Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F
  3. // PSG/APOEL Nicosie (1-0)

Paris a préparé l'OM au calme

Le PSG a fait le métier contre l'APOEL Nicosie en s'imposant sur la plus petite des marges (1-0). Un nouveau but de Cavani, qui a beaucoup raté par la suite.

Modififié

PSG - APOEL Nicosie
(1-0)

E. Cavani (1') pour PSG


Dans un Jerry Bruckheimer du début des années 2000, pas le meilleur d'ailleurs, Nicolas Cage avait besoin de moins d'une minute pour voler des voitures de luxe. Edinson Cavani n'a pas eu besoin de plus de temps pour plier la rencontre du PSG contre l'APOEL Nicosie. Une frappe soudaine et puissante sur le gardien qui se troue. Merci, au revoir. Paris a gagné, Paris est qualifié. Pour autant, les spectateurs du Parc ne se sont pas sentis floués comme pouvaient l'être ceux qui payaient cher pour voir un combat de Mike Tyson du temps de sa splendeur. Quand on remet ce match dans son contexte (quoi de plus mort que cette quatrième journée de phase de poules de Ligue des champions ?), c'est même une partie sympa, avec de bons sentiments. Il faut quand même savoir une chose : les plus heureux au coup de sifflet final, ça reste quand même les joueurs de l'OM. Parce que Cavani, Lucas et Lavezzi, ça ne respire toujours pas l'efficacité.

Du déchet, trop de déchets


Paris démarre donc son match de la meilleure des manières, avec un but. Un centre de Van der Wiel dans la boîte que réceptionne Cavani en bloquant la balle avant de pivoter pour frapper fort. C'est sur Pardo, le goal passé par les équipes réserves de Barcelone, mais ça fait but quand même. Chouette, Laurent Blanc va pouvoir voir son quatuor Pastore-Lavezzi-Lucas-Cavani se faire plaisir sans pression. Il monte d'ailleurs assez haut pour récupérer la balle. Mais les Chypriotes, qui ne prennent jamais de valise, entendent bien résister. Sur un corner à la 10e, Thiago Silva est en retard au marquage, tout comme Cavani. Ça manque de peu de faire but. L'Uruguayen se rattrape en s'arrachant pour mettre la tête sur un centre de Lucas. Poteau. Le ballon erre derrière, mais Lavezzi et Pastore se gênent pour le foutre au fond des filets. Ça aurait pu être pire, ils auraient pu se percuter à pleine vitesse. Le reste de la première période est dans cet esprit, avec un Lucas capable de faire lever le stade sur un crochet rapide, mais toutes les actions se terminent avec une frappe trop molle, quand c'est le Brésilien, ou à côté, quand c'est Cavani.

Bonne entrée de Bahebeck


Forcément, en deuxième période, c'est un peu plus relax. Nicosie a beau faire entrer son Irlandais à jouer dans Highlander, Sheridan, ça ne change pas grand-chose. Lucas et Cavani continuent de se procurer des occasions, mais continuent aussi de les foirer largement au dernier moment. Voir l'ancien joueur de Naples rater autant de fois le cadre doit quand même faire se poser quelques questions à Laurent Blanc. D'autant plus que Jean-Christophe Bahebeck, qui entre à un quart d'heure de la fin, se procure un nouveau frisson avec une frappe contrée dans la surface, dans les derniers instants de la rencontre. En tout cas, l'entraîneur parisien ne va pas se plaindre. Il ne sera absolument pas perturbé par ce match pour préparer la venue de l'OM dimanche soir. C'était pas ça l'objectif ?


À lire : les notes du match PSG/APOEL Nicosie

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68