Pain, chocolat et Squadra Azzurra

Il y a quarante ans sortait en France le chef-d’œuvre de Franco Brusati, Pain et Chocolat (Pane e Cioccolata). L'occasion de revenir sur une fabuleuse scène de football et patriotisme.

Modififié
C'est l'une des scènes les plus mythiques du cinéma italien. En 1973 sort le film Pane e Cioccolata, réalisé par l'immense Franco Brusati (il ne sortira qu'en 1977 en France). Le pitch : l'histoire d'un immigré italien en Suisse interprété par Nino Manfredi, qui tente tant bien que mal d'obtenir un titre de séjour et un travail fixe. Le bonhomme, Nino Garofalo, va de galère en galère, jusqu'à dormir avec d'autres immigrés italiens dans un poulailler. Pour tenter de sortir de cette situation, il décide de se teindre les cheveux en blond pour « ressembler à un Suisse » et ainsi réussir son intégration. Vient alors la scène légendaire où Nino entre dans un bar rempli de Suisses et d'Allemands. Une télévision diffuse le match Italie-Angleterre. Évidemment, tous les Suisses supportent l'Angleterre et huent les Italiens. Pour ne pas attirer les soupçons et continuer de se fondre dans la masse, Nino est obligé de faire semblant, lui aussi, de supporter les Three Lions, avec cette scène fabuleuse où il hue et insulte lamentablement la Nazionale pour se faire bien voir.


Mais en seconde période, alors que le score est de 1-0 pour l'Italie, Fabio Capello double la mise pour les Azzurri. Trop d'émotions dans la tête de Nino, qui tente dans un premier temps de se retenir. Mais, à la vue des drapeaux italiens qui s'agitent dans le stade, il craque et se met à hurler « GOAL, GOAL, GOAL » , seul dans le bar. Face au regard médusé des Suisses, il lâche tout : « Oui je suis italien, et alors ? Ça ne vous va pas ? GOAL !! » La scène se termine par un Nino qui, après s'être embrouillé verbalement avec l'un des clients, va se regarder dans une glace. Après avoir longuement scruté sa ridicule teinture blonde, il se cogne la tête contre le miroir, comme pour se punir d'avoir un temps tenté de renier ses origines et sa patrie.

Vidéo

Capello, deux fois


Cette scène a été énormément commentée en Italie. Par tous. Par les écrivains, les cinéastes, les footballeurs, les sociologues. Car elle raconte énormément de choses à la fois. Elle raconte, d'abord, le complexe d'infériorité qu'ont ressenti pendant des années et des années les immigrés italiens à l'étranger. En Angleterre, en France, en Allemagne, en Suisse. Footballistiquement parlant, ce complexe a disparu le 14 novembre 1973, jour où les Azzurri viennent défier à Wembley l'Angleterre. Jamais, dans l'histoire, l'Italie, pourtant deux fois championne du monde, n'était venue s'imposer en terre anglaise. Mais un but de Fabio Capello à la 86e minute va changer l'histoire. « Cela part d'une action de Giorgio Chinaglia (qui, lui-même, avait émigré au pays de Galles à l'âge de six ans, ndlr) qui dribble et qui tire, le gardien repousse, j'arrive, je freine ma course, et je pousse lentement le ballon dans le but anglais » , racontait Capello il y a quelques années dans une interview à la Rai.

Vidéo

De nombreux immigrés italiens sont, ce jour-là, présents à Wembley. Pour eux, souvent traités de « garçons de café » par les Anglais, c'est une libération. Une joie incroyable qui dépasse la simple revanche sur la supposée supériorité footballistique britannique. Capello, encore : « J'ai tout de suite pensé au résultat historique, mais surtout à tous les Italiens à l'étranger. Pour eux, c'était une sorte de revanche ("riscatto" en italien, ndlr). Voilà pourquoi ce but est, encore aujourd'hui, ma carte de visite en tant que footballeur.  » Cinq mois plus tôt, les deux équipes s'étaient déjà affrontées, mais à Turin. Ce sont les images de ce match là qui sont diffusées dans la scène du bar de Pain et Chocolat. « Bien sûr que je connais cette scène. On m'y voit marquer le deuxième but de l'Italie, et l'immigré italien, Nino, se lève et crie. Il crie pour la victoire, et pour son identité » , raconte le héros de Wembley.

Vidéo

Complexe d'infériorité


Cette scène du bar, ce but à Wembley et cette victoire historique, Fabio Capello les théorise ainsi : « Dans les années 70, l'Italie n'était pas une puissance mondiale, mais un pays pauvre. Les Italiens à l'étranger n'étaient pas très respectés et n'avaient pas une grande importance. La scène de Pain et Chocolat, a posteriori, a confirmé ce que j'ai pensé au moment où j'ai marqué à Wembley : que c'est un cadeau pour tous les Italiens dans le monde. C'est une réponse au complexe d'infériorité.  » Un complexe d'infériorité que détaillait très justement Gianni Brera. Le mythique journaliste transalpin expliquait que, sur la pelouse, les Italiens ressentaient un complexe physique, car ils couraient toujours moins que leurs adversaires, et se trouvaient « plus petits » quand les Allemands et les Anglais étaient « grands et forts » . Un lien direct avec le choix de Nino de se teindre en blond dans le film, avant qu'il ne se rende compte que l'amour de sa patrie et la fierté d'être italien étaient plus forts qu'une simple couleur de cheveux.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
 //  14:10  //  Amoureux du Qatar
Note : 1
Nino Manfredi dans "Affreux, Sales et Méchants" <3
el gregom Niveau : CFA2
Il est magnifiquement affreux dans ce film qu'il faut absolument voir si on aime le cinéma réaliste.

https://www.youtube.com/watch?v=fCdzzo5QkdI
Tous les films d'Ettore Scola sont géniaux, à commencer par "une journée particulière" et "nous nous sommes tant aimé"s et bien sur, "affreux, sales et méchants"
2 réponses à ce commentaire.
Pain et chocolat je l'ai vu étant mioche, je n'avait pas tout compris, mais tout ressenti. Le genre de moment dont tu comprends plus tard qu'ils t'ont constitué.
Quelques années auparavant on pouvait encore voir ce genre d'amabilités affichées en Europe.

Ce commentaire a été modifié.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  16:09  //  Tifoso della AS Rome
Je ne comprends pas trop cette interdiction.
Si tu ne veux pas vendre ni aux Italiens, ni aux autres, mais alors à qui vends-tu?
^^

Trêve de plaisanterie, c'est aussi pour cela que je n'aime pas l'emploi aisé, sur sofoot aussi d'ailleurs, du terme "rital".
Il rappelle ces temps-la.
Ce commentaire a été modifié.
el gregom Niveau : CFA2
Moi, ce terme me rappelle le grand Claude Barzotti et ses cheveux couleur corbeau.

Sinon, en tant que non-italien, je peux comprendre que le terme "rital" dérange mais je crois que beaucoup de personnes ici n'ont pas connu cette époque et c'est une forme de racisme révolue, les gens ne pensent pas être racistes en disant "rital". Aujourd'hui, les Italiens sont des européens "comme les autres", alors qu'à l'époque on les considérait comme les arabes de l'Europe. Comme quoi au bout d'un moment le mentalités évoluent, même si ça prend plus de temps quand t'as pas la peau blanche, ni la religion catholique. Bref, il ne faut pas abuser avec ce terme de rital mais c'est quand même positif de se dire qu'il est utilisé aujourd'hui sans connotations négatives par la plupart des gens.
je me souviens surtout d'une vieille d'origine italienne qui nous tirais les larmes sur le racisme qu'elle avait subi...chier sur les arabes...hahaha OOOKKKKK
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  11:13  //  Tifoso della AS Rome
Certains oublient plus vite que d'autres.
Malheureusement.
macshetland Niveau : DHR
J'aime le terme "Rital" car il me rappelle le sublime bouquin de Cavanna.

Sans être italien, ce livre m'a ému au possible.
7 réponses à ce commentaire.
Oui, c'est une scène de cinéma mémorable pour tout rital (Désolé Totti Chianti, pour moi c'est un mot affectueux qui désigne tout membre de la diaspora italienne)!

Le film est 1 000 fois plus complexe et intéressant que ne laisse croire l'article.

La frontière entre le sud et le nord de l'Europe existe toujours. Complexe d'infériorité d'un coté? Complexe de supériorité de l'autre? Différence culturelle fondamentale? Irréconciliable? Le débat est encore actuel.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  16:35  //  Tifoso della AS Rome
C'est un peu à l'image du terme 'nigger' pour les afro-américains.
Tout dépend qui l'utilise.
La Jonquaille Niveau : CFA2
Le terme de "nigger" ça serait plutot le "terrone" (cul-terreux) employé par les italiens du Nord pour qualifier ceux du Sud.
Mario, tu te permets d'utiliser ce terme parce que 1) pour toi l'Italie comme l'Espagne ne sont que des excroissances régionales de la France et en 2) les immigrés d'Europe du Sud après acculturation et assimilation sont devenus d'autres Français.

En plus, ces cons sont catholiques aussi, souvent plus catholiques que les autres. Bref, c'est open bar ! Et tu te permets tout.

En France, il y a 3 racismes absolument sacrés. Le premier plus sacré a fait péter les plombs à Dieudonné et à pas mal de musulmans.

La seule minorité visible sur laquelle les gens blaguent sans complexe c'est les Asiatiques. "Chinetoque" est utilisé par le pourtant très antiraciste Laurent Ruquier et d'autres de cet acabit...

La France et certains Français ne respectent que ceux qui font du bruit, cassent, saccagent.
3 réponses à ce commentaire.
HelennTi
Toi seul? Trouvez-vous la jeune fille sur une nuit sur le meilleur site de rencontres http://goo.gl/dqLqGC
La Jonquaille Niveau : CFA2
Chapeau à SoFoot pour cet article. Ce film -diffusé par la RAI le jour de la mort de Manfredi- est effectivement un chef-d'oeuvre. Manfredi, qui a pourtant une filmo impressionante, y livre une interprétation extraordinaire, d'autant qu'il tient le film à bout de bras.

L'Angleterre se payait la tete des ritals en 1970, mais en 2006 les quotidiens teutons ne faisaient pas mieux en les traitant des "pizzaioli" juste avant la demie-finale. Si Fabio Grosso a la tete de l'emploi, il les a bien enfournés.
Ce commentaire a été modifié.
Merci d'avoir rappelé ce grand moment de cinéma. Le coup de tête qui vaut plus de mille discours.

L'interview de Capello sur le syndrome du garçon de café et sa représentation est également très intéressante. Malheureusement, cette vision caricaturale et réductrice n'a pas disparu, surtout dans le Nord de l'Europe.

Petite illustration, avec ces couvertures des journaux allemands la veille des matchs Allemagne Italie en 2006 et 2012:





Toujours jouissif lorsque l'on connaît le résultat.

La fameuse saillie de Berlusconi contre Martin Schultz au parlement européen (M. Schultz, j'ai un ami producteur de cinéma qui a un projet de film sur le camps de concentration, je vous proposerai dans le rôle de Kapo), pour aussi inacceptable qu'elle soit, fait suite à un réquisitoire plein de sarcasme et de dérision de l'Allemand, qui s'étonne que Berlusconi ne soit pas venu accompagné de MM Maldini et Del Piero. C'est bien connu les italiens ne sont bons qu'à manger, rire et jouer au foot. Et paix à l'âme de Vespucci, Buonarrotti, Machiavelli, Fermi et Meucci.

Le déchaînement des journaux allemands contre le capitaine du Costa Concordia était également très symptomatique. Tout un pays était réduit à la lâcheté d'un seul homme.

Mais au foot cette morgue s'est souvent retournée contre les teutons. En 2006, Lippi avait choisi un hôtel a Duisburg, en ville, dont le personnel était essentiellement formé d'immigrés italiens. Cannavaro et Buffon, ont témoigné de la motivation supplémentaires que ces personnes, brimées au quotidien, mal considérées, leur ont transmis quant il a fallu affronter l'Allemagne.


Merci encore pour ce très beau moment de cinéma.
Sans parler de notre meilleur "fuoriclasse", l'incomparable Da Vinci, un maître authentique dans l'art de distiller du rêve sur tous les terrains qu'il a fréquentés.
Da Vinci me paraissait presque trop évident. La contribution de la péninsule à l'histoire du monde est particulièrement importante, je dirai même unique, et dans des domaines extrêmement variés. Il faut respecter ça, quel que soit notre pays d'origine.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  08:44  //  Tifoso della AS Rome
Unique et plus importante que les autres aussi, nous pouvons en être fiers.
L'Italie détient à elle seule plus de 40% du patrimoine culturel mondial selon l'UNESCO.

Parmi les artistes, j'ai un gros faible pour Caravaggio.
La puissance et la noirceur de ses œuvres me fascinent.
Merci pour l'anecdote !

Rusé ce Lippi :-)
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  08:31  //  Tifoso della AS Rome
À titre personnel, l'Italie-Allemagne de 2006 est le plus grand match auquel j'ai pu assister en tant que téléspectateur.
J'habitais en Italie à l'époque et, je l'ai vécu si intensément que selon moi, jamais plus je ne vivrai de si grandes émotions pour du foot.
Peut-être parce que l'histoire des immigrés italiens en Allemagne est aussi la notre, peut-être aussi parce que ces insultes insensées ne faisaient que nous rendre plus forts et plus concernés aussi... en tout cas, les cris de libération de tous les Italiens, les miens aussi, étaient plus profonds, plus rauques, plus puissants.
Un soulagement divin!

Bien plus fort que la finale, certes un peu gâchée par la sortie capricieuse de Zidane (capricieuse dans le sens où il fallait absolument qu'il en soit le héros, dans le bien et dans le mal, quitte à tirer la couverture quoi!) et qui n'avait plus la même force que cette demi-finale, jouée dans l'antre imprenable de Dortmund, contre le frère "supérieur" Allemand et chez lui...

Le match de 2012 n'a pas eu le même effet sur moi, j'étais en France à l'époque, et du coup, cela n'avait plus la même intensité...
Pas pu suivre ce match, horaire oblige. Ayant eu vent des prolongations, j'ai fini par me faufiler hors du bureau et me pointer devant un magasin de télé.
Quelques minutes après, Pirlo surgit.
Quand j'entends l'expression "passe décisive", je pense toujours à celle-ci en premier.
En somme, tu as toi même rejoué une scène mythique du cinéma italien:

https://www.youtube.com/watch?v=d1H_K7XPJr4
Fantozzi, qu'est ce que ça m'a fait rire quand j'étais minot.

https://www.youtube.com/watch?v=3EZEd9FGvbw

Ses moments de gloire sont rares et épiques.
Cette phrase de Berlusconi avait été diversement accueillie mais pour ma part j'ai été étonné de la réaction de potes anti-berlusconiens au possible, qui s'en félicitaient.
On sent qu'il a vraiment joué le sentiment de défiance vis à vis du mépris allemand.
10 réponses à ce commentaire.
Note : 1
Le cinéma Italien est déjà une merveille en soi, et ce film y rayonne près des sommets.

Ne sachant pas comment on exprime ceci en Italien, je me contenterai de l'expression anglophile, mais Manfredi y est "bigger than life".

Il est bien entendu interdit de regarder ce film autrement qu'en VOST. Sous peine d'être attaché à une chaise en fer, les yeux maintenus ouverts comme dans "Orange Mécanique" devant l'intégrale de Fast & Furious.
sahelmanstar Niveau : District
Bravo pour l'article et les commentaires...
En effet, je ne mesurais pas vraiment les difficultés sociales subies par la diaspora italienne en Allemagne...sans parler de vécues en Suisse.
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26