1. //
  2. // 21e journée
  3. // PSG/Nantes (5-0)

Paris dévore Nantes en cinq bouchées

Une démonstration. Une nouvelle. Beaucoup trop forts pour des Nantais perdus sur la pelouse du Parc des Princes, les joueurs du Paris Saint-Germain se sont imposés 5 à 0 en marchant. Des insolents.

Modififié
2k 87

PSG - Nantes
(5-0)
Thiago Silva (9'), Ibrahimović (36'), T. Motta (51'), E. Cavani (58'), Ibrahimović (64') pour PSG


Une feinte de corps fantastique de Verratti pour éliminer Veretout. Un petit pont délicieux de Thiago Motta pour se débarrasser du pressing de Deaux. Un contrôle orienté parfait de Van der Wiel pour enrhumer Djordjevic. Un mouvement fou de Zlatan Ibrahimović devant Viscarrondo. Puis la tornade. Ce dimanche soir, le Parc des Princes avait des airs de cour de récréation. Au menu, un duel déséquilibré entre les naïfs élèves de CP et les lascars de CM2. Pourtant prévenus par le professeur principal Der Zakarian, les Canaris n'ont jamais pu réciter leur leçon. Eux qui ne voulaient surtout pas subir et laisser le ballon aux Parisiens se sont finalement fait bouffer par la peur de la copie blanche. Ils quittent le cours d'EPS avec des buts plein le cartable et dépouillés de leur goûter.

Juste ce qu'il ne fallait pas faire

« Équipe de merde, équipe de merde… » chantonnent les supporters parisiens, dans une déclaration d'amour enflammée aux Nantais. « Public de merde, public de merde… » reprennent à la Loko les aficionados inspirés des Canaris. Tout cela se passe en tribunes, mais il s'agit de la seule action intéressante des Nantais en un peu plus de 90 minutes, l'entrée de Bangoura, dernier dinosaure à porter l'intégrale peroxydée, mise de côté. Car si tout le monde, Laurent Blanc le premier, avait gardé en tête la victoire poussive des hommes de la capitale à la Beaujoire en début de saison, le miracle n'a pas eu lieu. Pire, les visiteurs ont fait exactement ce qu'il ne faut pas faire contre le PSG : avoir peur. Tenus au respect et au silence dès les premières minutes de jeu, les Nantais n'ont jamais joué au football. La tête basse face à l'habileté technique et la maîtrise affichée par les coéquipiers d'Ibrahimović. Les jambes en compote à cause du pressing rendu inutile par les interminables « passes à dix » du bulldozer de la Ligue 1. Sans solution, le roseau a plié et a vite rompu. La suite, c'est une avalanche. Les secours n'ont même pas eu le temps de venir.

Buts en pagaille

La naïveté nantaise n'est pas seulement due à une peur du gros, une appréhension de la valise. C'est avant tout un souci tactique. Le premier but parisien est un but vu et revu par tous. Un corner bien botté et Cavani qui sème la pagaille en venant couper au premier poteau. La bonne tête de l'Uruguayen est détournée par Riou, mais Thiago Simba, roi de la jungle, fait la hyène et ramasse les miettes. On ne joue que la dixième minute et les Jaunes se noient déjà. Pas l'âme d'un bodyguard, l'arbitre de la rencontre offre un pénalty au PSG pour un accrochage léger de Alhadhur sur un Verratti omniprésent en première période. Zlatan, qui n'avait pas encore marqué contre Nantes, transforme la sanction. Le coup de gueule de Michel Der Zakarian à la pause n'a pas l'effet escompté. Lucas remplace un Lavezzi inutile et c'est de son côté que les choses se passent en deuxième mi-temps. Sur un centre un peu long, Van der Wiel trouve Matuidi. Le milieu parisien profite de l'apathie de la défense nantaise pour envoyer une bonne déviation de la tête pour Motta qui, du gauche, envoie le ballon au fond des filets. Dans la foulée, Djilobodji, bien pressé par Verratti, foire une relance. Le ballon revient dans les pieds de Zlatan qui fixe tranquillement Riou avant d'offrir un caviar à Cavani qui n'en demandait pas tant. Quatre, ce n'est pas assez. Alors en marchant, les Parisiens offrent le but de la manita à Zlatan, qui va tranquillement terminer meilleur buteur et meilleur passeur de Ligue 1. Mais l'homme qui a reçu une ovation du Parc des Princes ce soir, c'est Fabrice Pancrate. Oui, quand l'ancien redoublant revient à l'école, il est toujours accueilli à bras ouverts.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Paris qui applique le tarif sans forcer face à une équipe de Nantes qui n’aura jamais vraiment réussi à sortir la tête de l’eau.

5-0 alors que je n’ai pas l’impression d’avoir vu Paris forcer vraiment.. Hâte de voir les matches de Champions League.

Très bon milieu Verratti/Motta qui a enchaîné les passes comme jamais.. Et une petite simu de Verratti pour la forme :/

J’aurai bien vu un Pastore à la place de Lavezzi pour commencer le match après ce qu’il nous a montré en CdL.

Pour ceux qui ne l’aurait pas lu, je le met une dernière fois.. Pastore/Gourcuff, un sentiment de gâchis?
http://heya.fr/radio-biere-foot/footbal … -de-gachi/
Je comprends mieux maintenant pourquoi les plots sont jaunes sur un terrain d'entrainement.

5-0, c'est une manita(s) delabitas dans le cul des canaris.

Bernie aime ça*
Dommage que cavani rate la balle de set
anigolemagicien
Bangura qui fait le cow boy change moi cette coupe de zoulou !
Très bon article, un des meilleurs compte-rendu de match que j'ai lu
Loko-Pedroooos, Pedros-Lokoooooo, oh c'est exceptio...

Hein ? Mort ? Le jeu à la nantaise ? Bon, ben RIP alors...
PSG pue le football...
Verratti a une Etienne Didot dans chaque orteil.
Lavezzi, ça suffit.
Bon ptet que les crickets sur l'article de tfc/ams comprendront ce que je veux dire s'ils ont vu le match...

Pour lille c'est officielement fini. Pour monaco soit marseille se chargera d'eux lors de la prochaine journée soit on terminera le travail le 09/02.
match tranquilou contre le sixième, penalty bien sévère, le retour de pancrate au parc, une bonne petite soirée.

par contre, le ptit gars qui récupère le maillot de thiago silva et qui se la pète devant tout le monde, j'ai qu'une chose à lui dire :

"court !!!!" ^^

sinon, très bon match de l'ensemble des joueurs bravo
Bonsoir,

j'aurais une petite question svp. on dit depuis quelque temps (l'arrivé des quataris) que les vrais supporteurs ont déserté le parc et qu'il n'y a plus que des footixes (lynxes plus precisement). Alors ma question est: comment ça se fait qu'ils connaissent fabrice pancrate pour l'acclamer ?

Merci
Pfffiouuuu... C'est incroyable cette facilité ! Le 4ème, ça passe comme dans du beurre, but, une petite tape sur le bide, et ça repart.

Ils sont décidément trop forts, Verrati qui éclabousse encore la rencontre de son talent, tout de suite c'est différent de Past... Non non ça va, rangez vos battes les mecs, soyez sympas.

Par contre le Parc donne juste envie de vomir, "on est le PSG, on va vous enculer", c'est ça leur chant ? Wow...

Bref ! Même si je suis pas d'accord avec ce Radamel bashing, m'est avis que tu auras (et pas que toi d'ailleurs) beaucoup de mal à redire quoique ce soit sur la victoire du PSG ce soir mon ami !
didier gomis Niveau : CFA
ça manquait de chambrage Pascal Nouma devant les Canaris mais bon tarif quand même !

Verratti encore incroyable, cette feinte de corps dans la surface, paie tes couilles ! Et encore un carton jaune à 50m des buts alors qu'il y a tout le repli défensif de fait et que le break du 2-0 est déjà là. Bref, Marco paie ta bite que tes adorateurs vont te sucer encore ce soir !

Par contre un Cavani sans pied gauche mais bon, c'est pas grave, il l'aura ajusté pour Leverkusen
Roger-le-routier Niveau : CFA2
Match sérieux du PSG qui replace notre dauphin à 5 points. Après une telle domination, j'ai même eu peur que les nantais finissent avec une panoplie en cuir
Lamine Turgut Niveau : CFA
LB : "Après le cas Nasri, découpé par Mapou ... voici les ca-naris, démontés par mapou-le aux oeufs d'or !"

PS : TM, Gitem ....
Message posté par footiXXL
Bonsoir,

j'aurais une petite question svp. on dit depuis quelque temps (l'arrivé des quataris) que les vrais supporteurs ont déserté le parc et qu'il n'y a plus que des footixes (lynxes plus precisement). Alors ma question est: comment ça se fait qu'ils connaissent fabrice pancrate pour l'acclamer ?

Merci


C'est parce qu'ils connaissent pas Fabrice Pancrate qu'ils l'ont acclamés...
Si paris continue à jouer à c3 niveau, jene vois pas de raison de s'inquiéter contre les grosses cylindrées que sont le Bayern, le Real et le Barça. C'est du très haut niveau même si certains vont pas manquer souligner qu'en face ce n'était ques le FC Nantes. Je suis confiant pour le reste de la ligue des champions!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Monaco à la relance
2k 87