Orsoni victime de "péché de corsitude"

2 1
Alain Orsoni, le président de l'AC Ajaccio, en veut à la Commission de discipline de la Ligue. Jeudi, elle avait infligé trois matchs de suspension à Johan Cavalli pour un coup sur le Rennais Victor-Hugo Montano et un match à Arnaud Maire et Samuel Bouhours pour leur expulsion face à Auxerre.

Une décision peu goûtée par le président du club corse : "Nous ne sommes pas les seuls à souffrir de cet ostracisme coutumier. Le Gazélec, le SCB (Bastia), et d'autres moins médiatisés doivent régulièrement payer le pêché de corsitude, a-t-il déclaré. Il reste un moyen de contrarier les belles âmes qui, au sein des instances, s'irritent de la représentation du football corse jugée insupportable, de cette prétention des gueux à s'élever au-dessus de leur condition ! Notre mantien en Ligue 1 sera une belle revanche, de nature à susciter la déception des élites parisiennes".

Le prochain adversaire du club corse, Valenciennes, n'a qu'à bien se tenir. Ajaccio est remonté comme une pendule. RL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Greenbashing Niveau : District
Il commence à me les rider l'ami Orsoni. A chaque sortie c'est le même refrain de "victime des méchantes instances continentales" !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 1