Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arsenal-Bournemouth (2-0)

Özil relance Arsenal

Après sa lourde défaite à Southampton, Arsenal s’est relancé devant son public face à Bournemouth (2-0). Les Gunners ont pu se reposer sur Mezut Özil, auteur d’une passe décisive et d’un but.

Modififié

Arsenal FC 0-0 AFC Bournemouth

Buts : G. Paulista (27e) et M. Özil (63e) pour Arsenal

On a peut-être trouvé le remède à la lose d’Arsenal et il se prénomme Mesut. Souvent décrié pour son intermittence, l’Allemand semble avoir trouvé la bonne carburation. Alors que ses coéquipiers attendent avec inquiétude que le break soit fait, l'Allemand enfile son costume de patron. Passeur sur le premier but des siens, il se mue par la suite en buteur. Sur une action collective qu’il a lui-même enclenchée, Özil se permet un une-deux avec Giroud. Le meneur de jeu se faufile entre deux défenseurs avant d’éliminer avec classe le gardien de Bournemouth. 2-0, le match est plié. Grâce à sa performance XXL, Özil offre, provisoirement, la tête du championnat aux Gunners. Un cadeau de Noël un peu en retard, mais tellement savoureux.

Paulista libère les siens


Humilié par Southampton lors du Boxing Day (4-0), Arsenal doit se racheter devant son public face à la modeste formation de Bournemouth. Leicester ne jouant que demain contre Manchester City, les hommes d’Arsène Wenger ont l’opportunité, encore une, de prendre la tête de la Premier League. Mais après un quart d’heure de jeu, les Gunners ne donnent pas l’impression de vouloir la saisir. Le pressing des visiteurs gêne considérablement Özil et Ramsey à la création. Résultat, les attaquants sont sevrés de ballon. Les Cherries, de leur côté, procèdent en contre et font passer un frisson dans l’Emirates Stadium à la suite d'une volée contrée d’Arter (14e).

Comme pour se rassurer, Arsenal accentue sa possession de ballon et se décide enfin à passer sur les côtés. Les corners s’accumulent, et c’est sur l’un d’eux que Paulista délivre ses coéquipiers. Le Brésilien reprend de la tête une offrande d’Özil et ouvre le score pour les Canonniers (27e). Sans être génial, l’Allemand signe sa seizième passe décisive de la saison. Le talent, certainement. Assommé, Bournemouth est proche de la rupture, mais son gardien et le poteau sauvent les apparences (34e, 36e, 42e). Arsenal va mieux, mais la mi-temps est sifflée avant que le break ne soit fait. Attention de ne pas le regretter.

Özil, passeur et buteur


Après le repos, Arsenal surprend ses supporters. Au lieu d’asseoir sa domination, la formation londonienne laisse le ballon à Bournemouth afin de procéder en contre. L’idée est judicieuse, à condition que l’adversaire ne revienne pas au score. Les Cherries se procurent quelques situations intéressantes sous l’impulsion de King, mais l’arrière-garde rouge et blanc veille au grain. Après dix bonnes minutes à serrer les fesses, Arsenal repart enfin à l’attaque. Sur une action bien construite, Özil combine avec Giroud à l’entrée de la surface de réparation. La remise du Français est parfaite, l’Allemand se retrouve seul face à Boruc qu’il trompe d’un plat du pied subtil (63e). Passeur et buteur, Özil est bel et bien le boss du game. Après ce but, Bournemouth lâche complètement l’affaire. Du coup, Arsenal en profite pour se faire plaisir, mais Giroud et Walcott n’arrivent pas à inscrire le troisième pion. Le score n’évoluera plus. Pendant 24 heures, les Gunners pourront profiter du trône de la Premier League. Avant un règne plus long ?


Par Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible