1. //
  2. // Matchs amicaux
  3. // Allemagne/Australie

Où sont les Bomber allemands ?

Depuis la retraite de Miroslav Klose et avec un Gómez toujours blessé, l'Allemagne ne sait plus qui aligner en attaque : l'ailier Müller, le 10 Götze ou le faux nouveau Kruse. Une pénurie qui passe mal au pays de Gerd Müller, Klaus Fischer, Rudi Völler ou Oliver Bierhoff.

10 31
Vendredi dernier, lorsque Joachim Löw annonce le groupe qui affrontera l'Australie en amical et la Géorgie dans le cadre des éliminatoires à l'Euro 2016, on peut s'attendre à des changements après une période post-Coupe du monde mi-figue mi-raisin. Mais Jogi privilégie la stabilité, maintenant des joueurs pas au top en club (Podolski, Khedira) et rappelant seulement deux absents de longue date (Badstuber, Gündoğan). Il ferme même la porte à la jeunesse, arguant que « Emre Can, Kevin Volland, Max Meyer et Leon Goretzka doivent jouer le tournoi (l'Euro U21) en juin  » . Une situation qui semble convenir au sélectionneur allemand : «  Nous avons fait des changements avec ceux qui reviennent de blessures et il y en aura probablement d'autres au fur et à mesure de la saison. Mais pour l'instant, je ne vois pas la nécessité d'appeler de nouveaux joueurs » . Pourtant, cet épineux problème de latéraux demeure, d'autant plus depuis la retraite de Lahm. Mustafi et Boateng ne sont toujours pas arrières droits, Höwedes pas gauche, ni Badstuber ; et ceux du BVB (Großkreutz, Schmelzer, presque Durm) sont sur le flanc. Alors il faudra sans doute faire avec Sebastian Rudy (redevenu un 6) et Jonas Hector. Ce qui ne change pas non plus, c'est qu'encore une fois, milieux et attaquants sont confondus dans la liste, Christoph Kramer côtoyant Thomas Müller. Tout simplement parce que l'Allemagne n'a plus de buteurs à proprement parler.

De Miro à Mario


Un constat premier degré effrayant lorsqu'on regarde l'histoire ininterrompue des pointes de la Nationalmannschaft : Fritz Walter, Helmut Rahn, Uwe Seeler, Gerd Müller, Klaus Fischer, Karl-Heinz Rummenigge, Rudi Völler, Jürgen Klinsmann, Oliver Bierhoff, Miroslav Klose. Déjà, lorsque Miro était le seul Bomber à s'envoler pour Rio, les craintifs étaient nombreux, et ce n'est qu'avec son retour en 9 pour les matchs qui comptent (France, Brésil, Argentine) que l'Allemagne est redevenue elle-même. Bien sûr, le Laziale n'a inscrit que deux buts, dont un historique lors de la volée de Belo Horizonte, mais sa présence plus que rassurante était symbolique. En cas de besoin, il était là pour la pousser au fond, lui, le meilleur buteur de l'histoire de la compétition. Sa retraite a donc laissé un grand vide, et se pose alors la question de la succession. L'héritier naturel aurait dû s'appeler Mario Gómez. Il l'a d'ailleurs déjà été au Bayern, laboratoire s'il en est de la sélection. Il en a l'âge de la maturité (29 ans, donc 30 pour l'Euro), l'instinct, le style, le palmarès. Malheureusement, sa cheville et Mandžukić l'ont contraint à l'exil à Florence, où son genou l'a empêché de suivre la voie de ses prestigieux prédécesseurs en Serie A. Déjà coupé du groupe mondial, Mario n'a pas bénéficié de la même mansuétude que Badstuber, Gündoğan, voire Reus. Encore plus vieux, Stefan Kießling, dernier Torschützenkönig allemand (2012-2013), est irrémédiablement brouillé avec Löw, et sa forme récente ne plaide pas en faveur d'une campagne de réhabilitation.

