Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Où en sont les adversaires des Bleus ?

Ça y est, les matchs amicaux sont terminés. Les choses sérieuses peuvent commencer, et autant dire que l'Australie, le Pérou et le Danemark arriveront en Russie gonflés à bloc pour mettre des bâtons dans les roues des Bleus.

Modififié

Australie


Si l’on se contente de regarder les tableaux d’affichage, on pourrait dire que l’Australie arrive avec le plein de confiance pour affronter les Bleus le 16 juin. Parce qu’une victoire 4-0 contre la Tchéquie et une autre 2-1 en Hongrie, ça a plutôt de la gueule. Sauf que derrière ces beaux scores, il se cache une équipe qui n’a pas l’air tout à fait prête à en découdre. Contre la Tchéquie, elle a fait face à une équipe qui n’a pas vraiment joué le jeu, et contre la Hongrie, la victoire tient plus du miracle que du talent.


Arrivé en catastrophe au mois de janvier dernier, Bert van Marwijk n’a pas eu le temps de mettre grand-chose en place. Avant d’affronter les Bleus, il n’aura dirigé que quatre matchs avec un staff qu’il doit payer lui-même de sa poche. Quatre matchs qui ont montré les carences offensives des Socceroos, alors que Tomi Jurić revient à peine de blessure. Une préparation finalement plutôt compliquée, également à cause du retour forcé de Van Marwijk aux Pays-Bas pour rendre visite à un ami malade, ce qui lui a fait manquer quelques entraînements. Logiquement, il s’agit de l’adversaire le plus faible de la poule.


Pérou


La Blanquirroja sera un adversaire à prendre très au sérieux pour l’équipe de France. En plus d’être invaincu sur ses quinze derniers matchs, le Pérou possède une attaque intéressante avec 26 buts inscrits en éliminatoires, soit plus que l’Argentine (19 buts) et la Colombie (21 buts) pourtant réputées pour être bien plus redoutables que les Péruviens dans le secteur offensif. Défensivement, les Péruviens se sont montrés solides sur leurs trois matchs de préparation. La Suède (0-0), l’Arabie saoudite (3-0) et l’Écosse (2-0) ne sont peut-être pas dotées d'armadas offensives – on pourrait en dire autant des États-Unis –, mais le Pérou a tout de même le mérite de n'avoir encaissé aucun but.


Tactiquement, l’équipe de Ricardo Gareca a quelques similitudes avec celle de Deschamps : pas vraiment de philosophie de jeu et une stratégie qui varie en fonction de l’adversaire. Ils sont aussi bien capables de se la jouer gros bourrin en balançant des briques sur Guerrero et Farfán, que de combiner, créer et déstabiliser les défenses adverses par du jeu au sol rapide. Paolo Guerrero et Jefferson Farfán, c'est soixante buts inscrits en sélection à eux deux. Espérons que Hugo Lloris ne regrette pas d'avoir signé la pétition qui a permis au buteur de Flamengo de disputer le Mondial.




Danemark


L’équipe de France est prévenue : son match contre le Danemark le 26 juin ne sera pas une partie de plaisir. Connaissant les difficultés des Bleus pour contourner un bloc défensif compact, autant dire qu’ils risquent de se casser les dents sur la défense danoise pendant de longues minutes. C’est bien simple, le Danemark n’a plus encaissé le moindre but en match officiel depuis le 14 novembre dernier et son barrage contre l’Irlande. Et encore, on parle d’une victoire fleuve sur le score de 5-1. Le Panama (1-0) et le Chili (0-0) en mars, puis la Suède (0-0) et le Mexique (2-0) ces derniers jours, sont restés muets face à la charnière Kjær-Christensen.


Devant en revanche, c’est plus compliqué d’exister. Malgré de très bons joueurs sur le papier – Dolberg ou Jørgensen en pointe, les flèches Poulsen et Sisto sur les côtés –, les hommes d’Åge Hareide manquent un peu d’inspiration. C’est bien simple, tout repose sur Christian Eriksen, encore buteur et passeur contre le Mexique samedi. En qualifications, le meneur de jeu de Tottenham avait déjà inscrit onze buts et délivré quatre passes décisives en onze matchs. Il est grand temps de lui mettre un Ngolo Kanté dans les pattes pour qu'il perde un peu de sa superbe.



Par Salim Badiaga et Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
La fiche de la Colombie