Parents indignes

0 4
En Italie plus qu'ailleurs, le week-end de Pâques est un moment sacré. Mais pas pour tous.



Dimanche était organisé un tournoi entre équipes de jeunes (16-17 ans) du monde entier, à Jesolo, non loin de Venise. Lorsque la Fidene Calcio, un club de Rome, est arrivé sur la pelouse, les parents des joueurs étaient apostés sur les barrières, autour du terrain. Le match face aux Écossais de Langcraigs a débuté, mais au bout de six minutes, l'entraîneur des Romains a décidé de retirer son équipe. Avec accord de l'arbitre, bien entendu.



En réalité, pendant ces six minutes folles, les parents enragés n'ont pas arrêté d'insulter l'arbitre et les adversaires, jusqu'à rentrer sur la pelouse pour pousser l'homme en noir et lui filer quelques coups. Ce dernier est parti se réfugier dans les vestiaires. La police est intervenue sur les lieux, et trois personnes ont été arrêtées.


Or, la veille déjà, face à une équipe allemande, les parents avaient eu le même comportement, mais n'en étaient pas venus aux mains. Juste des insultes et des crachats. Tranquille, quoi.



Résultat : la Fidene Calcio ne pourra plus participer à aucune compétition lors des deux prochaines années. Un bel exemple pour la jeunesse.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Ca me rappelle un match contre une équipe "de quartier" où les mères, tout voile dehors, nous insultaient de "sales blancs", de "connards" avec les grands frères et les maris qui en rajoutaient également et nous crachaient dessus quand on faisait les touches.
Défaite 7-1 (avec la moitié de l'équipe adverse composée de mecs barbus surclassés, l'arbitre du match étant leur entraineur).

Ambiance sympa, surtout qu'on avait 14 piges...
depuis quand l'Ecosse c'est en Afrique ?

@wagneau "le sale blanc": c'etait ou ?
Sont toujours à la pointe les italiens !! Wagneau, je pense que ton souvenir est partagé par à peu-près tous les amateurs de foot qui ont joué en club ! Et j'en ai des tellement pires, comme les armes sous le maillot, les mamans accompagnatrices se faisant agresser dans les tribunes (par les parents "adverses"), les sprints en fin de match pour se réfugier dans les vestiaires ... Heureusement c'était localisé, toujours aux mêmes endroits, on savait à quoi s'attendre.
On est d'accord aleKson, on a tous connu ça...C'est inadmissible et banal...
Et pour Ankourage, c'était à Besançon (le bronx), plus précisément dans le quartier Clémenceau, match de coupe...Un endroit qui fleurait bon le football champagne...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 4