1. //
  2. // Barrages
  3. // Paris FC-Orléans (0-1)

Orléans défend sa place en L2

Dans un match rarement endiablé, mais plaisant dans l'ensemble, Orléans a fait l'essentiel en s'imposant sur la pelouse du Paris FC (1-0) mardi soir. Même si l'USO a également eu un but refusé plus tôt dans le match, les Parisiens ont montré suffisamment pour croire encore à la montée dimanche prochain à la Source.

Modififié

Paris FC 0-1 US Orléans

But : Sami (50e) pour l'USO

Plutôt qu'évoquer le retour d'un barrage entre le dix-huitième de Ligue 2 et le troisième de National, la question de la dynamique pour chacun des clubs, le partage entre espoir et crainte, le suspense en deux rencontres et cette belle manière de conclure avec éclat une saison de football, ce Paris FC-US Orléans dans un stade Charléty clairsemé aura lancé, une fois de plus, un débat sans fin. Faut-il de la vidéo pour aider les arbitres ? Mise en place spécialement pour ce match, l'assistance vidéo a eu son moment de gloire avant l'entracte. À la demi-heure de jeu, l'USO a bien cru faire un hold-up impeccable et ouvrir le score par Nabab. Pendant une minute, les Orléanais ont alors fêté le but et se sont même replacés dans leur moitié de terrain. Puis M. Turpin met la main à l'oreille. Son car-régie lui parle et lui dit de revenir sur sa décision. Orléans vient de voir son but disparaître pour une image qui laisse encore la place au doute.

Orléans crispé puis frustré


Orléans bat Paris et obtient son maintien

Dans le jeu, Orléans n'a cependant pas de quoi rouspéter en rentrant aux vestiaires avec un 0-0. Dès l'entame du match, le club de L2 n'est pas le plus fringuant et se laisse mener par le bout du nez en jouant très bas. Le Paris FC est en pleine bourre et sort les muscles. Plus hauts, plus mobiles, plus volontaires et plus envieux, les Parisiens se sentent bien dans la position du chasseur. Au lieu d'avoir la crainte de la descente, ils profitent de l'espoir de la montée pour tenter crânement leur chance. Seul Thomas Renault contrarie les plans du PFC en s'imposant devant Bongongui (5e), quand Alami Bazza tombe vingt minutes plus tard tout seul dans la surface en ayant voulu jouer au dur à l'épaule. Paris domine sans faire la différence et sent bien dans son dos quelques frissons qui passent. Souvent disponible, Romain Armand fait peur à l'occasion. Si son contrôle-frappe est trop dans la frappe et pas assez dans le contrôle, son appel en profondeur à la demi-heure de jeu est impeccable. Ziani le voit et lui donne. Paris arrête de jouer. Nabab reçoit le ballon devant le but vide et marque... jusqu'à l'intervention de l'arbitre-vidéo, donc, qui a vu Armand avoir un dixième de seconde d'avance sur la ligne de hors-jeu. But annulé. Paris s'en sort bien et le match s'enlise dans les discussions arbitrales.

Sami, sans résoudre le mystère


Malgré la pause, l'USO ne repart toujours pas en étant au mieux. Il faut une expérience bien sentie pour faire la différence d'un rien. Sur un simple corner, le twittos Pierre Bouby adresse un ballon parfait devant le but. Sami s'élève plus haut que les autres et ouvre le score (0-1, 50e). Si les Parisiens tentent de répondre, la maîtrise semble enfin être en face, malgré des attaques rarement poussées jusqu'au bout. Pour le PFC, seul Alami Bazza poursuit son œuvre en solitaire, puissant à défaut d'être altruiste ou instinctif aux moments-clés (58e et 67e). Alors qu'on peut craindre une fin de match d'équipes qui ne veulent pas se découvrir avant le match retour, le jeu s'ouvre et s'emballe soudainement. Orléans s'expose même à une contre-attaque où Missi Mezu ne fait pas la bonne passe. Pire : l'USO se retrouve à dix à cause d'un Sami maladroit et dangereux sur Bongongui (72e). Les cartes sont rebattues. Paris y croit à nouveau et a de l'audace. L'esprit porté exclusivement à l'attaque, les Parisiens se heurtent malheureusement à un Thomas Renault en grande forme, à qui les nombreuses frappes lointaines ne font pas peur. Paris ne parvient pas à revenir au score. C'est trop tard pour ce soir. Pour autant, sur le jeu proposé, le match retour laisse la place pour aller chercher sa part de pizza pour la saison prochaine plutôt qu'en rester aux soirées télé, la vidéo dans un coin de la tête.




Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Elcocolonel Niveau : CFA
 //  23:04  //  Fidèle de Nancy
Oh Joël, c'est toi ? apparemment tu n'as pas changé...
Charlety est tout sauf un stade de football, ca tue ce PFC. Décu d Orléans, victoire laide ("match plaisant"? hé bien) mais victoire est là, c est le principal. En dessous de ce qu on a pu proposer la plupart du temps cette saison + Armand m a l air d etre chévresque sur les bords. Qq situations de contre mal négociée, le PFC peut etre légitimement frustré de ne pas faire match nul. Et comme ils ont une attaque faiblarde, Orléans pourra sortir un match mournihesque au retour
joker7523 Niveau : CFA
Note : 2
C'est exactement ce que je disais à mon père concernant Charlety, ce stade est vraiment pourri à tous niveaux pour du Football.

En dehors de ça, j'ai trouvé le Paris FC courageux, et remplit de bonne volonté mais bordel la faiblesse technique de cette équipe. Et surtout j'ai trouvé les latéraux vraiment mauvais, entre le fait de peu monté et de faire des centres toujours foirés. Tu m'étonnes qu'offensivement les parisiens jouaient que dans l'Axe.

Orléans à pas été géniale mais pouvait en marqué d'avantages avec un peu plus de réussite.

C'est pas encore joué mais j'y crois plus trop pour le Paris FC.
Note : 1
Charlety non seulement à une énorme piste d athlé, mais aussi est ouvert à tous vents donc tu te les geles et t entends pas le public.

Paris FC a eu les plus belles situations mais finissait toujours par s emmeler au dernier moment, le reste ca a été pour notre gardien. Orléans a été médiocre, à jouer trop bas et avec les pétoches, y avait de quoi faire du mal sur le couloir droit parisien mais mal exploité.
C'était du niveau national, pas Ligue 2, et meme pas podium de national comme prestation. Du coup je pense que le match retour à la maison sera meilleur et que le PFC a vraiment laissé passé l occasion de marquer au moins un but, à 11 contre 10 y avait domination sauf que vraiment, vraiment trop limité.

Orléans a eu du bol, ce qui n'est pas arrivé souvent cette saison.
2 réponses à ce commentaire.
J'ajouterai qu'il a fallu 3 angles de caméra pour voir l'hors jeu, vraiment pas évident (meme si je suis subjectif), ca va faire pas mal de buts en moins si on commence à siffler ceux-là (invisible à l'oeil nu, dans le mouvement)
C'est pas non plus de la faute de l'arbitre si on lui a collé l'arbitrage vidéo avec uniquement trois caméras dont deux hyper mal placés pour juger.

J'avoue ne pas être pro vidéo de base, mais si on la met on se doit de mettre les moyens qui correspondent. Car si c'est pour juger une action déjà litigieuse sur des vidéos approximatives comme hier soir, c'était ridicule.
Ce commentaire a été modifié.
Je n incrimine absolument pas l'arbitre, qui avait validé le but. Il a été déjugé ensuite.

Et je rejoins évidemment ta remarque, il faut dans ce cas là mieux penser le dispositif. En réalité, si doute persiste,l'avantage doit etre donné à l'attaque. La vidéo ne doit servir que dans les cas flagrants.
Ce commentaire a été modifié.
ManodesMontagnes Niveau : National
Ou servir dans tous les cas sans exception. Turpin n'est clairement pas à incriminer puisqu'il est avant tout très au courant de la redéfinition de son rôle d'arbitre due à la présence de la vidéo et fait son boulot parfaitement.

Si Turpin siffle le hors-jeu suite à l'hésitation, l'action ne fait plus partie du domaine d'application de la vidéo puisque le hors-jeu strict n'est pas soumis à la décision de l'arbitrage vidéo. Donc, il y a nécessité pour le nouvel arbitre de laisser les actions se poursuivre afin d'étendre les faits de jeu à l'arbitrage vidéo. Rien, dans l'histoire, ne permet de dire que Turpin n'avait pas vu ce "hors-jeu", c'est simplement que s'il siffle, il ne permet pas à la vidéo d'avoir un pouvoir de décision sur l'action. Donc il vaut mieux pour lui et la vidéo qu'il ne siffle pas.

Un tacle litigieux au milieu de terrain, aujourd'hui, n'a pas de couverture décisionnelle par la vidéo. Or, endéans 10 secondes, la récupération du ballon pourrait amener à une action de but (donc se rapprocher du domaine d'intervention de la vidéo). Le nouvel arbitre va donc, au lieu de siffler, laisser un délai de disons 5 secondes, pour anticiper le fait que ce contact litigieux mène à une action de but ou non. Si non, il revient à la faute après ces 5 secondes. Si oui, l'action se poursuit jusqu'à potentiellement faire partie du domaine d'application de la vidéo.

L'objectif est d'étendre l'efficacité de la vidéo. Si l'arbitrage vidéo est capable, dans ce laps de temps de 5 secondes, d'avoir une décision efficace peu importe la transformation de cette récupération en action de but, on réduit ce "laps de temps de latence de l'arbitre" à 4 secondes, 3 secondes, 2 secondes (les techniques sont alors développées et les règlements adaptés pour donner une efficacité d'intervention maximale à la vidéo), 1 seconde, jusqu'à ce que l'interprétation de l'arbitre ne soit plus nécessaire et qu'on se débarrasse définitivement des arbitres conventionnels.
Tu crois vraiment en ce laps de temps de 5 sec? Je n'adhère pas à ce que tu décris, d'une part cela va etre atroce au début, un match avec des faux rythmes vu qu'on peut le rembobiner à tout moment, d'autre part la décision de hier reste discutable. Il a fallu plusieurs minutes pour qu'elle soit prise, sur un tacle litigieux en aucun cas on peut laisser une latence de 2 minutes. Là oui car c'est une phase arrêté, engagement ou dégagement.

En 5 sec ceux de la vidéo auront juste le temps de revoir l'action, si c'est pour qu'ils appuient frénétiquement sur le buzzer de peur de "rater" quelque chose, on ira vers une fragmentation qui tuera le football. Et si c est pour donner un temps de latence trop long, là pareil, le football n'aura plus ni queue ni tete.

Il faut aller pas à pas, je ne dis pas qu'un jour les évolutions techniques ne permettront pas ce que tu décris mais cela reste une perspective à long terme.
ManodesMontagnes Niveau : National
Ah mais je suis d'accord avec toi. Sur toute la ligne. Je ne dis absolument pas que la vidéo est une nécessité, je dis qu'elle implique des changements considérables dans football tel qu'on le connaît pour devenir au minimum fonctionnelle et correcte.

Je pose juste l'exemple de Turpin qui ne siffle pas pour tenter d'expliquer l'évolution de l'application :

En effet, si Turpin ne siffle pas, ce n'est en aucun cas du au fait qu'il n'ait pas vu le hors-jeu. C'est uniquement parce que pour donner une visibilité à la vidéo il faut des faits. La vidéo doit être légitimée pour s'insérer au sein d'une Coupe du Monde et pour que des investissements soient réalisés en vue de son développement. Ainsi, il faut créer de l'information, type "il a reçu un carton rouge grâce à l'arbitrage vidéo !!!", "son but est annulé grâce à l'arbitrage vidéo !!!" pour encourager le développement de la technologie. Donc, si Turpin ne siffle pas, c'est uniquement parce que le hors-jeu strict n'invoque pas d'intervention de la vidéo, au contraire d'un hors-jeu menant à une action de but. A ce moment, la vidéo intervient et de l'information est créée.

En ne sifflant pas, il élargit les faits de jeu au domaine d'intervention de la vidéo. Et plus les faits de jeu sont élargis au domaine de la vidéo (dans mon exemple, l'hypothèse du laps de temps de 5 secondes n'est du qu'à ce principe : en 5 secondes, un fait de jeu potentiellement anodin peut se transformer en fait de jeu faisant partie du domaine d'intervention de la vidéo), plus on peut réellement "tester" son efficacité sur tous les faits arbitraux. C'est ainsi que ce laps de temps que je prends en exemple diminue, avec le temps et les preuves d'une éventuelle efficacité future de l'arbitrage vidéo.

Aussi, l'association arbitre coventionnel/arbitrage vidéo est une hérésie. Cette association est mauvaise pour le football. C'est pour ca que les possibilités techniques sont en développement :

- Soit aucun élément technologique ne permet de se passer des arbitres conventionnels et l'arbitrage vidéo disparaît définitivement

- Soit les possibilités techniques de la vidéo et le changement de règles qu'elle implique s'avère systématiquement plus efficace que le système d'arbitrage actuel et les arbitres disparaissent.

Une situation à mi-chemin entre ces 2 cas de figure est et restera abominable pour le football. Malheureusement, le paradoxe, c'est que dans un objectif de "visibilité/diffusion de l'information" le développement de la vidéo a besoin des arbitres conventionnels. Selon moi, l'arbitrage actuel est en crise (j'ai dressé une explication à cette crise qui vaut ce qu'elle vaut dans l'article d'interview de Said Ennjimi, au cas où ca t'intéresse). Tant qu'une décision quant au type d'arbitrage réglementé ne sera pas établie, l'arbitrage restera en crise. C'est ca qui est triste pour notre football.
J ai parcouru ton double pavé et je vais essayer vaguement d y répondre :

-sur Turpin : honnêtement il n'avait pas vu le HJ et son assistant non plus, à vitesse réelle, c'était très limite. Je ne pense pas que ce soit fait avec une quelconque visée. Sans élargir son champ d action puisqu elle était justement prévue pour ce genre de chose. Si par exemple sur le but, évident, de Sami on aurait du attendre 30 sec pour validation, oui, là on serait allé dans l acte gratuit, démonstration inutile et auto-gratifiante de la vidéo.

-Pour ce qui est du pouvoir éducatif, c'est intéressant mais comment voudrait tu que "le bien soit récompensé"? On a déjà créé le classement du fair play dans exactement ce but là, résultat, c est vraiment le dernier souci d un supporteur.

- Sur les agglutinements, oui, les joueurs et la logique d'affrontement se sont imposés. Il y a une crise de légitimité et on inverse la preuve avec "si les arbitres se trompaient moins, le nez de Cléopatre serait différent". Là, nous sommes d'accord.

En revanche, et pour y remédier, je pense au contraire que l association arbitre conventionnel et aide, je dis bien, aide vidéo peut etre la solution. En cas d agglutinement,fermer là et ce sont les gus hors terrain qui décideront. Autrement dit vous pouvez vous en prendre aux arbitres, cela ne servira à rien- d ailleurs ces gestes devront etre systématiquement sanctionné. La vidéo à modifié le rapport à l'image et au football, c est un fait, irréversible.
Ce qui faut c est savoir comment l intégrer sans penser qu elle puisse se substituer, ni qu'elle est infaillible. Je prends l exemple du hockey, il y a pas longtemps les Oilers ont perdu un match de play off alors qu il y avait clairement interférence sur leur gardien (joueur adv qui empeche le gardien de se mouvoir correctement), but égalisateur à 15 sec de la fin et défaite en overtime ensuite. Et ils perdent la série 3-4...de meme dans les matchs ils y a des faits de jeu qui pourraient valoir sanction qui échappent aux arbitres, et dans ce cas, pas de vidéo. L'aide vidéo sert aux arbitres, pas le contraire.
Déjà vu aussi, dans ces playoffs, de bonne décision pas si évidente prises av vidéo (une autre interférence sur le gardien, de loin tu vois rien), ca me semble une voix à explorer. Mais la vidéo et sa portée magique (au sens enthro du terme) peuvent donner plus de légitimité à l'arbitre, donc aider à résoudre la crise que tu décris.
Après, pour les modalités concrètes, il y a encore du chemin. Il vaut cpdt mieux commencer que garder les positions gelées en se plaignant du présent.
ManodesMontagnes Niveau : National
Une aide vidéo, je signe direct !

Mais "l'assistance" vidéo telle qu'on nous la vend n'en est pas une. Sur son domaine d'intervention, la vidéo est plus légitime que l'arbitre (ce qui n'est pas nécessairement "juste" étant donné que les équipements sont encore très modestes) dont le rôle est "officieusement" modifié, d'autant plus que le domaine d'intervention est basé sur un caractère subjectif et supposé a priori, plutôt qu'un fait de jeu pur.

