1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe F
  3. // Argentine/Bosnie

Où en est l'Argentine ?

Favorite ? Surcotée ? Déséquilibrée ? L'Argentine est probablement la grande nation de football la plus imprévisible de ce Mondial brésilien. Après deux matchs amicaux peinards à Buenos Aires et La Plata, la voilà installée à Belo Horizonte. Bilan sur la ligne de départ.

3 10
Pas de grosse perte
La première bonne nouvelle pour l'Argentine, c'est l'absence de cas Falcao/Ribéry/Reus/Van der Vaart/Walcott/Montolivo à déplorer. Le onze type de Sabella est au rendez-vous et ses principaux leaders (Messi, Mascherano, Di María) sont apparus en forme physiquement lors des deux sorties face à Trinité-et-Tobago et la Slovénie (sans forcer toutefois). Agüero, embêté musculairement toute la deuxième partie de saison, a eu droit à une bonne demi-heure de jeu face aux Slovènes. En revanche, Garay, Zabaleta et Higuaín ont été préservés et n'ont pas joué une seule minute. Titulaire lors du premier match de préparation à Buenos Aires, Palacio avait lui l'occasion de marquer des points pour se rapprocher du Napolitain. Pas de chance, il s'est fait la cheville. Sa disponibilité pour le premier match face à la Bosnie reste à confirmer.

Qui pour suppléer les quatre fantastiques ?
Face à la Slovénie, Sabella a laissé la plupart des cadres sur le banc au coup d'envoi. L'ancien coach d'Estudiantes a expérimenté, avec une défense à cinq. Rien de bien sérieux (son 4-3-3 ne devrait pas être touché), mais l'occasion de voir à l'œuvre les jokers du groupe. Certains ont su en profiter. Deux en particulier. Maxi Rodríguez, buteur face à Trinité-et-Tobago, a - encore - montré toute son efficacité. Le gars de Newell's a en plus l'avantage d'être polyvalent : il peut jouer sur une aile ou dans le milieu à trois. Ricky Álvarez (le Pastore de l'Inter), joueur de champ des 23 qui compte le moins de sélections (6), a aussi marqué, face à la Slovénie. Titulaire à la place de Messi, il a apporté qualité technique, fougue et verticalité. En revanche, les deux jokers attendus, Palacio et Lavezzi, ont déçu. Le premier parce qu'il s'est blessé, le second parce qu'il a présenté sa version la plus maladroite.


Un Gago visiblement au point
C'était la crainte de Sabella : ne pas pouvoir compter sur Gago, le complice de Messi, blessé au genou avec Boca au mois d'avril et de retour à la compétition face à Trinité-et-Tobago. Après une lente mise en route, l'héritier de Redondo a pris les choses en main. Tous les ballons qui sortent de derrière passent par lui. Tous les ballons qui sortent de ses pieds sont pour Messi. Mauvaise nouvelle quand même pour Sabella : celui qui doit le remplacer en cas de rechute, Lucas Biglia (préféré à Banega), s'est blessé dès le début de match contre la Slovénie. Il devrait néanmoins être dispo pour le début de la compétition.

Demichelis, le seul doute
Dans le onze fixe qu'a dessiné Sabella et qui a fait ses preuves pendant la campagne de qualification, une seule incertitude est née ces dernières semaines : Martín Demichelis. Sa - paraît-il - belle fin de saison avec City a convaincu son sélectionneur de l'appeler au dernier moment, et de le mettre dans les 23. Au point de virer Federico Fernández, ni mauvais ni vraiment rassurant, du onze de départ ? C'est la question. Au cas où Garay n'arrive pas à 100% pour la Bosnie dimanche, le « Citoyen » - lui aussi légèrement touché à la cheville - sera en tout cas la première option de Sabella.


Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"Vamos vamos, Argentina
Vamos, vamos, a ganar
que esta barra quilombera
no te deja, no te deja de alentar!!!"
En fait ils sont tous blessés quoi !
Le seul point fort de l'Argentine, c'est d'être tombé dans le groupe le plus faible.
Mais ils vont dégager dès les 1/8, que ce soit contre la Suisse, la France ou l'Equateur.
 //  15:08  //  Passionné de la Libye
Note : 4
Message posté par soswiss
Le seul point fort de l'Argentine, c'est d'être tombé dans le groupe le plus faible.
Mais ils vont dégager dès les 1/8, que ce soit contre la Suisse, la France ou l'Equateur.


Eh bé.

Moi qui faisais le kéké avant la compétition en pronostiquant à tout va, je m'étonne devant tant d'assurance. La physionomie de cette compétition devrait tempérer tes ardeurs.
Message posté par soswiss
Le seul point fort de l'Argentine, c'est d'être tombé dans le groupe le plus faible.
Mais ils vont dégager dès les 1/8, que ce soit contre la Suisse, la France ou l'Equateur.


Soswiss, on en reparle après les huitièmes, perso je pense que tu ne vas pas oser apparaître a ce moment la. Mon avis: france argentine - suisse argentine... les deux pays européen se font éliminés. Si tu tiens a voir la france aller le plus possible . C tout simple souhaite la de finir première de son groupe .dans le cas contraire bon retour a panam . .....
Coeur avec les doigts sur les deux maillots!
@Soswiss tant que toutes les équipes n'ont pas encore joués leurs 3 matchs de poule, il est très imprudent de faire de quelconque prédiction. Surtout que tu n'as pas encore vus évoluer les 3 équipes dont tu fais allusion (france, suisse, argentine)...

Ensuite le groupe F je ne vois pas en quoi c'est le plus facile (si ce n'est sur le papier) car on a quand meme la Bosnie qui a finit 1re devant le Portugal en éliminatoires, le Nigeria champion d'Afrique et l'Iran champion d'Asie. A ce niveau ya pas de petite de équipe quand est ce que vous allez le comprendre? Tout le monde se vaut et on est jamais à l'abri d'une surprise...
@ poka972 : A mon avis , soswiss serait plutôt supporter Suisse , vu son pseudo mais bon ...
Message posté par BATIGOAL98
@Soswiss tant que toutes les équipes n'ont pas encore joués leurs 3 matchs de poule, il est très imprudent de faire de quelconque prédiction. Surtout que tu n'as pas encore vus évoluer les 3 équipes dont tu fais allusion (france, suisse, argentine)...

Ensuite le groupe F je ne vois pas en quoi c'est le plus facile (si ce n'est sur le papier) car on a quand meme la Bosnie qui a finit 1re devant le Portugal en éliminatoires, le Nigeria champion d'Afrique et l'Iran champion d'Asie. A ce niveau ya pas de petite de équipe quand est ce que vous allez le comprendre? Tout le monde se vaut et on est jamais à l'abri d'une surprise...



les pronostics et autres projections se font et se défont chaque jour, après chaque match, c'est évident. Ceci dit, pour l'instant, à part la victoire du Costa Rica (et encore, je ne sentais pas du tout cet Uruguay), voire l'ampleur de la victoire néerlandaise, les résultats sont plutôt logiques. J'avais même parié sur une non-victoire du Brésil, mais même pas.
Heiseinberg Niveau : CFA
je le dis je le redis encore une fois cette Nation sera championne du monde au Bresil !!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 10