1. //
  2. // 8es
  3. // PSG-Lyon (3-0)

Paris démonte Lyon au petit trot

Bougés pendant une heure, les Parisiens ont finalement réussi à venir à bout de Lyonnais audacieux mais maladroits. Avec cette qualification en quarts de finale de la Coupe de France, le PSG semble bien parti pour réaliser un nouveau triplé.

Modififié
2k 96

Paris Saint-Germain 3-0 Olympique lyonnais

Buts : Zlatan (63e, 66e) et Rabiot (75e)

C'est le mal lyonnais de cette saison 2015/2016, et il aura encore coûté à l'équipe une victoire. Les Gones ne savent pas concrétiser leur possession en buts. Pourtant, les Lyonnais ont longtemps eu le ballon dans les pieds. Sans jamais parvenir à faire douter les Parisiens, qui jouaient ce soir avec le frein à main enclenché. Et comme souvent, c'est dans un temps fort que les hommes de Bruno Génésio se sont fait surprendre. Par deux fois en cinq minutes, les défenseurs lyonnais se sont alignés comme pour jouer à la marelle et ont laissé Zlatan Ibrahimović s'offrir un doublé. Ce n'est donc toujours pas ce soir que l'OL ramènera le scalp des Parisiens à la maison. Ce n'est pas non plus grâce à la Coupe de France que les Gones sauveront leur saison. Pour le PSG, la vie est un long fleuve tranquille.

Lucas & Furious


Pour la quatrième fois de la saison déjà, Parisiens et Lyonnais se retrouvent face à face. Après quinze victoires de rang toutes compétitions confondues, les hommes de la capitale entendent bien poursuivre leur belle série et chasser un nouveau titre en Coupe de France. Pour les Gones, il s'agit de créer la surprise et de se hisser en quarts de finale. D'autant que la Coupe de France constitue pour les Lyonnais un objectif principal. Dès le coup d'envoi, ce sont d'ailleurs bien les hommes de Bruno Génésio qui s'emparent du cuir. Les Parisiens sont gênés par le pressing haut de Lacazette, Cornet et Ghezzal et ne parviennent pas à se dégager proprement. Mais sur sa première action construite, le PSG se montre dangereux (8e). Le premier quart d'heure est clairement lyonnais, mais la possession des Gones est stérile. Comme souvent. Les Parisiens reprennent peu à peu le contrôle du ballon et poussent Morel puis Jallet à la faute (17e).

Deux fois de suite, Anthony Lopes sort hors de sa surface, signe d'une incompréhension avec son défenseur Bakary Koné, pas vraiment rassurant ce soir. Les coéquipiers du Z cherchent Lucas dans la profondeur, mais se heurtent au dernier rideau lyonnais à plusieurs reprises. Quand ils ont la balle, les Gones manquent d'imagination. Et les rares fois où la balle arrive dans les pieds de Lacazette, l'attaquant la perd avant même d'avoir pu lever la tête. Rachid Ghezzal, pourtant si convaincant depuis le début de l'année, réalise lui aussi une prestation plus que médiocre. À l'inverse, Lucas met à mal ses adversaires sur chacune de ses accélérations. L'attaquant parisien est vraiment dans un très grand soir. Cornet est certes plus discret, mais il faut une très belle parade de Sirigu (38e) pour l'empêcher d'ouvrir le score. Malgré un dernier corner parisien, les deux équipes regagnent les vestiaires sur un score nul et vierge.

Cinq minutes et puis s'en va


Après la pause, les Lyonnais reposent le pied sur le ballon et se projettent bien vers l'avant. Mais la maladresse de Lacazette annihile encore un trois contre deux intéressant (46e). L'attaquant lyonnais réalise vraiment une prestation indigente ce soir. Pourtant, les Gones sont à nouveau dans un temps fort. Samuel Umtiti intercepte une passe au milieu de terrain et sert Sergi Darder à l'entrée de la surface. L'Espagnol se met sur son bon pied et voit sa frappe contrée par un défenseur (51e). Dans la foulée, Ibra alerte Lopes d'une frappe sèche à l'entrée de la surface (54e). Jérémy Morel, vexé du petit pont de Lucas en première période, tente même de se venger. Le rythme retombe inexorablement, et le Parc s'endort encore un peu plus. Les hommes de Laurent Blanc reprennent le contrôle du ballon, mais butent un temps sur Umtiti. Jusqu'à l'ouverture du score à l'heure de jeu, accordée à Zlatan Ibrahimović.

Mal alignée, la défense lyonnaise laisse Lucas déborder et servir le Z qui se jette pour marquer de la poitrine (63e). Quelques minutes plus tard, même action, mais à droite. Le Z est servi et n'a qu'à la pousser au fond pour s'offrir un doublé (66e). Les Lyonnais ne font preuve d'aucun esprit de révolte et font tourner pendant de longues minutes. Même quand la chance leur sourit, les Gones ne cadrent pas (70e). Et pour tuer le match, c'est l'arbitre qui se mue en passeur décisif pour Adrien Rabiot, largement hors jeu à la réception du centre de Lucas (75e). Qu'importe, les Lyonnais n'y sont plus, et « Mobylette » semble sans solution. Encore une fois, Lyon n'a pas su tuer le match quand il en avait l'occasion. Le poteau de Lopes empêche Lucas d'alourdir le score (81e), mais la messe est bel et bien dite.


Par Gabriel Cnudde
Modifié

Dans cet article

Bon petit match d'entrainement tout ça...
Note : 1
Faut vraiment qu'il revienne Verratti, sinon ça va commencer se voir qu'il est surcôté Rabiot
Orientons le debat de suite.

Est il plus intelligent de parler d'une erreur arbitrage sans consequences sur l'issue du match ?
Ou bien est il plus intelligent de debattre du niveau de jeu pathetique de ce beau club francais qui est Lyon et essayer d'en comprendre les raisons ensemble ?
Vous avez une heure
philfrenhie Niveau : CFA
Note : 3
Message posté par NikkoFromLyon
Le bilan arbitral des PSG OL sur les deux dernières saison c'est qq chose...


ca equilibre le nombre de decisions favorables dont vous avez beneficie contre les autres equipes.....
Note : 1
On fait pas notre plus mauvais match de la saison mais bordel, offensivement parlant quelle tristesse!!
Encore cette impression qu'on peut jouer 270 minutes, on plantera jamais un but...
Dan_Petrescu Niveau : CFA
Et encore un bon match de Stambouli !
GovouLegend Niveau : DHR
Note : 1
Heu... Je tiens à me désolidariser tout de suite de tout supporter lyonnais qui préférera parler d'un prétendu arbitrage en notre défaveur que de notre fond de jeu inexistant.
Stephane_Guivar'ch Niveau : DHR
Des lyonnais ambitieux ? Ah bon ?
Les rares matchs où le PSG était ambitieux c'était quand ils étaient préssés comme des malades (cf Bordeaux, Saint-Etienne, Marseille dans une moindre mesure), et là bein le schéma mis en place par Génésio c'était pas non plus le top niveau agressivité. Ce qui est paradoxal, car étonnamment Lyon jouait très haut !
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Note : 1
" Le football est un sport qui se joue à 11 contre 11 et à la fin c'est Zlatan qui marque à un mètre du but."
JimPooley Niveau : CFA2
Dans la mesure où j'imagine mal qu'il puisse y avoir encore un fan du gars, je suppose qu'on a affaire au vrai Stéphane Guivarc'h (je crois que l'apostrophe est plutôt là)? Encore bravo pour la Coupe du Monde, Steph, et dès que j'ai les moyens de m'acheter une piscine, je t'appelle!
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Note : 1
La mère de Rabiot elle lui a même arrangé le coup avec les arbitres pour qu'il soit vraiment heureux.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par mlkp
On fait pas notre plus mauvais match de la saison mais bordel, offensivement parlant quelle tristesse!!
Encore cette impression qu'on peut jouer 270 minutes, on plantera jamais un but...


Défensivement, c'était assez sale aussi....
Les alignements et couvertures ("mutuelles", pour faire plaisir à Manu Petit), c'était folklorique.
Note : 1
Faites un peu moins de bruit, y en a qui veulent suivre le tirage au sort svp !
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Message posté par GovouLegend
C'est exactement ce qu'il a dit en fait.


Non il dit que certains parisiens rejouissent de voir les lyonnais se plaindre de la médiocrité des decisions arbitrales alors qu'on s'en fout . Lyon est juste mauvais.
Note : 1
Par contre j'arrive toujours pas à m'y faire mais les commentateurs qui déclarent après coup "il y a hors-jeu" sur le deuxième but, en s'appuyant sur une image avec un révélateur dont la sacro-sainte vérité espérée n'est qu'une bouillie infecte... Je critique pas forcément France 3 mais tous les diffuseurs et commentateurs en général de ce sport. On se met au-dessus de l'arbitre, décide à sa place de la décision qu'il fallait prendre... Le hors-jeu n'est pas une affaire de centimètre et encore moins une affaire de millimètre. C'est décidé par un mec aussi bien positionné qu'il peut l'être sur le moment, qui lui n'a pas un putain de rayon laser dans les yeux pour juger en clin d’œil la position de l'attaquant et du dernier défenseur. Qu'on arrête ces "il y avait hors-jeu" ou "il n y avait pas hors-jeu" quand c'est déjà pas facile à voir sur une image qui n'a en plus aucune valeur définitive sur le jugement d'une action.

Lisez, documentez-vous (je parle là aux pseudos journalistes des télés)... vos confrères des cahiers du foot pourront par exemple très bien vous expliquer pourquoi c'est si con cette histoire de révélateur et encore plus d'en faire une vérité absolue. (http://www.cahiersdufootball.net/articl … ateur-5222)

Bref ça m'énerve de plus en plus de regarder des matchs de foot car j'ai rarement l'impression que le mec qui commente s'y connaisse et comprenne ce sport autant voir mieux que moi. Je pense avoir le droit d'être exigeant avec des mecs payés pour ça et qui en plus se congratulent entre eux tous les week-end (cf l'émission du dimanche soir de canal plus). Ras-le-cul, soyez intelligents bon dieu.
Ohhh un ASSE-PSG...
France télé aura quand même réussi à me soutirer un sourire au cours de la soirée!

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 96