Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Paris assure sa qualification, Lyon tombe

Sans trembler, Paris prend sa revanche à Strasbourg et assure sa qualification. Lyon en revanche tombe à Montpellier, tandis que Nice sort Lille au terme de la séance de tirs au but.

Modififié

Strasbourg 2-4 PSG

Buts : Grimm (36e), Blayac (88e) pour Strasbourg // Salmier csc (12e), Di María (25e), Dani Alves (62e), Draxler (78e) pour le PSG

C’était la revanche, et les Parisiens avaient bel et bien l’intention de se racheter après la déconvenue subie en championnat le 2 décembre. Avec une équipe A prime (Lo Celso, Di María, Pastore, Trapp, pas de vrai défenseur gauche au coup d’envoi), le PSG a été bien aidé, il faut le dire, par la maladresse défensive de son adversaire pour se qualifier tranquillement pour les quarts de finale de SA Coupe de la Ligue. Une maladresse symbolisée par l’ouverture du score contre son camp de Salmier, qui tacle malencontreusement un centre de Di María sur une inspiration lumineuse de Lo Celso au milieu de terrain, puis par ce ballon lâché par Oukidja, le portier alsacien, pour le but du break signé Di María, encore lui. Match plié avant même la demi-heure ? Presque : Strasbourg, avec un 11 de départ remanié également de son côté, souffre, mais se relance assez miraculeusement par l’enfant du club Jérémy Grimm, reprenant un centre pourtant assez foireux de Gonçalves. Sur le coup, Kimpembe comme Trapp sont un peu trop attentistes... Pas grave, le futur adversaire du Real en C1 a de la marge : en seconde période, les latéraux Meunier à la passe et Daniel Alves à la conclusion s’associent pour redonner deux buts d’avance. Puis trois, avec encore Meunier à la passe, cette fois pour Draxler : malgré la réduction du score de Blayac dans les dernières minutes (lancé dans la profondeur, entre les jambes de Trapp), la messe est dite au pays du marché de Noël. Revanche il y a eu, Paris reste l’épouvantail de cette Coupe de la Ligue.


Lille 1-1 (2 tab 3) Nice

Buts : Luiz Araujo (7e) pour Lille / Balotelli (58e) pour Nice

Le bal des déçus de la saison, ou plutôt des convalescents. Certes, Lille et Nice galèrent pas mal depuis cet été, mais vont mieux depuis quelques matchs. Des deux équipes, laquelle allait ambiancer un peu sa saison avec un quart de finale de Coupe de la Ligue ? C’est Nice qui obtient finalement sa qualification, plongeant un peu plus le LOSC dans ses doutes. Araujo avait pourtant ouvert le score en tout début de match, mais ce diable de Balotelli est sorti de sa boîte pour égaliser en seconde période. 1-1 au bout des 90 minutes : en Coupe de la Ligue désormais, plus de prolongation, place directement à la séance des tirs au but, au cours de laquelle Cardinale s’illustre en bloquant les deux premières tentatives lilloises. Bissouma, d’une tentative hors cadre, achève le massacre : qualification de l’OGCN qui plonge encore un peu plus le LOSC dans le marasme et la tristesse.


Amiens 2-1 Tours

Buts : Koita (16e), Bourgaud (45e) pour Amiens / Mancini (90e) pour Tours

C’était l’affiche à l’envers de cette soirée de Coupe de la Ligue, entre un promu amiénois concentré sur son opération maintien en L1 et une formation tourangelle en extrême souffrance à l’étage en dessous. Dur... La logique l’a tout de même emporté avec la qualification des Picards, qui réalisent décidément une saison pleine. L’ouverture du score est signée Koita de la tête, sur un joli centre extérieur du pied de Dibassy. Le but du break arrive juste avant d’aller aux vestiaires sur un joli mouvement collectif conclu par Bourgaud. 2-0 à la pause, la viande est dans le torchon du côté de La Licorne, Tours retourne à sa galère malgré la réduction du score en fin de match de Macini. Amiens, de son côté, s’offre au moins un match de plus à son calendrier 2018.



Montpellier 4-1 Lyon

Buts : Camara (17e, 21e), Sambia (45e), Bérigaud (86e) pour Montpellier / Maolida (10e) pour Lyon

Elle est belle, la jeunesse lyonnaise, mais elle était un peu tendre quand même ce soir face aux grognards montpelliérains. Bruno « El Tactico » Génésio voit pourtant son audace récompensée en début de partie, avec l’ouverture du score de Maolida le petit prodige, d’une frappe flottante sous la barre. C’était sans compter ce bon vieux Souleymane Camara, le Ole Gunnar Solskjær du Languedoc, auteur d’un doublé dans la foulée pour redonner l’avantage aux siens. 2-1 pour le MHSC, puis 3-1 juste avant la pause par Sambia sur coup franc direct. Montpellier assure définitivement sa qualification par Bérigaud sur penalty en fin de match, à la suite d'une faute de Tete dans la surface. Hop, c’est plié, Lyon suit Marseille dans la colonie des « gros » éliminés de cette Coupe de la Ligue.



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 5 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 15
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE