
Didier 2 zlatan et cavani ont interverti de corps, d'un coté c est la periode des vendanges en champagne, merci zlatan de faire honneur au terroir.
Pastore ignoble 85 min...

Et puis cet éclair de génie capable d'illuminer un match.
A part ça encore des points perdus bêtement, on fait 20-25 bonnes premières minutes oú on met 2 buts hors jeu et après plus grand chose.
Sinon bon match de Lavezzi, Ibra en grand manque de réussite, mais je suis persuadé que ça va venir, Verratti beaucoup de déchet inhabituel, certainement dû aux efforts défensifs fournis et VDW faudra it qu'on m'explique pourquoi tout le monde le déteste

Ah oui, Lucas est un vrai tout droit
BadMotherFucker Niveau : Loisir
Ce qui est abusé c'est la faute de Zlatan sur le but parisien ...
joker7523 Niveau : CFA
Message posté par m_alive
Pour ne pas complètement fausser le championnat, on a décidé de laisser quelques points en route. Cadeau.

Plus sérieusement, je crois que Lucas vient de signer son arrêt de mort. Aucune différence, aucun impact dans le jeu et il ne court même plus (j'ai hurlé lorsqu'il se replace en marchant et qu'il est hors-jeu juste après). On sent qu'il n'ose plus partir dans des rushs improbables qui faisaient pourtant sa force malgré son déchet. Quand il n'y a même plus ça, il ne reste vraiment plus grand chose. Alors soit il a encore peur de se repéter la cuisse, soit il est en manque total de forme et d'inspiration.

Je vais pas trop gueuler sur Ibra, mais il est encore très juste physiquement. Pas trop compris sa titularisation, même s'il a besoin de retrouver le rythme, on pouvait le faire reposer un peu et le faire jouer mardi. Et tu peux pas le sortir après sa tête à côté devant le but vide, le signal envoyé serait catastrophique.

Cavani royal pour son entrée avec ce caviar du beau Javier (<3) qui reprend petit à petit ses sensations et qui sera vraiment difficile à mettre sur le bas. Ajoute à ça un plutôt bon match de Lavezzi, une défense centrale satisfaisante malgré quelques oublis et on est pas trop mal. Par contre, Kurzawa est encore faible défensivement, Stambouli encore un peu timide et Verratti est hors forme. Il touche trop le ballon et semblant hésiter systématiquement dans ses prises de décisions.

Match moyen face à des Rémois assez mordants offensivement (De Préville.. Quel joueur!), toujours devant, mais va falloir impérativement gagner mardi.


Je te trouve indulgent avec Zlatan... Ou alors c'est moi qui en demande trop mais même en revenant d'une blessure j'ai trouvé sa prestation très mauvaises.

Heureusement que Javier et son touché de balle est là parce- que sinon on l'avait dans le baba.
green manba Niveau : Loisir
<3 de preville, un aristo ne pouvait jouer qu à reims.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Message posté par Feijoada


C est une bonne chose que Verratti se mette à frapper, ça a failli payer et Blanc l encourage. S il passe 6 c est juste parce que Stambouli sort et que Matuidi rentre...

Javier <3


Oui je sais c'etait une boutade pour Verratti =)
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Dieu a peut être décidé que Zlatan le mercenaire ne doublera pas le TRES grand Pedro Miguel... et c'est tant mieux. Pauleta représentait un PSG qu'on pouvait, à défaut d'aimer, respecter. Voir journée après journée Pedro rester devant, quel plaisir... En espérant que ça dure, mais sans se faire trop d'illusions.
Lucas sa risque de faire comme Babel, à 30 ans on en parlera encore de lui comme un futur crack
Message posté par joker7523


Je te trouve indulgent avec Zlatan... Ou alors c'est moi qui en demande trop mais même en revenant d'une blessure j'ai trouvé sa prestation très mauvaises.

Heureusement que Javier et son touché de balle est là parce- que sinon on l'avait dans le baba.


Ah non mais il a été mauvais, bien sûr. Je suis indulgent parce qu'on sent que le problème est clairement physique, on tire trop sur la corde. Je suis persuadé que lorsqu'il retrouvera ses sensations, il sera à nouveau très bon.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 63