Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

P’tit Louis, mission d'intérim à la Lazio

C’est peut-être le dernier défi de sa carrière. À 34 ans, Louis Saha, libre de tout contrat, s’est engagé avec la Lazio jusqu’à la fin de la saison. Le Français a été recruté pour pallier l’absence de Klose, out pour les deux prochains mois.

Modififié
C’est un coup surprise, auquel personne ne s’attendait. Louis Saha rejoint la Lazio. Oui, Louis Saha. Oui, la Lazio. Un joueur et une équipe dont personne n’aurait imaginé que les destins se croiseraient un jour. Et pourtant, à compter de la prochaine journée de championnat, P’tit Louis portera bien le maillot bleu ciel. Mais, le marché des transferts n’est-il pas censé s’être terminé le 31 janvier ? Si. Mais pas pour les joueurs libres de tout contrat. L’été dernier, Saha signe un contrat d’un an à Sunderland. Qu’on se le dise : il ne s’agira pas de la plus grande passade de sa carrière. Avec les Black Cats, il ne dispute que onze matchs de championnat sans marquer le moindre but. Du coup, comme ni le joueur ni les dirigeants ne sont satisfaits, Saha décide de rompre son contrat le 16 janvier 2013. On annonce alors deux choix. Soit une fin de carrière anticipée, soit une aventure en Afrique du Sud. Deux formations de la première division locale, les Mamelodi Sundowns et les Bidvest Wits, sont en effet sur le coup. Mais les tractations traînent et finissent par capoter. Finalement, mardi, tout s’accélère. Un coup de fil de la Lazio, un accord verbal. Le lendemain, direction Rome pour y passer sa visite médicale et y signer son contrat. Rapide et efficace.

Klose out pour deux mois

En fait, Louis Saha doit indirectement son salut à un homme. Thomas Manfredini. Manfredini a passé six saisons à l’Atalanta. Cet hiver, il a décidé de changer d’air, et de s’engager avec le Genoa. Pour son quatrième match avec le Griffone, dimanche dernier, il rencontre la Lazio. À la demi-heure de jeu, dans le rond central, il se rend coupable d’un tacle meurtrier sur Miroslav Klose. L’Allemand se tord de douleur à terre et les supporters de la Lazio comprennent vite qu’il s’agit de quelque chose de grave. Klose se relève, serre les dents jusqu’à la mi-temps, et cède sa place à Kozak au retour des vestiaires. Le lendemain, l'Allemand rentre au pays pour rendre visite à son médecin. Le diagnostic est cruel : une distorsion du genou qui devra le tenir éloigné des terrains pendant près de deux mois. Comme si cela ne suffisait pas, Hernanes, l’autre joueur clef du secteur offensif laziale, a été victime d’un traumatisme crânien lors de la demi-finale retour de Coupe d’Italie contre la Juve, et devra encore observer quelques jours (semaines ?) de repos. Du coup, face à une telle situation d’urgence, les dirigeants de la Lazio ont été quasiment obligés d’agir.

Vladimir Petković, le coach, était déjà en train de penser aux solutions de rechange pour les prochaines échéances. Le coach biancoceleste s’imaginait déjà en train de réintégrer dans son groupe Mauro Zárate, après son transfert foiré au Dynamo Kiev, ou à promouvoir en équipe première le tout jeune Keita, étoile de la Primavera de la Lazio, arraché à la Masia du Barça. Finalement, Igli Tare, le directeur sportif, lui offre une autre alternative, plus concrète : l’arrivée d’un buteur d’expérience comme Louis Saha. « Bonnes nouvelles pour moi : demain matin, je prends l’avion très tôt » annonce le joueur sur sa page Twitter, mardi soir. Mercredi matin, un nouveau tweet ne laisse plus de place au doute : « Escale à Paris, et maintenant direction Rome » . Même si elles ont été un peu plus longues et approfondies que d’habitude (cela se comprend), les visites médicales se sont déroulées avec succès. Louis Saha va donc pouvoir débuter sa nouvelle aventure italienne.

Colonie française


Toutefois, une question peut se poser. Louis Saha a-t-il encore les jambes pour se frotter à la Serie A ? Cette saison, à Sunderland, il n’a disputé que 195 minutes, n’a jamais été titulaire, et, statistique incroyable, il n’a pas cadré la moindre frappe. À Rome, il va retrouver des joueurs français déjà bien intégrés, comme Ciani ou Konko, et d'autres francophones, tels Cana et Cavanda. Des éléments qui vont permettre à Saha de s’intégrer plus facilement. Après, certes, la jurisprudence Djibril Cissé n’aide pas franchement à être optimiste. Le Français, lui aussi, avait été accueilli par d’autres Français, comme Modibo Diakité, aujourd’hui hors du groupe, mais il n’a jamais réussi à s’adapter au football italien. Il est reparti en Angleterre avec un seul but en Serie A à son compteur. Certes, le profil de Louis Saha n’est résolument pas le même. De même que l’attente autour de lui n’est pas la même. Lorsque Cissé était arrivé à Rome, il avait été accueilli en roi. Là, Saha n’est pas attendu par grand-monde, et les tifosi sont bien conscients que si Klose ne s’était pas blessé dimanche dernier, il n’aurait jamais signé à la Lazio. N’empêche que l’ancien international français, qui a connu sa dernière sélection avec les Bleus en février 2012, a un sacré CV à présenter.

Après le FC Metz, qu’il a définitivement quitté en 2000, le Parisien de naissance a parcouru l’Angleterre, en passant par Newcastle, Fulham, Manchester United, Everton, Tottenham et Sunderland, pour un total de 85 buts en Premier League et 27 en D2 anglaise. Ce à quoi s’ajoutent 15 buts en Coupe d’Europe. Bref, un coquet total. Après, que cela soit clair. À moins qu’il ne soit en feu dès ses premières apparitions, Saha ne sera pas l’attaquant en puissance du secteur offensif laziale. Sergio Floccari a inscrit quatre buts lors des six derniers matchs (dont celui qui a envoyé la Lazio en finale de Coupe d'Italie), et semble donc le substitut idéal de Klose. Petković joue habituellement en 4-5-1, avec une seule pointe, donc, mais pourrait avoir envie de passer en 4-4-2. Ainsi, Floccari serait épaulé soit par Kozak, soit par Saha, soit éventuellement par le jeune Keita. P'tit Louis a donc une chance à saisir. Même si elle ne dure que quelques mois. Quelques mois où il vaudrait mieux ne pas être blessé, de préférence.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Retour du foot au bled