1. //
  2. // Le joueur de la 21e journée

Pancrate, ce Frère Sourire

Qu’il gagne, qu’il perde, qu’il neige ou qu’il pleuve, Fabrice Pancrate ne laisse jamais son sourire au placard. Ce dimanche soir, au terme d’un PSG – Nantes déséquilibré, tout était réuni pour que Pancrate tombe enfin son masque d’Anonymous. Tout sauf le bel accueil qui lui a été réservé par le Parc des Princes, qui a salué l’artiste – autrefois sifflé - comme il se doit. Battant de la première heure, Pancrate n’a rien du Ballon d'or mais tout du grand frère aimant. Une chose rare dans le milieu.

Modififié
355 58
On dispute la 76e minute d’un Le Banner – Passepartout entre le PSG et le FC Nantes quand le Parc des Princes, qui n’en finit plus de crier « olé » , embarque dans la DeLorean. Sur son skate volant, Marty Mc Pancrate remplace Birama Touré et retrouve la pelouse de son Hill Valley à lui. Tout heureux d’avoir une doublette Cavani – Ibrahimović pour faire mordre la poussière à leurs adversaires, les supporters présents au Parc des Princes allument Nostalgie et se rappellent qu’à une époque, leur armoire à trophées la prenait également. Fabrice Pancrate, dernier buteur du Paris Saint-Germain en Ligue des champions avant Zlatan Ibrahimović face à Kiev, reçoit une ovation chaleureuse qui rend la défaite moins difficile, à défaut de rendre amnésique. Oui, il arrivait que Fabrice Pancrate, avatar du « PSG d’avant » , soit conspué à l’époque. Oui, à l’époque, Fabrice Pancrate était déjà un homme rafraîchissant qui méritait peut-être cette ovation plus que quiconque.

Le facilitateur

Elle est peut-être là, l’ironie du sort. Il y a un peu plus de huit ans, le Paris Saint-Germain avait dû s’arracher pour s’attacher les services de Fabrice Pancrate, attaquant d’avenir d’un MUC 72 qui n’était pas encore Le Mans FC, équipe de DH, mais l’équipe du délicieux Fernando D’Amico. Mais le bonhomme, gosse de la région parisienne, était décidé. Alors il a décidé de rendre les choses plus simples pour le PSG et le transfert a pu être réalisé. Faciliter, c’est un peu l’histoire de la vie du Nantais, qui est aux humains ce que O- est aux groupes sanguins : un donneur universel, qui offre à tous, sans forcément recevoir en retour. « C’est un mec incroyable. Un grand frère toujours prêt à aider quand quelqu’un a des galères » , se rappelle notamment l’ancien défenseur nantais Vincent Sasso, aujourd’hui à Braga. Le problème de Fabrice est justement qu’il s’appelle Fabrice et pas Pascal. On lui demande d’être footballeur, pas tuteur, et parfois, la fibre sociale et aimante n’aide pas sur le terrain. Formé à Louhans-Cuiseaux, un club qui sent bon les albums Panini des nineties, celui qui est passé par Guingamp n’a disputé plus de 30 matchs de championnat dans une même saison qu’à une seule occasion, en 2003-2004 au Mans. « Grand professionnel et boss du cardio » selon Sasso, Pancrate est ce qu’on appelle un battant. Un homme qui s’est saigné pour tous les clubs où il est passé sans forcément briller. « Techniquement, dans les conservations et les petits jeux, c’était parfois difficile pour lui, avec ses grands pieds » rigole son ancien partenaire Vincent avant de nuancer. « Je me moque, mais c’est un bon joueur, un mec qui connaît le foot, qui est puissant et qui a joué à haut niveau. Après, c’est surtout un mec incroyable. »

Xavier Dupont de Ligonnès et Jean-Jacques Bourdin

Certains affichent le sourire comme on met un T-shirt. Quelque chose de surface, sans réelle saveur. Certains sont nés sous une bonne étoile, aussi. Fabrice Pancrate, lui, est né de bonne humeur et porte le sourire car de toute façon, il n’a pas de rechange, même dans son placard de victime de la mode. « C’est très paradoxal car cette année-là, j’étais à la cave, mais je n’ai jamais autant rigolé que pendant cette période. Avoir Fabrice dans son groupe, c’est un bonheur. C’est un enfant quand il s’agit de déconner, mais un vrai pro quand il le faut  » , se rappelle Vincent Sasso. Homme de faits divers, Fabrice Pancrate écoute Jean-Jacques Bourdin dans la voiture et aime débattre d’actualité. Toujours sans permis de conduire à bientôt 23 ans, Sasso se rappelle de ses virées matinales dans son rôle de Daniel Elena : « Le matin, on était souvent à la bourre, du coup on se tapait des missions pour être à l’heure. C’était un peu Loeb et son copilote.  » Sauf que Fabrice Pancrate, lui, a le temps de regarder la route. « Souvent, on passait à côté de la maison de Xavier Dupont de Ligonnès, on se demandait toujours "Mais putain, il est où ce salaud" » évoque hilare le défenseur de Braga, désormais sorti de la cave.

Elément sportif important du club au moment où il servait de chauffeur à son ancien partenaire, Fabrice Pancrate, 34 ans, a vu son temps de jeu diminuer de façon drastique. Avec 78 minutes disputées en Ligue 1 cette saison, l’intéressé sait que ses jeunes années sont derrière lui sans jamais se sentir inutile. C’est aussi ça, un grand frère, après tout. Quant au Parc des Princes, personne ne lui en voudra d’avoir acclamé un homme qui a été sifflé auparavant : le retour de Pancrate, c’était comme un Eddy Mitchell en voiture sur Nostalgie. On n'aimait pas forcément quand on était jeune, mais quelques années plus tard, on chantonne en se disant que le bon vieux temps était comme Fabrice Pancrate : radieux.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Quand j'applaudis un ancien qui revient au Parc (hormis les deux trois traitres que tout le monde reconnaitra), c'est plus par respect que par nostalgie.

Je suis respectueux de sa carrière et qu'il ait servi le PSG en son temps avec le bon et le moins bon. De là à dire que je suis nostalgique faut pas abuser; c'est quand même que "Pancarte".
Je ne suis nostalgique que de l'époque Raï/Weah/Ginola/.. (parce que je suis tombé amoureux du club à cette époque); de Ronaldinho et de Pauleta.
et apres on va devoir verser une larmichette au retour de rabsandratana?
Ovationner Pancrate en 2014 c'est comme ressasser ses souvenirs de jeunesse dans son 9m2 d'étudiant, une fois qu'on est passé cadre sup chez Total.On garde les bons souvenirs et on se donne bonne conscience en se disant "moi aussi j'ai galéré".
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
je sais c'est mal:
j'ai cherché la ville de louhans cuiseaux sur gogol map
j'ai bien trouvé un louhans mais j'ai toujours pas compris où c'était.
y a pas une ville d'habitude autour d'une equipe??
Pascal Pierre Niveau : Loisir
16 buts en 8 saisons en ligue 1.

Bah ouais, ça vous classe le bonhomme.
pedrolito19 Niveau : CFA2
Cette période... Tu te disais "mais avec Pancrate à droite obligatoirement Pedro il va avoir encore plus de ballons à foutre au fond, Rothen / Pancrate ca va faire mal, on sera pas champions mais en C1 y'a quand même de grandes chances". Tu avais ton abonnement et tu priais à chaque fin aout pourvu que ca dure pourvu que ca dure....
Tout le monde connait la suite.
Gufetto Parisien
Message posté par Pascal Pierre
16 buts en 8 saisons en ligue 1.

Bah ouais, ça vous classe le bonhomme.


Ouai mais à Paris on peut aimer un joueur même si il ne marque pas, la est toute la différence entre Paname et des clubs dont j'ai même pas besoin de cité l'nom.
Bedenik - Bonnard, Capron, Eggen, O. Thomas - Pancrate, Hautcoeur, F.Thomas, Celdran - Peyrelade, Cousin.

Avec Cousin et Bonnart, c'était LA star du MUC 72 version Jeandupeux !
Aujourd'hui cette équipe pourrait jouer en DH...
Des nouvelles de James Fanchone ?
Jeu direct Niveau : CFA
Pancrate ovationné comme une légende du club, joli bal des faux culs pour un joueur qui s'est bien fait pourrir du temps où il portait la liquette Psg.
C'est marrant comme on devient plus magnanime quand on se régale avec Ibra et Cavani
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par Gufetto Parisien


Ouai mais à Paris on peut aimer un joueur même si il ne marque pas, la est toute la différence entre Paname et des clubs dont j'ai même pas besoin de cité l'nom.


Parce que vous avez aimé Pouget, Rodriguez, Kezman, Oueddec, Debbah, Frau ?
Johnny Equerre Niveau : District
Message posté par 2yemklubapanam
je sais c'est mal:
j'ai cherché la ville de louhans cuiseaux sur gogol map
j'ai bien trouvé un louhans mais j'ai toujours pas compris où c'était.
y a pas une ville d'habitude autour d'une equipe??


Si, y'a une ville d'habitude autour d'une équipe. Des fois il y en a même deux : Cuiseaux, c'est un bled à quelques kilomètres de Louhans. Comme Saint-Germain est un bled à quelques kilomètres de Paris, en quelque sorte. Lundi prochain, on étudiera le cas de l'ETG.
Message posté par 2yemklubapanam
je sais c'est mal:
j'ai cherché la ville de louhans cuiseaux sur gogol map
j'ai bien trouvé un louhans mais j'ai toujours pas compris où c'était.
y a pas une ville d'habitude autour d'une equipe??


Louhans est un gros bourg de Saône-et-Loire, et Cuiseaux est un village à 10 bornes. J'imagine qu'il y a eu fusion entre clubs, un peu comme l'ETG.
Message posté par Pascal Pierre


Parce que vous avez aimé Pouget, Rodriguez, Kezman, Oueddec, Debbah, Frau ?


Moi j'ai bien aimé Pouget et Rodriguez, et je suis même pas supporter parisien !
Vortigern Niveau : CFA2
Message posté par Pascal Pierre


Parce que vous avez aimé Pouget, Rodriguez, Kezman, Oueddec, Debbah, Frau ?


Honnetement, Pierre alain frau a pas non plus été le tocard sans fin. En tout cas pour sa première saison à lyon, il se défendait le bonhomme. Mais la suite est une autre histoire...
C'est vrai que c'est pas un grand joueur, mais on l'aime bien parce qu'il est sympa et mouille le maillot. C'est pas le cas de tous joueurs qui ont bien plus de qualité que lui.
Donc le fait qu'un pote de Mr Borsellino alias Vincent Sasso nous dise que Pancrate a été son "grand frere" a Nantes suffise a ce qu'on en tire une généralité sur la personnalité du bonhomme?

Sinon semi hors-sujet mais Pancrate hier, : "On avait l'impression que c'était Barca contre Rubin Kazan". Rappelons qu'en 3 matches contre le Barca entre Octobre 2009 et Septembre 2010, le Rubin Kazan n'a jamais perdu ahaha
Bien tentée la comparaison mais il a pas choisi le bon club le Pancrate!
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par niko5789


Moi j'ai bien aimé Pouget et Rodriguez, et je suis même pas supporter parisien !


toi ,t'es du genre à avoir aimé Lukic ? hein ? Avoue !
Message posté par Gufetto Parisien


Ouai mais à Paris on peut aimer un joueur même si il ne marque pas, la est toute la différence entre Paname et des clubs dont j'ai même pas besoin de cité l'nom.


Ah bon ? Et quand ça a sifflé Ibra au Parc, c'était pour quoi ? Parce qu'il marquait trop ?
JaphetN'Doram Niveau : CFA
Quand il s'est échauffé à la mi-temps, hier soir, une poignée de supporters parisiens, à côté de moi, se fouttaient gentiment de sa gueule, sentant déjà qu'il allait probablement en jeu.

Merci Der Zak de l'avoir fait entrer. Cela nous a permis de voir l'un de nos joueurs applaudi. Entre chambrage et hommage mais bon... Sympa quand même
JaphetN'Doram Niveau : CFA
Message posté par Pascal Pierre


toi ,t'es du genre à avoir aimé Lukic ? hein ? Avoue !



Perso, j'ai une p'tite préférence pour Isaïas et sa frappe de mule...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
355 58