En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // PSG/AS Monaco (1-1)

Paris et Monaco, deux géants qui s'annulent

1-1 à la 20e minute et le choc des étoiles entre le PSG et l'ASM commençait pied au plancher. Au fil des minutes, la partie s'est malheureusement progressivement endormie pour terminer sur le même score. Les Parisiens, supérieurs dans le jeu, regretteront les occasions manquées juste avant et après la mi-temps.

Modififié
PSG - AS Monaco : 1-1
Buts : Zlatan Ibrahimović (5e) pour le PSG. Falcao (20e) pour l'ASM.

Le 18 décembre 2010, le PSG accueillait l'ASM au Parc des Princes. Sur la pelouse, entre autres, Petter Hansson, Siaka Tiéné, Jean-Jacques Gosso, Apoula Edel et Guillaume Hoarau. Le 22 septembre 2013, un peu moins de 3 ans plus tard, le même pré était foulé, entre autres, par Radamel Falcao, Thiago Silva, João Moutinho, Éric Abidal, Salvatore Sirigu, Zlatan Ibrahimović et Edinson Cavani. Sans faire injure aux premiers cités, le jour et la nuit. Après avoir défrayé la chronique et noirci les pages des gazettes sportives tout l'été, les deux mastodontes financiers et sportifs de la nouvelle Ligue 1 s'affrontaient enfin. Bim, bam, boum, comme un blockbuster à gros budget, ça pète dès les premières minutes. Dommage que la deuxième partie du film n'ait pas été à la hauteur…

Falcao répond à Ibra


La partie débute sur les chapeaux de roue puisqu'après à peine quelques possessions, Thiago Silva voit le départ de Maxwell loin devant sur le côté gauche et le sert parfaitement dans l'intervalle. Un choix judicieux puisque le néo-international brésilien centre directement devant le but. Zlatan s'arrache, fait un bon en avant, lève le pied à 2 mètres du sol et propulse la balle dans les filets de la semelle. 1-0, 5e minute, Paris soigne son entame de match. En face, les Monégasques ne sont pas dans le coup, mais peuvent se réjouir de la sortie sur blessure de Thiago Silva. En l'absence d'Alex, c'est Papus Camara qui enfile un short. Progressivement, l'ASM se remet dans le sens du jeu et, sur son premier quart de dixième d'occasion, trouve le chemin du but : après un corner repoussé, Moutinho récupère la sphère, tempère et envoie un centre fuyant au premier poteau…

Falcao se jette littéralement sur la balle. Dans sa chute, il parvient à devancer son garde du corps et à envoyer le ballon au fond d'une épaule plongeante. Un partout. Après l'égalisation, le tempo du match — déjà globalement élevé — s'accélère davantage. Les deux formations tentent de passer sur les ailes et de faire la différence en contre. C'est justement sur une action à trois passes qu'Ibrahimović se retrouve presque seul face au but. Au lieu de bourriner du gauche, le Z feinte pour se remettre sur son pied droit et envoie une balle moitié piquée, moitié enroulée et un peu naze, à destination de Lavezzi, qui passe à côté. C'est sur une grosse phase de jeu parisienne que Tony Chapron siffle la mi-temps. Pour l'instant, le choc tient ses promesses.

Des promesses déçues


Après le repos, le match reprend sur les mêmes bases, avec un Paris Saint-Germain globalement dominateur, mais très maladroit dans le dernier geste — Zlatan rate un nouveau duel face à Subašić — et des Munegaschi potentiellement dangereux sans être entreprenants. Visuellement, le spectacle n'est pas désagréable, mais commence à manquer cruellement de buts. Au milieu, Verratti est monstrueux. Malheureusement, l'animation devant lui ne tient pas la route, surtout après la sortie de Lavezzi. Ibrahimović retrouve sa nonchalance habituelle et Cavani semble avoir été remplacé par son double fantomatique. Même si l'on est toujours à l'affût d'un exploit d'une des étoiles sur la pelouse, la fin du match laisse clairement le spectateur sur sa faim. Alors qu'il ne reste que quelques secondes à disputer, sur un corner joué en deux temps, Cavani sort de sa cachette et parvient à placer une tête qui frôle le poteau de Subašić. Dernier frisson, dommage.

Par Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs