En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Guingamp-PSG (0-2)

Paris coiffe Guingamp

Largement remanié par Laurent Blanc, le PSG version Ligue 1 s'impose au Roudourou contre des Guingampais trop maladroits devant pour espérer mieux. Direction City, avec un genou de Trapp en balance.

Modififié

Guingamp 0-2 PSG

Buts : Lucas (55e, 70e) pour le PSG

Le Roudourou veut du spectacle ? Le Roudourou veut voir des stars ? Le Roudourou veut voir des buts incroyables ? Bah le Roudourou devra attendre. Plus concerné par son retour compliqué en terre mancunienne que par les joutes inutiles de la Ligue 1, le PSG avait en effet fait le choix du turnover. Neuf changements sur onze possibles, Laurent Blanc n’a pas blagué au moment de piocher sur son banc et dans sa réserve pour établir son équipe de départ. Logique, mais donc forcément moins emballant pour les spectateurs d’une rencontre dont le seul enjeu était de valider le maintien des Bretons en cas de victoire. Là encore, le Roudourou attendra. Car au terme de 90 minutes à faire déprimer l’homme qui dort avec Emily Ratajkowski, c’est bien la jeunesse parisienne, encadrée par Lucas, qui s’est fait la malle avec 3 points qui ne servent à rien. Ou alors à gonfler les statistiques de fin de saison.

Bad Trapp


Forcément, le PSG new look n’a pas les mêmes automatismes sans ses gars old school. Et s’il est sympa de voir les produits de la formation s’exprimer ailleurs qu’en CFA, le niveau y ressemble sans aucun doute. Passes ratées dans l’entrejeu, faiblesse effarante devant, le champion prouve d’emblée que son équipe bis ne gagnerait pas le titre. Reste qu’en face, Guingamp a quelque chose à jouer. Profitant des juvéniles garçons, Thibaut Giresse et sa bande en profitent alors pour s’essayer à l’attaque. Si Marquinhos, qui doit actuellement fignoler les termes de son contrat à Barcelone, repousse d’abord une frappe de Briand avec l’aide de sa main collée au corps, Sankharé trouve ensuite les filets de Trapp. Drapeau levé, léger hors-jeu : circulez, il n’y a finalement rien à voir.


Pendant que le public tripote son smartphone pour s’éviter l’agonie, un choc réveille toutefois les esprits. Coco-Kurzawa-Trapp, un trio solide dont les jambes finissent par s’emmêler et se rencontrer avec fracas. Résultat des opérations, un nez cassé pour la Kurz, et une grosse béquille pour Trapp, obligé de céder sa place à Sirigu à la mi-temps. Restent que les inquiétudes concernant la présence de l’Allemand à City sont plutôt minces. Tout comme les occasions, qui se font aussi rares que les bonnes vannes de Kev Adams. Et dieu sait qu’en telles circonstances, le football prend un sacré vent.

Lucas la baraque


C’est d’ailleurs Mevlüt Erving qui reprend à son compte le numéro du air-shot. À la suite d’un beau travail de Perreira, l’ancien Parisien ne profite pas du trou de Trapp (32e), et manque la balle face au but vide. Talent un jour, talent toujours. Si le Roudourou a frissonné, les centres du PSG, eux, peinent à faire se hérisser les poils. Mauvais signe de plus, c’est Benjamin Stambouli qui se charge de recadrer les jeunes ouailles du milieu de terrain. Au coup de sifflet de la mi-temps, Guingamp peut alors nourrir quelques motifs d’espoir. Car si les Bretons ne sont pas flamboyants, ce PSG est prenable et ne demande surtout que ça.

Oui mais voilà, comme souvent avec cette équipe, une simple accélération suffit. Celle du jour est signé Nkunku, qui après avoir poussé son ballon dans la surface, vient s’empaler sur la jambe de Sorbon pour offrir un penalty aux siens. Lucas, en taulier, se charge de la transformation en choisissant le côté de Zlatan. 1-0, Guingamp a laissé passer sa chance. Car sur une seconde fulgurante de Kurzawa dans son couloir, le Brésilien est encore là pour déguster le caviar et définitivement enterrer les ambitions des Rouge et Noir. Dès lors, que retenir ? Que ce PSG ne dispose pas d’une jeunesse incroyable, mais qu’il gagne quand même. Vive la Ligue 1 !

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Raphael Gaftarnik
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 4 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 1
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17