1. //
  2. // Montpellier/PSG

Paris, défense invisible

Le PSG se déplace à Montpellier pour se tester. Surtout défensivement. Un secteur où le navire tangue quelque peu en ce moment. Loin des stars offensives, la défense parisienne cherche encore la bonne formule. En supposant qu'elle existe...

0 2
En ce moment, on parle beaucoup (trop?) du quatuor offensif du PSG. Nenê, Gameiro, Menez et Pastore. Les quatre fantastiques comme on aime les appeler. Les hommes qui régalent. Les bonshommes qui font gagner. Les lascars qui font fructifier le business (à un moment, la boutique officielle était en rade de "O" pour floquer le maillot du numéro 27 argentin). Pour autant, ceux qui doivent faire gagner des matches, ou tout du moins ne pas le perdre, ce sont les mecs de derrière. Les taiseux, les besogneux, les rageux. Un peu comme les "gros" au rugby. Au PSG, on a toujours eu l'amour des défenseurs. De Ricardo à Roche, en passant par Heinze, Pochettino, Pilorget ou Bathenay, la capitale a souvent basé ses grosses écuries sur des défenseurs solides et sereins. Or, depuis le début de la saison, le PSG peine à rassurer. Le club prend des buts (sept en sept journées) et Salvatore Sirigu n'affiche qu'une seule clean sheet (contre Brest 1-0) à son CV. C'est moyen quand on veut alpaguer le top 3 national. A la décharge de Kombouaré (lui aussi, un ancien défenseur du sérail), son back four n'a jamais évolué au complet. Surtout si l'on considère la défense type comme suivante : Jallet - Lugano - Sakho - Armand. Que reste-t-il ? Des éclairages. Ou des constatations. Ce soir à La Mosson, le PSG devrait aligner le quatuor Ceara - Lugano - Camara - Armand face à l'armada héraultaise.

Les absents

Blessé depuis le match de Rennes, Mamadou Sakho traine son spleen en même temps que sa rééducation. Dégueulasse lors du premier match contre Lorient, le capitaine parigot avait promis de se reprendre. Sauf que les muscles de sa cuisse se sont fait la malle et Kirikou manque clairement à son escouade. Son impact physique et sa présence dans les duels feraient un bien fou à la défense actuelle. Son retour est espéré d'ici une quinzaine de jours. Autre blessé, la recrue Milan Bisevac. Le Serbe s'est pété avec sa sélection et peine à revenir dans le groupe. Dommage, son début de saison était intéressant et il aurait pu profiter de la blessure de Sakho pour s'imposer. Raté.

Le suspendu

Coupable de deux découpages aussi bêtes que méchants contre Nice, Christophe Jallet a pris deux jaunes dans la face et regardera ses potes devant la télévision. Des quatre "titulaires", l'ancien Lorientais semble être celui le plus en-dedans. Toujours intéressant offensivement, il peine à bien défendre. C'est encore plus criant cette année. D'autant que son remplaçant, Ceara, pousse très fort à la porte et donne pour le moment entière satisfaction. Jallet, qui entame sa troisième saison au club, doit vite revenir dans le coup sous peine de devenir le José Cobos 2.0.

Les anciens qui tiennent la baraque

On l'avait presque oublié, mais Ceara est un taulier du PSG. Leonardo en a même fait un de ses cadres du vestiaire. Appliqué, calme, sobre et toujours partant, le Brésilien a même été promu capitaine en l'absence de Sakho et Armand. Une marque de confiance. Contre Nice, le droitier à joué à gauche. Avec une certaine réussite. Contre Montpellier, il retrouvera son poste de prédilection - latéral droit - avec le secret espoir de sortir un match de qualité pour renverser la tendance. Autre tricard redevenu dans la lumière : Zoumana Camara. Proche de Montpellier en juin, Papus a depuis prolongé son bail au club et disputé la quasi-totalité des matches avec une certaine réussite. Pas toujours sécurisant, le défenseur n'est pas né de la dernière pluie et ne demande pas un statut de titulaire à part entière. En d'autres termes, c'est tout sauf un casse-couille. Ca doit changer d'un Nenê. C'est surtout pour son état d'esprit - irréprochable - que les dirigeants franciliens ont tenu à le garder.

Les retardataires

Ils sont trois à la traîne et pour des raisons différentes. La plus simple revient à Diego Lugano appelé à devenir le patron de la défense et du vestiaire. Arrivé fin août dans la capitale, l'Uruguayen est encore à court de rythme. Ses premières sorties n'ont pas été formidables mais le mec en a sous le capot. Ca se sent. D'ici quelques semaines, le numéro 15 prendra un malin plaisir à bouger toutes les carcasses offensives du championnat. Il lui faut du temps, donc. Un combat face à Olivier Giroud serait d'ailleurs un très bon test pour voir où il en est. Le temps, c'est justement ce après quoi court Sylvain Armand. Opéré au milieu de l'été du genou, le joueur le plus ancien au club a mis du temps à revenir. Contre Evian, il a été moyen. Bien meilleur contre Nice (toujours en défense centrale), l'ancien Nantais reprend petit à petit son rythme. Excellent l'an dernier en défense centrale, c'est peut-être sur le côté gauche de la défense qu'Armand risque de finir la saison. Tout sauf une mauvaise idée. La faute à un Siaka Tiéné à la ramasse. Titulaire indiscutable depuis un an, l'Ivoirien connaît un début de saison délicat. Leonardo voulait Balzaretti, on comprend pourquoi. Souvent dépassé, le gaucher défend beaucoup trop loin de son adversaire direct. Contre Nice, AK avait placé Ceara - un droitier - à son poste. Tout est dit.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
J'avais cru comprendre que balzaretti allait rejoindre le PSG cet hier pour rejoindre sa meuf qui taffe a l'opera... On m'aurait menti ?
"Surtout si l'on considère la défense type comme suivante : Jallet - Lugano - Sakho - Armand."
Armand a fait une superbe saison l'année dernière...au poste de défenseur central. Il n'a plus assez de peps pour évoluer latéral gauche(en a-t-il déjà assez eu d'ailleurs pour ce poste ?)
Alors certes avec Tiéné ce n'est pas l'assurance tout risque non plus, mais c'est déjà beaucoup plus véloce que Sylvain la 2CV. Cela dit dans l'axe il reste une bonne alternative au duo Sakho-Lugano.

http://lefootagedejeanluc.blogspot.com/
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les 12 travaux de Ranieri
0 2