1. // Amical
  2. // France-Cameroun

Où en est la popularité de l'équipe de France ?

La relation entre les Français et l'équipe de France est plus que volatile, et peu aller de l'amour fou à la détestation profonde. Bonne nouvelle, tout le monde semble marcher main dans la main depuis quelque temps, et tout semble indiquer que le public est amoureux de ces Bleus-là.

Modififié
635 25
Ça devait être leur unique rencontre avec le public avant le début de l'Euro, et les Bleus avaient concocté une invitation aux petits oignons. « Un univers totalement différent » , annonçait Moussa Sissoko dans la vidéo de présentation de l'évènement. Dans la foulée, Jérémy Mathieu et Raphaël Varane (dommage pour le casting) se succèdent à l'écran pour nous inviter à « partager ces moments-là » avec eux, le tout, entrecoupé d'images de courses de chevaux ou de Didier Deschamps serrant la main à un jockey. Les gars de PMU, le partenaire officiel de l'EDF, étaient décidément très en forme pour annoncer la venue des joueurs à l'hippodrome de Vincennes vendredi dernier. L'occasion pour les fans de serrer quelques pinces et d'enchaîner quelques selfies, mais surtout, un moyen pour l'équipe de France de confirmer sa fameuse cote de popularité. Celle dont on dit qu'elle est inédite, en constante hausse, et qui ferait des Tricolores version Euro 2016 l'une des équipes de France les plus aimées depuis des lustres. Et si la fête à Vincennes a complètement tourné au vinaigre avec une sécurité débordée, des bousculades, des enfants écrasés et une séance de dédicaces interrompue, ceux qui voient le verre à moitié plein y détectent un nouveau signe de la liesse populaire qui entoure les joueurs de Deschamps. Près de 20 000 personnes étaient présentes selon PMU, qui espère sans doute faire oublier son organisation calamiteuse, en sous-entendant que personne n'aurait pu prévoir une foule si massive. La cote d'amour des Bleus se porte donc plutôt bien, certes, mais est-elle si exceptionnelle comparée à celle de leurs prédécesseurs ? Et si, à dix jours d'un Euro à domicile et après quelques incidents, hors du terrain, les Bleus étaient en pleine méthode Coué ?

Les chiffres ne mentent pas



Grâce à TNS Sofres, Ipsos et Ifop, l'amour se mesure, et pas seulement chez les hommes politiques. Début avril, un sondage commandé par L'Équipe à l'institut Odoxa fixait la chose définitivement : la cote de popularité de l'équipe de France est de 51%. Rien d'exceptionnel, et des chiffres comparables à ceux mesurés juste avant la Coupe du monde 2014, et même inférieurs à ceux d'avant l'Euro 2012 si l'on en croit le JDD et l'IFOP, qui avaient mesuré une cote de popularité de 56% pour les Bleus à l'époque. Mais l'amour étant enfant de bohème, il n'est jamais acquis. En 2012, il a fallu quatre matchs et une élimination sans panache face à l'Espagne pour que le 1er juillet 2012, toujours selon l'IFOP et le JDD, il n'y ai plus que 17% des Français pour faire les yeux doux aux Bleus. La Coupe du monde 2014, au contraire, avait été une histoire de conquête. En perdition dans l'opinion publique après des éliminatoires compliqués et une défaite 2-0 en match aller de barrage face à l'Ukraine, les Bleus sont au pied d'un Alpe d'Huez footballistique. Une soirée du 19 novembre 2013, un doublé de Sakho et un 3-0 plus tard, la France a enfin sa place au Mondial. In extremis, laborieusement, mais avec une rare puissance émotive. L'ascenseur émotionnel, une technique vieille comme le monde pour relancer un couple. Quelques mois plus tard, après une élimination en quart de finale jugée remarquable, les chiffres sont plus que dithyrambiques : 75% d'opinions favorables pour Deschamps et les siens. Un capital sympathie qui s'était ensuite gentiment étiolé, affaire de la sextape et chute de Platini aidant.

Les larmes de Ben Arfa, la prudence de Lloris


Aujourd’hui, l'équipe de France est dans un cas de figure similaire à celui d'il y a deux ans. En pleine remontada après une période compliquée, et les belles dernières performances des Bleus associées à la fermeté de Deschamps contre les joueurs indésirables a renoué des liens avec le public. Même les chiffres révélés par Facebook à l'aube de l'Euro semblent le confirmer, puisque la France est la seule des grandes nations du foot européen dont la page est likée en majorité par des utilisateurs venant du territoire national, quand l'Allemagne, l'Espagne, l'Angleterre et l'Italie sont elles très majoritairement aimées par des internautes internationaux. Autant de vents favorables, quitte à en faire un peu trop autour du soutien populaire qui accompagne les joueurs. « C'est beaucoup d'émotion, j'en ai les larmes aux yeux » , avait déclaré Ben Arfa lors de la rencontre à l'hippodrome de Vincennes, sans doute touché d'être l'un des plus applaudi, mais surtout en pleine opération réhabilitation auprès des fans. Plus serein et n'ayant pas le soucis de regagner le cœur des Français, Hugo Lloris s'est montré plus prudent en conférence de presse sur l'engouement du public : « J’espère que ce sera le petit plus qui nous amènera le plus loin possible. On reste lucide et calme par rapport à ça. Ça fait plaisir. Il faut le transformer en énergie positive. Il faut que ça nous amène cette petite étincelle » . Peu d'enthousiasme, et beaucoup de langue de bois. Lloris sait d'expérience le château de carte qu'est cette popularité, qui même si elle n'est pas surfaite, peut s'envoler à la moindre contre-performance. Avec les débats enflammés que cela impliquerait. Et si Ben Arfa ? Et pourquoi Cabaye ? La nouvelle saison de cette comédie romantique avec 66 millions de coqs et 11 footballeurs au casting attend son dénouement. En attendant la prochaine.

Par Alexandre Doskov
Modifié

Dans cet article

Attaque-Defonce Niveau : CFA
Concrètement, la cote de popularité des bleus, on s'en cague. On a l'uns des plus mauvais (si ce n'est le pire) public d'Europe.

Je me rappelle du mondial 2006, quand nous étions le pays le moins représenté dans les tribunes et qu'on s'est retrouvé dans un stade rouge face aux Coréens, qui avaient dû faire le bout du monde pour aller encourager leur sélection alors que les nôtres n'ont pas fait une moyenne de 600 kilomètres pour aller encourager les bleus...

Puis deux semaines plus tard, on affronte le Brésil, on a un quart de virage bleu. Il faudra attendre la demi-finale pour enfin atteindre un petit 35% du stade français. Une honte.

Un public de beaufs, de girouettes et surtout de gens qui n'y connaissent quedalle en football.

Désolé, j'adore l'équipe de France en tant que Français, mais le Français moyen m'a toujours fait vomir, bien plus que n'importe quel "moyen" étranger.

Je loue toutefois la montée des Irréductibles Français, même si ce groupe empeste l'opération com' de la FFF, au moins grâce à eux y a enfin un semblant d'ambiance au Stade de France. Mais ça reste mineur et totalement ridicule en comparaison des supporteurs Anglais, Portugais, Hollandais (qui vont nous manquer à l'Euro), Irlandais, Grecs et autres Turcs.
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Hate de voir comment sera l´engouement populaire français (pour les autres nations je me fais aucun soucis) quand on sait la difficile relation du pays avec le foot. En 98 c´etait extraordinaire mais depuis, beaucoup d´eau a coulé sous les ponts.

Je viens de regarder le calendrier et si l´EDF va jusqu´en ¼ de final (chose très probable), les stades où elle jouera seront les suivants:

- SDF / Velodrome / Lille / Parc OL / Velodrome.

Franchement, à part Lille, on a les 3 stades qui seraient les plus “hostiles” à l´EDF. Le SDF et sa froideur légendaire, ses sifflets dégainés à la moindre passe ratée. Le Vel´ qui prend un malin plaisir à carrément supporter l´equipe adverse (remember France Argentine en 2009) et surtout le Parc OL oú les 65.000 personnes attendront avec impatience la couille de Rami pouvoir crier en coeur “Umtiti, Umtiti”.

Clairement on avait pas besoin de ça
Message posté par Le prince des ténèbres
Hate de voir comment sera l´engouement populaire français (pour les autres nations je me fais aucun soucis) quand on sait la difficile relation du pays avec le foot. En 98 c´etait extraordinaire mais depuis, beaucoup d´eau a coulé sous les ponts.

Je viens de regarder le calendrier et si l´EDF va jusqu´en ¼ de final (chose très probable), les stades où elle jouera seront les suivants:

- SDF / Velodrome / Lille / Parc OL / Velodrome.

Franchement, à part Lille, on a les 3 stades qui seraient les plus “hostiles” à l´EDF. Le SDF et sa froideur légendaire, ses sifflets dégainés à la moindre passe ratée. Le Vel´ qui prend un malin plaisir à carrément supporter l´equipe adverse (remember France Argentine en 2009) et surtout le Parc OL oú les 65.000 personnes attendront avec impatience la couille de Rami pouvoir crier en coeur “Umtiti, Umtiti”.

Clairement on avait pas besoin de ça


En jouant tous nos matches au Roudourou, il y aurait clairement moyen de remporter cet Euro.
Note : 2
D'accord avec vous que le français moyen est peu connaisseur de football et manque de ferveur...

Mais ne soyons pas sectaire !

Nous les passionnés de foot nous devons essayer de transmettre au maximum cette passion et d'essayer de transformer nos amis ou nos familles casuals en des supporters plus motivés.

Pour cela il va falloir nous armer de patience, sans doute subir quelques vannes et quelque moqueries.Mais une fois passé le cap et couplée à un parcours correct de l'équipe de France. Le pays sombrera dans la joie et l'allégresse.

Mettons derrière nous les querelles de clocher et ne sifflons pas un Gignac ou un Matuidi, parce qu'il à joué pour le club rival.
Affichons un soutient sans faille à notre équipe et arrêtons de critiquer la moindre micro décision !

C'est vrai qu'en football international nous sommes un peuple de moutons, donc l'important c'est d'avoir de bons bergers !

Allez les bleus !!!
BundesFrappe Niveau : DHR
Message posté par GhostPsg
D'accord avec vous que le français moyen est peu connaisseur de football et manque de ferveur...

Mais ne soyons pas sectaire !

Nous les passionnés de foot nous devons essayer de transmettre au maximum cette passion et d'essayer de transformer nos amis ou nos familles casuals en des supporters plus motivés.

Pour cela il va falloir nous armer de patience, sans doute subir quelques vannes et quelque moqueries.Mais une fois passé le cap et couplée à un parcours correct de l'équipe de France. Le pays sombrera dans la joie et l'allégresse.

Mettons derrière nous les querelles de clocher et ne sifflons pas un Gignac ou un Matuidi, parce qu'il à joué pour le club rival.
Affichons un soutient sans faille à notre équipe et arrêtons de critiquer la moindre micro décision !

C'est vrai qu'en football international nous sommes un peuple de moutons, donc l'important c'est d'avoir de bons bergers !

Allez les bleus !!!


Je suis d'accord avec toi, sauf que je suis connaisseur de football depuis des années maintenant et je dois te dire que j'ai vraiment beaucoup de mal à supporter cette équipe. Ca manque de folie, de leaders, d'identité de jeu. Beaucoup de choses qui sont très importants pour les connaisseurs de foot. Je sais bien que nous ne pouvons avoir la même équipe que dans les années 80 où celles des années 98-2000. Mais bon sang, LLoris, Matuidi, Giroud, Sagna, c'est d'un convenu. Et je trouve ça bien dommage. Alors oui, en tant que passionné de foot, on se doit de transmettre cette passion. N'empêche que cela est bien plus difficile qu'à une certaine époque.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Et ne plus avoir l’autre gnollu du village aux commentaires va faire un bien fou à la popularité des Bleus … aussi bien pour les "pro" que pour ceux qui ne matent du foot qu'une fois tous les 2 ans.
Le problème pour moi provient grandement des interactions entre football, médias et politiques et notamment cette volonté d'exemplarité.

On peut y ajouter la rémunération des footballeurs décriée presqu'unanimement en france.

