« Paris a une défense en carton »

PSG et PS, une lettre les sépare. Malek Boutih et le PS, trop de lettres les séparent. Et encore, s'il n'y avait que les lettres... Mais pour le membre du Bureau National du Parti Socialiste, ancien préz' de SOS Racisme et pressenti à la tête de la HALDE, rien ne peut le séparer du PSG. Pour le meilleur et pour le pire. Interview classico où tout y passe.

Modififié
0 1
Classico PSG-OM et Classico UMP-PS aux régionales, même combat ?


Non. La seule comparaison possible, ce sont les élections présidentielles. Comme pour PSG-OM, il y a deux camps bien définis, tout le monde a un avis sur la question, en parle chez soi. C'est un sujet sensitif, transversal. Les élections régionales, ça déclenche beaucoup moins de passions quand même.

A la dernière présidentielle, Sarko, il jouait plutôt le rôle du PSG ou de l'OM ?


Il est officiellement supporter du PSG, mais j'ai remarqué un truc bizarre avec lui. Lors de la campagne présidentielle, il s'est affiché avec l'Olympique Lyonnais. Dans l'image politique, on sait qu'il aime bien se mettre du côté des gagnants. En tout cas, moi je dis qu'il y a ambiguïté sur ce coup-là.

Chamakh au Modem et Makélélé à la retraite, ça donne des idées au PS ?


Il n'y a pas de transposition de notoriété entre les professions. Sauf cas particulier. Pour mille sportifs qui ont voulu se lancer dans la politique, combien y-a-t-il de Douillet ? Lui, il a le sens de la vie politique. Il connaissait le truc. Honnêtement, je ne pense pas que Chamakh aura un réel impact sur les élections régionales. Mais, je ne vais pas le critiquer. On dit tellement souvent que les footballeurs ont deux neurones. Pour une fois qu'il y en a un qui s'intéresse à la politique...

Donc Makélélé = mauvaise idée...


Il pourrait être pas mal. Je sais qu'il a déjà été approché par des formations politiques. Dans les footballeurs, il est à part. On le voit bien quand il parle. Il a une capacité d'analyse au-dessus de la moyenne. C'est un cérébral, à l'image de sa carrière si on regarde les clubs par lesquels il est passé, sa façon d'analyser le jeu, son positionnement sur le terrain tout simplement.

Au duel qui gagne entre Antoine Kombouaré et Martine Aubry ?


Je ne sais pas. Ils ont un point en commun. Quand ils ne sont pas contents, ils ont tous les deux tendance à aboyer, avec des expressions très dures dans leurs langages. Mais bon, Martine, elle n'a pas la même carrure que Kombouaré, et pas la même mâchoire non plus. Il doit faire peur à plus d'un quand il déboule dans le vestiaire en shootant dans les poubelles. Pour Martine, c'est pareil, certains ont peur d'elle quand elle débarque énervée, même si ce n'est pas mon cas.

Mamadou Sakho et Ali Soumaré, deux types qui vont traîner leurs casseroles toute leur vie, c'est comparable ?


Non. Mais, sans aucun doute, Sakho sera un grand arrière central, et du PSG, et de l'Equipe de France dans quelques années. Rappelez-vous de ce que disait Arsène Wenger : avec son jeune âge, il fera encore des bêtises, il fera encore perdre son équipe sur certain matches mais il deviendra l'un des meilleurs défenseurs français. C'est le seul vrai défenseur qui vaille le coup au PSG. On le voit quand il n'est pas là sur le terrain. Faut pas se leurrer, à Paris, on a une défense en carton, elle ne vaut rien. Et l'absence de Sakho dimanche, ça me fait un peu peur.

Justement, ça vous évoque quoi le classico PSG-OM ?


C'est la série de 8 ou 9 matches sans défaite des Parisiens, coupes et championnats confondus, l'époque Ronaldinho, les buts de fou que mettent Jérôme Leroy et Ronaldinho au Vélodrome. Même s'il y en aura toujours pour dire que ce n'est plus un choc à cause du classement, c'est une rencontre qui anime les passions comme aucune autre ne sait le faire. Il y a toujours une sorte de théâtralité qui reste propre à ce match, toujours des moments de transcendance d'un joueur.

Ça soulève les passions, ok, mais pas toujours les bonnes...


Oui, bon, c'est vu et revu, mais les histoires de fachos, de violence, de bastons organisées, c'est le problème majeur du PSG. Je ne dis pas qu'il se passe rien à Marseille, mais c'est plus marginal.

Pourquoi un problème majeur ?


J'ai l'honnêteté de dire que, globalement, il y a un noyau dur dans les supporters qui cultive la haine, la violence, le racisme. Et j'assume complètement ce que je dis. Quand j'étais président de SOS Racisme, j'ai eu à le combattre plusieurs fois. Tant que ce problème-là n'est pas réglé, le PSG ne pourra pas s'en sortir. Parce qu'on peut dire ce qu'on veut, mais c'est le seul match que je n'irais jamais voir au Parc. L'ambiance y est détestable. Je sais de quoi je parle, j'ai déjà vu des ratonnades aux abords du Parc...

[page]
Le problème, ce n'est pas plutôt le manque d'un actionnaire fort ?


Le foot est au sport ce que Hollywood est au cinéma. Avec un gros paquet d'argent, on pourrait faire de ce club un très grand club. J'en suis sûr. Mais on ne sait pas vendre ce club, il y a comme une sorte de timidité à assumer ce qu'il est vraiment. Le PSG a raté le tournant économique des années 2000, il n'a pas bien géré le départ de Canal Plus. Bon ok, Colony Capital a racheté le club, mais il s'en sert comme de sa danseuse, on le voit bien. Le PSG est trop pauvre, c'est dur à dire, mais c'est comme ça. Faut pas oublier d'où viennent les gens qui sont aux manettes de Paris, de la bourgeoisie. Quand ils voient ces contextes de violence, de haine, ils prennent peur et n'alignent pas l'argent, c'est normal.

Même pas une dose d'optimisme ?


Si, selon moi, le PSG est le meilleur investissement du football européen, mondial même. Je ne vois pas un club qui possède une telle corbeille de personnalités, une telle attractivité touristique. Paris est une très grande ville, connue et reconnue. Elle a tellement d'atouts cette ville. C'est la meilleure affaire à faire dans le foot actuel. La seule moins-value du club, c'est le problème des supporters. Et les personnes qui ont l'argent ont peur de ces pseudo-supporters.

Comment on règle le problème alors ?


J'ai une position assez radicale sur le sujet. Les pouvoirs publics n'ont pas à discuter avec ces gens-là. Leur mission, c'est de protéger les citoyens. Si les jeunes de banlieue faisaient ce que font ces supporters, on leur tomberait dessus. Il faut adopter des politiques pénales très dures, prôner la tolérance zéro. Je vais me risquer à une comparaison délicate, mais c'est quand même autre chose que les gars de Tarnac qui ont posé deux-trois bouts de fer sur des rails. Regardez comment ils ont fait en Angleterre...

Honnêtement, vous sentez plutôt Paris ou Marseille se transcender pour ce match ?


J'ai l'impression que, psychologiquement, ce match, plus pour l'OM que pour le PSG, va déterminer le reste de la saison. Si l'OM gagne, il sera dans le coup pour la course au titre. S'il perd, je pense que la fin de saison va être difficile. Je pronostique quand même une victoire de Paris, 2-1. Bon je vais être consensuel en donnant Hoarau et Erding comme buteurs, et Ben Arfa côté marseillais.

Pas de but de Kezman ?


Je trouve la campagne de réhabilitation le concernant plutôt touchante. Genre il a un gros salaire, il fait son boulot aux entraînements, il met de l'ambiance dans le groupe. Ouais, c'est touchant. Mais je me demande si ça vaudrait pas le coup de le tester en défense. Il ne sera pas forcément plus mauvais que ceux en place, excepté Sakho.

Pour finir, la HALDE, c'est dans la poche ou pas ?


Je n'ai pas encore été nommé. J'ai posé ma candidature. Mais ça m'étonnerait que la nomination se fasse lundi, malgré ce que j'ai lu sur Internet. Ça ne se fait pas comme ça. En tout cas, j'ai les compétences car quand j'étais Président de SOS Racisme, je pense être un de ceux qui a le plus fait avancer, sur le terrain, la lutte contre les discriminations.

Propos recueillis par Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1