Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Lille (2-1)

Paris bat Lille dans la souffrance

D'abord ultra-dominateurs, les Parisiens ont galéré pour ouvrir le score avant de se faire rattraper bêtement à cause d'une nouvelle bourde d'Areola. Et pour choper la victoire sur le fil, Paris peut dire merci à deux personnes. Lucas pour son vice, et l'arbitre pour son œil de verre.

Modififié

PSG 2-1 Lille

Buts : Cavani (70e) et Lucas (90e) pour Paris // De Préville (86e) pour le LOSC

Après la victoire de Monaco, le mot d'ordre du PSG reste le même, encore et encore : course-poursuite. Mais Draxler, devenu en un rien de temps l'une des locomotives du groupe, était moins en forme que lors de ses derniers exploits. Quant à Lucas, autre sprinteur attitré du PSG, il était sur le banc de touche au coup d'envoi. Alors Paris a tenté de s'en remettre à d'autres bolides, Di María et Ben Arfa, qui ont tous les deux tenté d'être influents. Mais c'est Cavani qui a fini par planter d'un but de l'épaule pas forcément maîtrisé, mais qui a terminé au fond, alors que les Lillois avaient passé leur temps à compter sur un excellent Enyeama pour les sauver, en ne proposant quasiment rien en attaque. Mais heureusement pour Lille, sa meilleure chance de marquer s'appelait Alphonse Areola, hallucinant d'amateurisme sur l'égalisation avec un jeu au pied qui aurait pu coûter la victoire aux siens s'il n'y avait pas eu un Lucas hors jeu pour marquer.

Paris court pour rien


Tout va vite côté parisien en début de match. Les ballons, les passes, les courses, avec comme première conséquence un coup franc centré de Di María pour Aurier qui jette la jambe en avant, mais pas assez fort pour cadrer. Vengeur, Aurier revient à la charge trois minutes plus tard et se permet de tenter directement sa chance sur une position de centre. C'est pour le bout des gants d'Enyeama, à nouveau sollicité sur une frappe de Di María, puis un centre de Maxwell dans la foulée. Le match n'en est pas encore au quart d'heure, et le gardien du LOSC a déjà compris que sa soirée allait être longue. Le PSG poursuit sa marche en avant, facture environ 80% de possession de balle, et quelques ballons commencent à arriver sur la tête de Cavani. Di María est dans son match et court comme un beau diable, Motta touche une foule de ballons et assure son rôle de tranquille tour de contrôle, mais le temps passe et Paris arrive de moins en moins à atteindre Enyeama, jusqu'à cette frappe lourde de Ben Arfa qui loupe le cadre lillois d'un cheveu. C'est dangereux, mais ça ne fait toujours pas mouche. Lille arrive même à voir la surface parisienne de temps à autre, et la tête de Beria sur corner pousse Areola à sortir son plus bel arrêt depuis un bout de temps.

Enyeama le grand, Areola le petit


Ben Arfa inaugure la deuxième mi-temps par une nouvelle frappe pure aux 20 mètres, cadrée cette fois, mais il en faut plus pour secouer Enyeama. L'autre menace parisienne de la soirée, c'est Di María, qui contrarie à peine Enyeama sans réussir à le tromper. Cavani est aux abonnés absents, mais Aurier et Maxwell loupent tous leurs centres. Alors pour fouetter un peu son effectif, Emery fait entrer Rabiot et Lucas. Les moments chauds sont plus nombreux, mais un impérial Enyeama veille toujours, comme sur cette main ferme exceptionnelle après un faux centre/vrai tir de Di María, mais le but qui pendait au nez des Lillois depuis quelque temps finit par arriver. Cavani est à la réception d'un coup franc indirect de Di María dévié, tente de mettre la tête, touche le ballon de l'épaule, mais peu importe, c'est dans le petit filet du LOSC. Entre Parisiens gestionnaires et Lillois résignés, le match perd en intensité, mais c'était compter sans la nouvelle bourde d'Areola, sans doute sa plus grosse de la saison jusqu'à maintenant, avec cette tentative hasardeuse de monter balle au pied qui se conclut comme elle devait se conclure, tristement, par un but gag qui aurait pu coûter très cher. Mais le combo joueur hors-jeu + arbitre aveugle fonctionne toujours aussi bien, et Lucas suit une frappe de Cavani bloquée par Enyeama pour crucifier un LOSC qui ne méritait pas un tel scénario.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement ! Hier à 09:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1
    Hier à 16:00 Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix 4
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
    Hier à 10:30 Gignac va prolonger aux Tigres 7 Hier à 10:00 Les rescapés de Thaïlande à l'entraînement avec le LA Galaxy 2
    À lire ensuite
    Top : Foot et épilepsie