Le chaînon manquant


Alors qui ? Seule véritable pointe de la liste, Max Kruse manque clairement d'étoffe. On parle d'un homme qui n'en est qu'à sa troisième saison de Bundesliga (Fribourg puis Gladbach) à 27 ans, ayant fait ses armes à l'étage inférieur avec Sankt Pauli. De fait, ce joueur de poker émérite n'a jamais connu l'Europe que cette année, et encore, c'était la Ligue Europa. Autre tare, ses statistiques, avec des années à 12 buts de moyenne toutes compétitions confondues. Kruse n'est tout simplement pas un renard, plutôt un facilitateur, qui passe autant qu'il marque, peut-être un mal nécessaire pour huiler le collectif. Mais dans ce rôle, Kruse est strictement inférieur à Thomas Müller, qui évolue d'autant plus assez souvent en pointe sous Guardiola. S'il n'a lui non plus jamais inscrit plus de 13 buts en une saison de BuLi (même s'il est bien parti pour), il atteint systématiquement ce score depuis six ans, tout en ayant tendance à être décisif dans les matchs couperets (Champions League et Coupe du monde). Ce choix donnerait aussi plus de sens à la sélection de Karim Bellarabi, pur ailier droit, alors que tous les autres joueurs de couloir penchent à gauche (Reus, Schürrle, Podolski). D'ailleurs, eux aussi peuvent jouer devant, sauf qu'ils ne sont pas plus des 9 de métier que l'homme sans mollet, seulement des ailiers repositionnés (minus Poldi, plutôt l'inverse, devenu simple preneur de selfie malgré son statut de 3e meilleur marqueur de l'histoire). Dans le même ordre d'idées, tout comme l'Allemagne n'est pas l'Espagne ou le Barça, Özil et Götze ne sont pas Messi, encore moins Fàbregas. En novembre, face aux tenants de l'idée et non plus du titre, Löw a bien essayé un horrible 5-4-1 avec Müller et Volland sur les ailes et Götze devant. Une tentative couronnée d'une piteuse défaite.

Une nouvelle ère


Donc Miro Klose doit céder son trône à Thomas Müller. Très bien, il lui prendra aussi d'ailleurs son titre de meilleur buteur de la Coupe du monde. En plus, il s'appelle comme Gerd et porte aussi le 13. Tout va bien. Le seul hic, c'est que Thomas n'est pas un Bomber, c'est un Raumdeuter ( « interprétateur d'espace » ) - il l'a lui-même dit et inventé. C'est peut-être même mieux pour le Bayern, donc la Nationalmannschaft, voire le monde. De toute façon, à l'exception du feu de paille Pierre-Michel Lasogga, la Bundesliga ne compte plus de jeunes buteurs capables de planter vingt pions. Prenons la liste des joueurs à plus de dix réalisations cette saison : Meier (trop vieux), deux Hollandais, un Polonais, un Gabonais, un Italien, Thomas Müller, Karim Bellarabi, un Japonais, un Coréen. Alors que le championnat allemand s'internationalise comme les autres, les attaquants allemands se diversifient, s'éloignent, partent de plus loin. Klose a peut-être mis fin à l'ère des Bomber, laissant la place à une dynastie de Raumdeuter, que perpétuera sans doute Kevin Volland. À moins que Mario Gómez ne revienne pour un baroud d'honneur. Après tout, 30 ans, c'est encore jeune quand on ne court pas.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Et quid de Kevin Kuranyi avec Valbiche à Moscou? c'est pas un atout jeunesse, mais il est aussi fâché avec Joachim? Son exil l'a rendu moins visible?

curtisjackson23
Un jour on aura le droit de dire que Guardiola a fait de vrais mauvais choix tactiques, comme l'invention de ce faux 9 donné à Fabregas ? Le truc qui n'a jamais bien marché à Barcelone mais qu'il continuait de faire sans cesse, et dont l'Espagne s'était malheureusement inspiré pour quelques matchs ?
Message posté par LaDauph
Et quid de Kevin Kuranyi avec Valbiche à Moscou? c'est pas un atout jeunesse, mais il est aussi fâché avec Joachim? Son exil l'a rendu moins visible?



J'ai aussi pensé à Kuranyi, mais après son exclusion de l'équipe nationale (en 2008 je crois, vers cette période), il n'est plus le bienvenu. Low ne fera jamais appel à lui tant qu'il sera en poste à mon avis.


