1. //
  2. // 28e journée
  3. // Bastia/PSG (0-3)

Paris déroule à Bastia

Au cours d'une rencontre à sens unique, le PSG s'est imposé sur la pelouse de Furiani. Une promenade de santé qui a vu Zlatan délivrer une nouvelle passe magique et Lavezzi inscrire un doublé.

Modififié
0 71

Bastia - PSG
(0-3)
Ibrahimović (7'), E. Lavezzi (23'), E. Lavezzi (88') pour PSG.

«  Coach, il fait beau à Paris, on peut pas envoyer la réserve ?
- Non, les gars, désolé. Mais ne vous inquiétez pas, on se fait un brunch à Furiani.
 »

Cet après-midi, Zlatan et ses potes ont chaussé les claquettes et fait péter les bermudas pour leur déplacement en Corse. Car à défaut de profiter des premiers rayons sur la capitale, le PSG s'est payé une bonne bouffe face à Bastia. Ray-Ban sur le pif, les Parisiens ont pu profiter de la terrasse accueillante préparée par le SCB avant de savourer un agréable repas. Au menu, des buts, des beaux gestes, le tout agrémenté des rires de cette bande de potes en balade dans la cité insulaire. À la limite de l'indécence face à de pauvres Bastiais qui ont regardé leurs adversaires s'amuser d'eux sans avoir les moyens de s'asseoir à côté, ne serait-ce que pour un café. Le chéquier de sortie, Paris a réglé son addition sans sourciller et repart vers la métropole avec 3 points en guise de souvenir. Qui a dit que la Corse n'était pas accueillante ?

L'ogre est de sortie

16h30, Furiani est en ébullition. Entre fumigènes et chants, les supporters corses attendent de pied ferme le début d'une rencontre de prestige face au PSG, leader incontesté et incontestable de Ligue 1. 16h31, Furiani se tait. Car il ne faut que 30 secondes aux Parisiens pour déclencher les hostilités. Profitant d'une erreur de Modesto, Lavezzi s'échappe vers le but avant que le ballon n'atterrisse finalement dans les pieds de Lucas, seul face au but vide. L'humble François se rattrape en sauvant sur sa ligne, mais Bastia le sait déjà : l'après-midi va être longue. Laurent aligne d'entrée de jeu une bonne partie de son armada. Seuls « Air » Matuidi et Thiago Silva manquent à l'appel, remplacés par Rabiot et Marquinhos. En face, Frédéric Hantz fait confiance à un 5-3-2 piloté par une défense Squillaci-Modesto-Romaric à la vitesse limitée. La différence est criante. Faciles, les Parisiens enchaînent, multiplient les passes et font courir sans relâche des insulaires amorphes. Face à cette possession gargantuesque, le SCB souffre. Positionnés très bas, les locaux encaissent les coups et souffrent à chaque accélération. Le PSG déroule son jeu sans trouver de résistance et profite inévitablement des boulevards laissés par l'arrière-garde adverse. Et face à cette équipe, la sanction est immédiate.

Lucas et Ibra au-dessus du lot

S'il est bien un homme en forme du côté parisien, c'est Lucas. Animé de jambes de feu depuis quelques semaines, comme en a témoigné son rush improbable face à l'OM, le petit Brésilien est le plus en vue dès les premières minutes. Alternant courses folles et crochets courts, l'attaquant parisien offre rapidement un premier but à Zlatan. Suite à un double une-deux avec le Suédois, Lucas retrouve son compère dans l'axe. Survolant Cahuzac, Ibra dépose sa tête dans la lucarne droite de Leca et débloque le tableau d'affichage (6e). Puissants et tranchants, les joueurs de Laurent Blanc cherchent d'emblée le break et vont le trouver sur une nouvelle inspiration géniale de leur meilleur buteur. Dans le rond central, Zlatan se fend d'une talonnade acrobatique et envoie Ezequiel Lavezzi vers les filets. Peu habitué à jouer le finisseur, l'Argentin ne rate pas son duel et plie le match dès la 18e minute. En tuant le suspense aussi vite, Paris s'assure 70 minutes de tranquillité, à peine troublées par les soubresauts adverses lors du deuxième acte. Entre une frappe molle de Boudebouz et une accélération de Khazri, Lavezzi s'essaie même à un art qui lui était jusqu'alors resté inconnu : le doublé. À moins de deux minutes du terme, il parachève un spectacle presque gâché par tant d'aisance. La balade parisienne est terminée, les 3 points dans l'escarcelle. Belle rengaine.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Quand zlatan est fatigué, Ibrahimovic le remplace.

