Ossie, c'est Paris

Osvaldo Ardiles a signé au PSG un 3 juillet 1982. Il était 17h58. Osvaldo Ardiles était champion du monde 1978, milieu de terrain fin et élégant et véritable métronome des Spurs. C'était une star. Comme Angel Di Maria. Mais l'Argentin est resté 169 jours à Paris. Le temps de disputer 14 matches, de marquer 1 but, de se blesser, de se faire huer et de retourner à Tottenham un soir de décembre 1982. La faute à Safet Susic et à la malchance. Ou comment l'Argentin a raté son histoire d'amour avec le PSG. Au grand damne de Francis Borelli.

Modififié
15 décembre 1982. Francis Borelli reçoit un document portant le sceau de la fédération yougoslave et signé de Drasko Popovic. L'omnipotent président de la Fédé vient de valider le contrat de Safet Susic. Quatre jours avant, Borelli était pourtant pessimiste sur le dossier, « Je n'y crois plus. Il ne viendra pas » . Voilà, Safet Susic est là. Et les emmerdes commencent puisque à ce moment-là, le PSG compte trois étrangers dans ses rangs : Safet Susic, Kees Kist et Osvaldo Ardiles. Trois stars. Trois gros salaires. Sauf que le règlement de l'époque est formel : il n'y a de la place que pour deux. En 2015, on connaît la fin de l'histoire : les dirigeants parisiens écarteront Osvaldo Ardiles 169 jours après sa signature dans la capitale. 169 jours. C'est si peu à l'échelle d'une vie. Mais suffisant pour nourrir des regrets. « Dommage que ce soit lui, parce que c'était un monsieur. Il ne méritait pas cela » , lira-t-on dans France Football, peu de temps après, dans la bouche d'un cadre anonyme du club.

« A l'entraînement, parfois, il me semble qu'Osvaldo à 50 ans… »


Ardiles dit « Ossie » était un seigneur. Un crack. En 1978, le meneur de Huracan est sacré champion du monde chez lui. Il a 28 ans et même si une blessure à la cheville le prive d'un Mondial à 100%, Ardiles étale ses qualités techniques et tactiques au grand jour. Il est fin, habile balle au pied et dégage une intelligence rare. Avec lui, tout devient plus simple. Ordre alphabétique oblige, Ardiles portait le numéro 1 en sélection. C'était un signe. Ce n'est donc pas n'importe qui, Osvaldo. Francis Borelli le sait et profite de la guerre des Malouines pour approcher le natif de Bell Ville qui évolue alors à Londres, aux Spurs. Ossie est le roi en Angleterre malgré la guerre qui déchire son pays d'adoption et sa patrie. Les tensions sont telles qu'il doit partir et quitter l'Angleterre. Vérone est intéressé. Paris aussi. Il faut donc faire vite et c'est là que Francis Borelli entre en scène en juillet 1982. Le 3 juillet, à 17h58, le PSG rafle la mise depuis Barcelone après de nombreuses heures de tractation. Le contrat porte sur une saison, plus deux en option mais les Spurs conserveront un droit de préemption à tout moment.

Borelli a la banane, il vient aussi de mettre la main sur Safet Susic. Et début août, le duo Ardiles-Susic est aligné lors du tournoi de Paris. C'est prometteur. Sexy. Fou. Et sans lendemain. La fédération yougoslave envoie une lettre au PSG. Le transfert est retardé. Motif officiel : Susic n'a pas l'âge légal pour s'expatrier. A l'époque, il faut attendre le 1er janvier de l'année de ses 28 ans pour avoir le droit de partir. Susic a 27 ans… Borelli est emmerdé et cherche une autre star. Le Président fait le tour d'Europe. Il tente le Danois Simonsen, le Brésilien Dirceu avant de jeter son dévolu sur le Batave Kees Kist, ancien soulier d'or 1979 avec l'AZ Alkmaar. Kist-Ardiles en attendant Susic, donc. Sur le papier, c'est intéressant et le PSG débute sa saison comme ça. George Peyroche, le coach francilien, doit mettre ses deux recrues dans les meilleures dispositions. Kist plante des buts. Ardiles, lui, a du mal à mettre le moteur en marche. « A l'entraînement, quelques fois, il me semble qu'Osvaldo a cinquante ans… » , lâche Peyroche à la sortie d'un match.

« A Paris, j'ai été mauvais »


En dehors du pré, Ossie profite de Paris : restaurant, soirée, rassemblement avec les expatriés de la capitale pour disserter autour des Malouines. Bref, il se disperse mais son esprit est tourné vers les siens. L'homme est touché, le footballeur à l'arrêt. Avant de se briser. Un 26 octobre. Ironie du sort, Ardiles se claque face à Strasbourg après avoir marqué son premier but sous le maillot du PSG. Le seul. C'est aussi son premier claquage depuis qu'il est passé professionnel. Dans son appartement du XVIe, Ardiles ronge son frein. Blessé, il fait le point sur son aventure parisienne. Il est déçu. Le public aussi. Lorsqu'il avait signé, on lui avait demandé pourquoi son choix s'était porté sur la capitale. « Mais parce que c'est Paris » avait-il répondu très franchement. Pointé du doigt, l'homme est orgueilleux. Il veut réussir à Paris, une ville où il se sent si bien… Dans le vestiaire du PSG, le discours est identique. « Je veux prouver ma vraie valeur à ce public » dit-il en substance. Une semaine plus tard, son départ du club est acté…

Nous sommes le 15 décembre et Susic est maintenant « qualifiable » . Il faut donc sacrifier une star. Le PSG s'apprête à recevoir Monaco et donner ses premières minutes de jeu à Safet Susic, le magicien yougoslave. Le 17 décembre, veille du match, Peyroche couche son onze de départ. Ardiles est dedans. Dans la nuit du 17 au 18, le coach entend son téléphone sonner toute la nuit. Ça sonne. Encore. Et encore. Et encore. Au bout du fil, Francis Borelli. Osvaldo Ardiles a déjà validé son retour aux Spurs. Peyroche n'en croit pas ses yeux et appelle l'Argentin chez lui, qui lui confirme le scénario. Pendant que l'entraîneur draguait Morphée, Tottenham a fait valoir son droit de préemption, apprenant l'intérêt du FC Barcleone pour l'Argentin, pour le rapatrier. Placé devant le fait accompli, Peyroche passe sa journée du 18 à appeler Safet Susic… pour lui demander de jouer contre Monaco le soir-même. A la place d'Ardiles. Ce match, le PSG va naturellement le perdre. Sous les yeux d'Ossie qui, en fin de match, viendra embrasser George Peyroche. 169 jours après son arrivée dans la capitale, Ardiles retourne finalement en Angleterre. D'Argentine, où il va passer les fêtes de fin d'année, il enverra alors un message aux fans anglais : « A Paris, j'ai été mauvais. Ce n'était pas une question physique, mais morale. C'est seulement en arrivant à Paris que j'ai réalisé ce que j'avais quitté. J'ai su alors que je faisais une erreur » . A l'inverse, c'est en regardant jouer Ardiles à Tottenham que le PSG a compris son erreur.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Depuis 3 semaines, j'me demande toujours pendant 10sec si j'suis sur Sofoot, ou si j'suis sur Twitter et que j'ai tapé #TeamPSG ...


- C'était un message des syndicalistes sofootiens de l'OM -


Super article ceci dit.. ^^
Dommage car il sortait à 30 ans d'un Mundial espagnol où il avait été au four et au moulin.
Il n'avait surtout pas supporté d'être mis en balance avec Safet Susic et Kees Kist.
En tout cas un mec droit et classe et il pourra dire qu'il a joué les 1ers matchs européens de l'histoire du Psg (contre Sofia et Swansea)
bullrogg77 Niveau : CFA2
Message posté par Nederland
Dommage car il sortait à 30 ans d'un Mundial espagnol où il avait été au four et au moulin.
Il n'avait surtout pas supporté d'être mis en balance avec Safet Susic et Kees Kist.
En tout cas un mec droit et classe et il pourra dire qu'il a joué les 1ers matchs européens de l'histoire du Psg (contre Sofia et Swansea)


Un mec qui se fera applaudir par les beefs ( pas tous hein , surtout chez les yids ( avant de me défoncer et me traiter de tous les noms , les hardcore fans des spurs se nomment eux même les yids , la firm des spurs répondant au doux nom de la yid army ) malgré les Malouines .
HristoRomario Niveau : District
Au grand damne?!
One Night Stand Niveau : DHR
Message posté par bullrogg77


Un mec qui se fera applaudir par les beefs ( pas tous hein , surtout chez les yids ( avant de me défoncer et me traiter de tous les noms , les hardcore fans des spurs se nomment eux même les yids , la firm des spurs répondant au doux nom de la yid army ) malgré les Malouines .


On se fait même appeler plus vulgairement les Yidows, c'est te dire.
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 13
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3
dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23