En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

« Panama papers » : Infantino dans la liste

Modififié
La béquille de Monsieur Propre.

Dans son discours de candidature à la présidence de la FIFA, délivré le 26 février dernier, Gianni Infantino, l'ex « monsieur boules » de l'UEFA, avait promis de restaurer la réputation de l'instance du football mondial, déjà secouée par de nombreux scandales de corruption. Il y a six semaines, le roi Gianni était élu à la tête de l'organisation. Aujourd'hui, il est déjà bousculé.

Selon les informations du quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, le Suisse aurait signé en 2006 et 2007 plusieurs contrats commerciaux avec une entreprise offshore, détenue par des hommes d'affaires inculpés actuellement dans l'enquête sur le scandale de la FIFA, le tout au nom de l'UEFA. La société visée, Cross Trading, a ainsi acheté à l'instance européenne les droits télévisés de la Ligue des champions pour la période 2006-2009 avec un chèque de 111 000 dollars. En 2007, elle a également décroché les droits de la Coupe de l'UEFA et de la Supercoupe d'Europe pour 28 000 dollars. Les hommes d'affaires argentins Hugo et Mariano Jinkis, dirigeants de Cross Trading, ont été placés en détention provisoire et inculpés en mai 2015 par le parquet fédéral de New York, pour avoir versé des dizaines de millions de dollars de pots-de-vin, en échange de droits de diffusion de compétitions FIFA en Amérique du Sud.


Selon les documents consultés par le quotidien allemand, Cross Trading a réalisé une marge de un à trois, voire de un à quatre, en revendant ensuite ces droits télévisés au groupe équatorien Teleamazonas pour quelques 311 170 dollars, rien que pour la Ligue des champions. Problème, à l'époque, les contrats signés entre la société et l'UEFA ont été paraphés par Hugo Junkis et Gianni Infantino qui était alors directeur de la division des affaires juridiques de l'UEFA (2004-2007). Contactée, la FIFA a assuré que « Gianni Infantino n'a jamais eu affaire personnellement avec l'une des personnes ou organisations nommées » . De son côté, l'UEFA a signifié au journal qu'elle «  ne savait pas à l'époque qui étaient les véritables propriétaires de Cross Trading  » .

La parole est à la défense maintenant. MB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs