1. //
  2. // 1/4 de finale
  3. // Tirage au sort

Paris chanceux au tirage, mais d'où vient ce mythe ?

Tout le monde s'attend à ce que le Paris SG tire Galatasaray ou Malaga en quart de finale de Ligue des Champions. Pourquoi ? Parce que le club de la capitale doit vivre avec un postulat : dès qu'il s'agit de coupe, le PSG est chatteux au tirage. C'est presque vrai. Mais pas tout à fait.

Modififié
19 36
Porto, Dynamo Kiev, Dinamo Zagreb en poule. Valence en huitième de finale. Pour le moment, le parcours européen du Paris SG n'a rien d'extraordinaire. Les ouailles de Carlo Ancelotti n'ont encore rencontré aucun gros d'Europe. Pourtant, ils sont dans le Top 8. Déjà. A quelques heures du tirage au sort des quarts, le PSG a 2 chances sur 7 de tirer une équipe relativement abordable sur le papier : Galatasaray et Malaga. Si dans le même temps, le destin envoie le Real se frotter au Barça et le Bayern Munich à la Juventus, les Franciliens peuvent avoir le cul bordé de nouilles et rêver plus grand, le credo maison.
Ce cas de figure purement théorique est plausible tant le Paris SG jouit d'une réputation de paratonnerre à grosses équipes lorsqu'il s'agit de s'embarquer dans une coupe. En 1982 déjà, pour leur première apparition sur la scène européenne, les Gaulois avaient hérité du faiblard Lokomotiv Sofia avant de se farcir Swansea pour finalement être bouté hors d'Europe par Waterschei, en quart de finale de C3. Rien de fou, donc.
Dans l'histoire du club, les tirages favorables en Europe sont très nombreux : Glentoran (1983), Videoton (1984), Vitkovice (1986), Lahti (1989). Bizarre ou pas, ils n'ont jamais profité au Paris SG puisqu'ils se feront éliminer par Videoton et Vikovice, par exemple. Et salement.

Les 90's, le contre-exemple

Il faut attendre les années 90 et cinq demi-finales de suite en Europe pour que la théorie prenne du plomb dans l'aile. En cinq ans, le Paris SG va éliminer le Napoli, le Real Madrid par deux fois, le Barça, Liverpool, Galatasaray, Parme, le Celtic Glasgow, le Deportivo La Corogne, Anderlecht, l'AEK Athènes et s'amuser avec le Bayern Munich en poule de C1. Au final, seuls l'AC Milan, Arsenal, la Juventus et le Barça de Ronaldo réussissent à venir à bout des Parigots. Concrètement, c'est du lourd. Les Parisiens ne se cachent même plus. Ils prennent tout le monde et kiffent leur race.
Mais la théorie est vicieuse. Alors que le PSG se coltine des mastars en Europe, il réussit à enquiller les tirages en bois en Coupe de France pour ramener trois trophées en six ans (1993, 1995 et 1998). Ainsi, on prend un train Corail pour visiter Côte Chaude (qui prendra d'ailleurs un 10-0 avec un triplé de Xavier Gravelaine), Avion, Martigues, Angers, Châteauroux, Besançon, Fécamp, Clermont, Thouars ou Pau. Des cadeaux. Enfin presque tous. Oui, le Paris SG a cette petite part de chance au moment où Thierry Beccaro trempe sa main pour pécho la boule. Quand ça se corse en Europe, la France lui ouvre les bras. Et inversement. Théorie des vases communicants.

