1. //
  2. //
  3. // PSG/Evian (3-1)

Paris en trompe l'oeil

Dans un match vivant et débridé, le PSG mené à la mi-temps par Evian a fait le métier pour s’octroyer les trois points et conserver la tête de la ligue 1 (3-1).

Modififié
6 6
PSG – Evian Thonon Gaillard : 3-1
Buts :Néné (47 et 78 sp)et Gameiro (88) pour le PSG.Cambon (45+1) pour Evian.

« Excité par ce match ? Pas plus que ça. Le PSG n’est pas imbattable. Aucune équipe n’est imbattable » dixit Pablo Correa. Dédramatiser un déplacement au Parc est une manière comme une autre de l’aborder. Audacieux, les Savoyards ont bousculé les Parisiens. Mais le PSG, globalement dominateur et plus réaliste en deuxième période l’emporte finalement sur un score large et tient Montpellier à distance.

Correa braque le Parc

Ancelotti avait annoncé : « Le PSG est un club français, et il est important qu’il conserve une épine dorsale de joueurs français » . Dans ce premier onze parisien post-mercato, on en dénombre cinq. Thiago Motta fait ses débuts dans le milieu du sapin parisien. Alex, annoncé remplaçant, n’est finalement pas là. Bodmer, le nouveau chouchou est lui toujours titulaire après son énorme match à Brest. Comme Gameiro en pointe qui joue gros. Pato et Tevez ne sont pas venus, il a six mois pour convaincre.

Dès ses premières touches de balle, Motta joue comme un taulier. Jeu court, jeu long, il donne le tempo, distribue et joue juste. Le début de match est lui plus incertain techniquement. Les enchaînements valables se font rares. Quand le PSG s’approche du but, le PSG hésite, le PSG cafouille. Evian est lui fidèle aux préceptes de son nouveau mentor, bien défendre et oser une fois dans le camp parisien. Mamad’ enchaîne les gestes techniques à l’approche de sa surface et réchauffe l’atmosphère. La première frappe est savoyarde, signée Sagbo tout droit vers Boulogne. Le premier frisson est parisien à la 15ème minute, sur un jeu à trois du pôle création parisien Bodmer-Ménez-Nenê mais le Brésilien rate son contrôle dans la surface. Lugano tacle à tout va et succède enfin à Heinze. Gameiro enroule sa frappe et caresse le poteau d’Andersen. Wass lui répond. Le match est rythmé mais imprécis.

Les appels de Gameiro sont justes, ses contrôles moins, Maxwell s’active, combine avec Sissoko, les intentions sont là. Pastore blessé, Chantôme pensait gratter un peu de temps du jeu. Raté. Le PSG s’est trouvé un patron, il se nomme Thiago Motta. Ménez lancé par Nenê dribble le goal, le passe, se voit ouvrir le score, et touche le poteau. Correa a eu ce qu’il voulait, les joueurs d’Evian restent gaillards et tiennent le choc. Breaking news : Denisot est présent au Parc pour la première fois depuis 1998. Preuve que les temps changent. Mais pas tant que ça. Juste avant la mi-temps, sur un corner repoussé, Sorlin frappe, Cambon la reprend de la tête à bout portant, trompe Sirigu et ouvre le score. Une histoire de hold-up.

Signé Nenê

Le jeu reprend, une-deux Ménez-Nenê, ce dernier s’approche du but, hésite à frapper, s’approche du but, hésite à frapper, et envoie un simulacre de frappe. Andersen sort la balle du bout de doigts. Mais celle-ci est bien rentrée dans les cages. Le PSG a donc répondu du tac au tac. Preuve que les temps changent. Govou rate un duel pendant que les frappes de Gameiro défilent, sans succès. Comme les pubs folklores sur les bordures de la pelouse: Francky Garage, Groupe Fadil Cameroun, et Unküt, la marque de fringues de B2O. En attendant, le flow du match tient plus du phrasé saccadé de Sefyu que des pirouettes verbales du natif de Boulbi et perd en intensité. Nenê un peu partout sauve sur sa ligne une tête de Poulsen. Sirigu stoppe une frappe de Wass. Le scénario surprend. A un quart d’heure du terme, Paris n’a plus le ballon et Evian pousse. Du coup, Maxwell impulse, transmet à Gameiro qui décale Ménez, Jérem’ tricote, et taffe Rippert dans la surface qui le fauche. Péno. Nenê conclue.

Paris mène 2-1 et peut terminer plus sereinement son match. Ménez allume une derrière banderille qui passe au dessus. Evian a bien joué, a mérité, mais se fait prendre une troisième fois. Sur une relance hasardeuse de Poulsen, Matuidi gratte, Nenê frappe, le ballon est renvoyé dans les pieds de Gameiro qui triple la mise. Le score est sévère pour les hommes de Correa. Nenê rate de peu le triplé dans les arrêts de jeu. Paris a été bousculé mais Paris l’a emporté. En leader.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Paris s'impose, en leader?
Moi j'ai vu un PSG qui a bien, bien, bien galéré.
Un Govou qui rate une occasion que même Hoarau aurait mise.
Un Maxwell plus mauvais que lors de ses premières sorties. Et une équipe d'Evian tout simplement meilleure que le PSG.
Après, oui, Paris gagne. Et Motta a été bon pour sa première. Mais votre jugement me semble un peu biaisé.
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Et le tien alors??
D'ailleurs dans l'article est bien précisé que Paris a cafouillé et que Paris a été bousculé!! Et justement c'est la force des grandes équipes de gagner même dans la difficulté!
Govou essaie de mettre la balle entre les jambes de Sirigu, le gardien a un peu de chance sur le coup, alors dire que même Hoarau l'aurait mise...
Maxwell est à l'origine du penalty sur Menez et il avait été très bon contre Toulouse alors effectivement il a été moyen mais pas mauvais...
Evian a très bien joué comme au match aller! Ils nous avaient sorti leur pire match de la saison contre l'OM par la suite! Espérons que l'histoire ne se répète pas... ;)
En effet ETG a crânement joué son match, sans la peur au ventre, ce que l'ampleur du score peut masquer.
Il n'empêche toutefois que l'article résume bien ce match, Paris s'impose en leader, car il a gagné un match difficile...
Bonne première de Motta, et si Menez ne tape pas le poteau en 1ère, l'ETG aurait certainement pris une fessée.
Néné doit carburer à un nouveau truc cet hiver,le froid n'a même plus prise sur lui..y compte p'être faire l'Euro!
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Néné n'hésites pas à frapper, il fait des feintes rigolo.
Encore un but Do Brazil.
@bastogne
bien sur Paris s'est imposé en leader c'etait pas évident pour eux ya des jours moins bien et c'est pour cela que gagné comme Montpellier à Nice l'OM à Rennes la sem. derniére
si Evian joue tous ses matchs à l'extérieur comme hier ils prendront kelk points c sur.
bonne chance a eux car ils m'ont impressionné .
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 6