Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Paraguay : scandale entre un joueur et son président

Modififié
Le club Rubio a été mis à nu.

C'est bien connu, l'Amérique latine est friande des telenovelas, mais le Paraguay se serait sûrement bien passé de celle-là. En effet, le club Rubio Ñu (D4 paraguayenne) est au cœur d'un scandale sexuel impliquant son président, Antonio González, et un ancien joueur de l'équipe, Bernardo Gabriel Caballero.

Une image des deux hommes, en situation intime, a fuité sur les réseaux sociaux, sur laquelle on peut voir le joueur dans les bras de son président.


Avant que le scandale n'éclate, l'agent du joueur, qui semble faire partie d'un triangle amoureux, aurait conseillé à son client de quitter Rubio Ñu, ce qui a provoqué la colère du président : « Je vais être sincère, Bernardo est une personne qui était avec moi à Rubio Ñu, il était très spécial pour moi. Nous étions en couple. Il avait le droit à tous les privilèges : des voitures qu'il n'aurait jamais imaginé conduire, comme Mercedes Benz, Land Cruiser, Prado et Hilux. Et d'un coup, une vieille folle est arrivée (l'agent du joueur, ndlr) et il a dû quitter le club. Il a trouvé refuge auprès de cette putain de vieille merde. À partir de là, j'ai pris certaines décisions pour qu'il ne soit plus accepté dans le club. C'est là que tout a commencé » , a-t-il lâché au journal paraguayen Hoy.


Fou de rage, le président a évacué sa colère dans une vidéo, en déchirant le contrat du joueur avant de lui lancer un dernier ultimatum : « Oublie le football. »


Comme dirait la loi de Talion : œil pour œil, dent pour dent. LMC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article