Non plus sérieusement Ibra enc*le le football français.
Et voilà la prime ( meilleur buteur/meilleur passeur ) pour Ibra!
Bon ba le psg a joué 20mn il a gagné 3-0.

11pts d'avance.

Meilleure attaque, meilleure défense, meilleur buteur, meilleur passeur, etc...tout ça on le savait...mais Lucas qui met encore une passe dé, qui va bientot se retrouver 2e meilleur passeur du championnat et lavezzi qui plante un doublé...tain ça va devenir compliqué pour certains ici. Leur reste plus grand chose à se mettre sous la dent.
yapaslefeuoflac Niveau : DHR
le "test bastia" est passé .

Sérieusement le double une deux lucas/zlatan étais cochon.

Si en plus lavezzi score devant le but, je crois qu'on va s'ennuyer jusqu’à la fin de saison.

les 45 premières minutes de bastia sont honteuses. ça rends le match totalement inintéressant
menezmenezoutai Niveau : District
Enfin un résumé sofoot qui part pas dans tout les sens magueule
menezmenezoutai Niveau : District
Enfin un résumé sofoot qui part pas dans tout les sens magueule
Lu sur twitter: "Lavezzi super efficace depuis la mort de son oncle. Je vais buter toute sa famille."
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 12
Le plus dur commence pour les joueurs : faut calmer Ezéquiel qui va vouloir sortir en boite ce soir au retour sur Paname …
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Toute la différence entre un Bayern qui ne cesse d'attaquer même quand ils ont fait le plus dur, et Paris qui ne sait que gérer du moment où ils mènent 1 ou 2-0. La différence entre une grande équipe européenne et une équipe qui domine son faible championnat mais qui n'est pas encore dans la cour des grands européens. Ca viendra peut etre, mais c'est encore loin d'être le cas. Sinon quand y'a pas le marathonien au milieu, y'a pas de différence, si ce n'est dans la justesse technique.

Rabiot a fait un super match, et surtout, dès qu'il peut, il frappe.

Le trio offensif a été bon aussi, surtout Lucas et Lavezzi. Lucas va surement voir sa place de titulaire sauter au retour de Cavani, le numéro 9 qui joue sur le coté. Le jeu offensif du PSG risque de baisser d'un niveau. Cavani a beau etre un super joueur, ce n'est pas un joueur de coté


A Monaco de battre Sochaux pour rester dans la course. Ca devrait, normalement, pas poser de soucis


Monaco CHAMPION
volontaire82 Niveau : Loisir
Déçu par cette équipe de Bastia, surtout en 1ere mitemps... Paris tranquille comme d'hab. Même leurs ailiers deviennent inarrêtables...
N'empeche, faudrait penser à faire touner pour avoir des joueurs frais en ldc. Genre
digne silva marquinos jallet rabiot cabaye motta pastore (en 10) ibra cavani.
Lucas me fait marrer, il fait une passe décisive, mais il se ramasse tout seul dans la surface comme un con et fait une tentative piteuse d'aile de pigeon.
Un type sur le live disait qu'il privilégiait l'esthétisme au réalisme. En l'espèce, c'est juste ridicule.
En tout cas, il me fait bien rire.
Message posté par RadamelFalcao
Toute la différence entre un Bayern qui ne cesse d'attaquer même quand ils ont fait le plus dur, et Paris qui ne sait que gérer du moment où ils mènent 1 ou 2-0. La différence entre une grande équipe européenne et une équipe qui domine son faible championnat mais qui n'est pas encore dans la cour des grands européens. Ca viendra peut etre, mais c'est encore loin d'être le cas. Sinon quand y'a pas le marathonien au milieu, y'a pas de différence, si ce n'est dans la justesse technique.

Rabiot a fait un super match, et surtout, dès qu'il peut, il frappe.

Le trio offensif a été bon aussi, surtout Lucas et Lavezzi. Lucas va surement voir sa place de titulaire sauter au retour de Cavani, le numéro 9 qui joue sur le coté. Le jeu offensif du PSG risque de baisser d'un niveau. Cavani a beau etre un super joueur, ce n'est pas un joueur de coté


A Monaco de battre Sochaux pour rester dans la course. Ca devrait, normalement, pas poser de soucis

Et barça qui perd contre Valladolid, c'est une équipe bidon? Arrêtes Radamel, tu perds le peu de crédibilité qu'il te reste.


Monaco CHAMPION
Message posté par Elji haz14
Lu sur twitter: "Lavezzi super efficace depuis la mort de son oncle. Je vais buter toute sa famille."


tu te crois malin?
Georges Abitbol Niveau : CFA2
Message posté par Lamine Turgut
Le plus dur commence pour les joueurs : faut calmer Ezéquiel qui va vouloir sortir en boite ce soir au retour sur Paname …


"La descente du Fernet Branca, c'est comme la finition, ça se travaille. Il faut que je reste affuté coach!"
LaParisienne
Message posté par popeye
Lucas me fait marrer, il fait une passe décisive, mais il se ramasse tout seul dans la surface comme un con et fait une tentative piteuse d'aile de pigeon.
Un type sur le live disait qu'il privilégiait l'esthétisme au réalisme. En l'espèce, c'est juste ridicule.
En tout cas, il me fait bien rire.


Peut être qu'il lit mal la passe de Maxwell mais en l'occurence sur la tentative d'aile de pigeon, elle lui arrive dans le dos...Pas simple de faire quelque chose, il aura au moins tenter...Et pour le reste je te trouve bien dur mais son potentiel comique est bien moindre qu'un Briand ou qu'un Gomis...
Message posté par RadamelFalcao
Toute la différence entre un Bayern qui ne cesse d'attaquer même quand ils ont fait le plus dur, et Paris qui ne sait que gérer du moment où ils mènent 1 ou 2-0. La différence entre une grande équipe européenne et une équipe qui domine son faible championnat mais qui n'est pas encore dans la cour des grands européens. Ca viendra peut etre, mais c'est encore loin d'être le cas. Sinon quand y'a pas le marathonien au milieu, y'a pas de différence, si ce n'est dans la justesse technique.

Rabiot a fait un super match, et surtout, dès qu'il peut, il frappe.

Le trio offensif a été bon aussi, surtout Lucas et Lavezzi. Lucas va surement voir sa place de titulaire sauter au retour de Cavani, le numéro 9 qui joue sur le coté. Le jeu offensif du PSG risque de baisser d'un niveau. Cavani a beau etre un super joueur, ce n'est pas un joueur de coté


A Monaco de battre Sochaux pour rester dans la course. Ca devrait, normalement, pas poser de soucis


Monaco CHAMPION



Mais ferme ta gueule sérieux...
Davethesith Niveau : Loisir
Message posté par RadamelFalcao
Toute la différence entre un Bayern qui ne cesse d'attaquer même quand ils ont fait le plus dur, et Paris qui ne sait que gérer du moment où ils mènent 1 ou 2-0. La différence entre une grande équipe européenne et une équipe qui domine son faible championnat mais qui n'est pas encore dans la cour des grands européens. Ca viendra peut etre, mais c'est encore loin d'être le cas. Sinon quand y'a pas le marathonien au milieu, y'a pas de différence, si ce n'est dans la justesse technique.

Rabiot a fait un super match, et surtout, dès qu'il peut, il frappe.

Le trio offensif a été bon aussi, surtout Lucas et Lavezzi. Lucas va surement voir sa place de titulaire sauter au retour de Cavani, le numéro 9 qui joue sur le coté. Le jeu offensif du PSG risque de baisser d'un niveau. Cavani a beau etre un super joueur, ce n'est pas un joueur de coté


A Monaco de battre Sochaux pour rester dans la course. Ca devrait, normalement, pas poser de soucis


Monaco CHAMPION


Juste un truc, mon Tix, depuis quand n'apprend-on plus à compter du côté du rocher ? Parce que pour être champion, les Monégasques doivent remonter 11 points, soit gagner 4 matchs en espérant que Paris en perde 4.

Maintenant, si cela te fait plaisir d'écrire autant d'inepties, continue ! Nous on préfère préparer la fête de notre premier 2e championnat d'affilée...
Radamel a tellement plus rien en stock, qu'il va nous comparer le PSG au BAYERN à chaque match..

Le Bayern c'est la plus grosse équipe d'europe actuellement.. Pas étonnant qu'il domine leur championnat "porte ouverte derrière", en claquant des grosses scores. On a bien vu le niveau des défenses allemandes en C1...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 71