En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Amical
  2. // France/Chili

Paris en force chez les Bleus

Treize joueurs de Ligue 1, dont cinq du PSG, le retour de Dimitri Payet... Laurent Blanc a dévoilé une liste sans surprise pour affronter le Chili la semaine prochaine.

Modififié



Gardiens : Hugo Lloris (Lyon), Steve Mandanda (Marseille), Cédric Carrasso (Bordeaux).

Aucun suspense. Hugo Lloris et Steve Mandanda iront se peler les miches en Ukraine et en Pologne l'été prochain, c'est acquis. Seul véritable enjeu donc, la place de numéro 1 ne se disputera pas sur ce match, mais sur l'intégralité de la saison de Ligue 1. Là, deux scénarios sont envisageables : Hugo, héroïque avec un mauvais Lyon consolide sa place de taulier des Bleus, ou Hugo, septième (peu ou prou) du championnat de France se troue en finale de coupe de France et laisse les bois français à Steve, fraichement sacré champion de France (ou pas loin). Selon les envies de Laurent Blanc, ils pourraient disputer une mi-temps chacun face au Chili. La vraie interrogation (la seule ?) demeure la place de troisième gardien, poste solidement occupé par Cédric Carrasso qui, comme ses deux autres compères, jouera gros cette saison. Car c'est Stéphane Ruffier qui pousse derrière. Pas Nicolas Douchez.

Défenseurs : Eric Abidal (Barcelone), Patrice Evra (Manchester United), Younès Kaboul (Tottenham), Adil Rami (Valence), Mamadou Sakho (Paris-SG), Anthony Réveillère (Lyon), Bacary Sagna (Arsenal).

Déjà sous pression avant son début de saison avec le Paris Saint-Germain, Mamadou Sakho va donc s'offrir une sacrée semaine. Possible titulaire en défense centrale en l'absence de Philippe Mexes, blessé au genou, Tigrou pourrait profiter des petits pépins physiques d'Adil Rami pour se faire une place au soleil. Dans l'axe toujours, Eric Abidal devrait délaisser la couverture de GQ pour enfiler le bleu de chauffe, à moins que Younès Kaboul ne s'en mêle. Côté gauche, Patrice Evra devrait se faire siffler par La Mosson pendant que Bacary Sagna, toujours aussi peu concurrencé, tirera la langue à Anthony Réveillère, sagement assis sur le banc. Devant sa télé, Mathieu Debuchy devrait peut-être essayer de se faire des tresses. Fraichement exilé du côté de Manchester City, Gaël Clichy lui aussi pourra se caler dans son canapé. C'est peut-être mieux que de se frotter à Alexis Sanchez, finalement.

Milieux : Yohan Cabaye (Newcastle), Alou Diarra (Marseille), Yann M'Vila (Rennes), Florent Malouda (Chelsea), Marvin Martin (Sochaux), Blaise Matuidi (Paris-SG), Samir Nasri (Arsenal).

Le rêve continue pour Marvin Martin. Logiquement convoqué par Laurent Blanc après ses deux bonnes apparitions sous le maillot bleu, le meneur de jeu sochalien foulera la pelouse montpelliéraine avec un peu plus de pression cette fois. Plus attendu, le Double M pourrait, sur un coup de folie, s'offrir un troisième but en trois apparitions. Mieux dans sa peau depuis qu'il est arrivé à Marseille, Alou Diarra sera en concurrence avec Yann M'Vila et le néo-parisien Blaise Matuidi pour un poste de milieu défensif. Toujours dans le flou depuis qu'il a émis le souhait de quitter Arsenal, Samir Nasri pourrait mettre un peu plus Yoann Gourcuff au placard. Idem pour Florent Malouda, qui, malgré sa préretraite pourrait faire du mal à l'égo de Franck Ribéry en cas de bonne prestation.

Attaquants : Karim Benzema (Real Madrid), Kevin Gameiro (Paris-SG), Guillaume Hoarau (Paris-SG), Jérémy Ménez (Paris-SG), Loïc Rémy (Marseille), Dimitri Payet (Lille).

Ici, c'est Paris. Leonardo n'est pas là, Kombouaré non plus. Pourtant, la thune des Qataris aurait surement aidé pour payer les 975 000 de dédommagement que la FFF devra verser à Raymond Domenech. Bref, des six « attaquants » sélectionnés par Laurent Blanc, trois évolueront dès ce week-end en championnat sous les couleurs du club de la capitale. De quoi rêver d'un trident Ménez-Hoarau-Gameiro en attaque de l'équipe de France ? Pourquoi pas. Mais si le niveau actuel affiché par Kévin Gameiro et le potentiel de Ménez sont gages de sécurité face à un bon Chili, Guillaume Hoarau devrait, sauf incroyable surprise, cirer le banc de La Mosson. Etre parisien est une chose, être dans la forme actuelle de Loïc Rémy ou surtout de Karim Benzema en est un autre. Petite surprise du chef, Dimitri Payet a été rappelé pour la première fois depuis son rush sous les couleurs de Saint-Etienne. Oui, un transfert à Lille aussi a du bon. La Ligue 1 est de retour.

Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 25 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17 mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7