Perso je pense que Gomez a toujours sa place.
clement6628 Niveau : CFA2
C'est quand même marrant de voir cette équipe allemande qui sort tellement de bons joueurs avoir des lacunes sur le poste de buteur et de latéral (là je dirai que c'est presque un problème du foot actuel où j'ai du mal à voir vraiment des latéraux de top niveau et beaucoup de pays ont ce problème). Ils ont décidé de faire confiance à des non-spécialistes des postes en questions (ce qui permet de faire jouer un milieu offensif de plus où ils en ont des wagons et idem derrière), plutôt que des joueurs un peu moins bons mais dont c'est le poste en questions. Pour l'instant, ça leur réussit mais je ne sais pas trop si c'est une solution viable sur le long terme. Il pourrait aussi y avoir une évolution du schéma tactique.
Message posté par curtisjackson23
Un jour on aura le droit de dire que Guardiola a fait de vrais mauvais choix tactiques, comme l'invention de ce faux 9 donné à Fabregas ? Le truc qui n'a jamais bien marché à Barcelone mais qu'il continuait de faire sans cesse, et dont l'Espagne s'était malheureusement inspiré pour quelques matchs ?


De mémoire l'Espagne gagne l'Euro 2012 avec Fabregas en pointe parfois remplacé par Torres. Il apportait de la mobilité verticale au bloc offensif en redescendant en position de meneur pour aider à la construction et en se projetant vers l'avant pour conclure les action ou délivrer la passe décisive. Ca n'a pas été un franc succès pour tous les matchs (notamment avec le Barça) mais ça apportait une certaine fluidité dans le jeu offensif et la distribution.
HerbyCohen Niveau : CFA2
Hum le KK il est tout de même pas au niveau...

Gomez devrait clairement occuper la pointe même si il n'a pas la capacité de jeu en mouvement que pouvait avoir Klose, il est un vrai point de fixation et un super terminal d'attaque. Je ne comprends pas Löw... Enfin je ne le comprends pas depuis le début. Et il s'acharne a vouloir garder ce schéma sans 9. Gomez à largement le niveau pour faire l'Euro 2016 et la coupe du monde 2018. D'ici là, il y aura surement la possibilité de voir un crack sortir.

Mais il est clair que la NM manque d'un vrai 9, le genre de joueur avec qui elle a toujours jouée. Volland pourrait occuper ce poste à mon avis. Il est jeune et talentueux, mais il est surtout utilisé en second attaquant.

Je pense que ça pourrait en faire marrer certains, à juste titre hein, mais Nils Petersen, mériterait d'être testé. Je trouve qu'il a vraiment le profil, même si son expérience ne plaide vraiment pas pour lui. Ou pourquoi ne pas utiliser Poldi en pointe, le peu de fois que je l'ai vu joué là, il fut bon. Mais le mec semble cramé...
Gomez est pas mal cette saison avec la Fio et une grosse fin de saison l'attends !
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par curtisjackson23
Un jour on aura le droit de dire que Guardiola a fait de vrais mauvais choix tactiques, comme l'invention de ce faux 9 donné à Fabregas ? Le truc qui n'a jamais bien marché à Barcelone mais qu'il continuait de faire sans cesse, et dont l'Espagne s'était malheureusement inspiré pour quelques matchs ?


euro 2012 (finale sans 9) 4-0

finale supercoupe d'europe 2011
(il fait entrer fabregas en 9 à 10mn de la fin > qui marque sur un caviar de Messi le 2-1)

Si ca a "bien" marché au moins quelques fois ...


On a le droit de constater que ça n'a jamais "confirmer" mais au moins ça a permis de gagner des finales.

Par contre, d'être un gros reloud dans le bashing permanent de mauvaise foi = ça serait mieux de ne pas avoir le droit.
Il risque d'être encore un peu court pour l'EURO mais je miserais bien une petite pièce sur Davie Selke pour la prochaine coupe du monde. Il a prouvé chez les U19 qu'il avait un fameux potentiel de buteur et il réalise une première saison honorable avec le Werder.
Ronahldoignon Niveau : CFA
Message posté par clement6628
C'est quand même marrant de voir cette équipe allemande qui sort tellement de bons joueurs avoir des lacunes sur le poste de buteur et de latéral (là je dirai que c'est presque un problème du foot actuel où j'ai du mal à voir vraiment des latéraux de top niveau et beaucoup de pays ont ce problème). Ils ont décidé de faire confiance à des non-spécialistes des postes en questions (ce qui permet de faire jouer un milieu offensif de plus où ils en ont des wagons et idem derrière), plutôt que des joueurs un peu moins bons mais dont c'est le poste en questions. Pour l'instant, ça leur réussit mais je ne sais pas trop si c'est une solution viable sur le long terme. Il pourrait aussi y avoir une évolution du schéma tactique.


