1. // Copa América 2015
  2. // Groupe A
  3. // J2
  4. // Chili/Mexique
  5. // Portrait

Paco Molina, le Chili dans le sang

Arrivé au Chili en 1939 à bord d'un bateau français, Paco Molina, né en Espagne, a brillé sous les couleurs de son pays d'accueil. Sauvé par le poète Pablo Neruda, Molina a écrit l'histoire de la Roja, en terminant meilleur buteur de la Copa América de 1953 au Pérou.

Modififié
Né six ans avant la guerre civile espagnole, en 1930, Francisco Molina n'a pas le temps de grandir sur ses terres natales de Suria, en Catalogne. Ses parents sont contraints à l'exil pour fuir le régime de Franco. Seulement, les recours n'abondent pas. L'aide du poète chilien Pablo Neruda sera cruciale. Le 3 septembre 1939, 2 200 exilés politiques abordent sur le « Winnipeg » , bateau français, mis à disposition par le Parti communiste. Neruda, qui œuvre alors comme consul pour l'immigration espagnole à Paris, aidera ces réfugiés - républicains et communistes - à s'installer de l'autre côté de l'océan Atlantique, au Chili, en provenance du port français de Trompeloup-Pauillac. « Que la critique efface toute ma poésie si bon lui semble, mais ce poème, personne ne pourra l'effacer » écrivait Neruda dans son autobiographie. Effectivement, grâce au Prix Nobel de littérature chilien, Fransicso « Paco » Molina pourra faire carrière, marquant l'histoire de l'Atlético Madrid et de la sélection chilienne de son empreinte.

« Il avait des pieds de petite fille »


En France, Molina ne sera resté que quelque mois, placé dans un camp de réfugiés avec sa mère et sa sœur. Les gendarmes français remarquent très vite le talent du jeune garçon balle au pied : « Nous sommes restés six mois dans ce camp, en ayant froid et faim. Le ballon nous a aidés » , raconte celui qui recevait de la nourriture en échange de sa participation aux parties de football. Puis, en septembre 1939, les réfugiés sont emmenés sur le port qui les mènera à la liberté. Un mois plus tard, les exilés arrivent au port de Valparaíso. La foule les reçoit au son de L'Internationale. Outre l'aide de Neruda, Paco Molina a survécu grâce au médecin à bord de l'embarcation. L'enfant catalan contracte le typhus, et souffre tout le long du voyage. « Deux enfants sont décédés sur le bateau, un autre à l'hôpital de Valparaíso. Un docteur s'est assis sur mon lit et m'a dit que mes deux amis étaient morts, mais que je survivrais. Je n'oublierais jamais le docteur Vizcarra. » Paco Molina commencera sa carrière aux Santagio Wanderers, en 1948. Milieu de terrain ou avant-centre, Paco Molina raconte : « Je n'étais pas un buteur né. J'étais un milieu qui pouvait frapper de loin avec les deux pieds. Je savais que je sortais du lot grâce à ça. Un jour, j'ai demandé à un entraîneur de me mettre en attaque. Il a refusé, arguant que l'équipe ne pourrait plus profiter de mes passes précises en profondeur. » Et d'ajouter : « Après ce précieux conseil, j'ai compris que je pouvais me perfectionner en tant que cerveau du jeu. J'ai pris le goût de la passe décisive, sans perdre mon envie de frapper de loin. » « Il avait des pieds de petite fille (il chaussait du 38), mais il transformait la balle en un obus » raconte Julio Martínez, considéré comme le meilleur journaliste sportif de l'histoire du Chili.

Un triplé contre l'Uruguay en remerciement


En 1951, Molina rejoint la Universidad Católica, où il évoluera durant une saison. En 1953, c'est le tournant de la carrière de Molina. Ayant obtenu la nationalité chilienne en 1942, Molina intègre la Roja pour disputer la Copa América de 1953, qui se déroule au Pérou. Encore nommé « Campeonato Sudamericano » , ce tournoi verra l'avènement de Paco Molina. Le Chili terminera quatrième d'une compétition remportée par le Paraguay. Mais l'essentiel n'est pas là. Molina termine meilleur buteur, et commence à écrire sa légende. « Je m'en rappelle avec beaucoup de nostalgie. J'ai vécu la guerre civile en Espagne, et le Chili m'a sorti de l'enfer. Je serai éternellement reconnaissant envers Pablo Neruda, qui nous a aidés à nous échapper » , raconte Molina dans une interview pour le site officiel de la Copa América. De ce tournoi, Molina retient « le triplé marqué contre l'Uruguay, qui était champion du monde en titre et le doublé contre le Brésil, vice-champion du monde » . Il ajoute : « C'est ainsi que j'ai pu remercier le Chili pour le soutien que ce pays m'a offert, pour l'aide qu'ils nous ont apportée pour sortir de la dictature imposée par un imbécile qui, en voulant diriger le pays, a amené le peuple aux portes de l'enfer. »

Idole à Madrid


Le milieu chilien attire l'attention de l'Atlético Madrid. Il retournera sur sa terre natale en 1953, numéro 8 et maillot des Colchoneros sur les épaules. La première saison, Molina plante quatre buts en dix matchs. Il gagne sa place de titulaire l'année suivante, et marque dix buts en vingt-deux matchs disputés. La saison 1955-1956 sera sa plus complète : Molina, avec dix-sept buts marqués dispute le titre de Pichichi à un certain Alfredo Di Stéfano, qui le devancera tout de même. Le Chilien espagnol gagne les cœurs des supporters de l'Atlético et quittera le club avec le statut d'idole. En 1956, des problèmes à l'estomac et une embrouille avec l'entraîneur le contraignent à quitter l'Atlético. « J'ai vécu des choses que personne n'a connues là-bas. Les supporters ne me lâchaient jamais ! Même la presse s'y mettait : un jour, pour une séance photo, ils m'ont habillé en costume, avec un drapeau et un ballon, pour faire une analogie de mon jeu » se rappelle-t-il. Molina est de fait contraint de quitter le club madrilène : « À la fin de mon premier contrat, j'ai prolongé avec une clause spéciale : ma mère et ma sœur étaient avec moi à Madrid, mais mon père n'avait jamais pu nous rejoindre. J'ai demandé que mon père soit rapatrié. » Évidemment, Franco refuse. « Mon père n'a pas pu venir. Franco pensait certainement que c'était un voleur ou un révolutionnaire. Je suis donc revenu au Chili. » De son épopée madrilène, Molina retient surtout la finale de la Copa del Generalísimo, ancêtre de la Copa del Rey. Contre Bilbao, en 1956, Molina marque et évite du regard la tribune où siège Franco. « Heureusement qu'on a perdu (deux à un, ndlr). Je ne sais pas ce que j'aurais fait si j'avais eu Franco en face de moi. »

De retour à « la maison »


De retour sur sa terre d'accueil, Molina joue pour l'Audax Italiano de 1957 à 1959. Il rejoint ensuite l'Union Española et retourne à la Universidad Católica, clubs où il évoluera une seule saison. Le milieu chilien se retire dans la paisible ville de Coquimbo, à seulement 30 ans, à cause de sa persistante maladie à l'estomac. « Je me souviens qu'une fois, lors d'un match à Bilbao, je suis sorti et j'ai vomi. C'est là qu'a débuté ce problème. Cela m'a suivi et j'ai vite compris que je devais arrêter » , se remémore Paco Molina. Il devient ensuite entraîneur. « Ce n'était pas mon truc. Je préférais le commerce » , confesse-t-il. Pourtant, il emmène le club de O'Higgins en demi-finales de la Copa Libertadores en 1980. À 85 ans, Paco Molina vit à Antofagasta. Et remercie encore le Chili : « Aller à l'école ici me faisait déjà me sentir chilien. Quand j'ai mis le maillot de la sélection pour la première fois, les larmes ont coulé. J'avais besoin de sentir ce sentiment d'appartenance à une patrie. » Et de conclure : « À mon âge, je ne peux toujours pas expliquer mon histoire. Je pense qu'une fois qu'on défend le Chili, on est prêt à donner plus que le nécessaire. »

Par Ruben Curiel, à La Serena, au Chili
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


il y a 2 heures La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 33
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26