1. //
  2. // Quarts
  3. // Bayern Munich-Real Madrid

Pablo García : « Jouer au Real, c’était faire l’acteur »

Milieu de terrain réputé pour son côté besogneux, Pablo Garcia coule à présent des jours heureux du côté de Salonique. Avant ce classique entre le Bayern Munich et le Real Madrid, El Canario parle de son passé merengue.

Modififié
Bonjour Pablo, que deviens-tu aujourd’hui ?
J’ai terminé de jouer au PAOK Salonique en 2014, et je suis resté là-bas depuis. Ces dernières années, j’ai entraîné les moins de 17 ans du club, et cette année, je suis passé aux moins de 20 ans. En ce moment, je me focalise sur les diplômes pour devenir entraîneur. En Uruguay, j’y retourne toujours en décembre, pour passer Noël en famille. Au moins une fois par an, on va dire.

Tu as même une rue à ton nom en Grèce, dans le village d’Arnaia Halkidiki près de Salonique. Qu’est-ce qui fait que tu sois autant apprécié à Salonique ?
Ce panneau est à une heure de là où je vis. C’était il y a deux ans de cela, j’étais là avec les supporters. Ici, les gens sont fanatiques... Même si ça fait deux ans que j’ai terminé ma carrière, les gens continuent de m’offrir des cadeaux, m’invitent à manger. Personnellement, ça me rend très heureux. Cela prouve que mon travail avait été bien fait, que les gens étaient satisfaits.

Retour à l’été 2005. Quand tu arrives au Real Madrid, c’est la période où Ronaldinho est irrésistible avec le Barça, et le Real cherche alors à contrer son rival. Quand tu signes ton contrat, quel doit être ton rôle au sein du Real ?
Au Real, nous étions dans une période de transition. Roberto Carlos terminait sa carrière de footballeur à Madrid, comme Zidane, Beckham, Ronaldo... C’était la fin des Galactiques. L’équipe avait tout gagné, et cette saison-là, il faut avouer qu’un vide se ressentait. Ce n’était pas simple d’arriver dans ces conditions. J'arrive de Pampelune, une petite ville, et une mentalité différente. On m’avait recruté pour densifier le milieu de terrain, pour apporter de la présence physique. Il fallait faire un gros travail de récupération, parce que Zidane ou Beckham, ils ne couraient plus comme avant. Et si tout le monde ne court pas, cela devient tout de suite plus compliqué. Surtout quand venaient les Clásicos : avec Xavi, Iniesta, Ronaldinho... Même Messi commençait déjà à éclore. C’était très compliqué (rires) !


Tu signes la même année que Gravesen. Il y avait une vraie volonté de garnir le milieu de terrain avec des guerriers...
Il nous fallait ce type de joueurs parce que notre équipe manquait d’impact au milieu. Le Real recherchait un joueur semblable à Makelele, qui avait marqué son époque. Mais dans la pratique, c’était difficile de jouer aussi bien que cette équipe à sa période dorée. C’était une année difficile, il faut le dire.

Tu es un ancien partenaire de Zinédine Zidane au Real... Quels souvenirs en gardes-tu ?
J’avais eu l’occasion de lui rendre visite, quand il était encore entraîneur de la Castilla. Il m’avait très bien accueilli, c’est quelqu’un de très sympathique. Pour moi, c’est l’un des meilleurs joueurs, une des meilleures personnes que j’ai pu rencontrer au cours de ma carrière. C’est un homme humble, malgré son énorme talent. Quand je le voyais sur le terrain, c’était El Mago ! Il fait vraiment partie des personnes que j’estime beaucoup.


Tu arrives aussi en même temps que Sergio Ramos, vous aviez la même coupe à cette époque ! Comment est-ce qu’il se comportait dans le vestiaire ?
Il était beaucoup plus jeune que moi, mais très vite on sentait que son potentiel était impressionnant. Son physique était bon, il paraissait être un athlète, ses valeurs aussi étaient importantes. C’est pour cela que le Real Madrid l’a engagé. Aujourd’hui, on le voit comme un capitaine très charismatique, mais à l’époque il écoutait, il regardait beaucoup les anciens. C’est comme ça qu’il a appris. Aujourd’hui, je trouve que les jeunes perdent cette habitude. En Grèce, quand je vois certains d’entre eux, ils pensent déjà tout savoir. Ramos, c’était un jeune très attentif à ce que faisaient ceux qui réussissaient. Vivre le football, c’est aussi l’apprendre pour travailler mieux ensuite.


Tu expliquais récemment qu’à ton époque au Real, tu ne te sentais pas à l’aise, car c’était « trop glamour » ... Tu étais plus un mec de campagne qu’un gars de la ville. C’était quoi, l’exemple de décalage que tu pouvais avoir ?
Quand je jouais pour Osasuna, l’objectif, c’était le maintien. On travaillait pour cela, et sur le terrain comme en dehors, on était soudé en équipe. On ressentait une union forte. Notre entraîneur, Javier Aguirre, c’était aussi quelqu’un capable de rassembler. Quand on faisait un bon entraînement, on se retrouvait le soir pour faire un asado, un truc où tu peux échanger. Au Real Madrid, tu oubliais tout ça. À cette époque, il y avait plusieurs groupes : les Brésiliens, les Espagnols, les joueurs un peu à part comme Beckham... Quand on s’entraînait, Goal 2 était en tournage pendant l’entraînement. Les caméras étaient juste à côté de nous alors qu’on s’entraînait ! Comment un joueur peut se concentrer dans une situation pareille ? C’était un autre travail, c’était faire l’acteur. En tant que footballeur, c’était incompatible. On avait fait notre préparation d’avant-saison en Chine, et là c’était pareil : des caméras de partout, des sollicitations de la télévision, des photos par-ci par-là... Logiquement, notre avant-saison avait été mauvaise, et cela joue beaucoup sur le déroulement de la saison suivante. Je ne sais pas si la politique du club a changé, mais cette surmédiatisation jouait trop sur notre concentration.

En cours de saison, Luxemburgo est démis de ses fonctions, Roberto Carlos expliquait que certains joueurs avaient même demandé à ce qu’il soit viré... Ça te surprenait de voir cette guerre des ego dans une équipe ?
C’est clair ! Dans une équipe, l’union est essentielle. Tout le monde doit être derrière le coach. Bon, on ne jouait pas bien aussi, hein. Son éviction après le match contre Getafe, ça se sentait depuis un moment. L’entraîneur était proche des Sud-Américains, donc à ce niveau-là je n’étais pas acteur, mais cela pouvait aussi engendrer de l’incompréhension chez d’autres.

Qu’est-ce qui fait que le Real de ton époque n’était pas aussi fort que le Real actuel ?
Je crois que Zidane fait vraiment un bon travail à Madrid, et les joueurs le respectent aussi énormément pour ce qu’il a donné au Real. Zidane a donné une certaine stabilité au club, ce qui est très difficile à faire à Madrid. Et puis maintenant, Zidane a gagné la Ligue des champions. Là-dessus, on ne peut plus lui demander de faire ses preuves ! Le fait qu’il donne sa chance à des jeunes joueurs, c’est aussi une excellente initiative.


Même si le Real Madrid a remporté la Ligue des champions l’an passé, le Bayern Munich peut vraiment lui poser des problèmes. Est-ce que tu ne trouves pas que le Real manque de niaque au milieu pour se retrouver devant Vidal ou Xabi Alonso ?
Le Real détient Casemiro dans les joueurs de ce profil. C’est un joueur sérieux, qui fait le sale boulot. Il garde bien le ballon, sait se placer sur le terrain. Ce n’est pas tout à fait le même style que Xabi Alonso, qui lui possède des facultés d’organisation de jeu très développées. Je ne sais pas si Kroos et Modrić vont jouer avec Casemiro, mais je pense que ce trio pourrait être le meilleur pour le Real. Cela va dépendre de la capacité du Real à exploiter les contres, car ils peuvent être dangereux à ce niveau, surtout Cristiano Ronaldo. Mais si l’on doit analyser les équipes dans leur globalité, je vois le Bayern un peu plus fort que le Real. Quoi qu’il arrive, ce sera très intéressant à suivre.

Le Bayern vient tout juste d’écraser Dortmund à domicile. Ce sont de grands joueurs, entraînés par un grand entraîneur... Est-ce que contre un aussi gros adversaire, le Real peut aller chercher une deuxième Ligue des champions consécutive ?
C’est le Real Madrid. Avec eux, tout est réalisable. Leurs joueurs sont des références mondiales, et c’est dans les grands rendez-vous que l’on voit qui sont les vrais grands joueurs. Le Bayern, c’est aussi une énorme équipe, mais le Real possède l’avantage de recevoir au match retour. Si le Real perd ce soir et quel que soit le score, il pourra toujours inverser la tendance au Bernabéu.

Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Autant pour hier j'avais prédit une victoire de la Juve mais pas sur un score pareil. Autant pour le match de ce soir, je suis incapable de me prononcer sur l'issue de la rencontre.
C'est deux équipes très proches, pas tant sur leur style respectif mais sur leur niveau de jeu. Elles ont en commun un point: leur pragmatisme. On peut pas dire que le Bayern joue la possession et le Real la contre attaque, ce serait très se réducteur.

Plus que le Bayern, le Real s'est sadapté à son adversaire et se mettre à son niveau. Ce qui explique comment ils peuvent être bon Naples et moyens contre Gijon. Ils impriment/imposent rarement son rythme à ses adversaires et se mettent souvent en danger. Ils en ont connu des fortunes diverses et face à des équipes comme le Bayern ils risquent fort de regretter leur mauvaise entame de match.

Charge aux hommes de Zidane d'être mieux concentrés que d'habitude, on a vu hier comment un relâchement peut être bien exploité par une équipe qui en veut le plus.
« Jouer au Real, c'était faire l'acteur »

Cristiano ? c'est toi?
Note : 3
Je me souviens bien de cette époque. Sans doute l'une des pires équipes du Real de tous les temps au niveau de la qualité des joueurs. Y'avait quelques grands joueurs vieillissants et des porteurs d'eau infâmes qui étaient juste sensés pallier cette défaillance physique.
L'équipe d'aujourd'hui est bien plus homogène et bien plus haut au niveau de la qualité. Mais en face c'est le Bayern, la bête noire du Real.
A noter qu'habituellement, le vainqueur de la CL sort de cette confrontation...
Je te raconte pas, ce Real de Gravesen est la pire équipe alignée au Bernabeu !
1 réponse à ce commentaire.
pablo garcia quel joueur de merde ! je me rappel l'avoir vu sur Real Madrid TV raté ses jongles lors de sa présentations (j'étais bien plus jeune ) ,a cette époque supporter le Real était un supplice avec carlos diogo ,woodgate,gravesen, raul bravo ,mejia , helguera vieillissant ...
Ahlalala Pablo Garcia, un profil de joueur qui n'existe plus : un savateur de première (façon uruguay old school) mais capable d'enfiler des coups francs. Honnête joueur de liga, bourrin jusque dans la manière d'être, un mystère son transfert au Real...
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26