Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // GR.F
  3. // PSG/Athletic Bilbao (4-2)

Paris-ci la sortie

On y a cru. Après les " exploits " de Marseille et Lyon la semaine passée, voir Paris décrocher une qualification improbable, ne serait-ce que pour la C3, aurait fait du bien au coefficient UEFA de la France. Sauf que le PSG a fait n'importe quoi contre Salzbourg il y a 15 jours. Le succès contre Bilbao (4-2) n'aura servi à rien.

PSG - Athletic Bilbao: 4-2
Buts: Pastore (21e), Bodmer (41e), Inigo Perez (85e csc) et Hoarau (88e sp) pour Paris. Aurtenetxe (3e) et Lopez Moreno (55e) pour les Basques

Premier enseignement au regard de la compo de Kombouaré. La priorité n'est clairement pas le match de ce soir, mais bien celui de dimanche contre Lille. Sinon, pourquoi mettre Armand au milieu plutôt que Momo Sissoko ? Ceci dit, le reste de l'équipe a une gueule potable et a largement les moyens de taper les Basques, venus faire du tourisme. Ça c'est pour la théorie. La pratique, elle, a beaucoup moins de tronche : une mésentente entre Tiéné et Lugano sur un centre d'Ibai Gomez et une parade de Douchez sur une frappe de Gabilondo dès la 2è minute de jeu. Sur le corner qui suit, Aurtenetxe laisse Armand sur place et vient claquer une tête dans la lucarne. A cet instant Paris est éliminé. Dommage, le Slovan avait ouvert le score quelques instants plus tôt contre Salzbourg. Les Parisiens viennent de prendre un sale coup sur la tête mais savent que tout reste jouable. Sans faire rêver, les hommes de Kombouaré affichent une volonté certaine et sont récompensés à la 21è minute. Nenê envoie un coup franc dans la boite, Bahebeck se déchire complètement sur sa tête et offre, sans le vouloir, un caviar à Pastore qui pousse la gonfle au fond. Un partout, Paris est qualifié car Salzbourg perd 2 buts à 1 au même instant. Une qualif' provisoire car moins de trois minutes après le but de Pastore, les Autrichiens égalisent par Leonardo… Du coup, le PSG est dans l'obligation d'en mettre un deuxième pour sortir de sa si terrifiante poule ! Terrifiant, J-C Bahebeck l'est également. Le jeune Parisien est à deux reprises en position idéale pour marquer (35è, 39è) mais croit bon de maintenir le public en haleine. Heureusement pour le PSG Nenê est, lui, une nouvelle fois dans un grand soir. Quasi décisif sur le premier but, il l'est sur le deuxième. Le Brésilien dépose un corner sur la tête de Bodmer qui devance Aurtenetxe pour doubler la mise (41è). A cet instant, Paris repasse devant Salzbourg.

Une victoire pour rien

Au retour des vestiaires, les Parisiens ont sans doute connaissance du score en Slovaquie. Tout comme ils sont probablement tenus informés du troisième but de Salzbourg à la 52è minute. Et comme c'est le cas depuis le début de la soirée, quand un pion est inscrit sur un terrain, un deuxième est marqué dans l'autre match : seul et non attaqué aux 25 mètres, David Lopez allume Douchez qui, ayant du mal à se détendre, ne peut rien. Bilbao égalise. Un but qui, finalement, ne change pas grand chose puisque les Autrichiens font le boulot face à Bratislava. Les Basques sont même tout proches d'en mettre un troisième après un enchaînement somptueux de Bahebeck : contrôle pied droit raté, suivi d'une passe involontaire du tibia gauche que n'exploite pas Iraola dont la frappe est trop croisée. Dans la minute J-C sort sous les sifflets du Parc. Hoarau rentre, plus pour retrouver le rythme que pour espérer qualifier son équipe. Le PSG l'emporte finalement 4-2 après une fin de match houleuse. Un succès pour l'honneur car Salzbourg a gagné contre le Slovan et gagne le droit de jouer les seizièmes de finale de l'Europa League. Une C3 que le PSG a clairement bradé et qu'il quitte tête basse.

Par Sylvain Michel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3
À lire ensuite
La Lazio remercie Zurich