Gueugnon, l'exception qui confirme la règle

Sauf que le début des années 2000 va amorcer un tournant. Et l'électrochoc a lieu le 22 avril 2000. Les Parisiens se font esquinter en finale de Coupe de la Ligue par le Gueugnon de Sylvain Distin. Moche. Pourtant la chance avait été sympa au moment du tirage puisque le chemin vers la finale s'était montré plutôt fair-play : Créteil, Châteauroux, Nancy et Bastia. La chance peut être vicieuse. Surtout quand on ne la respecte pas.
Depuis, les Parisiens n'arrivent plus à profiter du tirage. Ainsi, en 2001, ils se coltinent Brescia en finale de Coupe Intertoto avant d'échouer, deux tours plus loin, face au mur des Glasgow Rangers. L'année d'après, on se dit que la roue tourne puisque le plateau européen des hommes de Luis Fernandez est ridicule : Ujpest, National Bucarest et Boavista. Boum, les Parisiens disparaissent dès les 16e de finale. On est proche du fiasco de Haïfa de 1998. Tout est déréglé. On se dit qu'ils peuvent perdre contre n'importe qui...
Depuis, les campagnes européennes ont été homogènes et solides (Chelsea et Porto en 2004 pour le retour en Ligue des Champions, Benfica Lisbonne par deux fois, Kiev, Manchester City, Wolfsburg, Schalke, Dortmund et Bilbao en Ligue Europa). Du lourd quoi. Et comme à chaque fois que le plateau européen se resserre, la France s'offre à eux : Nîmes, Gueugnon, Vermelles, Lyon Duchère, Langueux, Brive, Laval, Luçon, Yzeure. Le menu de la Coupe de France prend une tournure de Guide du routard. Et comme souvent, les Parisiens enchaînent des bons parcours en Coupe quand la chance est de leur côté (1). On appelle ça être une équipe de coupe. Et si le Paris SG brille plus par sa capacité à se surpasser sur un parcours à élimination directe qu'en championnat, il y a bien une raison. La chance au tirage en fait partie. Mais comme on dit souvent, la chance, ça se provoque.

1. Leur parcours sur les cinq dernières éditions
CDF 2008 : Epinal, Poiré-sur-Vie, Bastia, Carquefou, Amiens en demi-finale.
CDF 2009 : Montluçon, GF Ajaccio et Rodez en quart de finale.
CDF 2010 : Aubervilliers, Evian-Thonon, Vesoul et Quevilly en demi-finale
CDF 2011 : Agen, Martigues, Le Mans, Angers en demi-finale.
CDF 2012 : Locminé, Sablé.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est bien tu fais question et réponse.
J allais repondre des années 2000. Maintenant c'est vrai qu on a eu de la moule arf.
LeChapelierFou Niveau : DHR
Je suis pour Dortmund perso, car tactiquement, c'est très intéressant : c'est une équipe qui attaque tout le temps et vu la capacité de Paris à contrer, ça laisse une chance avec les espaces laissés en défense par les allemands, de plus ça peut être un B to B impressionnant et un gros spectacle !

Après pour le spectacle et pour un vrai test un très gros ne me déplairait pas, style Barça ou Réal, au Parc ça aurait de la gueule !

Sinon la raison me dit Malaga ou Galatasaray !
Comme lechapelier. Dortmund ça peut être vraiment sympa, et puis un bon test pour voir où on en est depuis le moment où on a joué contre eux en A/R (ils avaient fini champions, quand même).
Sinon, un gros club. On ré-apprend à jouer l'Europe, quitte à se prendre une tole, je veux voir du spectacle, b.ordel !
Hilda de Polaris Niveau : CFA2
Le tirage d'essai a donné psg galatasaray.
Faut craindre personne,je vois bien un psg malaga.
Ça sera plus dur si Paris doit jouer Barcelone ou Madrid, néanmoins si retour au Parc y a pas de raison d'avoir peur.
Cette année le PSG ira a Wembley, que ca plaise ou non !
pour info, les "essais" du tirages des quarts de finale donne PSG-Galatsaray... et quand on sait que pour les 8eme le tirage au sort avait, comme par miracle, donné exactement le résultats des essais...

(source : sport.es)
Mr Parigo Niveau : DHR
Je penche pour la solution Grand Club. Je pense qu'on pourra le faire. D'ici la faudrait penser a se constituer un matelat bien moelleux en championnat histoire de compenser une legere "baisse de motivation" au moment des quarts... Je choisis le Real perso...
Mr Parigo Niveau : DHR
Message posté par bud_light
pour info, les "essais" du tirages des quarts de finale donne PSG-Galatsaray... et quand on sait que pour les 8eme le tirage au sort avait, comme par miracle, donné exactement le résultats des essais...

(source : sport.es)


N'empeche t'imagines le scandale si ça se reproduit?
Chaque tirage sera compliquer... Tout les clubs ont leurs plus, et pas des moindres. Meme Galatasaray qui a impressioner, et qui a une equipe largement capable de titiller Paris. Et ils un des meilleurs 12eme hommes d'Europe.
J'opterai pour un Barca- Paris. Quitte a se faire sortir, je suis sur que cela pourrait etre deux tres grand matchs de football. Et en esperant, qu'importe l'adversaire, voir notre Gameiro jouer et peter le feu.
benbecker
Message posté par Hilda de Polaris
Le tirage d'essai a donné psg galatasaray.
Faut craindre personne,je vois bien un psg malaga.
Ça sera plus dur si Paris doit jouer Barcelone ou Madrid, néanmoins si retour au Parc y a pas de raison d'avoir peur.
Cette année le PSG ira a Wembley, que ca plaise ou non !


