Oxmo Puccino : « Aujourd'hui, le foot, ce n'est que de l'argent »

La quarantaine approchant, le Black Popeye prépare la sortie de son dernier opus Roi sans carrosse. En attendant, il regarde le monde du ballon rond évoluer. Pour, lui, pas de doute, dans le foot, l'amour est mort.

Modififié
1k 62
Dans quel état d'esprit tu te situes au moment de la sortie de ton nouvel album Roi sans carrosse ?

Heureux, serein, tranquille, cool, fatigué, affamé. D'habitude, une sortie d'album, c'est une grosse pression, mais là, c'est un relâchement parce que celle-ci s'inscrit dans une continuité que je suis arrivé à maintenir au fur et à mesure de mes disques. Plus j'avance, plus je m'appuie sur des grands musiciens, ce qui me permet d'avoir une approche différente.

Pourquoi ce nom, Roi sans carrosse ?

Parce que le plus important n'est pas dans l'apparat, parce que n'est pas roi qui veut, n'est pas forcément roi celui que vous croyez. Parce qu'il y a cette chanson, Zé do Caroço de Seu Jorge, que j'écoutais avec Vincent Cassel, Kim Chapiron et Pierre Grillet, qui est une chanson qui cristallise beaucoup de choses pour moi. Parce que je voulais l'emprunt des sonorités de cette chanson dans le titre. Parce que cet album a été écrit au Brésil entouré d'amis très proches.

Ce n'est pas plus personnel que ça ?

Ça l'est un peu aussi. C'est vrai que je n'ai pas de voiture, ça ne m'intéresse pas, donc roi qui s'en fout, roi de lui-même, roi qui a le temps, roi qui n'a pas besoin de cour.

Quel est ton rapport au football ?

Il est médiatique, sociologique, c'est un sujet d'études me concernant. Je l'ai pratiqué longtemps, au club du coin, dans le stade Jules Ladoumègue porte de Pantin, et je me suis rendu compte grâce à ce sport collectif que j'étais fait pour les sports individuels. J'ai tout de suite eu un problème politique avec le football, les favoritismes, les fils de coach, ceux dont les pères voulaient qu'ils fassent carrière, les goûters collectifs le dimanche... je ne me retrouvais pas individuellement là-dedans. C'est un travail d'équipe, en tant que libero, je devais être aussi responsable du défenseur droit, ça m'a gavé, et j'ai arrêté à 15 ans. Je suis un fou de PES et j'adore vraiment le football. Mais tel qu'il est aujourd'hui, c'est vraiment compliqué, ce n'est que de l'argent.

En tant que parisien, tu supportes le PSG ?

Non, pas plus que ça, je n'ai pas un regard de supporter, je n'arrive pas à allier l'entité PSG et les joueurs qui sont là après négociations, et qui n'ont pas d'affection particulière pour les Parisiens. Je n'arrive pas à créer le récit pour être un supporter de cette équipe. Il y a pourtant des mecs passionnés qui créent une énergie autour d'un symbole dont les acteurs principaux sont complètement décontextualisés, je n'y arrive pas. L'identification s'y prêtait quand les joueurs restaient longtemps dans un club de région, et qu'il existait un rapport fort. Je suis quelqu'un qui écrit des chansons, je ne vais pas changer de crémerie du jour au lendemain. C'est compliqué d'y voir une cohérence. Le PSG actuel, c'est quoi ? Une location temporaire, rien d'autre. On parle plus du salaire des joueurs que du jeu. Partout où il y a autant d'argent, c'est compliqué. Mais l'argent, il ne faut pas le reprocher aux joueurs, il faut le reprocher aux gens qui le mettent. Si un footballeur est payé à un tel prix, c'est qu'il le mérite. Il ne s'est pas construit du jour au lendemain. Je connais la difficulté des centres de formation.

T'aurais pu côtoyer les centres de formation ?

Non, j'ai toujours eu ce problème avec la discipline. J'observe de très près la carrière de mon frère Mamoutou Diarra (joueur international de basket ndlr). Elle est faite de beaucoup de solitude. On est loin de sa famille et la politique entre tout le temps en jeu. Les logiques d'une carrière dépassent de loin le cadre du sport. Hélas, on ne passe pas une carrière à être jugé sur son shoot. Dans notre famille, on a un rapport particulier avec les institutions comme l'équipe de France, et on est très fiers de son parcours, de ses sélections. Il a toujours fait son boulot, mais ça ne suffit pas toujours, il faut être bon ailleurs.

Tu as posé ta voix sur une pub qui retraçait le parcours de Mamadou Sakho...

J'ai posé ma voix sur un pub pour Mamadou Sakho, parce qu'il m'était familier de par son apparence, de par ses codes. D'une manière ou d'une autre, je me sentais proche de lui, même si je ne le connais pas personnellement. Il dégageait suffisamment de choses pour que je me reconnaisse dans ce qu'il fait.

Tu penses quoi de cette équipe de France, qui n'est jugée pas tant sur ce qu'elle produit sur le terrain mais pour ce qu'elle est censée représenter ?

Cette équipe de France, on l'a méritée. C'est bien fait pour nous, il fallait mieux les supporter. Lorsqu'un match est perdu, tous les problèmes sociaux sont abordés, c'est le signe d'un manque de discernement et d'un pays qui ne va pas très bien. En ne les soutenant pas tout le temps, on œuvre contre elle. J'accepte seulement d'écouter quelqu'un qui soutient celui qui le représente quoi qu'il en soit. Là, c'est du supportariat à géométrie variable, ça n'a pas de sens. S'il y avait plus de recul par rapport à une équipe de sportifs, il y aurait évidemment de meilleurs résultats, et des joueurs plus cohérents. On oublie que ce sont juste des sportifs, pas des politiciens, ni des gens de médias. Nasri qui insulte un mec de L’Équipe, c'est juste un type qui en a marre qu'on le juge, voir là-dedans les problèmes des banlieues et soulever des questions identitaires, c'est n'importe quoi. La France a un problème d'acceptation avec elle-même. Je l'ai ressenti au plus fort lors de la Coupe du monde 98, lorsque j'étais proche de Stéphane Meunier qui a tourné Les yeux dans les bleus. Notre équipe était lapidée, c'était dur, il fallait se mettre à la place de ces mecs qui étaient donnés perdants chez eux avant même les phases de poules, sans parler de l'entraîneur qui était humilié alors qu'il avait été choisi pour une mission. On se souvient de la progression de l'équipe, et on se rend compte que l'entraîneur tient, ils font bloc tous ensemble, les victoires arrivent et on assiste alors à un retournement de veste national. Ça aurait dû servir de leçon. On a oublié tout ce qu'on avait dit un mois plus tôt. Personnellement, je suis un gros supporter des Bleus quoi qu'il advienne. Je vais porter le maillot, je sais que ça va faire parler, mais tous ces questionnements sont destructeurs. S'ils étaient soutenus quoi qu'il en soit, ils entreraient sur le terrain avec un autre rapport au monde extérieur.

Tu n'es donc pas du genre à responsabiliser le joueur ?

Il faut aussi se mettre à la place de quelqu'un qui gagne autant d'argent à 19 ans. Est-ce qu'il comprend quelque chose à ce qu'il gagne ? Non, rien du tout. Une fois qu'il a mangé, qu'il s'est habillé, à un âge de passer le bac, qu'est-ce qu'il peut en faire ? C'est aussi des jeunes qui ont quitté leurs familles pendants plusieurs années et qui sont souvent très seuls. Je l'ai observé avec mon petit frère, il y a plein de mecs tordus qui te tournent autour, des parents qui voulaient juste des enfants qui s'en sortent dans la vie et qui sont aussi complètement perdus, avec ces possibilités qui dépassent tout le monde. Des parents ne savent même pas ce que c'est qu'un avocat. C'est un jeu tronqué.

T'es un supporter de l'équipe du Mali ?

Là encore, j'ai du mal. C'est une équipe avec beaucoup de joueurs qui viennent de France, de l'étranger. Il faut être fidèle à quelque chose de profond, pas quelque chose de superficiel. Drogba à Chelsea, c'était fort, le mythe était plausible, comme Cantona à Manchester. Quand un mec ne joue pas de la même façon avec son club dans lequel il joue toute l'année et son pays d'origine, ça se sent. J'ai besoin de quelque chose qui transcende.

