Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  • Portugal-Maroc Aujourd'hui à 14:00
  • Uruguay-Ar. Saoudite Aujourd'hui à 17:00
  • Iran-Espagne Ce soir à 20:00
  1. //
  2. // 32es
  3. // PSG-Bastia (7-0)

Paris bouffe Bastia tout cru

Le Paris Saint-Germain n'aura laissé aucune chance à des Bastiais complètement dépassés. Si l'ouverture du score s'est un peu fait attendre, les Parisiens ont ensuite déroulé pour parfaitement se dégager la route vers les 16es de finale. Draxler a déjà conquis le Parc.

Modififié

Paris Saint-Germain 7-0 Bastia

Buts : Silva (30e), Rabiot (43e), Nkunku (48e), Motta (57e), Lucas (63e), Di María (77e), Draxler (89e) pour le PSG

Le supporter parisien n'en a visiblement pas grand-chose à faire de la beauté de la Coupe de France. Du moins pas quand le thermomètre frôle zéro degré. Alors dans un Parc des Princes clairsemé, seules les tribunes peuplées d'irréductibles ultras ont résisté encore et toujours au froid. Sur le pré, pas beaucoup de suspense non plus. Auréolé de son prestigieux trophée Ooredoo des champions remporté trois jours plus tôt contre le Club africain, le Paris Saint-Germain s'avançait sûr de lui face à des Bastiais diminués par les blessures et les départs à la CAN. Comme convenu, les hommes d'Emery ont attaqué, tandis que les visiteurs ont parqué le bus. Mais le froid et les impacts parisiens ont eu raison du pare-brise bastiais.

Le grand Adrien signe son retour


Unai Emery est un homme qui aime le changement et, pour le premier match officiel du PSG de cette nouvelle année, le stratège basque balance une compo originale avec Ben Arfa en pointe, soutenu par Lucas et Nkunku sur les côtés, tandis qu'Adrien Rabiot fait son grand retour sur les terrains. Sans surprise, le ballon préfère circuler dans les pieds parisiens, les corps se mettent à fumer, mais les premières minutes laissent présager un match de Coupe de France peu folichon. Alors quoi de plus normal que l'ouverture du score soit l'œuvre d'un défenseur sur coup de pied arrêté ? Sur un corner de Lucas, Thiago Silva, tout seul, ouvre le score d'une tête décroisée. C'est ça la Brasil touch au PSG.

Mais quelques minutes plus tard, le capitaine parisien, victime d'un carambolage avec Kevin Trapp, reste au sol, et tous les Parisiens retiennent leur souffle. Sauf le jeune Nkunku qui continue tranquillement de jouer et s'en va marquer. Officiellement, le but sera refusé pour hors-jeu. Officieusement, pour non-respect à son capitaine. C'est donc finalement Adrien Rabiot qui s'occupe du but du break juste avant la mi-temps d'une belle frappe lointaine. Du côté des joueurs de l'Île de Beauté, Saint-Maximin se démène comme il peut, aussi seul qu'une potatoe dans un cornet de frites.

Naufrage bastiais, Marseillaise et piqué allemand


Les Parisiens reviennent encore plus affamés sur le terrain en deuxième période et déroulent face à des Bastiais qui semblent avoir abdiqué. Fâché d'avoir vu son but refusé, Nkunku récupère très vite le ballon au milieu de terrain et peut avancer en toute liberté dans une défense statique, avant de lâcher une lourde frappe croisée qui finit dans le petit filet d'un Vincensini aux fraises. Un but Ederien, quoi. Thiago Motta d'une tête puissante, puis Lucas d'un penalty gentiment accordé mais parfaitement tiré viendront rajouter des pions sur le tableau d'affichage.

En tribunes, on s'est forcément réchauffés, alors le Parc lance une Marseillaise avant d'ovationner le petit nouveau Draxler. Mais c'est un autre entrant, Ángel Di María, qui, sur un centre de Meunier, a le temps de contrôler, de prendre un thé et d'ajuster le gardien bastiais avant d'envoyer du love aux tribunes parisiennes. L'amour argentin aura même le droit à sa version allemande en fin de match. Lancé dans la profondeur par Ben Arfa, Draxler envoie un petit bijou de piqué en lucarne pour terminer en beauté. Ou comment se mettre le Parc dans la poche dès son premier match.

Par Robin Richardot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 14 minutes La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT)
Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger lundi 18 juin Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9