1. //
  2. //
  3. //
  4. // J25
  5. // Panathinaïkos/Olympiakos

Pana-Olympiakos : le derby des présidents

Le scénario de GREXIT semble s'éloigner, du moins, provisoirement. Le pays peut se consacrer à son passe-temps favori, à savoir suivre avec passion la rencontre de deux éternels rivaux du foot grec : Olympiakos et Panathinaikos. Soit le leader contre le second. C'est aussi, aujourd'hui, un derby de présidents : Vangelis Marinakis contre Yannis Alafouzos. Qui savent s'écharper. Comparatif.

Modififié

  • La filiation paternelle


    Carrure imposante, Vangelis Marinakis est fils d'armateur, Miltiadis Marinakis, qui comptait déjà parmi les grands financiers de l'Olympiakos. Après des études à Londres, le fiston revient au pays en 1992 et poursuit avec succès le business maritime familial. Présent aussi dans le domaine de l'énergie, de l'immobilier et sur toute la gamme du commerce maritime, le petit accumule les breloques : en 2009, sa société Capital Ship Management Corp. a été élue « Tanker Company of the Year » et lui-même, en 2010, a été primé « Greek Shipping Newsmaker of the Year » . En 2013, selon la Lloyd's, Vangelis pèserait comme la 73e personnalité la plus importante du transport maritime mondial.
    Et pour compléter le tableau, à titre personnel et/ou en tant qu'Olympiakos, Vangelis Marinakis a une présence très active sur le plan caritatif, surtout depuis 2010 et la crise humanitaire qui sévit en Grèce. Plus étonnant ? Encore via l'ONG Greece Debt Free, il milite pour le rachat des parts de la dette faramineuse grecque. Notons aussi que depuis mai 2014, il est élu municipal de la ville du Pirée (plus de 50% des votes), sur la liste du candidat indépendant M. Moralis qui était avant le directeur général de l'Olympiakos…

    Yannis Alafouzos, le président élu du Panathinaïkos a les mêmes origines socio-économiques que M. Marinakis : il est le premier fils de l'armateur grec Aristidis Alafouzos, originaire de l'île de Santorin. Doté d'un physique à l'opposé de son rival (petit, débonnaire, parlant vite et parfois maladroitement en public) et bien qu'homme des médias (on y revient…), son image publique est plus que confuse… volontairement ou pas… Officiellement, du moins, nous ne connaissons ni son âge, ni ses études, ni son parcours professionnel. Tout au plus apprend-on qu'il est marié et père de 3 enfants. Du reste, c'est « l'histoire d'un mec » qui cherche sa voie face à un père patriarche - toujours en vie et vaillant malgré ses 90 ans - et aux côtés d'un frère plus discret et semble-t-il plus efficace en affaires. Ce père omniprésent et omnipotent est un supporter inconditionnel de l'Olympiakos, allant jusqu'à promettre une prime importante aux joueurs durant la saison 1974-75. Un championnat remporté d'ailleurs ! La légende raconte aussi que le père aurait cherché à acquérir l'Olympiakos, mais les alliances avec d'autres armateurs ne lui ont jamais permis de réaliser ce rêve.


  • La prise de contrôle de leur club


    « Par amour pour l'équipe » , comme il se plaît à le répéter, M. Marinakis achète en 2010 70% des parts d'Olympiakos S.A. de la part d'un autre fameux entrepreneur grec, M. Sokratis Kokkalis. Ce dernier, actif dans le domaine des télécommunications et des nouvelles technologies et très proche du pouvoir socialiste de PASOK, a allègrement financé l'équipe - avec l'argent de l'État grec, diront certains - la dotant d'infrastructures ultra-modernes, faisant venir des footballeurs-stars (sur le déclin de leur carrière, diront d'autres mauvaises langues). Il a instauré le foot-business en Grèce et transformé l'Olympiakos en une équipe dominatrice au pays et présente en dehors.

    Alors que le Pana est au bord de la faillite en 2012, Yannis Alafouzos apparaît et, via une association des supporters du Pana, sous un modèle de gestion populaire et de vote direct, devient président de l'association et, de fait, président du Panathinaïkos. L'association en question - Panathinaiki Simmaxia - détient 79,65% des parts du club. D'après son site officiel, le Panathinaiki Simmaxia compte autour de 8500 membres pour quelque 2,5 millions d'euros d'adhésion. Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que ces budgets sont dérisoires pour une équipe lourdement endettée (les rumeurs parlent de 45-50 millions d'euros) et qui veut jouer un rôle de premier plan, fut-ce en championnat grec. C'est néanmoins l'option prise par M. Alafouzos : gestion budgétaire serrée, renvoi des joueurs étrangers sous gros contrat, utilisation des jeunes joueurs grecs et ceux venant des académies du club, abandon du centre sportif historique du club au profit d'un autre centre moins cher.



  • Leur relation aux médias


    Marinakis est un homme secret et maîtrise parfaitement sa communication. Lors d'un entretien accordé au puissant quotidien grec To Vima (La Tribune), il réfute l'accusation de vouloir devenir un Berlusconi grec et déclare tout de go : « Depuis que j'ai l'Olympiakos, tous veulent que je parte, chacun pour ses propres raisons. Mais je ne leur donnerai pas raison. Quand je vois qu'ils ont peur de moi, cela me donne davantage envie d'y rester. Je suis encore trop jeune, et en âge d'être le président de l'Olympiakos. Je resterai donc envers et contre tous ! L'Olympiakos a un grand destin devant lui et avec ses millions de supporters, je l'amènerai très loin, en Grèce et en dehors ! »

    Relation très étroite pour Alafouzos qui s'est tout simplement lancé dans les médias dans les années 90, en créant la chaîne TV SKAI, avant que son père ne décide de fermer la boutique en raison d'une ardoise à un milliard de drachmes. Mais la « mif » relance l'activité en 2006, avec, depuis, son Yannis à la tête d'un empire médiatique comprenant SKAI TV, SKAI RADIO et une multitude d'autres sociétés médias couvrant toutes les activités du secteur. Son jeune frère Thémis garde lui la gestion du quotidien de référence Kathimerini (Le journal quotidien). Yannis sait imbriquer ses deux rôles et utiliser la frappe médiatique de ses médias pour dénoncer le « système Marinakis » , en jouant subtilement entre provocation, dénonciation et création des campagnes morales contre son ennemi. Twittos compulsif, il n'hésite pas à intervenir régulièrement pendant les matchs pour se payer l'arbitre. À ses yeux, ces derniers sont tous corrompus et à la botte du « système Marinakis » , de même que les instances officielles dirigeantes du foot grec. Sans aucune preuve pour le moment, ni de poursuites engagées, M. Alafouzos déclare aussi faire entièrement confiance à la justice grecque, avant de repartir en boucle.

    Bonus : Et comme on est en Grèce et que tout ou presque est permis, notons que M. Marinakis, de 2008 à 2012, possédait 12,9% des parts de SKAI RADIO.


  • Les casseroles


    Marinakis fait l'objet de poursuites judiciaires sur des soupçons de matchs truqués, d'intimidation des arbitres et de « constitution d'organisation criminelle ayant pour but la mainmise absolue sur le foot grec, professionnel et amateur » . Ce qu'on appelle un beau chef d'accusation. Pour le moment, cette affaire est toujours en instruction. Jusqu'ici, dans toutes les autres affaires « annexes » , Marinakis a toujours été relaxé. Bien entendu, les rumeurs vont bon train, et on lui prête aussi des relations politiques douteuses. Par exemple, une organisation anarchiste l'a publiquement dénoncé en tant qu'argentier du parti néo-nazi Aube Dorée. Lors des dernières élections législatives, certains l'ont vu casser la tradition familiale de soutien indéfectible du parti de la Nouvelle Démocratie (centre droit), au profit de Syriza, le parti de la Gauche radicale qui a finalement gagné les élections. Et cette alliance contre-nature semble s'être scellée peu avant, durant les élections municipales de mai 2014, quand M. Marinakis assure que, s'il n'y avait pas eu sa propre liste municipale, il aurait voté pour celle du candidat de Syriza.

    Alafouzos fait état d'une condamnation, en 2001, pour des dettes envers l'État grec ainsi que d'une interdiction de séjour en Roumanie suite à une condamnation pour usurpation de patrimoine national (acquisition frauduleuse de 13 bateaux commerciaux de la flotte publique roumaine). Casseroles qui s'ajoutent donc à l'ardoise d'un milliard de drachmes.


  • Les résultats sportifs du mandat


    M. Marinakis maintient l'Olympiakos sur le devant de la scène : champion de Grèce sans discontinuer depuis la saison 2010/11, dont deux doublés en 2012 et 2013. Mais sa « distinction » personnelle semble être l'Europe et pour y arriver, il n'hésite pas à recruter sur tous les coins du globe, tout comme à changer entraîneurs et joueurs au gré des résultats. Pour le moment, la trajectoire internationale de l'équipe est en dessous de ses espérances, mais il y a une telle différence de budget et de potentiel sportif entre l'Olympiakos et le reste des équipes du championnat grec que cela laisse une marge confortable au capitaine Marinakis.

    Le Pana d'Alafouzos est aujourd'hui classé 2e du championnat grec et pourrait revenir à trois points en cas de victoire contre l'ennemi du Pirée. Qui plus est, le Pana a un calendrier de rencontres plus facile que son rival, et l'Olympiakos vient de connaître une défaite cuisante (2-0) contre Dnipro, pour le compte des matchs aller des seizièmes de finale de la Ligue Europa. Donc, forcément la situation fait rêver les fans du Pana. Son président aussi.

    Par Angelique Chalkia
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Aucun commentaire sur cet article.
    Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
    Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
    lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16