Pape Diouf tacle le PSG

Modififié
26 60
La grande messe dominicale aura un peu plus de gueule cette semaine. L’Olympique de Marseille reçoit le Paris Saint-Germain pour un Classico qui s’annonce plein de promesses.

Et comme à l’accoutumée, certains anciens protagonistes de cette prestigieuse rencontre hexagonale viennent gentiment faire monter la pression. Un exercice dans lequel excelle Pape Diouf. En Phocéen convaincu, l’ancien président de l’OM a dézingué comme il se devait la nouvelle politique du rival parisien. « Le PSG actuel ne m’est pas très sympathique, a-t-il balancé à mlactu.fr. C’est une équipe qui a été luxueusement bricolée avec beaucoup d’argent, là où d’autres clubs ont dû cravacher et effectuer un travail en profondeur. Le PSG actuel est une sorte de fabrication de luxe avec un carnet de chèques illimité. »

Pas du genre à manier la langue de bois, Diouf a aussi livré sans ambages son avis sur l’arrivée de David Beckham. Une arrivée qui, selon lui, sert davantage l’image du club de la capitale que l’intérêt sportif : « On nous prend un peu pour des andouilles. Quand on nous dit que Beckham a été recruté uniquement sur le volet sportif, c’est que Leonardo ne nous prend pas au sérieux. »

Ne reste plus qu’à attendre la punchline de Charles Villeneuve en guise de réponse. RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
C'est le soutien à Hollande qui l'a ramolli ?
Journalducalembour.com Niveau : DHR
Combien ont coutés Lucho, Remy et Gignac ?
Three-Eyed Frenchy Niveau : Ballon d'or
Note : 9
En même temps c'est difficile de lui donner tort sur Beckham, et quant à ceux qui rappellent les transferts de Lucho/Remy/Gignac:
- il s'agissait de la période de transferts au moment de la plus forte inflation des prix
- comparer ces trois joueurs avec les presque 200M dépensés en un an et demi c'est assez malhonnête intellectuellement. Quand on dépense de l'argent faut assumer sans chercher à trouver des excuses en pointant du doigt ce qui a été dépensé par les autres avant.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Rami absent contre le PSG
26 60