Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // PSG/Bastia (4-0)

Paris écrase Bastia

Le Paris Saint-Germain glane la cinquième Coupe de la Ligue de son histoire en écrasant Bastia 4 à 0. Avant sa suspension, Zlatan Ibrahimović a régalé avec un joli doublé.

Modififié

PSG - Bastia
(4-0)

Ibrahimović (21'), Ibrahimović (40'), E. Cavani (79'), E. Cavani (91') pour PSG


C'était son match. Il sera suspendu pour les quatre prochaines rencontres de Ligue 1 suite à ses insultes envers le corps arbitral, après le match contre Bordeaux. Alors, le Z s'est énervé. Ibrahimović a offert un joli doublé, sorte de cadeau à son club avant son mois sabbatique. Il en aura même inspiré un autre. Le PSG a réussi l'un de ses premiers travaux et peut penser à Barcelone, en toute tranquillité.

Un Ibra de gala


Un avant-match tendu, un Frédéric Thiriez qui joue à cache-cache dans les tribunes et un Ibra bouillant. Le décor est planté pour cette finale de coupe. Venu en grand favori, le Paris Saint-Germain monopolise le ballon au Stade de France. Les Bastiais mettent de l'engagement, comme annoncé. Les quinze premières minutes ressemblent à un cafouillage plus qu'à un match de football. À la vingtième, suite à une faute de Squillaci bien provoquée par Ezequiel Lavezzi, l'arbitre du soir, M. Bastien applique la tristement fameuse double peine. L'ancien Monégasque est exclu et laisse ses partenaires en galère. Le coach bastiais, Ghislain Printant sort Danic pour faire entrer Peybernes. À cinq minutes de la pause, suite à un énième débordement d'Aurier, Ibra récupère aux vingt mètres et ajuste Areola. Match plié. Avant la mi-temps, Pocho Lavezzi rate son face-à-face routinier. Même Marco Verratti s'est permis de tenter une reprise de volée. Nicolas Douchez, titulaire en coupes, fait valoir son titre de meilleur emploi temporaire de France (à la lutte avec Zoumana Camara). Absolument rien à faire pour la doublure de Sirigu.

Un SC Bastia résigné


À la mi-temps, Printant aurait pu montrer à ses joueurs le discours de Bielsa sur l'injustice pour les remotiver. Il n'en est rien. Au retour du vestiaire, le match ressemble au jubilé d'Ibra. « Les amis d'Ibrahimović » le cherchent, et le Suédois décide de jouer seul. Les Bastiais ne prennent aucun risque et jouent avec la peur de prendre une valise. Les Corses obtiendront une seule occasion, sur une tête de Marange. Laurent Blanc commence sa rotation en vue du match de Ligue des champions mercredi. Cavani remplace Lavezzi, et Lucas fait son retour après sa blessure face à Caen. Marco Verratti tente même une deuxième frappe du match. Aurier, lui, continue sa superbe exhibition - on attend la vidéo sur Facebook - et offre une passe décisive à Cavani, qui marque d'une tête décroisée. Pendant ce temps-là, le talisman spécial Coupe de la Ligue est entré. 9 mois après sa suspension et son coup de tête asséné à Motta, Brandão fait son retour à la compétition. Dans le temps additionnel, Cavani s'offre aussi un doublé sur un superbe décalage d'Ibra. Après ce premier titre de la saison, les Parisiens vont retrouver l'Europe et Zlatan les tribunes, laissant l'axe de l'attaque (et la pression inhérente) à Edinson Cavani. Les Bastiais et leurs cinq points d'avance sur Toulouse, le premier relégable, vont retrouver la Ligue 1 mercredi. Chacun sa route…



Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Zlatan confirme qu'il reste en MLS 13
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi