Pape Diouf : « J’étais marseillais, comme eux ! »

Dans le cœur de beaucoup de Marseillais, Pape Diouf reste le meilleur président de l’ère post Bernard Tapie (2005 à 2009). L’ancien coursier, journaliste et agent nous livre quelques clés de sa réussite à l’OM.

Modififié
1k 24
Pape, est-ce qu’il y a une recette miracle pour bien présider l’Olympique de Marseille ?
À vrai dire, il n’y en a pas. Il me semble simplement qu’il faut tenir compte de la réalité, être très pragmatique. Lorsque je suis arrivé à la tête du club, c’était le moment où le propriétaire avait décidé de ne plus mettre d’argent pour quelques raisons que ce soit. Il nous fallait inventer une méthode de gouvernement. Nous reposer sur le centre de formation n’était pas possible, puisque l’arrêt Bosman venait de rendre obsolète toute formation à la française. Jouer du carnet de chèques n’était pas possible. Donc il nous fallait trouver une troisième voie. C’est ce que j’ai appelé la post-formation. Ça nous a amenés à prendre des garçons qui n’étaient plus tout à fait en centre de formation, mais qui n’étaient pas encore tout à fait aguerris. C’est ainsi que nous avons pris des garçons comme Mandanda, Taiwo, Valbuena, Kaboré et bien d’autres. Ils ne nous ont pas coûté très cher et ils ont beaucoup apporté après. Ça, c’était la première règle. L’autre était de respecter totalement et complètement la loi sportive et la loi tout court. Avant la peur du gendarme, c’était par conviction. Ça nous a amenés à gérer le club le plus proprement possible. Quand on entend aujourd’hui que le club est infesté de gens peu recommandables, ça me paraît toujours assez fantasmatique, entre guillemets. Pour moi, on n’a jamais été menacé ou fait l’objet d’une quelconque intimidation ou d’un quelconque chantage. Nous avons su mener notre barque sans nous mêler de ce qui ne nous regardait pas. Les règles que nous avons mises en place étaient simples.

« Que ce soit le Paris Saint-Germain, mais surtout l’Olympique lyonnais à l’époque, puisque c’était l’époque lyonnaise, ils savaient pertinemment qu’ils n’avaient pas de reproche à me jeter à la figure. À partir du moment où, dans les instances, dans les décisions, on ne tenait pas compte de la vraie place de l’Olympique de Marseille, on le leur rappelait. Je le leur rappelais avec mes mots, de manière ferme, très clairement. »

Et vous aviez le respect des supporters.
Vous savez, on ne respecte que ce qui est respectable. Si les relations avec les supporters ont toujours été nickel, c'est parce qu'elles étaient très nettes… (Il réfléchit) N’oubliez pas que ce sont ces mêmes supporters qui, au départ, à mon arrivée, avaient exprimé leur scepticisme. En me voyant faire, ils se sont aperçus qu’il y a eu beaucoup d’a priori, alors qu’en fin de compte, j’étais comme eux, marseillais comme eux, que j’étais d’abord un vrai supporter de l’OM, que j’étais ensuite quelqu’un qui voulait du bien au club. Tout ce bien-là, nous faisions tout pour l’avoir sans jamais sortir d’un cadre légal, voire moral. À partir de là, oui, les choses se sont très bien tissées entre les supporters et moi-même. Le respect était réciproque. De part et d’autre, il y avait de la considération. Et puis les supporters, je pense, se sont aperçus que je faisais ce que je disais et que je disais ce que je faisais. Je n’ai jamais cherché à les manipuler. Vous savez, les choses ne sont jamais spontanées ou n'arrivent pas simplement par le fruit du hasard. Elles ont toujours une explication. Les choses s’expliquent toujours. L’explication que moi je donne, en tout cas, à l’excellence de mes relations avec les supporters, c’était ça. Ils ont vu, pour parler trivialement, que je ne les ai jamais pris pour des cons. Je les considérais comme des gens bien.

