Pako Ayestarán : « J'ai un concept qui s'appelle WRAP »

Ancien assistant de Rafael Benítez, Pako Ayestarán fait désormais les beaux jours du Maccabi Tel Aviv, actuel second de Ligat Ha'al, à deux points du leader. Le Basque parle métier, entre possession de balle, John Wooden, citations de cinéma et ce fameux WRAP.

Modififié
Lorsque vous avez signé au Maccabi Tel Aviv, vous avez dit ne pas avoir été étonné par ce que vous y avez trouvé. Pourquoi ?
Parce que j'ai retrouvé ici les mêmes conditions que celles que j'avais à Valence, par exemple. C'est pas forcément le même niveau qu'en Europe mais les structures sont très bonnes, ils respectent très bien les procédures et le club met toutes les chances de son côté pour être compétitif. Surtout, ici, ils ont la passion. Et selon moi, le plus important, ce sont les ressources humaines à disposition plutôt que les ressources matérielles. Parfois, tu n'as pas besoin de plus pour construire quelque chose.

La technologie, c'est pas votre truc ?
Non non non non, c'est pas ça. Quand il s'agit d'analyser nos adversaires, je m'en remets aussi aux statistiques. Je crois à la technologie et à l'analyse des données. C'est juste que l'humain est plus important à mes yeux.

Vous êtes le troisième coach ibérique d'affilée au Maccabi Tel Aviv. Vous savez d'où vient cette tendance au club ?
Le propriétaire du club, qui vit au Canada (Mitchelle Goldhar, ndlr), a décidé qu'il voulait amorcer de grands changements au sein du club, notamment le rendre plus « européen » . C'est pour ça qu'il a nommé Jordi Cruijff en directeur sportif. Et comme Cruijff est connu en Espagne du fait de son passage au FC Barcelone, c'est plus facile pour convaincre des coachs espagnols de venir. Nous, les Espagnols, on adore le football bien maîtrisé, bien fait. Et on voulait être le premier club israélien à passer ce cap. Ils avaient entendu parler de moi après mon passage aux Tecos UAG, au Mexique, et ils se sont dit que la philosophie que j'appliquais pouvait également s'appliquer au Maccabi Tel Aviv.

D'ailleurs, le Mexique, c'était comment ?
C'était une expérience incroyable. J'y suis allé parce que l'ancien directeur sportif de Pachuca avait fait ses études à Liverpool et à l'époque, on se côtoyait pas mal, il aimait la façon dont s'entraînait les joueurs de Liverpool. Par la suite, il a essayé de me faire venir plusieurs fois au Mexique sans succès et j'ai fini par signer aux Tecos UAG en 2013. Je suis arrivé en plein milieu du tournoi d'ouverture, le club était bien bas dans le classement. Quand je suis reparti, à la fin du tournoi de clôture, on était dans les premiers. On s'est qualifiés pour les play-offs, on a remporté le tournoi. Du coup, je me suis dit que j'avais pris la bonne décision. Et la passion des Mexicains est incroyable... Tous les pays sont fans de foot, globalement. Mais honnêtement, au Mexique, c'est encore plus fort. J'aime ressentir ça. Le football, c'est fait pour les supporters avant tout. Il ne faut pas l'oublier. Il y a deux semaines, on a joué devant 45 000 personnes et l'atmosphère était géniale. C'est ça que je recherche dans le football.

Quel est le niveau de la Ligat Ha'al ?
C'est drôle, j'ai eu la même question de la part de Marca il y a quelque temps. Disons qu'une équipe de seconde division espagnole pourrait tout à fait s'installer confortablement en Ligat Ha'al. Et je dis ça alors que les neuf ou dix équipes de seconde partie de tableau en Liga peuvent toute descendre d'une année à l'autre. Et d'un autre côté, le Maccabi Tel Aviv pourrait s'installer durablement en Liga. Le Maccabi est la meilleure équipe du pays et quelques autres peuvent contester cette suprématie. Et le football est très tourné vers l'offensive, ici. En jouant beaucoup sur les ailes avec des arrières latéraux qui montent énormément. Mais parfois, avec des petits soucis de timing. Nous, on essaie de construire un football de possession et de domination avec un bloc très haut, qui joue depuis la ligne médiane dès qu'il le peut. On essaie d'être proactifs sur le terrain, en fait.

Y a-t-il un système de jeu que vous affectionnez plus particulièrement ?
Selon moi, la forme ou le système de jeu adopté par une équipe n'est pas si important que ça. Tu peux jouer différents footballs avec un même système de jeu comme tu peux jouer le même football dans différents systèmes de jeu. Cette année, je joue majoritairement en 4-3-3 et j'ai testé trois ou quatre fois un 4-2-3-1. Mais au Mexique, il m'est arrivé de jouer 3-2-2-3, en 5-3-2. Quand je suis arrivé là-bas, je tenais absolument à jouer en 4-2-3-1 parce que je croyais que mes ailiers adoraient prendre les espaces. Après quelques semaines, je me suis rendu compte que le jeu rapide que je voulais déployer n'était pas possible parce que, notamment, mes ailiers n'étaient jamais dans le bon timing. Ou parfois n'étaient pas des ailiers de métier. Il faut juste savoir jongler avec ton effectif, quelles sont tes meilleurs options. Bon, dans l'absolu, je préfère le 4-3-3. Mais ça dépend surtout des joueurs que tu as à disposition et surtout, du jeu que tu déploies.

« John Wooden est un modèle. Pep Guardiola en est un autre. »

Dans une interview, vous avez déclaré que votre philosophie de football reposait sur un concept important : le professionnalisme. Pourquoi ?
Parce que c'est la partie la plus importante dans le football. J'ai un concept qui s'appelle WRAP : work, respect, ambition and professionalism. Tu n'as pas ces quatre points, tu n'as rien. Sans le travail, tu n'obtiens rien. Sans l'ambition, tu ne peux pas repousser tes limites et devenir meilleur. Sans le respect, tu oublies que tu fais partie d'une équipe. Sans le professionnalisme – faire attention à toi, t'écouter, donner le meilleur à l'entraînement à chaque fois - tu ne peux pas mettre tout ça en pratique. Pour moi, c'est non négociable.

Dans ce cas-là, est-ce que vous appréciez des joueurs tels que Riquelme ou Pastore ? Des mecs capables du meilleur mais qui ne s'insèrent pas forcément dans votre méthode ?
Bien sûr ! Je pense surtout que ce genre de joueurs, n'importe quel coach dans le monde les aime. John Wooden, un des plus grands coachs de basket-ball universitaire, notamment avec UCLA, disait à ses joueurs : « Je vous aime tous mais je dois vous traiter chacun différemment. » Il en savait long sur la façon de diriger des hommes, comment exiger quelque chose de quelqu'un. Ceux qui ont la créativité travaillent peut-être un peu moins que les autres mais c'est comme ça, parfois.

Vous vous inspirez souvent d'entraîneurs hors football ?
Vous savez, je puise mes inspirations de tellement de choses... Bien sûr, je construis ma propre méthode mais parfois, c'est bien de prendre par-ci par-là. John Wooden est un modèle. Pep Guardiola en est un autre. Forcément, quand on voit ce qu'il a accompli. D'accord, il avait de très bons joueurs mais ces joueurs n'auront jamais été aussi bons que sous ses ordres. Je m'inspire aussi du handball pour sa continuité dans le fait d'attaquer. Tu te dois d'être sans cesse agressif pour briser la ligne de défense et sans cesse attaquer pour ne pas perdre la possession de la balle. Comme le faisait Rivera avec le FC Barcelona Handbol.

Vous étiez fitness coach sous les ordres de Benítez...
(il coupe). Non, j'étais assistant. Pour tout vous dire, j'ai arrêté le football jeune et j'ai commencé comme entraîneur au SD Beasain. J'avais même fait monter le club de la Tercera Division à la Segunda Division B. Par la suite, je me suis dit que je devrais peut-être faire autre chose parce que je ne voulais pas rester en Segunda Division B. J'ai fini mes études de coach et ensuite, je suis devenu l'assistant de Rafael Benítez. J'étais en charge des plannings, de la supervision des terrains. Le fitness, c'est un complément dans le football, mais ça n'est jamais le but ultime. C'est un outil pour jouer à un rythme plus soutenu et ça s'arrête là.

Quelle est la chose la plus importante que vous ayez appris de Rafa Benítez ?
On demande souvent quel est le grand truc de tel ou tel coach. Sauf qu'un coach peut vous apprendre plein de petites choses. Et Rafa m'a appris beaucoup de choses, hein... Je pense que la façon de veiller au mieux sur tes joueurs a été importante. Sans oublier ce besoin irrépressible de tout connaître en matière de jeu. Là-dessus, il apprenait de tout le monde. Même de moi, parfois !

Dans une interview, vous avez dit qu'il était impossible de jouer avec le même onze tout le temps, que le turnover était important. Que pensez-vous d'un entraîneur comme Bielsa, par exemple, qui a souvent un onze plus ou moins définitif ?
Bielsa est comme ça. Mourinho également. Ils n'utilisent pas trop la profondeur de banc mais il faut aussi se demander quelle équipe ils ont à disposition. Par exemple, je considère qu'il faut changer tes centraux après plusieurs semaines, il faut les faire souffler pour les garder à un certain niveau. Même chose pour les remplaçants : si tu veux qu'ils gardent un bon rythme, tu dois les faire jouer. Et puis, c'est assez injuste de se contenter de seulement onze, douze ou treize joueurs. Dans chaque équipe, tu dois pouvoir avoir seize ou dix-sept joueurs capables d'évoluer comme titulaire. Vous avez vu le film Whiplash ?

Non...
Je vous le recommande, c'est un excellent film. Dans le film, le professeur dit à son élève qui veut devenir le meilleur batteur de jazz : « Le prochain Charlie Parker n'abandonnerait pas ! » J'ai un joueur qui bosse dur à l'entraînement pour revenir dans le groupe après une blessure. Il en crève d'envie. Du coup, je lui ai dit : « Tu devrais voir ce film, Whiplash, ça pourrait t'aider ! » Au final, je lui en ai tellement parlé qu'il a décidé d'organiser une séance de groupe pour toute l'équipe. Bien sûr, je vais y retourner avec eux. Ce film donne tellement d'inspiration.

Vous allez souvent au cinéma ?
Ah oui, j'adore ça ! Je vous recommande également Pride. Un film qui se passe à l'époque du Thatcherisme, de la grève des mineurs en Angleterre. Un film magnifique sur l'entraide dont l'homme peut faire preuve parfois. À dire vrai, je me dirige vers le cinéma, là. Je vais à la séance de 19h. Je vais voir Mr. Turner.

Donc vous n'êtes pas le type d'entraîneur qui est branché foot 24h/24 et 7j/7 ?
Je dirais que je suis probablement branché 22h/24 et 7j/7. Le reste du temps, je vais au cinéma ! (rires)


Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Tottitalia25 Niveau : District
Ca a l'air d'être qqun d'humainement intelligent.
vous l'avez vexé avec "vous étiez fitness coach sous les ordres de Bénitez"
Message posté par momo640
Bienvenu en terre "Élu" ..


Heureusement que t'es là pour qu'on puisse un peu parler du conflit israëlo-palestinien et du complot judéo-maçonniquo-raëlo-breton sur SoFoot, parce qu'en général tout le monde en tire de grands enseignements. Et puis c'est sympa, parce que c'est jamais violent ou débile.
Message posté par El Burrito


Heureusement que t'es là pour qu'on puisse un peu parler du conflit israëlo-palestinien et du complot judéo-maçonniquo-raëlo-breton sur SoFoot, parce qu'en général tout le monde en tire de grands enseignements. Et puis c'est sympa, parce que c'est jamais violent ou débile.


Mec c'est bon ne prends pas la mouche.

Sinon je vais aller mater Whilplash.
Bon article par contre relou les gens qui cassent les couilles sur le conflit Isaraelo-Auvergnat a chaque fois qu'ils voient le mot Israel.
il y a 2 heures Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 17 il y a 2 heures Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 13 il y a 3 heures Brandão retrouve Anigo en Grèce 8 Hier à 22:52 Le triplé de Valère Germain 18 Hier à 21:12 La boulette de la gardienne portugaise 25 Hier à 20:09 Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:03 Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 101
mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 27 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 133 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 19 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31