Wembley? Vraiment?
T'as pas peur toi!
Rakamlerouge Niveau : National
Dortmund - Paris ?

2 facon de se hisser de la médiocrité au top 8 européen. Le premier, par le projet sportif, le travail de fond, une vision à long terme respectueuse de l'équilibre budgétaire ; le second par le doping financier, une masse salariale sans comune mesure avec les résultats financiers et sportifs, un modèle à perte où le mono sponsoring est déguisé en recettes. Le pire c'est que le 2d risque de gagner. C'est sans doute ce qu'est devenu le foot.
Ah oui Haïfa... je m´en souviens encore alors que je ne suis pas pour Paris.

Bon là les mecs, il faudra tous être derrière Paris lors de cette ligue des Champions bordel!
Vous commencez vraiment à me gonfler avec vos valeurs débiles d'équilibre budgétaire vs le modèle tout-fric. Vous réalisez que depuis le début des années 90, le foot s'est télévisé, que le monde entier le regarde, que ce microcosme prend à contre-pied tous les domaines économiques et sociaux existants? Les gens dans leur grande majorité (je ne parle pas que de la France, mais surtout de nos voisins méditerranéens) se serrent la ceinture et les salaires augmentent de façon démesuré.

Franchement Rakam, l'unique raison qui vienne à te déranger dans le match PSG-Dortmund c'est qu'il y en ai un qui soit à l'équilibre et qui joue sur la formation (l'autre raison souvent amenée par les sacro-saints défenseurs d'un football "social" qui ne dit pas son nom tant il ne peut exister actuellement) et l'autre qui apporte une masse inénarrable de fric d'un coup. Dis-moi réellement ce que ça change dans la vie des gens.
Même en reprenant ton exemple, je pense que le PSG qatari a créé plus d'emplois directs ou indirects que Dortmund. Alors quoi, on dit non, parce que nous on a des valeurs? On ne parle pas de vendre des bombes, juste du foot, voire du spectacle en effet.

Le vrai problème du foot-tv actuel, c'est plutôt les équipementiers qui, tout en donnant une super image de marque, exploitent des people qui gagnent un radis par mois pour coudre 3000 paires de pompes par jour ; les salaires mirobolants des stars et de la filière (boards, voire certains en division inférieure) en général ; et je ne parle pas (mais c'est réellement moindre), en France, de l'ultra-médiatisation depuis 1 ou 2 ans du foot qui vide complètement de sa substance l'intérêt de regarder un match et de se constituer une solide analyse par des commentaires éclairés.

Et ça, ce ne sont pas tes super têtes d'oeufs allemands qui le changeront, il me semble.
Guardinho Niveau : CFA2
"Les ouailles de Carlo Ancelotti n'ont encore rencontré aucun gros d'Europe."

Vous voulez parler d'équipes comme le Milan, Arsenal, City ou Chelsea ? Le genre qui finit toujours par assurer sa qualif, quel que soit l'adversaire ? :-)

Mais qu'est-ce que ça me ferait marrer de voir Malaga, Galatasaray et Paris en demi. Allez, avec un Dortmund pour les accompagner. J'en ai un peu marre de ce discours sur les gros intouchables. Ils nous ont tous montré qu'ils étaient capables de se faire descendre sur un ou deux match.

Encore au tour précédent, Milan semblait qualifié après le match aller aux yeux de beaucoup (dont la rédaction de Sofoot, allez avouez), le Bayern est finalement pas passé si loin d'une grosse désillusion, le Real a juste profité d'un coup du sort, démontrant qu'une qualif peut se jouer à peu de choses, et Malaga ou Galatasaray étaient clairement les challengers de leurs confrontations.

Du coup, c'est quoi un tirage chanceux ? Au vu des résultats récents, je serais pas si mécontent que Paris aille se coltiner un "gros".
J'ai pas bien compris l'article...

Paris chanceux ou pas chanceux ?

La coupe de France, on s'en fout un peu, pour tout les clubs de L1 historique, c'est une coupe où pendant les 2/3/4 premiers tours c'est un florilège de n'importe quoi de la PH à la CFA, tu enquilles tout les bleds paumés de France.

Pour la coupe d'Europe, déjà pour apprécier si un tirage est ou fut favorable, il faut voir la coupe que tu joues.
- Si tu squattes la C1, tu joueras forcément les gros clubs.
- Si tu joues (ou jouait à l'époque) la C2 ou C3, alors là les équipes en bois tu les enchaines et bizarrement Paris à beaucoup joué ces coupes dans son histoire.

Donc en gros, pour le moment, sur cette édition de C1, ils sont été plutôt épargné par le tirage au vu de leur classement UEFA (chapeau 3) mais un tirage favorable ne s'apprécie qu'à la fin du match. (cf les Lyonnais et Nicosie)
Bob le Flambeur Niveau : DHR
C'est un peu facile de produire des exemples de tirages faciles en choisissant en large partie des 32èmes et 16èmes de finale de Coupe de France...

Et tiens, quand vous citez le parcours du PSG, vous éliminez les exemples qui ne vous servent pas. Par exemple, à la Coupe de France 2010, vous avez oublié Auxerre et Monaco, en 2011 Lens et Lille, en 2012 Dijon et Lyon.

Et très franchement, c'est parce que c'est le PSG qu'on trouve qu'un groupe avec Porto, Kiev et Zagreb, puis Valence en 8ème, c'est un tirage clément. Donnez ce parcours à n'importe quel autre club français cette saison (sauf peut-être Lyon), il finit au mieux reversé en Ligue Europa...
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Suis-je le seul à trouver que pour le PSG il serait plus intéressant de tomber sur le Barça, le Real ou encore le Bayern? Si ils perdent, c'est pas grave ils auront perdu contre une équipe du top 4 européen et en plus il y aura eu une sale ambiance au parc avec des stars comme: Messi, Ronaldo, Iniesta, le Bayern (oui ils sont tous des stars au Bayern)... Et aussi le retour de certains joueurs qui connaissent bien le Parc: Benzema, Ribéry, Van buyten,... Si ils gagnent par contre ils acquerront le statut d'adversaire réellement dangereux pour le dernier carré... Regardez comment en un match le Milan Ac était passé d'un statut de club mort largué cette saison à un statut de "grand club qui ne dort jamais et qui peut prétendre au titre" (lol)... Par contre si ils tombent sur Galatasaray ou Malaga et qu'ils perdent, les supporteurs parisiens seront pleins de regrets: "On aurait pu les battre et filer en demi-finale!!" Par contre si ils gagnent il n'auront toujours pas acquis ce statut de "club qui peut aller chatouiller voir ennuyer les grands..." Même si pour moi les adversaires les plus redoutables et à éviter sont, je le répète, la Juve et Dortmund...
Article très malhonnête intellectuellement car la note de bas de page justifiant "la chance au tirage" par l'illustration du parcours du PSG dans les différentes coupes n'intègre pas du tout le fait que les "petits" rencontrés par le PSG ont d'abord éliminé des "gros", PSG se contentant de faire le job comme ont dit en les éliminant ensuite.
Ok sinon pour dire qu'en étant dans le chapeau 4 PSG a eu un tirage clément en champions mais de la a en tirer une vérité générale il y a un fossé que mathieu faure n'hésite pas à sauter les pieds joints.

Mathieu Faure et le PSG c'est une relation bizarre ou l'objectivité journalistique est vraiment mis à mal. (cf les articles de PSG MAG)
LibidoPostToxico Niveau : National
Ca me fait marrer moi les mecs qui veulent un test mais qui en meme temps prendrait plus Dortmound pour ce fameux test europeen que le Barca !!!
Faut arreter, dans tout tirage, n'importe quelle équipe veut avoir le plus petit, c'est connu !
Donc fin de l'hypocrisie générale, les mecs ils veulent Galatasaray ou malaga (non pas que c'est des bidons mais ca reste relatif aux autres equipes).
Sinon pour ceux qui pensent que leurs equipe de petrodollars vaut qq chose, ben la ils peuvent tiré Madrid et la il vont chialer leur maman !
Rakamlerouge Niveau : National
@par fullgrinta
d'accord avec toi fondamentalement (sauf sur les tetes d'oeufs). Mai on parle de foot là, pas d'aliénation du prolétariat (même si le foot en participe).
Je faisais juste un parrallèle qui saute aux yeux, ces deux clubs ayant a la fois un passé européen, un debut de palmares, une grosse base de fans, et moisissaient tous 2 en milieu de tableau de leurs championnats il n'y a pas si longtemps. Sauf que les chemins empruntés pour se hisser à leur niveau actuel sont radicalement opposés. Il y aurait une part de mauvaise foi a prétendre que tous se battent avec les memes armes, et - sportivement - certains forcent plus l'admiration que d'autres, à mon humble avis... je sais que ca gonfle les parisiens.

Bref attendons le tirage.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Un seul 9 vous manque…
19 36