T'as des potes dans le monde du foot ?

Encore une fois, c'est dur, c'est comme avoir des amis dans le monde de la musique... Quand un ami traverse une période de succès, je prends de la distance, car les rapports deviennent complexes, il y a trop d'intermédiaires, et la personne ne se trouve pas dans un état d'ouverture. Une amitié dans le foot, ça aurait été récupéré médiatiquement. J'étais en contact avec Anelka à une époque. Il a concentré dans sa personne tout ce qu'on a reproché à l'équipe de France et subi toutes les projections des médias, de la haine au désir refoulé de ce que doit être un footballeur.

Propos recueillis par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Une ITW pour ce con d'éric zemmour!
Putain*** j'aimerais avoir la chance d'ITW le grand Oxmo #Jalousie.

En tout cas on vois par rapports aux autres ITW que le mec en à dans le crâne, fidèle à ses idées alors que pourtant comme il le dit lui même se n'est pas un Fan de foot.

Il à complètement raison au sujet de l'identité des joueurs du PSG, et étant supporter du PSG il faut avouer que sa fait mal...
Perso pour moi le club n'a pas perdu son identité en étant racheté par le Qatar, mais faut avouer que tout ses nouveaux joueurs qui sont des énormes contrats, ba devant ma télé j'ai du mal a voir le PSG que je suis depuis 10 ans.
Même si il faut être honnête et avouer que sa fait b*nder de voir des mec comme Ibra.

La dernière année avant le rachat du club, la saison du PSG m’avais comblé, j'aurai préféré que l’équipe se construise autour d'elle avec l'arriver de 2-3 joueurs, quitte à être moins compétitif au début. Et il aurait fallu garder AK pour sa :(

Et dernier petit point, si on doit prendre le joueur qui à le plus donné pour le PSG c'est Nene, il a porté le PSG à lui tout seul pendant 2 ans.
Et la façon dont il a été traité me donne la gerbe !

Peace

C'est marrant, les musiciens parlent mieux de foot que les footeux ne parlent de musique. (cf les itw de joueurs sur leurs playlists)
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
spéciale cacedédi à tous les suiveurs du "new psg" qui n'hésitent pas à dégainer des -1 dès qu'on leur met devant les yeux cette évidence qu'exprime très bien Oxmo : toute identification est devenue impossible (à moins de suivre les matchs en loge VIP et d'avoir le niveau de vie et la mentalité d'enfants gâtés de ces nouvelles stars).
nononoway Niveau : CFA
J'ai rien contre tout ce qu'il dit mais "Nasri qui insulte un mec de L’Équipe, c'est juste un type qui en a marre qu'on le juge, voir là-dedans les problèmes des banlieues et soulever des questions identitaires, c'est n'importe quoi.", c'est pas de l'interpretation pure et dure ?

Le mec est footballeur pro, les rapports avec la presse font partie du boulot, sont mentionnés dans son contrat. T'es pro ou tu l'es pas. Et avec un salaire à 500 000€, c'est dingue de pas respecter un truc aussi simple.
tito94weshtavu Niveau : District
Time bomb ... toute ma jeunesse !!
Je ne vois pas en quoi il serait plus difficile de s'identifier à ce PSG qu'à l'OM des années 90. En 1989 et 1990, Tapie a acheté Deschamps, Boli, Mozer, Amoros, Waddle, Abedi Pelé, Casoni, Olmeta et Fournier, neuf joueurs qui furent titulaires lors de la finale de C1 1991. Une équipe entière montée de toutes pièces pour dominer le championnat et gagner la Coupe d'Europe, et personne ne s'en est offusqué à l'époque, bien au contraire. Give us a break please.
qué titre... Putain est ce que c'est une vraie bonne idée d'aller demander l'avis de tous les glands ( de pseudo bon goût)? Il fait partie du cercle des connaissances parisiennes de la rédac? Mieux vaut s'en tenir au Journal de Zlatan, là c'est une VRAIE bonne idée...
IgorYanovskiTheMachine Niveau : DHR
@ Brian Hainaut: je suis supporter parisien, et ce depuis longtemps, et je suis d'accord avec toi. Mais cite moi un club en France ou les supporters peuvent se dire que ce joueur la, il n'aurait pu signer qu'ici? Bien beau de taper sur le PSG, c'est le club qui est le plus visible pour ces maux la, mais en fait à part le Barca Bilbao et quelques clubs anglais, ça n'existe plus la fidelité, ça suit juste la société civile, la mondialisation est la même dans tous les milieux... Et je valide avec Monaco, sans supporters, jusqu’à présent mais maintenant...
C'est justement parce que tu suis le PSG depuis 10 ans que tu n'y arrives pas...

