En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Osvaldo se tape l’affiche

Modififié
L’affaire Osvaldo est en train de prendre des proportions incroyables.

Petit retour en arrière. Dimanche soir, l’attaquant de l’AS Roma ouvre le score dans le derby. Ni une, ni deux, il soulève son maillot, et laisse apparaître un t-shirt « Vi ho purgato anch’io » , en référence à un autre t-shirt porté par Totti il y a plus de 10 ans lors d’un autre derby ( « Vi ho purgato ancora » ). Des messages pour chambrer l’adversaire.

Problème : Totti avait eu la bonne idée de dégainer son maillot, devenu légende parmi les tifosi, après un but inscrit à la 88ème minute, qui offrait la victoire définitive à la Roma (3-1). Osvaldo, lui, a chambré dès la 5ème minute. Manque de bol pour lui, la Lazio a gagné 2-1. A la fin du match, les joueurs laziali sont donc venus voir l’attaquant giallorosso, pour lui demander ce t-shirt, histoire de l’afficher comme un trophée au centre d’entraînement.

Juste après, dans les vestiaires, les cadres de l’AS Roma lui auraient âprement reproché d’avoir affiché son message beaucoup trop tôt dans le match, créant de vrais tensions.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Hier, tous les quotidiens ne parlaient que de ça. Delio Rossi, ancien coach de la Lazio, a d’ailleurs commenté cet épisode dans les colonnes de la Repubblica. « Lorsque j’ai vu le t-shirt d’Osvaldo, j’ai dit : "la Roma va perdre" » . Même son de cloche chez les tifosi de la Louve, qui expriment leur désarroi sur les radios locales.


En réalité, tous ont vu dans ce geste un acte présomptueux de la part de joueurs romains qui, après 5 derbys remportés consécutivement, étaient certains de gagner celui-là aussi. Un toupet qui n’a pas seulement frappé Osvaldo, mais aussi Francesco Totti. Avant le match, le capitaine avait chambré l’entraîneur de la Lazio, Edy Reja, en affirmant qu’il était « le porte-bonheur de la Roma » . Réponse de Reja, au lendemain de la victoire : « Je ne cherche aucune vengeance. Il y a juste ceux qui ont de la classe, et ceux qui n’en ont pas » .

Vivement le match retour. EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 20 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8
À lire ensuite
Le clasico à midi ?