1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

Paris et Montpellier seuls au monde

Vainqueurs respectifs de Dijon (1-2) et de Caen (3-0) ce week-end, le Paris Saint-Germain et Montpellier s’échappent un peu plus en tête de la Ligue 1. Derrière, dans la course à la troisième place, ça cale un peu. Du coup, l’AS Saint-Etienne, vainqueur de Valenciennes (1-2), revient à un petit point du LOSC. Et puis Marseille a perdu, mais ça, ça devient une habitude.

0 5
Paris roi du money time

Vous avez déjà vu ça vous, un contre à deux contre zéro, à dix contre onze, dans le temps additionnel d’une rencontre serrée entre un promu en quête de point et le favori du championnat ? On parle souvent de la fameuse « chance du champion » , et force est de constater que même si l’effectif parisien regorge de talents, notamment offensivement, les joueurs de la Capitale allient souvent le bol au mental. Un mental à toute épreuve, puisqu’avec sept buts marqués après la 90ème minute, les Parisiens sont les rois du money time en France. Sinon, un jour, il faudrait arrêter de prendre des buts sur phases arrêtées. Mais bon, puisqu’en ce moment, Paris joue à la Zeman et se contente de mettre plus de buts que ses adversaires, et peut, pour ce faire, compter sur Siaka Tiéné, l’heure n’est pas vraiment à l’inquiétude avant de se déplacer sur la pelouse d’un Caen qui vient d’en prendre trois face à Montpellier.

Montpellier en champion

Ce Montpellier est totalement fou. En panne d’efficacité en première période, après une grosse domination face à Caen, les hommes de René Girard ont retrouvé le chemin des filets en seconde période, grâce à un jeu on ne peut plus offensif. Sereins derrière, grâce à la complémentarité de la paire Hilton-Yanga Mbiwa, les Héraultais se sont rués vers l’avant, quitte à offrir de temps à autres, des possibilités de contres à Frau, Nabab et Bulot. De cette obsession du jeu vers l’avant a découlé une nouvelle prestation de haut-niveau, faisant de ce MHSC le Lille de la saison passée, même privé de Belhanda. Le plus fou, c’est que le magicien René Girard fait ça avec quelques joueurs recyclés. Quels supporteurs lensois ont reconnu Bédimo et Utaka hier ? Quel fan de l’OM n’a pas regretté Hilton, et ne s’est pas dit qu’Estrada avait un coté Lucho en moins cher ? Avec dix points d’avance sur Lille, les Héraultais peuvent envisager tranquillement la qualification en Ligue des Champions. Avec quel effectif ? C’est la seule inquiétude de Louis Nicollin.

Les Verts ne veulent plus de la Play-Station

C’est avec une pensée pour la cheville de Fabien Lemoine, salement taclé par Carlos Sanchez, que les joueurs de l’AS Saint-Etienne se sont imposés en costauds sur la pelouse de Valenciennes. Menés 1 à 0 suite à un but d’Aboubakar, les Stéphanois ont su inverser la tendance grâce à Aubameyang, l’homme crête, et Sako, l’homme poteau, qui, en plus d’avoir touché neuf fois les montants cette saison, reçoit désormais des passes décisives de ses amis en acier. Avec cette quatrième victoire en six matchs, les Verts font la bonne opération de la journée et recollent à un petit point de Lille et de la troisième place, avant le derby de la semaine prochaine que s’annonce fumant. En effet, l’Olympique Lyonnais, en déplacement à Geoffroy-Guichard, pourrait prendre un énorme coup de froid en s’inclinant dans le 42. Allez, on mise sur une banderole sur Aulas et la Play-Station.

Marseille, vertical limit

Quatre défaites consécutives en Ligue 1, une première depuis 2006. Après avoir rêvé du titre, puis de la qualification en Ligue des Champions, à juste titre, les supporteurs de l’Olympique de Marseille redoutent le pire. Oui, certains se revoient déjà condamnés à quelques années d’errances, à s’arracher pour accrocher une minable quatrième place, avec Pascal Johansen et Brahim Hemdani en figure de proue. Jusque-là obsolète, la finale de la Coupe de la Ligue face à l’Olympique Lyonnais pourrait bien être le seul moyen pour les joueurs de Didier Deschamps d’accrocher une qualification en Europa League. Qualifié de bonus, le huitième de finale retour à Milan face à l’Inter pourrait bien être le seul moyen de gagner un peu de thune et de rayonnement à l’échelle européenne, histoire de ne pas avoir le mercato estival le plus triste de la Ligue 1 sur la Canebière. La semaine prochaine, les Phocéens reçoivent Dijon et on ne sait même plus qui est le favori…

En bref :

- Pour son premier match sans Bazdarevic, le FC Sochaux a renoué avec la victoire, après treize journées passées à errer sans prendre les trois points.
- Alexandre Lacazette s’est réconcilié avec le public de Gerland. Enfin presque.
- Le jeune et talentueux Bulot s’est ajouté à la liste des nombreux délits capilaires de Ligue 1.
- Il y avait une corbeille de fruits dans la loge de Louis Nicollin à la Mosson. Parce que Loulou bouffe des fruits, sérieux ?
- « Seul au monde » de Corneille, tourne en boucle dans le iPod de Steve Mandanda.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'était quand même marrant de voir ce bon vieux Jean-Michel dans les tribunes des gones, en train de balancer des vannes sur Saint-Étienne. Il me semble d'ailleurs qu'il était encore de se plaindre d'un coup-franc ou je ne sais quoi. Un vrai ultra.
C'était quand même marrant de voir ce bon vieux Jean-Michel dans les tribunes des gones en train de balancer des vannes sur Saint-Étienne au mike. D'ailleurs il me semble qu'il était encore en train de se plaindre de je ne sais quoi, un coup-franc je crois. Un vrai Ultra.
Comme je suis content pour Hilton, que notre Coach DD avait mis sur le banc, lui qui l'année précédente était dans l'équipe type de ligue 1. Il renait de ses cendres et c'est tant mieux.
Pareil pour Bocaly, qu'on a viré comme un malpropre et qui aujourdhui est au top
So Foot: des liens sur les "brèves", qu'on comprenne les allusions!
Mais vous êtes vraiment mauvais. Vous mettez combien de temps à écrire vos articles puants ? 2 minutes (sans vous relire bien sûr) ?!
- À chaque fois que vous parlez de la course à la CL vous ressortez la mêêêême vanne sur la PLaystation : c'est finit maintenant, faut passer à autre chose !
- Sochaux qui regagne sans Bazdarevic : vous le dites comme pour l'enfoncer encore plus, mais c'est juste une réaction normale après un changement de coach. Pas la peine d'en rajouter.
- Lacazette réconciliée avec Gerland : ils étaient fâches ? NON ! c'est même l'un des seul lyonnais que Gerland a toujours soutenu.
- La blague sur Nicollin.. nan mais sérieusement ? On dirait un pauvre supporter Parisien moisi qui l'a faite (oui parce qu'ils passent leur temps à faire des blagues sur Nicollin : ils ont rien d'autre).

Je lis SF parce que j'adore le sarcasme et l'humour noir, parfois très limite. Mais quand c'est tout le temps les mêmes vannes qui ressortent ça vous rend juste ridicules et amateurs.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La semaine Twitter
0 5