Personnellement je laisse de côté choses là. J'ai beau ne pas être d'accord avec certains choix du sélectionneur mais j'aime l'edf et je serai toujours derrière cette équipe. J'ai pas le temps de fouiller dans mon arbre généalogique pour y trouver un arrière arrière grand-père espagnol ou allemand.
David GILMOUR Niveau : District
Message posté par Le prince des ténèbres
Hate de voir comment sera l´engouement populaire français (pour les autres nations je me fais aucun soucis) quand on sait la difficile relation du pays avec le foot. En 98 c´etait extraordinaire mais depuis, beaucoup d´eau a coulé sous les ponts.

Je viens de regarder le calendrier et si l´EDF va jusqu´en ¼ de final (chose très probable), les stades où elle jouera seront les suivants:

- SDF / Velodrome / Lille / Parc OL / Velodrome.

Franchement, à part Lille, on a les 3 stades qui seraient les plus “hostiles” à l´EDF. Le SDF et sa froideur légendaire, ses sifflets dégainés à la moindre passe ratée. Le Vel´ qui prend un malin plaisir à carrément supporter l´equipe adverse (remember France Argentine en 2009) et surtout le Parc OL oú les 65.000 personnes attendront avec impatience la couille de Rami pouvoir crier en coeur “Umtiti, Umtiti”.

Clairement on avait pas besoin de ça


Pour le parc Ol je crois que tu t'avances un peu. Rami se fera peut-être sifflé (ce qui serait nul, il y est pour rien), mais je suis sur que l'ensemble du stade sera derrière les bleus. Pour le stade vélodrome, je crois par contre que tu te trompes carrément. Le public est chambreur, mais pour les grand rendez-vous il sait répondre présent. Cf France-AFS en coupe du monde 98, et surtout France-Portugal en demi de l'euro 1984.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Le français n'est pas forcément moins connaisseur c'est juste qu'il y a des rivalités dans ce Pays qui font que...

Perso je l'ai déjà dit l'EDF vient bien après l'OL mais en plus me dire que je vais les soutenir avec un Steph, ou un Mars' pareil j'ai du mal.
On est rivaux toute l'année on se chie dessus et c'est très bien ainsi et le côté on oublie tout et on y va je peux pas.
Et autour de moi je constate que pas mal pensent ainsi.
Plus tendance à penser OL, est ce que nos joueurs vont être sélectionnés, vont ils se blesser, s'ils jouent bien on va les perdre etc...
Message posté par Attaque-Defonce
Concrètement, la cote de popularité des bleus, on s'en cague. On a l'uns des plus mauvais (si ce n'est le pire) public d'Europe.

Je me rappelle du mondial 2006, quand nous étions le pays le moins représenté dans les tribunes et qu'on s'est retrouvé dans un stade rouge face aux Coréens, qui avaient dû faire le bout du monde pour aller encourager leur sélection alors que les nôtres n'ont pas fait une moyenne de 600 kilomètres pour aller encourager les bleus...

Puis deux semaines plus tard, on affronte le Brésil, on a un quart de virage bleu. Il faudra attendre la demi-finale pour enfin atteindre un petit 35% du stade français. Une honte.

Un public de beaufs, de girouettes et surtout de gens qui n'y connaissent quedalle en football.

Désolé, j'adore l'équipe de France en tant que Français, mais le Français moyen m'a toujours fait vomir, bien plus que n'importe quel "moyen" étranger.

Je loue toutefois la montée des Irréductibles Français, même si ce groupe empeste l'opération com' de la FFF, au moins grâce à eux y a enfin un semblant d'ambiance au Stade de France. Mais ça reste mineur et totalement ridicule en comparaison des supporteurs Anglais, Portugais, Hollandais (qui vont nous manquer à l'Euro), Irlandais, Grecs et autres Turcs.


Tu te considères donc comme un français "supérieur", si je te lis bien.
Change rien, "Champion"...
Message posté par NikkoFromLyon
Le français n'est pas forcément moins connaisseur c'est juste qu'il y a des rivalités dans ce Pays qui font que...

Perso je l'ai déjà dit l'EDF vient bien après l'OL mais en plus me dire que je vais les soutenir avec un Steph, ou un Mars' pareil j'ai du mal.
On est rivaux toute l'année on se chie dessus et c'est très bien ainsi et le côté on oublie tout et on y va je peux pas.
Et autour de moi je constate que pas mal pensent ainsi.
Plus tendance à penser OL, est ce que nos joueurs vont être sélectionnés, vont ils se blesser, s'ils jouent bien on va les perdre etc...