Par exemple, le même tacle litigieux, dans la surface et à 2 mètres de la surface, ne sera couvert par la vidéo qu'à l'intérieur de la surface. Le rôle de l'arbitre principal change en fonction de ces deux cas puisque la hiérarchie des arbitres n'est pas identique... Tout ca pourquoi ? Un de ces tacles entraîne un penalty, l'autre un coup franc, et a priori, le penalty est jugé plus décisif que le coup franc. Supposition. A posteriori, moi, regardant débile du football, je peux assurer à raison "qu'un penalty de Griezmann n'est pas nécessairement plus décisif qu'un coup franc de Pirlo, ni plus décisif qu'une rentrée en touche aux 2/3 terrain". Le domaine d'application de "l'assistance vidéo" entraîne un changement de rôle de l'arbitre principal grâce à une supposition hasardeuse mal définie.

Ce n'est pas de l'assistance. Pour un arbitre conventionnel, un fait arbitral est un fait, peu importe son aspect décisif. Et comme tu le mentionnes, l'arbitrage vidéo ne peut pas agir sur "le tacle" sans hacher, rembominer, casser le jeu, donc modifier le déroulement du jeu (mon fameux "laps de temps de latence" permettrait, avec une certaine probabilité -certes faible- de diminuer cette modification du déroulement du jeu, 5 secondes pour décider si la vidéo intervient ou non sur le déroulement du jeu). Et pour qu'il puisse le faire, il faudrait également "binariser" le tacle et perdre la notion d'interprétation qui est l'essence même de notre arbitrage au profit d'une source de précipitation.

J'avoue ne rien y connaître en hockey, mais les arbitres font comment exactement, dans ce sens ? Est-ce que l'interprétation humaine dans l'arbitrage est aussi présente que dans le football ? Parce qu'à mon sens, c'est ce qui rend l'association arbitre/vidéo non-viable. Si l'interprétation du fait de jeu est identique peu importe la présence ou non de la vidéo... Ok les joueurs ne s'agglutinent plus... Mais tu ne rends aucun pouvoir éducatif, à ce moment, c'est le nouvel arbitrage qui se fera conchier en post-match par les détenteurs de pouvoir éducatif. Et le post-match n'est pas "sanctionnable". La vidéo se soumettrait à un environnement très malsain, voire plus malsain que le déroulement actuel.
Pour le hockey, le hors jeu est plus simple a déterminer. Le terrain est divisé en trois, zone neutre (milieu) puis zone de chaque équipe. La rondelle (le ballon quoi) doit passer la ligne neutre-équipe B portée par un joueur A avant tout autre joueur A, pour éviter, comme au foot, qu on campe devant le but.
Y a marquage sur la glasse avec une ligne bien épaisse du coup c est plus simple à voir qu une ligne imaginaire (épaisse ? fine ?).
Je ne sais plus combien de juges il y a, je crois 4 de terrain (les lignes + les zones d équipes+ ceux de la vidéo font le centre aussi?) ou plus. Et la patinoire est bien plus petite, et le jeu est bien plus physique...
malgré tout la part interprétative reste là, irréductible. Avec parfois des fautes, ce qui m a d ailleurs ramené en territoire familier, le foot. "oh ca, ca se siffle !" ouais mais non. (j oubliais, les coachs peuvent aussi demander une vérif vidéo, comme dans ts sports US).

Le dispositif est bien pensé, les angles de caméras sont nombreux, les débats ne sont pas pour autant absents.

Il est déjà important de postuler la primauté des arbitres sur la vidéo. Il me semble que c est ce qu on essaye de faire, soit. Il est aussi important, avant la prochaine CDM et pour éviter qu elle soit gachée, de travailler sur l installation de la chose.Les angles, donc, et comme tu dis, d éventuelles zones. L'exemple du CF-péno est effectivement important.

On pourrait donc avoir un redécoupage (voire meme changer le traçage) du terrain pour faciliter l'aide vidéo. Personnellement cela ne me dérange pas, dans le principe. L'essentiel est que l'arbitre siffle, admettons, une faute et demande ensuite vérification, non qu'on le lui impose. Subjectivité incompressible.

Pour revenir à nos moutons d'HJ, si on considère que c est une situation binaire, la video peut trancher. Ce sera souvent au détriment de l'attaque. Si on considère qu'il faut tenir compte du mouvement, oui on accumulera les interprétations mais l avantage est que l arbitre central sera "couvert" (par contre, y aura t il pas moyen de soudoyer des "arbitres vidéos"??).

C est un grand chantier, je suis pour ses débuts mais l idée d une CDM avec vidéo me laisse un peu sceptique. Ce sera sans doute avec champ d application réduit (surface) du coup ton dernier exemple sera d actualité. (laps de temps de latence = je préfère pas, porte ouvert au hachage)
ManodesMontagnes Niveau : National
 //  00:59  //  Aficionado del Real Madrid
Le redécoupage, j'y avais pensé, c'est vrai que c'est pas mal du tout. Appliquer un arbitrage différent en fonction de divisions de l'espace a en tout cas moins d'influence sur le déroulement du jeu et bien plus de sens que de modifier le rôle des arbitres en fonction d'un critère supposé par l'humain. D'autant plus que le critère "décisif ou non" d'un fait de jeu n'est pas uniquement défini par une zone de l'espace (l'intérieur ou l'extérieur de la surface), il l'est aussi par une dimension temporelle (un même fait arbitral est -a priori- plus décisif à la 91ème minute qu'à la 3ème) et une dimension contextuelle (match amical contre finale de Coupe du Monde). Par conséquent, le tacle litigieux hors surface ne relève pas de la décision de la vidéo alors qu'on pourrait pousser au maximum son caractère "plus décisif qu'un penalty" en fonction de ces dimensions humaines. Très intéressant le découpage du terrain en vue d'une meilleure couverture vidéo.

Par contre, tu proposes plusieurs issues pour le hors-jeu alors que c'est se voiler la face. Dans le sens commun, aujourd'hui, et pour les personnes qui refusent de rendre à tous les faits arbitraux leur interprétativité, c'est l'image arrêtée qui est la plus à même d'évaluer la "position de hors-jeu" (on parle d'ailleurs ouvertement d'une position, donc d'un facteur figé ponctuellement à un instant unique plutôt que d'une "situation", qui intégrerait alors l'espace-temps). Il y a nécessité de binarisation. Et quoi qu'il en soit, si le but est d'obtenir une efficacité de l'arbitrage significativement meilleure grâce à l'aide de la vidéo, il faut abord profiter de l'efficacité de la vidéo "seule". Or, la vidéo seule n'a un jugement "meilleur" que celui de l'arbitre que si elle binarise. Donc il y a une certaine tendance globale à la binarisation de tous les faits de jeu.

Bon... On commence à tourner en rond, malheureusement. C'est en tout cas un vrai plaisir de discuter avec toi là-dessus, t'es très constructif et tu ne te permets pas d'être aussi catégorique que moi. Je ne fais que regarder le football, je n'ai jamais arbitré de ma vie, même pas en sixte familial ou en tournoi de poussins... Pourtant, l'arbitrage me fascine tellement qu'en 6 mois, je dois avoir pondu plus de lignes sur l'arbitrage et l'arbitrage vidéo que sur le mémoire que j'ai à rendre pour... La semaine prochaine. Du coup l'arbitrage vidéo m'a mis dans la merde, mais vraiment personnellement. Mais c'est plus fort que moi, j'y pense jour et nuit. Alors j'attendais vraiment le moment où je discuterais enfin avec quelqu'un de plus costaud que moi à ce sujet.
9 réponses à ce commentaire.
cul-terreux Niveau : CFA2
J'étais pour la 1ère fois un peu favorable à la vidéo lorsque Caen s'est vu refuser un but capital valable contre le PSG samedi dernier mais ça y est, je suis de nouveau totalement contre. Ca va pas m'aider cette affaire.
Et sinon, il vaut double ce but a l'extérieur ou pas?
le but refusé vaut double, c'est certain
Bon, comme il n'y avait personne pour me renseigner, je suis aller voir le reglement sur le site de la LFP.
C'est exactement le meme format qu'en Coupe d'Europe.
2 réponses à ce commentaire.
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4