Le PSG a toujours eu des stars !!!

Maintenant, un attachement à un club ou une ville ne se décrète pas en 2 mois !!! vous croyez que messi quand il arrive à barcelone est direct amoureux de la ville et des supporters ???

et ronaldo est tombé en deux jours sous le charme de madrid et des madridistes ?

Et salomon kalou à lille ???

Y'a que Barton qui tombe amoureux d'une ville et des supporters en 3 jours...

Ca n'empêche pas que d'ici qques mois ou qques années, lavezzi ou ibra seront love des paris et de ses supporters comme l'est devenu pauleta par exemple ou heinze ( ah mauvais exemple lol ) !!!
Robin Huc Niveau : DHR
Très bonne interview, ça doit faire plaisir de causer foot avec un mec comme ça. L'analyse d'Oxmo sur l'équipe de France et son désamour est vraiment intéressante. D'ailleurs la pub pour le premier maillot Nike des Bleus avec le texte de Cyrano, ça envoyait du lourd!
@BuddyLove

Je suis d'accord avec toi, il faut du temps, encore plus pour des joueurs comme Lavezzi qui vient de Naples, il faut s'y habituer.

En revanche la comparaison avec Madrid et Barcelone c'est dur, parce que c'est pas le même standing tout simplement.
Il est plus facile de critiquer l'arrivé d'Ibra a Paris qu'au Barça.

+1 pour ta référence a Pauleta qui reste le dernier grand homme et grand joueur du PSG !
-1 pour Mr Ketchup Heinze et tout ses putain* d'escro comme Déhu et j'en passe !

P.S : sa fait pas longtemps que je suis le fofo et je vois que t'es un vrai supporter du PSG sa fait plaiz ;) tu es de Panam ?
pauleta

Oui, j'ai vécu longtemps dans le 19ème mais maintenant, c'est dans le 77 mais je taffe sur les champs ( dans une boite d'abu dhabi lol )

Madrid et Barcelone n'ont pas des supporters ou une ville forcément plus agréable que le PSG...

entre nous, pas sur qu'en dehors des catalans tous les joueurs soient de base supporters du barca non ? Villa, abidal, alves, mascherano, sanchez, adriano etc... en général, les joueurs deviennent "supporters" des clubs qui vont leur faire gagner des titres ( et de l'argent lol )...

et à madrid c'est pareil !!! ronaldo, xabi alonso ( basque ), coentrao, marcelo, khedira, ozil, pepe etc... ils sont devenus fans de madrid et de ses supporters mais à la base ??? Avant de venir ???

C'ets pareil pour les clubs français, rai ? Waddle ? ronaldinho ? Valdo ? Mozer ? juninho ? Cris ? Anderson ? Zidane à bordeaux ? Ils étaient tous amoureux des villes et des supporters ou le sont ils devenus ???

Y'a que nous les supporters qui avons ce genre de considération en tête...
pour celui qui parle de time bomb, je comprends ce qu'il veut dire, ah on était jeunes...*
sinon oxmo nous fait l'interview classique "vieux c.on" (je dis ça affectueusement), on sait que ce n'est pas parfait, au vrai cela ne l'a jamais été.
enfin...après, buddy a rappelé les bases sur ce qu'a été à paris aux gens n'ayant pas connu les 90's.
ceux qui parlent du "vrai psg" mis à part ça, dites vous qu'il y aura tjs plus ancien que vous (à moins que vous ne soyez KRO). je m'en rendais compte en rageant quand des potes arrivés dans les late 70's et early 80's se foutaient de moi et de l'équipe de mercenaires que nous avions supposément dans le début des 90's.
Sinon, l'argent dans le foot ça le dégoute...

