1. //
  2. // Coruxo

Oscar Pereiro balance sur le dopage

Modififié
5 17
Après les révélations de Lance Armstrong, nombreux sont ceux qui sont tombés sur le cyclisme. Face à ces attaques, Oscar Pereiro, le vainqueur du Tour de France 2006 après que le titre avait été retiré à Floyd Landis, s'est permis de rectifier la mire ; lui le vainqueur du Tour de France 2006, reconverti dans le football en D3 espagnole. L'Ibère a ainsi dénoncé les pratiques de dopage chez des joueurs de football « très connus » sur les ondes de la radio Cadena Cope.

Le coureur, 35 piges et retraité, est plus précis : « Il y avait un joueur qui avait recours aux transfusions sanguines pour améliorer ses performances et il se trouve qu'il est adulé aujourd'hui. »

Et de rajouter : « Mon but n'est pas de montrer que le cyclisme est plus propre que les autres sports, mais je voudrais que vous [les médias] accordiez le même traitement aux autres sports quand vous reconnaîtrez certaines choses. »

Pour compléter le tableau, il faut savoir que Pereiro a joué deux matchs avec l'équipe B de Coruxo à la fin de sa carrière. Et que dans le foot, le plus gros scandale fut le cas Adrian Mutu, mis au placard 9 mois pour contrôle positif à la sibutramine en 2010.

Bon, concernant Oscar, rappelons quand même que l'érudit a été contrôlé deux fois positif au salbutamol en 2006. JR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

OuinOuinOuin Niveau : Ligue 1
Des noms, des noms.
Südkurve28 Niveau : CFA
Merci, captain Obvious !
faut être precis les gars. Il a dit, "il existe un footeux gavé aux hormones de croissance... un cycliste le fait pour se doper, les autres pour se soigner" "il y a des cyclistes sanctionnés pour des substances que 3 ou 4 types prennent à chaque match de première division" en gros
julián basañez Niveau : DHR
Je savais pas que le salbutamol etait consideré comme un produit dopant...
De toute façon, je pense que tous les footballeurs de TRÈS haut niveau se dopent (Transfusions sanguines, notamment). Mais on refuse tous d'y croire ou d'y penser (dont moi). Jouer 80 matchs par an à un tel niveau, c'est extrêmement compliqué pour un corps humain (sans oublier les entraînements). Mais les enjeux financiers sont trop importants pour qu'il y ait des contrôles strictes.
Myros el matador Niveau : CFA
l'entendre s'exprimer sur le dopage c'est un peu comme écouter Bagbo animer une conférence sur la démocratie
Romansochaux Niveau : CFA
Je rappelle juste qu'il a été blanchi pour ces deux contrôles, la désinformation sur le vélo quand on n'y connaît que dalle ça va cinq minutes.
El Mehdito Niveau : DHR
C'est facile ça je trouve.

Le gars a toujours été un personnage secondaire du cyclisme, a été controlé positif plusieurs fois et viens parler du foot.

Il a été blanchi certes, mais 90% des cyclistes sont chargés.

Le dopage dans le cyclisme, je "comprends".Le physique fait tout dans le cylclisme.Tu es mal un jour, ca se chiffre en minutes a l'arrivée.

Au foot, je vois pas l'intêret.Se doper n'a jamais fais tirer dans la lucarne.

Alors oui, y'a un aspect phisique dans le foot, mais qui est minime par rapport aux autres aspects.

Pour finir, je crois qu'il y'en a un qui a fais une allusion a Messi.Mais si Pereiro parle de Messi, c'est une pure blague.Messi doit faire 3 kilometres par match, tape 5 sprints...

Ma soeur fait pareil sans se doper:)
Romansochaux Niveau : CFA
Note : -1
L'intérêt du dopage au football est de permettre la répétition des efforts, d’accroître la masse musculaire, de faciliter la récupération en fin de saison.
Si c'était parfaitement inutile, il n'y aurait pas eu de scandales de dopage organisé dans le football italien.
Il apparaît enfin évident que le cyclisme qui est le sport le plus restrictif en matière de produit (beaucoup de produits interdits dans le vélo sont autorisés dans d'autres sports), le plus contrôlé et de très loin et le plus sévère en matière de sanctions paie le prix fort pour les fautes de nombreux sports professionnels.
L'idéal serait une harmonisation des sanctions et des réglementations mais le football y a trop à perdre.
lalbatros Niveau : DHR
@ el mehdito
je lis souvent les commentaires et en général je trouve les tiens plutot pertinents mais là t'es à coté de la plaque. C'est pas parce que tu ne vois pas quelque chose, ou ne le réalise pas (peu importe pourquoi tu le réalises pas, je ne t'accuses de rien, et encore moins de te voiler la face volontairement) que pour autant ca n'existe pas... Dans le foot il y a du dopage, et beaucoup. Et c'est évident pas a cause des performances qu ils realisent, mais principalement comme l'evoquait romansochaux, parce que la plupart des substances dopantes qui te font pa gonfler comme une baudruche ne sont pas interdites, les controles sont quasi inexistants ou totalement inutiles (comme les controles en sortie de match, debile alors qu'on fait la masse musculaire pdt l'hiver)...
Quant à l'intéret de se doper quand on joue au foot, crois moi il existe, personne a dit que ca faisait tirer en lucarne ou dribbler comme un dieu, on dit juste que la repetition d effort est extremement simplifiée et que ca crée un gros desequilibre avec ce qui ne se dope pas, d'abord sur un match mais ssurtout sur une saison !!! bonsoir
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Macheda en D2 espagnole !
5 17