Youtube

Vous avez également su gérer les rivalités avec le PSG et l'OL, tout en vous faisant respecter. Ça faisait également partie de votre méthode ?
Quand on est dans une démarche saine… Quand on n’encourt absolument aucun reproche, les gens qui sont face à vous, vos interlocuteurs, fatalement, vous respectent aussi. C’est ce qu'il s’est passé avec les différents concurrents que j’ai eu en face de moi, que ce soit le Paris Saint-Germain, mais surtout l’Olympique lyonnais à l’époque, puisque c’était l’époque lyonnaise. Ils savaient pertinemment qu’ils n’avaient pas de reproche à me jeter à la figure. À partir du moment où, dans les instances, dans les décisions, on ne tenait pas compte de la vraie place de l’Olympique de Marseille, on le leur rappelait. Je le leur rappelais avec mes mots, de manière ferme, très clairement.

Youtube

Avec quelles idées ou plan de marche étiez-vous venu à l’OM ?
Avec rien d’autre que la philosophie de vie qui est la mienne. J’essaie toujours d’agir par conviction. C’est la conviction qui vous permet d’aller le plus loin possible dans vos projets et dans vos objectifs. C’est ce que j'ai toujours appliqué dans ma vie et c’est avec cette idée que je suis venu à l’Olympique de Marseille. Deuxièmement, je me reposais sur un principe, un vrai, mais avec une contrepartie. Lorsqu’on dit par principe « merde » à son patron, on sait que la contrepartie, c’est qu’il peut nous mettre dehors. Si vous lui dites « merde » quand même, c’est que le principe fonctionne. C’est ce que j’ai toujours fait. La conviction vous permet d’aller le plus loin possible et le principe lorsqu’on l’applique vraiment, c’est ce qui vous permet de garder votre dignité. C’est tout. Mais je n’ai pas fait de plan sur la comète. Je ne me suis pas dit : « Voilà ce qu’il faut faire. » À partir du moment où on réfléchit à ce qu’il faut faire, à la manière avec laquelle il faut faire les choses, on est dans la tactique, dans la stratégie. On n’est plus naturel. Moi, j’aime bien faire les choses naturellement, en réfléchissant, évidemment, mais surtout en me reposant sur des principes réels et sur des règles biens définies.

« J’ai mené ma vie d’homme, et lorsqu’on mène sa vie d’homme, je pense qu’à toutes époques, dans toutes les circonstances, on en tire des enseignements, on avance. »

Qu’est-ce que cette expérience de président vous a appris ?
Toutes les expériences vécues m’ont appris quelque chose. J’ai d’abord été coursier, puis journaliste, agent, président de l’OM. Dans chaque expérience, il y a quelque chose que l’on apprend. Je n’ai pas seulement appris en ayant été président de l’OM. J’ai mené ma vie d’homme, et lorsqu’on mène sa vie d’homme, je pense qu’à toutes époques, dans toutes les circonstances, on en tire des enseignements, on avance.

Si vous deviez ressortir quelque chose ?
La cupidité des hommes, mais ça, je le savais avant de venir à l’OM.



Propos recueillis par Flavien Bories
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

N'étant pas Marseillais ou Parisien voire Lyonnais, c'est de manière impartiale que j'ose dire que c'était l'un des meilleurs Président de Club de France !
Plus que cet article, lisez son livre "C'est bien plus qu'un jeu" qui apporte une vision plus complète du personnage et de son parcours extraordinaire.

Amis Marseillais, Premier Club Européen à avoir eu un Président Black !

A jamais les premiers !!!
Il fait des grandes phrases, il parle bien mais n'en ressort qu'un melon énorme et rien quant à sa gestion de l'OM.

Discours typique des anciens présidents de club: ils ont tout bien fait, et ce qu'ils n'ont pas pu faire c'est pas de leur faute.
cHris wAddle Niveau : CFA2
Un grand président! Sous sa présidence l'OM s'est restructuré et est monté en puissance! Cela a aboutit au titre de champion de 2010, il n'était alors plus là, mais ce titre c'est clairement le fruit de son travail et surtout pas celui de Dassier!Diouf c'est aussi le mec qui a envoyé l'équipe bis contre le PSG en 2006 pour protester contre l'attitude des dirigeants parisiens,équipe de minots qui est allé cherché le nul au parc, un de mes meilleurs souvenirs des PSG-OM!
C/René Williams Niveau : DHR
En tant que dentiste marseillais par contre j'ai honte ! On te fait si peur que ça Pape ? Pas une seule visite en plus de 50 ans ! On pue de la gueule c'est ça ??!
GovouLegend Niveau : CFA2
Un mec qui était dans la victimisation permanente.

Un peu comme notre Jean Mimi à nous depuis 3 ans.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Message posté par cHris wAddle
Un grand président! Sous sa présidence l'OM s'est restructuré et est monté en puissance! Cela a aboutit au titre de champion de 2010, il n'était alors plus là, mais ce titre c'est clairement le fruit de son travail et surtout pas celui de Dassier!Diouf c'est aussi le mec qui a envoyé l'équipe bis contre le PSG en 2006 pour protester contre l'attitude des dirigeants parisiens,équipe de minots qui est allé cherché le nul au parc, un de mes meilleurs souvenirs des PSG-OM!


la démagogie du gars a visiblement bien fonctionné...

y'avait rien de la part des dirigeants parisiens si ce n'est de limiter les places car il y avait beaucoup de débordements depuis plusieurs années ( probablement une décision de la préfecture d'ailleurs ), mais diouf vous a bien sorti ses diatribes habituelles "blablabla parisianisme, seul contre tous blablabla" mais la réalité était bien bien loin de son délire... il a bien copié aulas en tout cas.

ce match était une honte pour les deux clubs et même si vous avez ramené le nul ( entourés de Carrasso, Delfim, Civelli, Gimenez... ) et que ça a beaucoup fanfaronné, c'était dégueux dans tous les sens du terme... si tu te rappelles bien du match, c'était un bus olympien face à des parisiens maladroits et peu impliqués... ça arrive chaque saison en coupe de france ( vous en savez quelque chose d'ailleurs... )

réaction de 2 OMiens

"De son côté, Cantareil n’est pas près d’oublier la tape dans le dos donnée par le capitaine parisien Pauleta. « C’était très sympa, mais ça disait bien qu’ils n’avaient pas l’impression d’être dans un match normal. » Flachi, qui débute sur le banc, est plus sévère encore : « J'avais l'impression qu'ils jouaient un match d'entraînement, sans pousser leurs actions, sans impact dans les duels. Ils nous ont clairement pris à la légère. »

bref, tout ça pour dire que si c'est un de tes meilleurs souvenirs c'est pas glorieux...
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Message posté par Mad max
Il fait des grandes phrases, il parle bien mais n'en ressort qu'un melon énorme et rien quant à sa gestion de l'OM.

Discours typique des anciens présidents de club: ils ont tout bien fait, et ce qu'ils n'ont pas pu faire c'est pas de leur faute.


J'ai pensé la même chose.
cHris wAddle Niveau : CFA2
Message posté par Empereur Palpatine
la démagogie du gars a visiblement bien fonctionné...

y'avait rien de la part des dirigeants parisiens si ce n'est de limiter les places car il y avait beaucoup de débordements depuis plusieurs années ( probablement une décision de la préfecture d'ailleurs ), mais diouf vous a bien sorti ses diatribes habituelles "blablabla parisianisme, seul contre tous blablabla" mais la réalité était bien bien loin de son délire... il a bien copié aulas en tout cas.

ce match était une honte pour les deux clubs et même si vous avez ramené le nul ( entourés de Carrasso, Delfim, Civelli, Gimenez... ) et que ça a beaucoup fanfaronné, c'était dégueux dans tous les sens du terme... si tu te rappelles bien du match, c'était un bus olympien face à des parisiens maladroits et peu impliqués... ça arrive chaque saison en coupe de france ( vous en savez quelque chose d'ailleurs... )

réaction de 2 OMiens

"De son côté, Cantareil n’est pas près d’oublier la tape dans le dos donnée par le capitaine parisien Pauleta. « C’était très sympa, mais ça disait bien qu’ils n’avaient pas l’impression d’être dans un match normal. » Flachi, qui débute sur le banc, est plus sévère encore : « J'avais l'impression qu'ils jouaient un match d'entraînement, sans pousser leurs actions, sans impact dans les duels. Ils nous ont clairement pris à la légère. »

bref, tout ça pour dire que si c'est un de tes meilleurs souvenirs c'est pas glorieux...


