Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Nice-PSG (1-2)

Paris se farcit Nice

Dans un match plutôt équilibré, le PSG s'est offert une neuvième victoire consécutive en championnat à Nice (2-1) devant les yeux du monde asiatique. De quoi bien préparer la finale à venir de la Coupe de la Ligue face à Monaco.

Modififié

OGC Nice 1-2 PSG

Buts : Saint-Maximin (13e) pour Nice // Di María (21e), Dani Alves (82e) pour le PSG

Ce dimanche 18 mars se devait d'être une journée historique pour le football français. Un match volontairement placé à 13 heures pour faire saliver les aficionados du championnat de France en Asie, et surtout booster les droits télévisuels internationaux de la Ligue 1. Et quoi de mieux qu'un Nice-PSG pour filer des maux de ventre aux plus goulus des amateurs de foot chinois ou coréens ? D'autant que sur le pré, Niçois et Parisiens se sont livré une guerre sans merci jusqu'à la dernière seconde. De quoi donner le sourire à Didier Quillot et toute la direction de la LFP, qui peuvent espérer obtenir davantage que quelques dizaines de millions et continuer à rêver du milliard anglais. Tant pis pour les amateurs de foot de l'Hexagone, qui auraient sans doute préféré se délecter de ce match exquis à un horaire plus commun à leurs habitudes.

Japan Expo


Les centaines de millions de curieux asiatiques n'ont même pas le temps d'entamer leur ultime collation de la journée que Lees-Melou a déjà chauffé les gants d'Alphonse Areola (5e). Des nems sont d'ailleurs recrachés une minute plus tard, lorsque Balotelli place un coup de tête sur le montant parisien. Vexés de se faire voler la vedette, les Parisiens fulminent, et Cavani, à défaut d'obtenir un penalty flagrant, touche à son tour les montants après une mésentente entre Benítez et Dante (13e). Ce sont pourtant les Aiglons qui vont déclencher les premières scènes de liesse près de Beijing grâce au plat du pied sécurité de Saint-Maximin (13e). Di María, conscient qu'il est peut-être épié par ses futurs téléspectateurs, sort son plus beau deux-pièces et ramène les deux équipes à égalité, empochant un rein de Dante au passage (20e). L'air est encore plus irrespirable que d'habitude dans les rues de Tokyo quand le combat de sumotoris entre Mario Balotelli et Presnel Kimpembe débute tout juste. Les deux gaillards passent leur temps à se remonter le mawashi devant les yeux incrédules de François Letexier, qui choisit de siffler la pause bò bún pour aller s'enquiller deux ou trois shots d'alcool de riz pour supporter la pression du deuxième acte.

Dani au Tibet


Pas rassasiés par ce plat typique vietnamien, les Niçois continuent de manger l'aile gauche du poulet frit parisien. Et Saint-Maximin n'est pas loin de s'offrir une deuxième ration. Mais Areola veille (50e). Après une première période passée à se rouler un dragon, Dani Alves dégaine un ciseau de toute beauté sorti en mer de Chine par une claquette de Benítez (60e). Balotelli, lui, a clairement envie d'augmenter ses ventes de produits dérivés, mais le sort lui met des bâtons dans les roues (74e). Ce même destin choisit finalement Paris, qui pense faire une tournée en Asie cet été, et son combattant Dani. Servi sur un plateau par Rabiot, Alves envoie son meilleur poisson au fond des filets du pêcheur Benítez (82e). Cet après-midi, Cavani n'a certes pas égalé le record de buts d'Ibra en championnat, mais le PSG a égalé son record de neuf victoires d'affilée. Qu'importe : aujourd'hui, l'important était à l'Est.


Nice (4-3-3) : Benítez - Souquet, Dante, Sarr, Le Marchand - Seri, Cyprien, Lees-Melou - Pléa, Saint-Maximin, Balotelli. Entraîneur : Favre.


PSG (4-3-3) : Areola - Berchiche, Thiago Silva, Kimpembe, Dani Alves - Rabiot, Verratti, Draxler, Di María, Cavani, Mbappé. Entraîneur : Emery.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
    Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68