1. //
  2. //
  3. // FC Bourg-Péronnas

Pape Sané, souverain du National

Sur le podium du National après 31 journées, Bourg-Péronnas peut compter sur Pape Sané pour l'emballage final. Meilleur buteur du championnat avec vingt réalisations, l'international sénégalais (23 ans) explose sous le maillot bleu, avant d'affoler le mercato et les défenses de Ligue 2 la saison prochaine.

Modififié
27 1
Perdu entre monde pro et amateur, plongé dans une quasi-obscurité médiatique, le championnat de National est pourtant une planète un peu folle, où les belles histoires ont souvent comme toile de fond des villes moyennes qui rêvent un jour d'avoir droit à un peu de lumière. Bourg-Péronnas en est le parfait exemple. Habitué des épopées en Coupe de France (quarts en 1998, huitièmes en 2003 et 2012), le FCBP est dans la course pour une montée en Ligue 2, grâce à… un attaquant international. Pape Sané, qui a porté une fois le maillot des Lions de la Téranga, plane sur le National, dont il est le meilleur buteur avec vingt réalisations. Mais que fait donc alors l'international sénégalais en troisième division française ?

Deux fois champion du Sénégal, avec l'ASC Diaraf, puis Casa Sport, meilleur buteur en 2012, Sané est repéré par Niort, qui valide définitivement son transfert fin janvier 2013, après son unique sélection lors de la défaite au Chili (2-1), match au cours duquel il marquera. Mais passer de Dakar aux Deux-Sèvres n'est pas si simple. « Au début, c'était difficile avec le changement de climat, avoue le joueur, pourtant accompagné quotidiennement par son agent lors des trois premiers mois. Il m'a fallu un temps d'adaptation. Ce n'était pas les mêmes séances qu'au Sénégal. Et puis il y avait aussi une différence de terrain. Au Sénégal, on s'entraînait sur du synthétique, et là c'était de l'herbe arrosée, ça allait trop vite. Tactiquement et techniquement, il fallait que je change beaucoup de choses. »

À Colmar pour faire « le sale boulot »


Après une éphémère découverte de la Ligue 2 sous le maillot des Chamois (sept matchs), Sané est prêté à Colmar, en National, pour s'aguerrir. Au sens premier du terme. « La première partie de saison, le coach ne me faisait jouer que les matchs à l'extérieur, car c'étaient des rencontres difficiles, explique le Sénégalais. Je faisais le sale boulot pour les autres attaquants, mais j'ai compris que c'était pour me faire progresser. Et en deuxième partie de saison, il a commencé à me faire jouer à domicile, j'ai commencé à prendre mes repères et j'ai mis cinq buts. » Le puissant avant-centre pense alors avoir son mot à dire à son retour à Niort. Mais Régis Brouard, qui a pris la succession de Pascal Gastien, ne l'intègre pas dans ses plans.

Même causes, mêmes conséquences, Sané est à nouveau prêté en National. Et c'est cette fois Bourg-Péronnas qui l'attire dans ses filets, sans s'en plaindre aujourd'hui. « C'est un joueur qui, sans nous avoir réellement beaucoup marqués, nous avait un peu interpellés, explique Francis Hudry, l'entraîneur-adjoint du FCBP. Quand on nous l'a proposé, on a re-visionné certains matchs pour arriver à faire un choix. Il semblait qu'il correspondait à nos besoins, mais de là à ce qu'il explose comme ça, c'est la bonne surprise. En termes de finition, on n'avait pas réellement de certitudes à son sujet et on a vite été rassurés. »

Didier Drogba et un avenir en Ligue 2


Avec vingt buts en 29 matchs, la progression se matérialise déjà sur le plan comptable. Mais pas seulement. « Je me suis amélioré sur beaucoup de choses, avoue le gaillard (1,87m, 85kg). Quand je suis arrivé, j'étais costaud, mais je n'avais pas les capacités physiques pour garder les ballons devant. Damien Ott (son entraîneur à Colmar, ndlr) m'a dit de travailler ma musculation, d'être encore plus gainé. Les appels en profondeur, je savais les faire puisqu'au Sénégal, mon jeu n'était basé que sur ça. Il me manquait cette présence physique dos au but, pour arriver à caler deux ou trois défenseurs avant de libérer le ballon. Là, les choses deviennent plus faciles pour moi. »

S'il reconnaît devoir encore améliorer son jeu de tête - Francis Hudry voit aussi du boulot au niveau « du timing dans ses déplacements dans la surface » - Sané semble en tout cas prêt à avoir enfin une vraie chance à l'étage au-dessus. En fin de contrat avec Niort en juin, il ne rempilera pas avec les Chamois. Les propositions des clubs de Ligue 2 ne manquent pas, mais le joueur n'a pas encore fait son choix. En attendant de trouver le bon challenge, il préfère se concentrer sur la fin de saison avec Bourg-Péronnas. Et profite de son temps libre pour s'inspirer de son modèle, Didier Drogba : « Je regarde ses vidéos et un documentaire qui s'appelle Didier Drogba, l'incroyable destin. Il a eu des débuts difficiles aussi. Ce sont des modèles qu'il faut toujours regarder, ça peut servir pour l'avenir. » Surtout qu'à 23 ans, soit l'âge de Sané, l'icône de Chelsea jouait encore en Ligue 2. Un détail qui n'a sans doute pas échappé au buteur de Bourg-Péronnas.


Par Axel Bougis
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je propose qu'on envoye Di Maria a Torquay united (5èm div)
Comme ca il revient dans deux saison après avoir explosé
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
27 1