Exactement. Pourquoi ne pas tenter une défense à 3 ? Puisqu'ils ont masse de milieu autant en profiter. Surtout que derrière ils ont du lourd. Mais bon en fait Allemagne pas Allemagne, Müller, machin et tout j'men bats les couilles moi.
En même temps ont il vraiment besoin d'un 9 ? Je veux dire Klose est un énorme avant centre mais comme on a pas pu remplacer Zidane après 2006 on a modifié notre style de jeu (qui au lieu d'être dirigé par un maestro est partagé entre Benzema, Valbuena et un milieu), d'ailleurs ça fait 5 ans que la France joue sans vrai buteur et c'est plus vraiment un souci.

Pour moi Müller a largement les épaules pour prendre l'attaque à son compte mais c'est clair qu'il faudra que Götze, Reus et compagnie se mettent à marquer sinon c'est le même sort que lnEspagne 2014 qui les attend.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Perso j'ai du mal à comprendre pourquoi Muller joue pas 9.

Ce type a strictement tout pour être excellent à ce poste. Endurant, se dépense beaucoup, une finition de porc, une capacité à faire de rapides enchaînements contrôle-frappe, une précision technique adéquate pour ces enchaînements, un placement irréprochable, assez rapide... Même son absence de puissance physique est largement compensée par sa capacité à se donner à 300%.
Quand je parle de Zizou je parle de meneur de jeu (pas de buteur).
jayjay972 Niveau : DHR
Drôle d'époque ou les 3 plus grandes nations du foot le brésil, l'Allemagne et l'Italie n'ont pas de grands 9.
L'absence de grand 9 n'est pas le propre des 3 grandes nations du football mondial c'est un problème du football mondial. Peut-on citer aujourd'hui 5 très attaquants de pointe ?
En 2004 on avait un plateau mondial avec : Van Nistelrooy -Eto'o-Drogba-Raul-Adriano-Shevchenko-Ronaldo-Henry.
Quasiment chacun serait considéré aujourd'hui comme le meilleur attaquant du monde
Message posté par aerton
L'absence de grand 9 n'est pas le propre des 3 grandes nations du football mondial c'est un problème du football mondial. Peut-on citer aujourd'hui 5 très attaquants de pointe ?
En 2004 on avait un plateau mondial avec : Van Nistelrooy -Eto'o-Drogba-Raul-Adriano-Shevchenko-Ronaldo-Henry.
Quasiment chacun serait considéré aujourd'hui comme le meilleur attaquant du monde


EN 2004, Drogba était encore très loin du top mondial. Il quittait l'OM pour Chelsea, où il a marqué 10 buts en championnat selon wiki
Euh, je crois qu'il y a une petite erreur dans l'article. L'Allemagne a bien gagné son match face à l'Espagne sur une frappe de Kroos. Mais je conviens que ce n'étais pas fameux.
Sinon pour en revenir au sujet de l'article, Müller ne peut pas être utilisé comme seul attaquant. Il trop attiré par le jeu. Par contre il est excellent comme attaquant de soutien. C'est un véritable problème pour la DNM car évoluer avec Gomez, c'est comme évoluer à 10. S'il n'a plus de blessure grave, il sera du groupe pour l'Euro mais je le vois plus comme un 12eme homme. Je crois que l'Allemagne va évoluer avec une triplette Reus-Götze-Müller en attendant l'explosion de Selke ou d'un autre attaquant.
Spaletti avait joue sans 9 avant Guardiola.
Note : 4
Suarez, le meilleur de tous sans doute, Falcao période Porto-Atletico est un monstre, Lewandowski.
Et dans des profils différents Benzéma, Tevez qui est super fort cette année

Je change de sujet parce que je m'en faisais la réflexion. Comment les supporters allemands considèrent-ils Joachim Low ? Parce que j'ai l'impression que ce type est quand même bien à chier tactiquement parlant, ne faisant que recopier le système Bayern à chaque fois, et avec des choix à certains postes (Howedes défenseur gauche alors que Durm était dispo, Ozil ailier gauche, Lahm dans l'axe tout ça pour Mustafi, titulaire alors que le mec est le dernier à arriver dans le groupe). Après c'est peut être un grand meneur d'hommes hein, mais quand on voit qu'il choppe le trophée de l'entraineur de l'année alors qu'Ancelotti et Simeone sont à des années au dessus de lui.
raide débile Niveau : DHR
Quelqu'un sait pourquoi Kiessling est blacklisté?

Sinon Muller fait très bien l'affaire en 9,5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 31