1. //
  2. // 35e journée
  3. // FC Nantes/PSG (0-2)

Paris écarte Nantes

Grâce à un début de match canon, le PSG a dominé le FC Nantes à la Beaujoire (0-2). Un succès facile, qui permet aux hommes de Blanc de reprendre trois points d'avance sur l'OL au classement et d'envisager un dénouement heureux.

Modififié
7 62

Nantes - PSG
(0-2)

E. Cavani (4'), B. Matuidi (31') pour PSG.


L'OL comptait sur Nantes pour être un caillou dans la chaussure parisienne ? Le PSG n'a pas attendu pour secouer ses pompes. Trois petites minutes de jeu, une frappe fusionnée de Cavani et Van der Wiel, et le club de la capitale marquait d'entrée de jeu son territoire, ait-il été ce dimanche à la Beaujoire. Mordants, appliqués dès le coup d'envoi, les Parisiens ont offert une performance solide, dans la lignée des dernières semaines. Des actions à foison, une sérénité qui transpire des crampons, et l'adversaire canari n'a pu que trépasser face à cet aigle lancé à pleine vitesse vers le titre. Car malgré sa volonté non dissimulée d'ouvrir le jeu, le FC Nantes est tombé sur bien plus fort, bien plus expérimenté aussi. Sans surprise donc, le PSG n'a pas tremblé au moment de reprendre son matelas d'avance sur un concurrent lyonnais qui chasse tout en espérant un faux pas d'ici la fin du championnat. Ce n'était pas pour ce dimanche soir. Car Paris repart bien de Nantes l'esprit libéré et les souliers légers.

Paris précoce


Malgré les protestations et autres communiqués vexatoires de Jean-Michel Aulas, Zlatan Ibrahimović est bien présent sur la pelouse après sa suspension. Instance française de merde diront certains, mascarade de président assureront d'autres. Mais le fait est que le Suédois pèse sur la défense jaune. Contré par Cavani pour sa première frappe, le Zlat' voit le ballon revenir sur Van der Wiel, puis finir au fond des filets par cette alliance entre pieds maladroits. La soirée débute parfaitement pour le PSG et son attaquant vedette. Bien aidés par l'alignement incertain de la défense locale, les avants parisiens n'ont d'ailleurs que peu de mal à se créer foule d'occasions. Cavani oublie de servir son chef de guerre et bute sur Riou. Cavani est lancé par le catogan, mais trouve les jambes du portier nantais. Pour résumer, Cavani fait du Cavani. Alors, Zlatan va changer de caporal. Après un superbe contrôle orienté de Motta, il se charge du relais et transmet à Matuidi entre les jambes de Vizcarrondo. Limpide, précis, parfait. Et puisque Blaise n'est pas uruguayen, les filets sont trouvés d'un plat du pied assuré. Nantes est à terre, sans pourtant avoir démérité. Car lorsque les Canaris ne sont pas acculés dans leurs trente mètres, certains mouvements pointent le bout de leur nez. Gakpé de la tête à la 13e, puis Audel tentent bien de combler l'écart. Mais quand le cadre ne s'échappe pas, Douchez s'interpose et rappelle qu'il n'a rien à envier à Sirigu. Une horizontale avant la mi-temps abonde encore vers ce constat et permet au PSG de conserver son break.

Paris facile


Nantes fait alors face à un dilemme. Se livrer à tout prix ou éviter l'humiliation ? Si, dans le discours, Der Zakarian semble annoncer un tout pour le tout, les ambitions se heurtent à une triste réalité du terrain : Paris va gérer, sans trembler. Un peu plus laxistes dans la possession du ballon, les Parisiens jugulent sans souci les quelques offensives nantaises. Les côtés sont maîtrisés, l'axe facilement bouché, et le leader de la Ligue 1 affirme sa suprématie minute après minute, tout en laissant le FC Nantes à son impuissance. Paris ne se fatigue plus, n'a pas besoin de le faire d'ailleurs, et s'en va sans plus de remous vers son succès. Alors Laurent Blanc peut se permettre de faire sortir Matuidi, dès la 50e, de ne pas insister plus que de raison sur les buts adverses. Forcément, la deuxième mi-temps n'est dès lors pas un délice de football. Mais qui pourrait blâmer ce PSG qui enfile les points sans sourciller ? Pas grand monde. Lancé sur les traces du titre, le club de la capitale ne semble en effet plus capable de perdre, ni de laisser échapper le moindre point à mesure que les trois dernières rencontres se rapprochent. Sûr de sa force, enfin cette saison. Et sans aucun doute au meilleur moment possible.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Raphaël Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
A la lecture du titre, une seule chose me vient à l'esprit : Jacquie Michel, Johan Audel !

C'est tout pour moi ce soir, bonne nuit les copains !
Je proteste !!!!! ...
Vous m'avez bien trop rapidement niqué mon espoir
Problema ? Niveau : DHR
Un pas de plus vers le titre pour Paris.

Mais surtout qu'est-ce qu'on s'est fait chier en deuxième mi-temps, horrible !
FourFourTwo Niveau : Loisir
Le but Olive et Tom, beau gosse !
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 2
Et merde : Paris ne récupère rien à la différence de but sur l'OL .... On est dans la merde, moi j'vous l'dis :-(
Note : 3
Je remercie notre mascotte so foot revenue juste à temps pour le final du championnat et je lui dédicace le but de Matuidi !

3 matchs dont 2 à domicile , 7 points a prendre , rien n'est fait mais ça commence a sentir bon pour nous !
On peux pas dire merci et au revoir à Zlatan et Laurent Blanc??
IL me gonfle zlatan mais à un point!
Blanc toujours le même système, sort jamais zlatan.
Putain que ça me saoule.
Je crois qu'au vu de la prestation de Matuidi et de l'impact de sa sortie sur le reste du match, y en a un qui va se faire très, très discret..
JMA est sur le dossier.
Ce public Nantais, un plaisir !
Colonel.Moutarde Niveau : CFA2
Message posté par DarkPass'
A la lecture du titre, une seule chose me vient à l'esprit : Jacquie Michel, Johan Audel !


"écarte", "précoce"... C'est vrai que Raphaël t'aide pas trop sur ce coup là aussi...
Il est pas hors-jeu Cavani sur le premier but ?
Hoaroots & culture Niveau : DHR
Message posté par nasunaj
On peux pas dire merci et au revoir à Zlatan et Laurent Blanc??
IL me gonfle zlatan mais à un point!
Blanc toujours le même système, sort jamais zlatan.
Putain que ça me saoule.


Hé l'ami, la gestion d'un vestiaire c'est autrement plus compliqué que faire ses changements à football manager. On mène 2-0, les nantais sont cuits, on est en course pour le titre, ibra revient juste de suspension, faudrait vraiment être crétin pour s'offrir une petite crise d'ego à 3 journées de la fin. En même temps c'est ptet pour ça que t'es pas entraîneur pro.
J'en veux pour l'éternité de ma vie à Aulas de m'avoir réduit à écrire une phrase pareillement inconcevable pour moi: Paris m'a rempli d'aise, ce soir!

Et j'enchaîne avec Allez Paris! Mon dieu... Faites tout ce que vous pouvez pour empêcher ce club de chibres et de fifrelins dirigé par une tâche aux yeux clairs d'être champion!
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Quand même un gout amer après un super première mi-temps. Pourquoi ne pas pousser plus pour aller enn mettre 6 et passer devant Lyon au goal average? Pas capables où ils ne comprennent pas que c'est important? Et même pour eux, je comprends pas le plaisir qu'ils prennent à faire ça?

Et les changements de Blanc encore, je comprends pas trop.
Salut les gars, j'ai (re)besoin de vous !
J'avais déjà posté le lien sur un autre article mais il y avait quelques coquilles
Je réalise mon mémoire sur les paris sportifs (s'il y a des amateurs parmi vous) vous pourriez répondre à ce petit questionnaire ? C'est 3 min à peine cela m'aiderait beaucoup
Merci à tous

https://docs.google.com/forms/d/1CS4cbs … rmResponse
Message posté par Hoaroots & culture


Hé l'ami, la gestion d'un vestiaire c'est autrement plus compliqué que faire ses changements à football manager. On mène 2-0, les nantais sont cuits, on est en course pour le titre, ibra revient juste de suspension, faudrait vraiment être crétin pour s'offrir une petite crise d'ego à 3 journées de la fin. En même temps c'est ptet pour ça que t'es pas entraîneur pro.


Je ne savais pas que pour donner son avis il fallait être entraîneur professionnel.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Message posté par Hoaroots & culture


Hé l'ami, la gestion d'un vestiaire c'est autrement plus compliqué que faire ses changements à football manager. On mène 2-0, les nantais sont cuits, on est en course pour le titre, ibra revient juste de suspension, faudrait vraiment être crétin pour s'offrir une petite crise d'ego à 3 journées de la fin. En même temps c'est ptet pour ça que t'es pas entraîneur pro.


Ouais enfin si ceux qui sont bons sortent avant Zlatan qui en deuxième ne fait rien, c'est moyen aussi. Et le fait de ne pas le sortir, ça ne date pas d'aujourd'hui.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par nasunaj
On peux pas dire merci et au revoir à Zlatan et Laurent Blanc??
IL me gonfle zlatan mais à un point!
Blanc toujours le même système, sort jamais zlatan.
Putain que ça me saoule.

Oui, en route pour un triplé national pour l'un, 2 passes dé sur 2 buts pour l'autre.

Quels gros nazes ces 2-la.
Hoaroots & culture Niveau : DHR
Message posté par nasunaj


Je ne savais pas que pour donner son avis il fallait être entraîneur professionnel.


C'était un peu gratuit de ma part. Ce que je veux dire c'est que voilà, tranquille, il nous reste 3 journées donc je comprends 1000 fois pourquoi Blanc laisse Ibra sur le pré, quand bien même son apport est insuffisant. Il n'y a pas que la performance pure dans la gestion d'un club pro sur une saison, c'est tout.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 62