1. //
  2. // 6e journée
  3. // PSG/AS Monaco (1-1)

Paris et Monaco, deux géants qui s'annulent

1-1 à la 20e minute et le choc des étoiles entre le PSG et l'ASM commençait pied au plancher. Au fil des minutes, la partie s'est malheureusement progressivement endormie pour terminer sur le même score. Les Parisiens, supérieurs dans le jeu, regretteront les occasions manquées juste avant et après la mi-temps.

Modififié
4 58
PSG - AS Monaco : 1-1
Buts : Zlatan Ibrahimović (5e) pour le PSG. Falcao (20e) pour l'ASM.

Le 18 décembre 2010, le PSG accueillait l'ASM au Parc des Princes. Sur la pelouse, entre autres, Petter Hansson, Siaka Tiéné, Jean-Jacques Gosso, Apoula Edel et Guillaume Hoarau. Le 22 septembre 2013, un peu moins de 3 ans plus tard, le même pré était foulé, entre autres, par Radamel Falcao, Thiago Silva, João Moutinho, Éric Abidal, Salvatore Sirigu, Zlatan Ibrahimović et Edinson Cavani. Sans faire injure aux premiers cités, le jour et la nuit. Après avoir défrayé la chronique et noirci les pages des gazettes sportives tout l'été, les deux mastodontes financiers et sportifs de la nouvelle Ligue 1 s'affrontaient enfin. Bim, bam, boum, comme un blockbuster à gros budget, ça pète dès les premières minutes. Dommage que la deuxième partie du film n'ait pas été à la hauteur…

Falcao répond à Ibra


La partie débute sur les chapeaux de roue puisqu'après à peine quelques possessions, Thiago Silva voit le départ de Maxwell loin devant sur le côté gauche et le sert parfaitement dans l'intervalle. Un choix judicieux puisque le néo-international brésilien centre directement devant le but. Zlatan s'arrache, fait un bon en avant, lève le pied à 2 mètres du sol et propulse la balle dans les filets de la semelle. 1-0, 5e minute, Paris soigne son entame de match. En face, les Monégasques ne sont pas dans le coup, mais peuvent se réjouir de la sortie sur blessure de Thiago Silva. En l'absence d'Alex, c'est Papus Camara qui enfile un short. Progressivement, l'ASM se remet dans le sens du jeu et, sur son premier quart de dixième d'occasion, trouve le chemin du but : après un corner repoussé, Moutinho récupère la sphère, tempère et envoie un centre fuyant au premier poteau…

Falcao se jette littéralement sur la balle. Dans sa chute, il parvient à devancer son garde du corps et à envoyer le ballon au fond d'une épaule plongeante. Un partout. Après l'égalisation, le tempo du match — déjà globalement élevé — s'accélère davantage. Les deux formations tentent de passer sur les ailes et de faire la différence en contre. C'est justement sur une action à trois passes qu'Ibrahimović se retrouve presque seul face au but. Au lieu de bourriner du gauche, le Z feinte pour se remettre sur son pied droit et envoie une balle moitié piquée, moitié enroulée et un peu naze, à destination de Lavezzi, qui passe à côté. C'est sur une grosse phase de jeu parisienne que Tony Chapron siffle la mi-temps. Pour l'instant, le choc tient ses promesses.

Des promesses déçues


Après le repos, le match reprend sur les mêmes bases, avec un Paris Saint-Germain globalement dominateur, mais très maladroit dans le dernier geste — Zlatan rate un nouveau duel face à Subašić — et des Munegaschi potentiellement dangereux sans être entreprenants. Visuellement, le spectacle n'est pas désagréable, mais commence à manquer cruellement de buts. Au milieu, Verratti est monstrueux. Malheureusement, l'animation devant lui ne tient pas la route, surtout après la sortie de Lavezzi. Ibrahimović retrouve sa nonchalance habituelle et Cavani semble avoir été remplacé par son double fantomatique. Même si l'on est toujours à l'affût d'un exploit d'une des étoiles sur la pelouse, la fin du match laisse clairement le spectateur sur sa faim. Alors qu'il ne reste que quelques secondes à disputer, sur un corner joué en deux temps, Cavani sort de sa cachette et parvient à placer une tête qui frôle le poteau de Subašić. Dernier frisson, dommage.

Par Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

EA Sport it's in the game !!!
CHAMPION d'Euope!!! TP MVP!!!



Ah merde je me suis trompé de site...

DSL!!!
Quelle belle soirée ! Beau match de liguain, plutôt équilibré avec quelques gestes assez fous (quelle technique, entre Ibra et Verratti !), on s'est pas ennuyé !

Mais surtout, ON EST CHAMPION D'EUROPE PUTAIN !!!
CHAMPION d'Euope!!! TP MVP!!!



Ah merde je me suis trompé de site...

DSL!!!
Jacky75Zoo Niveau : CFA2
Cavani a droite c'est du gachis...
anigolemagicien
Pouvez-nous nous prêtez Edinson Cavani un joueur avec un tel talent gâché au profit d'un joueur malgré tout le talent qu'il a, très très égoïste.

Verratti est décidément le joueur le plus classe dans la façon de jouer.

VdW qui confirme qu'il fait partie dans le gotha des arrières droit des grands championnat européen.

Coté ASM

Ocampos,Fabinho et Falcao clairement au-dessus.
anigolemagicien
Pouvez-nous nous prêtez Edinson Cavani un joueur avec un tel talent gâché au profit d'un joueur malgré tout le talent qu'il a, très très égoïste.

Verratti est décidément le joueur le plus classe dans la façon de jouer.

VdW qui confirme qu'il fait partie dans le gotha des arrières droit des grands championnat européen.

Coté ASM

Ocampos,Fabinho et Falcao clairement au-dessus.
non seulement je vois double, mais je poste double! Donc je vous emmerde double! ;)
Mouais... Match moyen.

Jallet ressemble a un vietnamien.
Il n'empêche que lorsque les latéraux du psg se mettent à monter VRAIMENT, ça change véritablement le jeux de Paris : attaques plus variées, et Cavani peut plus se placer dans l'axe.
Verrati a joué comme un chef d'orchestre ce soir ; il forme avec Matuidi un tandem parfaitement complémentaire récupération-distribution de toute beauté. On l'a bien vu lorsqu'il est sorti : l'équipe semblait soudainement coupée en deux, entre la défense et l'attaque. Dés lors, impossible de construire. Ce petit mec est un as.
volontaire82 Niveau : Loisir
Bien content d'avoir regardé le basket.
Monaco s'est fait bouffer en deuxième mi-temps, ils ont quand même réussi à se procurer quelques occasions, mais c'était dégueulasse à voir.
J'adore Ocampos même s'il a pas été fou...
Je joins le concert de personnes qui regrettent que Cavani...
Il est trop fort Ibra, mais qu'est-ce qu'il croque...
Match monstrueux de matuidi, avec en bonus le ballon piqué et un débordement digne d'un très bon ailier à un moment, ce type est un poison.
Je ne parle pas de Verratti de peur de dire des banalités...
@JeanMichelLarqué: le gachis c'est pas Cavani mais bien Ibra qui a vendangé 3 buts
Sinon Quelqu un a remarqué que quand Marco est sorti Paris ne jouait plus..
Message posté par juda
Mouais... Match moyen.

Jallet ressemble a un vietnamien.


C'est marrant, je me suis dit pour la première fois en le voyant aujourd'hui qu'il avait une tête de chinois.
Quel match ! 20 points dans les dents tout le temps, une maitrise collective ponctués par les fulgurances individuelles de batum et parker voire diaw, du grand spectacle !
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Putain* on doit le gagner au moins 3-1 ce match (et j'aurais gagné 130 €, bref...) !

Beau match, même si je m'attendais à mieux de la part de Monaco. Verratti est impressionnant, t'as l'impression que le gamin ralentit le jeu en touchant énormément le ballon mais il attend juste un bon appel, et le trou, et son toucher de balle fait le reste.

Tony Chapron doit apprendre à se faire respecter sur les coup-francs putain* de merde !
Message posté par Verratti
@JeanMichelLarqué: le gachis c'est pas Cavani mais bien Ibra qui a vendangé 3 buts
Sinon Quelqu un a remarqué que quand Marco est sorti Paris ne jouait plus..


Moi je l'ai remarqué. Tout comme j'ai remarqué un placement ridicule et inutile de Cavani, un manque flagrant de liant dans le jeu, un Lucas qui sert à rien, un Lavezzi mal utilisé et qui se fait chier$ et j'en passe et j'en passe.

Blanc a un crédit par rapport à Ancelotti juste impressionnant.

Ca joue mal, ça marque peu mais avec Blanc c'est magnifique. Ok, on est bien en Ligue 1 et son corporatisme.
Match fade, donc on peut en profiter pour dériver :

CHAMPIONS D'EUROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOPE !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 58