En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Paris assure, Sochaux explose

Sochaux a complètement raté son match et son parcours en coupe d'Europe s'arrête là. Le PSG continue à se roder, et Pastore à s'intégrer.

Sochaux 0–4 Metalist Kharkov


Buts : Sosa (6è), Cristaldo (9è, 40è), Taison (51è) pour Kharkov

Petite surprise devant, avec la titularisation en pointe de Maiga, qui s'est décidé à jouer ce soir. C'est par contre sans surprise que Bonal l'a copieusement sifflé. Faut quand même pas déconner. Face à ces Ukrainio-latinos de Kharkov, Privat et Roudet sont recalés sur le banc. Sixième minute de jeu, et Nogueira perd un ballon dangereux. Sosa, l'ancien du Bayern, récupère et casse la cage de Richert. Ca commence mal. Trois minutes plus tard, c'est Perquis qui se rate et Cristaldo qui double le score. Ca commence même très mal. Les Doubistes sont sonnés, incapables de réagir. La doublette argentine Sosa-Cristaldo fait des dégâts, et sur une nouvelle action collective très inspirée, l'ancien de Vélez s'offre un doublé juste avant la mi-temps. Privat remplace Mikari, mais ça repart sur le même spectacle. Taison (le footballeur) met K.O. les locaux, en solo. Même Martin est perdu, et est remplacé par Roudet. Maiga à l'air très concerné, et répond aux supporters en envoyant quelques ballons dans les tribunes. Nogueira tente de sauver l'honneur, en vain. Il prendra finalement un rouge. Quitte à rater son match, autant le faire comme il faut. Allez, le massacre s'arrête là. Il va falloir relever la tête en championnat. Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas pour les Sochaliens.


Paris 2–0 FC Differdange 03


Buts : Nene (65è), Afoun (79è, csc)

Après la grande première de Pastore la semaine dernière, voilà la grande première de Douchez dans les buts du PSG. Ce petit tour luxembourgeois est l'idéal pour peaufiner sa préparation. Kombouaré décide d'aligner un milieu artistique, composé de Chantôme, Bodmer, Nenê, Pastore et Ménez. Hoarau remplace Gameiro devant. Début de match, Bodmer accélère dans la surface et pour la première fois de sa vie prend de vitesse trois défenseurs sur deux mètres, avant de trouver le poteau. Nenê en fait déjà trop et tente la passe à l'aveugle. Comme prévu, les Parisiens squattent la cage de Differdange. Hoarau, Pastore, Bodmer chauffent les gants d'Hym, qui se contente de tout repousser. L'Argentin régale le Parc de quelques talonnades bien senties, pendant que Ménez et Nenê se bornent à passer au moins cinq défenseurs avant de lâcher la balle. Mauvaise nouvelle côté parisien, la sortie sur blessure d'Hoarau, dépité. C'est Maurice qui le remplace, au grand désarroi du Parc. Le jeune attaquant n'a besoin que d'une minute pour rater l'immanquable. Pastore, lui, a vraiment la classe. Il maitrise aussi bien la remise du dos qu'un ancien brésilien du PSG. Ca combine pas mal avec Ménez et Nenê, mais les techniciens en font trop devant la cage. C'est donc d'une frappe des 25 mètres que le Brésilien ouvre le score, sur un joli raté du gardien. Sur un nouveau débordement de Ménez, Afoun tacle dans sa cage. Il aura marqué au Parc, c'est déjà pas mal. Entre-temps, Gameiro est rentré, et Maurice a mis au-dessus un deuxième immanquable. Ca n'ira pas plus loin, le PSG continue son rodage. Finalement, Douchez n'aura pas touché le ballon. Tout est contre lui.

Leo Ruiz

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 13 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 15 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6