Mais il aimerait surement plus d'argent dans le rap !!!

Perso, en dehors de Cypress Hill et le Wu Tang Clan, y'a rien d'autre !!! lol et surtout pas Oxmo puchino
IgorYanovskiTheMachine Niveau : DHR
@ Buddy: quand je dis longtemps, je parlais aussi des années 90 mais pas le sujet, savoir si je suis le plus ancien, il y aurait toujours plus ancien... Mais ce que j'ai voulu dire, c'est exactement ce que tu as dit, les stars, en venant, n'étaient pas forcement les plus supporters du club, mais ça ça se construit en gagnant et en communiant avec les supporters.
M'énervent les gens à taper sur le PSG, à croire qu'on est Monaco, avec ses pseudos supporters.
Et des joueurs qui ont Paris dans leur coeurs, il y en a eu Ronnie, Rai, Pauleta, et les jeunes du centre de formation aussi, demandez à Sakho, qui aurait pu partir dans un top club alors que Paris était au fond du trou mais qui a préferer rester, on ne parle pas de Jordan Ayew là....
@BuddyLove

Moi je te parle plus du standing du club, le Barca ou Madrid ont un palmarès qui ne peux pas être comparé au PSG (malheureusement), même si l'une des motivations principales pour un joueur reste l'argent.
ET Ibra est l'exemple parfait, j'ai honte de dire sa mais va voir le reportage de Telefoot sur Ibra avec Dacourt, il explique que pour lui c’était un rêve de jouer au Barca, aujourd'hui il est au PSG et t'aura beau dire tout se que tu veux, si il est la aujourd'hui c'est pour l'argent, jamais le mec c'est dit je veux jouer au PSG (malheureusement BIS).


PS : Quel magasin de vêtement ? je t'es peut être déjà croisé ^^
@buddy love: j'apprécie souvent tes interventions sur sofoot, qu'il s'agisse de parler du psg (sur lequel tu restes "relativement" objectif... ^^) ou d'autres équipes. Mais dire qu'Oxmo ne vaut pas grandchose dans le monde du hip-hop, là pas d'accord du tout.

Time bomb, ok.
Code L432
Opéra Puccino
Lipopette bar
La réconciliation

Voilà une petite liste des albums d'Oxmo que j'ai toujours apprécié, sans parler des feat énormes qu'il pose à gauche à droite. Je prends pour exemple son dernier feat sur l'album de Joey starr.

Pour son interview, on sent que le mec en a sous la caboche.
pauleta

mais tu peux parler autant que tu veux de palmares ou de tout, si messi ne gagnait pas autant au barca et que le bayern ou le milan lui filait 30% de plus bah il partirait...

C'est du business tout ça !!! et perso je préfère payer 14M pour ibra qui, même s'il est venu EN PARTIE pour l'argent, se donne à fond ( ecuele manga s'en souvient ) et fait tout pour se faire accepter des supporters et de ses collègues...

On a eu des joueurs qui étaient aussi très très bien payés mais qui ne faisaient rien pour se battre et défendre nos couleurs...

sinon, je ne travaille pas dans un magasin mais dans une entreprise qui appartient à abu dhabi et qui est sur les champs donc peu de chances qu'on se soit croisé sauf à la pause ou si tu te ballades dans les bureaux !!! lol

PS : le barca avant les années 2000 avait un seul titre de LDC... j'ai d'ailleurs vu un remake de la LDC d'il y a 10-12 ans où la fiorentina de balbo et batistuta avaient jouer le barca sur BEINsport !!! franchement j'ai kiffé et ça fait plaisir de revoir des matchs old school , la ils assurent BEIN

igoryanoski

Je ne parlais pas pour toi et je te rejoins totalement
papa ours

J'ai jamais aimé le rap français ( hors qques titres d'IAM ou de NTM )...

je suis un énorme fan du hip hop US par contre donc pour moi, y'a que cypress, Dre, wu tang, 2pac, notorious big, snoop, Ice cube ...

Oxmo puccino, je ne doute pas qu'il ait fait des trucs bien mais j'accroche pas au rap français...

à la rigueur y'avait lunatic qui m'avait pas mal plus à l'époque ...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 62