Oui c'était un match dégueulasse! Mais ça reste quand même un beau souvenir car tous mes potes (parisiens) m'avaient chambré pendant une semaine car ils étaient persuadés qu'ils allaient nous mettre une branlée historique! T'aurais vu leur gueule à la fin du match, tu comprendrais pourquoi j'ai kiffé ce match! Après, perso mon plus beau souvenir reste la victoire 3-1 au vel en 93 avec ce but de dingue de Boli quelques jours après Munich! Je me rappelle aussi d'un 3-0 au parc il y a 5-6 ans qu'était pas mal!
GovouLegend Niveau : CFA2
"Nous reposer sur le centre de formation n’était pas possible puisque l’arrêt Bosman venait de rendre obsolète toute formation à la française."

Très représentatif de l'époque. D'ailleurs pendant qu'on bradait Remy à Nice, l'OM laissait partir gratuitement Alessandrini ou Benatia.

Puis vinrent les années 2010, les deux clubs à sec ont quand même trouvé du bon dans cette "formation inutile". Maintenant tout le monde veut être le Barça et si t'as pas un mec formé au club à chaque ligne t'as raté ta vie.
"Je poste ce commentaire en adéquation avec mes principes de vie qui sont bien définis." Bref je l'ai trouvé un peu répétitif et caricatural
En tant que supporter parisien moi je l'aime bien Pape Diouf. C'est quelqu'un qui donne envie de respecter l'OM parce que c'était un adversaire de valeur. Je me souviens d'ailleurs de JMA qui avait hurlé, crié que la nomination de Pape en président d'un club de foot allait entrainer un conflit d'intérêt parce que avant il était agent de joueurs bla bla bla :D La sortie du président lyonnais montrait surtout qu'il craignait Diouf. Et les adversaires de valeur sont toujours respectés, me souvient de Waddle applaudi pat le Parc :) Sacré bonhomme. Bref Diouf = grand président de l'om.

Par contre je comprends pas le culte qui est voué par les sups marseillais et le forumeur ChrisWaddle justement ;) pour un nul 0-0 au parc avec une moitiée d'équipe de CFA...chai pas si ça c'est historique pour vous...vous faites peu de cas des vraies victoires historiques de l'om et de ses titres. On dirait Lacazette au Parc OL qui court comme un dératé, en hurlant "on l'a fait !" apres une victoire contre le psg...on aurait dit David Trézéguet qui vient de mettre le but en or contre l'Italie et d'offrir le titre de champion d'europe au bout d'un match de folie alors que Lacazette il vient de prendre 3pts en L1. Bref...ce 0-0, si ma mémoire est bonne, l'om finit à 2 pts de la 3e place cette saison là et contre un psg qui valait pas grand chose en ces temps là il y avait matière à prendre 3pts.
Super-Pippo Niveau : CFA
Message posté par cHris wAddle
Un grand président! Sous sa présidence l'OM s'est restructuré et est monté en puissance! Cela a aboutit au titre de champion de 2010, il n'était alors plus là, mais ce titre c'est clairement le fruit de son travail et surtout pas celui de Dassier!Diouf c'est aussi le mec qui a envoyé l'équipe bis contre le PSG en 2006 pour protester contre l'attitude des dirigeants parisiens,équipe de minots qui est allé cherché le nul au parc, un de mes meilleurs souvenirs des PSG-OM!


Oui le 0-0 je l'avais écouté à la radio en voiture, j'étais comme un ouf. Il y a d'ailleurs des joueurs qu'on connait maintenant et Benatia n'avait même pas été convoqué...
Super-Pippo Niveau : CFA
Message posté par Super-Pippo
Oui le 0-0 je l'avais écouté à la radio en voiture, j'étais comme un ouf. Il y a d'ailleurs des joueurs qu'on connait maintenant et Benatia n'avait même pas été convoqué...


Après même si ce fut dur évidemment qu'il y a eu d meilleurs moments dans la décennie 2000...
Dani de Melo Niveau : CFA
Message posté par Mad max
Il fait des grandes phrases, il parle bien mais n'en ressort qu'un melon énorme et rien quant à sa gestion de l'OM.

Discours typique des anciens présidents de club: ils ont tout bien fait, et ce qu'ils n'ont pas pu faire c'est pas de leur faute.


J'ai pas tenu plus de 3 réponses. Quel putain de melon.

Il a le niveau de pelé, Maradona ou blatter, niveau cucurbitacé.
Pourquoi ce monsieur se sent toujours obligé de rappeler qu'il est exempt de tout reproche? Drôle d'attitude quand même
Allah au Bar Niveau : Loisir
Boulard, victimisation, pleurnicherie, les 3 mammeles de l'anti-racisme de pacotille qui n est rien d autre qu'une racialisation du debat!

Diouf en est un beau symptome!
Message posté par midgar
En tant que supporter parisien moi je l'aime bien Pape Diouf. C'est quelqu'un qui donne envie de respecter l'OM parce que c'était un adversaire de valeur. Je me souviens d'ailleurs de JMA qui avait hurlé, crié que la nomination de Pape en président d'un club de foot allait entrainer un conflit d'intérêt parce que avant il était agent de joueurs bla bla bla :D La sortie du président lyonnais montrait surtout qu'il craignait Diouf. Et les adversaires de valeur sont toujours respectés, me souvient de Waddle applaudi pat le Parc :) Sacré bonhomme. Bref Diouf = grand président de l'om.

Par contre je comprends pas le culte qui est voué par les sups marseillais et le forumeur ChrisWaddle justement ;) pour un nul 0-0 au parc avec une moitiée d'équipe de CFA...chai pas si ça c'est historique pour vous...vous faites peu de cas des vraies victoires historiques de l'om et de ses titres. On dirait Lacazette au Parc OL qui court comme un dératé, en hurlant "on l'a fait !" apres une victoire contre le psg...on aurait dit David Trézéguet qui vient de mettre le but en or contre l'Italie et d'offrir le titre de champion d'europe au bout d'un match de folie alors que Lacazette il vient de prendre 3pts en L1. Bref...ce 0-0, si ma mémoire est bonne, l'om finit à 2 pts de la 3e place cette saison là et contre un psg qui valait pas grand chose en ces temps là il y avait matière à prendre 3pts.


Et surtout ça a fait des parisiens surmotivés pour jouer la finale de coupe quelques mois plus tard (But de Dhorasso Ect...)
Message posté par C/René Williams
En tant que dentiste marseillais par contre j'ai honte ! On te fait si peur que ça Pape ? Pas une seule visite en plus de 50 ans ! On pue de la gueule c'est ça ??!


Et si on ajoute Deschamps, il y a peut être quelque chose à creuser chez les anciens de l'OM... Ils ont peut être une dent contre cette profession...
Message posté par Mad max
Il fait des grandes phrases, il parle bien mais n'en ressort qu'un melon énorme et rien quant à sa gestion de l'OM.

Discours typique des anciens présidents de club: ils ont tout bien fait, et ce qu'ils n'ont pas pu faire c'est pas de leur faute.


Je pense aussi que la bonne impression qu'il a laissé chez les supporters marseillais tient au fait que les autres présidents ont été bien nazes...

Labrune, Dassier, Bouchet, ca plombe quand même pas mal un club ça...
@Allah au bar

Venir placer l'anti-racisme ici faut le faire...

A quel moment ce sujet est abordé dans l'itw?

Allez on t'as reconnu Alain.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 24