Paix à ton âme, Antoine Kombouaré

Antoine Kombouaré est mort. On le savait condamné depuis quelques temps, mais son courage et son titre de champion d'automne n'auront pas suffi si l'on en croit la dépêche AFP qui vient de tomber. Il a quitté le PSG par la petite porte. Crucifié sur l'autel de l'argent et du clinquant.

Modififié
325 89
On s'y attendait, et pourtant, au lendemain d'un titre honorifique de champion d'automne décroché par un PSG qui compte déjà 40 points, Antoine Kombouaré se serait éteint, à en croire les mots de l'AFP. Il ne serait donc plus l'entraîneur du Paris Saint-Germain, un club qu'il avait embrassé à de nombreuses reprises. Une première fois en tant que joueur, avec des moments idylliques comme ce soir de printemps 1993 où Antoine butta les Ibères du Real hors de Gaulle d'un coup de tête somptueux. Casque d'or qu'on l'appelait. C'était la belle époque. Celle d'une carrière commencée sous le sceau nantais avant de prendre le chemin de Toulon. Il est ensuite revenu à Paris en 1999, par la petite porte, pour s'occuper des jeunes. Histoire de se familiariser avec le métier d'entraîneur, son autre passion avec le golf. Ah, son swing... Pendant quatre belles années, il va façonner la réserve francilienne. Dans les couloirs du club, on prend conscience des prédispositions du Néo-Calédonien à ce métier. Il a en lui cette passion, cette rigueur et cette autorité naturelle, trois éléments incontournables du métier d'entraîneur. Les dirigeants parisiens décident de laisser Antoine voler de ses propres ailes.

Il file à l'Est. A Strasbourg. Pendant dix mois, il apprend les ficelles du job et passe la première année sans encombre. La seconde sera plus délicate. Fragilisé par le départ de Ljuboja au... PSG, Kombouaré sombre et le RC Strasbourg avec. Il est limogé. Premier accroc avec la fonction. Le Kanak est marqué. Il va vite rebondir, en Ligue 2, avec Valenciennes. Aux commandes d'une équipe fraichement promue, AK fait des miracles et devient champion de France de Ligue 2. Il devient à la mode. Durant trois ans, il va rayonner sur le Nord de la France. Il fait jouer son équipe, et même plutôt bien. Le mec est intransigeant, réfléchi, parfois ténébreux avec le corps arbitral, mais juste. En fait, il ne faut pas le chercher, Antoine. Sagement, il attend son tour. Il sait que son histoire avec le PSG n'est pas terminée. Il y reviendra, tranquillement. Mai 2009, le téléphone sonne. C'est Paris. La Capitale rapatrie son ange gardien. Le début de quelque chose espère-t-il. Le début de la fin. Dans la capitale, sa gouaille reste la même, mais la mayonnaise met du temps à prendre. La première soirée est ratée (13ème). Trop pressé de bien faire, sans doute. La seconde est mieux (4ème), mais reste inachevée. Antoine a manqué la conclusion.

La troisième, celle de la dernière chance, part sur un rythme effréné. Antoine a investi dans un joli costume trois pièces, il est élégant. Il manie même le tango argentin. D'aucuns parlent d'une résurrection. D'autres sentent le traquenard. Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi, les parrains, sont vite déçus par les prémices d'un premier rendez-vous raté. En secret, ils rêvaient d'un bel étalon italien. Forcément, Antoine ne convainc pas. Le début de soirée prometteur ne suffit pas. Antoine n'est pas dans le rythme. Il ne trouve plus de réconfort auprès de son organisation. Il sait la fin proche mais se voile la face. Kombouaré n'a jamais voulu affronter la mort en face car il n'y croyait pas, lui, l'homme de parole. Trahi par ceux qui ont fomenté et orchestré sa chute, l'ancien produit du centre de formation nantais est mort sans rancoeur, sans haine ni violence. Malheureusement, il a passé l'arme à gauche seul. On se souviendra d'un homme droit et correct qui aurait mérité un peu plus de dignité dans les derniers moments. Toujours à la recherche du bon mot et de la bonne formule. Il a eu le tort de croire en ses bourreaux. Des tortionnaires qui ont préféré l'exécuter. Froidement. Et dans le dos. Comme des lâches. Au moment même où il embarquait à l'aéroport pour quelques jours de repos bien mérité. Antoine ne méritait pas ça.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Au risque de troller un peu... Après "Casque d'Or", AK va bientôt avoir un nouveau surnom... "Couilles en Or" ! Parce que licencier un entraîneur en tête de son championnat, je sais pas comment Leonardo va justifier ça aux prud'hommes...
Toute la débilité de la gestion de ce club.... L'année dernière il avait réussi à fournir du beau jeu avec une équipe moyenne.
Cette année il arrive à décrocher le "titre" de champion d'automne alors que la course est rude en tête de championnat.
Mais apparemment c'est mieux d'avoir une star que des résultats.....
luckystar Niveau : CFA
Qu'a prouvé Leonardo en tant que manager ou entraineur ? L'arnaque, c'est lui. Comment laisser carte blanche à ce type ?
honteux,Mr Leonardo,j'éspère que la prochaine tête qui tombera du psg sera la votre.je ne suis pas fan du psg,loin de la,mais j'aime le football,l'éthique et force est de constater que vous n'en avez pas.lamentable
Rumpelstiltskin Niveau : Loisir
Bye bye AK. Merci pour tout mais maintenant il est temps d'avoir un entraîneur digne de ce nom au PSG.
@rumpelstiltskin:
je suis prèt à parié que le futur entraineur "digne de ce nom" du psg ne terminera pas mieux que 4ème du championat
Vous m'avez ému avec cet article!
Après il ne faut pas être angéliques, c'était écrit: la croissance du psg ne peut pas se faire en interne, ça n'a jamais été l'objectif. En intronisant dès aujourd'hui un entraîneur plus expérimenté en Europe, Leonardo ne pense pas à la fin du championnat, il prépare la saison prochaine. Gouverner c'est prévoir et le seul objectif fixé à Leo c'est de gagner et de faire grandir le club.
scandaleux... quelles que soient les raisons, les justifications, les motivations des mecs, virer un coach premier de son championnat c'est juste ignoble. Ils vont prendre trop cher aux prudhommes, AK va se faire des boules en or, mais bon, peanuts pour les qataris j'pense? Put.ain j'spr au moins que c'est pas pour le remplacer par un tricard (rijkaard) ou un mec qui n'est même pas entraineur (maké). oh pitié faites qu'ils prennent un vrai coach...
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
J'attends vraiment les arguments (s'il y en a) que va sortir Leonardo...
Rumpelstiltskin Niveau : Loisir
Pfff... arrêtez de faire vos chauvins. Ok, AK a fait du bon boulot l'année dernière. Mais cette année le club a pris une nouvelle dimension et il est clairement à la rue.

Une tactique consistant de foutre toutes ses recrues offensives pêle-mêle en attaque en espérant un exploit individuel, c'est un peu limité. Le groupe en autogestion ne ferait pas mieux.

Il y a de gros problèmes tactiques à régler et AK ne le fait pas. (J'ai pas forcément le temps de tout énumérer ici) Et comme pour l'instant le PSG s'en sort au classement, il n'a pas besoin de faire l'effort de les régler. Suffit de laisser le navire naviguer sans capitaine.

Heureusement, certains ont compris qu'il fallait un changement. Et je vais pas commencer à sortir le slogan caricatural "ah les Qataris ils ont rien compris" juste parce que le Kanak est un bon français honnête et humble qui porte le béret et mange du saucisson. (Ou presque.)
nikowenji Niveau : DHR
C'est une honte! AK a fait son taf en deux ans et demi.
Comme d'hab'quand ça va bien depuis quelques temps il faut une crise à Paris, ils s'ennuient! ça va troubler les joueurs, qui vont devoir s'adapter à un nouvel entraîneur, etc etc, et le PSG finira 4ème. On parie?
nikowenji Niveau : DHR
@Rumpelstiltskin
Mettre ses recrues offensives pêle-mêle, je suis pas sûr qu'il ait eu le choix. Les dirigeants veulent voir sur le terrain les recrues qu'ils achètent.
Après, si les joueurs sont pas assez grands pour apprendre à jouer ensemble, l'entraîneur ne pourra pas faire grand chose.
Il ne faut pas oublier que l'élimination piteuse en europa league a dû peser lourd, sachant que ce qu'elle induit en terme de non-exposition médiatique du club.
Ils sont serieux? premiere fois que je vois un coach qui part alors que l'equipe est 1ere!

MDRRRR ( desoler mais il y a que Paris pour faire ça )
YannBrownie Niveau : Loisir
Vous pouvez me dire quel joueur a progressé avec AK et son staff de ligue 2 ? Ils ont tous regressé un par un... Hoarau, Erding, Jallet, Bodmer...
Bravo et merci AK j'espere juste une chose c'est que le PSG se plante avec ce gros con de Pastore qui boude comme un gamin de cinq ans.
J'espere que le PSG va être attendu comme jamais et qu'ils vont prendre cher !!!!
Grosse pression pour son successeur quand même ! Ils auraient pu attendre la fin de la saison quand même ...
J'ai beau être un supporter de l'OM, je trouve ça particulièrement dégueulasse de la part de Leonardo. Depuis le début de la saison, à mes yeux, c'est lui le problème du PSG, pas AK! Entre ses conférences de presse surréalistes, les annonces de transfert 2 mois à l'avance, la pression sur l'entraineur soutenu par les joueurs...
Et si le remplaçant n'est pas champion, on fait quoi? On vire Leonardo ?
footendirect Niveau : District
PFFF il parle deja de la succesion de kambouare --> http://www.direct-football.net/redirect.php?id=9971532

Apparament, rijkaard ancelotti ou Makélélé !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
325 89