Dans les autres pays les rivalités sont misent de coté pour soutenir les sélections nationales.

Puis il faut faire la part des choses, siffler Gignac pour un match amical un lendemain de classico... c'est pas pareil que de siffler Gignac en 8ém de final de l'Euro.
Note : 1
Message posté par Travis Bickle357
Tu te considères donc comme un français "supérieur", si je te lis bien.
Change rien, "Champion"...


Il est supérieur au français moyen car il connait beaucoup mieux le foot que lui.Il parle de ce domaine la seulement, il serait arrogant si il se disait supérieur en tout !

L'art du contre pied sur So Foot est trop poussé à l’extrême. Oui on a le droit de se vanter de connaitre mieux le foot que pas mal de nos compatriotes.
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Message posté par NikkoFromLyon
Le français n'est pas forcément moins connaisseur c'est juste qu'il y a des rivalités dans ce Pays qui font que...

Perso je l'ai déjà dit l'EDF vient bien après l'OL mais en plus me dire que je vais les soutenir avec un Steph, ou un Mars' pareil j'ai du mal.
On est rivaux toute l'année on se chie dessus et c'est très bien ainsi et le côté on oublie tout et on y va je peux pas.
Et autour de moi je constate que pas mal pensent ainsi.
Plus tendance à penser OL, est ce que nos joueurs vont être sélectionnés, vont ils se blesser, s'ils jouent bien on va les perdre etc...


Je pourrais comprendre ton raisonnement si l´EDF était composée de plusieurs cracks du championnat de France se disputant une lutte terrible et acharnée en L1 et en Ligue des champions.

Sauf que ce n´est absolument pas le cas.

Passons sur les rivalités toutes relatives en L1 et prenons les 4 équipes les plus populaires du championnat: ASSE, PSG, OL, OM.

Parmis ces 4 effectifs, seul Paris et Marseille compteront un titulaire lors de cet EURO. Et encore, celui de l´OM est parisien de naissance et va surement rejoindre le PSG cet été. ASSE? 0 selectionné. OL? 1 selectionné par miracle.

Autant je comprendrais un supp de l´Atletico qui aurait du mal à supporter l´Espagne voyant Sergio Ramos capitaine autant en France, je vois pas comment la L1 peut influencer sur la selection nationale...
Message posté par NikkoFromLyon
Le français n'est pas forcément moins connaisseur c'est juste qu'il y a des rivalités dans ce Pays qui font que...

Perso je l'ai déjà dit l'EDF vient bien après l'OL mais en plus me dire que je vais les soutenir avec un Steph, ou un Mars' pareil j'ai du mal.
On est rivaux toute l'année on se chie dessus et c'est très bien ainsi et le côté on oublie tout et on y va je peux pas.
Et autour de moi je constate que pas mal pensent ainsi.
Plus tendance à penser OL, est ce que nos joueurs vont être sélectionnés, vont ils se blesser, s'ils jouent bien on va les perdre etc...


Mouais des rivalités y'en a dans tous les pays et on est sans doute celui où elles sont les moins virulentes, y'a qu'à voir l'Italie, la Grèce ou les pays d'Europe de l'Est qui eux couvent des rivalités bien plus marquées et violentes pourtant on entend pas ce genre de discours. On trouve même des alliances entre fans rivaux (Pologne, Croatie, Russie...) pour faire front commun derrière l'équipe nationale alors que le contexte national niveau identité et mentalité club est incomparable avec la footixerie ambiante par chez nous.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Évidemment que des rivalités y en a ailleurs ma phrase était maladroite mais le côté union nationale c'est moins ca chez nous.
Je parle pas que des joueurs mais je vais pas me pourrir toute la saison avec un steph pour ensuite allez en tribune avec lui chanter pour les Bleus, perso c'est impossible.
Mais je comprends que tous ne pensent pas ainsi.

Cela dit l'immense majorité de mes potes de stadio italiens s'en foutent de la squadra en tout cas bien après leurs clubs respectifs.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
635 25