Paolo Cannavaro est un joueur de football professionnel né le 26/06/1981 à Naples, Italie. Il appartient actuellement à l'équipe de Sassuolo.
Paolo Cannavaro Unione Sportiva Sassuolo Calcio
Italie
33 ans
Né le 26/06/1981 à Naples
Joueur

Photos de Paolo Cannavaro

Paolo Cannavaro pour sa première avec Sassuolo contre le Hellas Verone Francesco Totti (AS Rome) face à Paolo Cannavaro et Valon Behrami (Napoli) Paolo Cannavaro peut rejouer avec Naples Paolo Cannavaro, six mois de suspension en première instance Paolo Cannavaro (Naples) Paolo Cannavaro (Napoli) Paolo Cannavaro, le petit frère de Fabio, ressemble à... Frank Lampard !

Statistiques de Paolo Cannavaro

Palmarès

Titres

Débuts
1998/1999, Naples (Italie, Serie B)

Carrière de Paolo Cannavaro

Saison
 
Club
Div.
Championnat
Champ.
Matchs
M.
Buts
B.
Europe
Eur.
Matchs
M.
Buts
B.
Sélection
Sel.
Matchs
M.
Buts
B.
  Sassuolo
2014/15
Serie A 
2013/14
Serie A 
16 
  Naples
2013/14
Serie A 
2012/13
Serie A 
32 
1 
2011/12
Serie A 
32 
2 
2010/11
Serie A 
32 
2 
2009/10
Serie A 
33 
1 
2008/09
Serie A 
30 
2007/08
Serie A 
34 
2006/07
Serie B 
39 
2 
  Parme
2005/06
Serie A 
29 
3 
2004/05
Serie A 
28 
1 
12 
2003/04
Serie A 
16 
2002/03
Serie A 
14 
  Hellas Vérone
2001/02
Serie A 
24 
1 
  Parme
2000/01
Serie A 
1999/00
Serie A 
  Naples
1998/1999
Serie B 

Articles sur Paolo Cannavaro

Les 23 choses que vous ne savez pas sur la Nazionale

Coupe du monde 2014 – Groupe D - Italie

Les 23 choses que vous ne savez pas sur la Nazionale

zzoli, Pellissier, Baronio, Amauri, Marco Motta, mais aussi Max Tonetto et Andrea Silenzi. Mais pas Paolo Cannavaro, jamais convoqué. 7. Doublé solitaire. Le 9 décembre 1956, Angelo L 40
Serie A : la saison 2013/2014 en citations

Bilan - Italie -Serie A - Ils ont dit

Serie A : la saison 2013/2014 en citations

L'Italie, c'est le pays du Mister, là où l'entraîneur est roi. Un pays où l'on écoute vraiment les conférences de presse, et où les techniciens cultivent donc l'art des belles paroles. Retour sur la saison 2013/2014, en citations. Parce que le football, ça se lit aussi. Paroles, paroles, paroles… 19
Et si c’était du sérieux, Parme ?

Serie A - 27e journée - Parme/Hellas Vérone

Et si c’était du sérieux, Parme ?

S’il y a bien une équipe dont personne ne parle en Serie A, c’est Parme. Pourtant, l’un des clubs phares des années 90 est en train de se refaire une jeunesse. Invaincu depuis 14 matchs (!), le club d’Émilie-Romagne est sixième, à seulement cinq points de la quatrième place. 29
Examen commun pour Seedorf et Benitez

Italie - Calcio - 23e journée - Naples/Milan AC

Examen commun pour Seedorf et Benitez

tait un buteur de classe mondiale et que De Laurentiis avait finalement bien fait de laisser partir Paolo Cannavaro et Hugo Campagnaro, le schéma semble se répéter. Et l'Italie doute de s 6
Mazzarri défie son passé

Serie A - 16e journée - Napoli/Inter Milan

Mazzarri défie son passé

Ce soir, c’est retour vers le passé pour Walter Mazzarri. Le coach de l’Inter se déplace au San Paolo, pour y affronter un Napoli qu’il a coaché lors des quatre dernières saisons. L’occasion de faire le point sur sa première moitié de saison avec l’Inter. 7
Callejón, deux pour le prix d’un

Italie - Serie A - Naples - Les frères jumeaux Callejón

Callejón, deux pour le prix d’un

En ce moment, Jose Callejón, nouvel attaquant du Napoli, est en feu. L’ancien du Real marque but sur but, et enchante le public napolitain. Ce que l’on sait moins, c’est qu’un autre Callejón brille avec un autre maillot bleu. Il s’appelle Juan Miguel, joue en Bolivie et est… le frère jumeau de Jose. Folie. 17
Naples doit retrouver sa sérénité

Ligue des champions - J3 - Groupe F - Marseille/Naples

Naples doit retrouver sa sérénité

nt même pas partis pour Marseille. Un coup dur pour Benítez, qui va être obligé d’aligner à nouveau Paolo Cannavaro en défense centrale, et ce, après sa prestation calamiteuse vendredi so 17
La Roma marche sur Naples et sur la Serie A

Italie - Serie A - 8e journée - AS Roma/Naples (2-0)

La Roma marche sur Naples et sur la Serie A

ssures de Totti et de Gervinho, la Roma a pu compter sur sa bonne étoile, les bourdes défensives de Paolo Cannavaro et les coups de pied arrêtés de Pjanić pour ramener un succès préc 60